Rejoignez-nous

Actualité

L'écologiste Franz Weber est décédé à l'âge de 91 ans

Publié

,

le

Franz Weber était connu pour ses combats en faveur des bébés phoques, sa lutte contre les résidences secondaires ainsi que sa volonté de protéger le Lavaux (archives). (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Franz Weber est décédé mardi à l'âge de 91 ans. L'infatigable défenseur de l'environnement avait protégé les vignes de Lavaux, gagné l'initiative sur les résidences secondaires et lutté contre la chasse aux bébés phoques en compagnie de Brigitte Bardot.

Ces dernières années, le Vaudois d'origine bâloise avait perdu la mémoire et vivait dans un foyer pour personnes âgées. Il s'est éteint dans la soirée du 2 avril à Berne, a annoncé jeudi sa fondation. "Le grand lion a rejoint les étoiles", écrit-elle.

Durant plus de 50 ans, le militant a multiplié les combats en faveur de la nature, des animaux et du patrimoine. "Mon père était un grand homme. Il était impressionnant de combativité et de sincérité, et il était animé d'un fort sentiment de justice", a déclaré sa fille Vera Weber, à Keystone-ATS. "Il n'avait jamais peur de rien. Il m'a appris à ne pas avoir froid aux yeux".

Tout a commencé en 1965. De passage en Engadine, il est choqué par un projet de spéculation immobilière à Surlej, au bord du lac de Silvaplana. Il se met en tête de le sauver et découvre sa vocation.

Plus de 150 combats

Franz Weber a mené plus de 150 combats à travers la planète, a calculé sa fondation. Certains l'ont fait connaître à l'étranger, comme sa lutte pour le site antique de Delphes ou contre la chasse aux phoques au côté de Brigitte Bardot. Sur les réseaux sociaux, la Fondation Brigitte Bardot a partagé son "immense tristesse".

L'homme, adulé ou détesté, a su médiatiser ses engagements. Il a agacé et dérangé. Sa connaissance des médias n'est pas due au hasard. Après la Deuxième Guerre Mondiale, il a gagné sa vie comme correspondant à Paris.

Cette figure emblématique a lutté pour la beauté du paysage et la poésie de la nature. Qu'il s'agisse des bébés phoques, des taureaux et de la corrida, des Baux de Provence, de la bretelle de la Peraudettaz près de Lausanne ou du val d'Anniviers, ces combats relèvent moins de l'écologie que d'un duel contre la bêtise qui détruit ou avilit, expliquait-il.

Lavaux protégé

Sans lui, le site de Lavaux n'aurait probablement jamais été inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco. Afin de protéger le vignoble vaudois, le montreusien a lancé trois initiatives populaires. Les deux premières ont été acceptées en 1977 et 2005.

Mais en 2014, sa troisième initiative est rejetée en votation populaire. Déjà affaibli, il s'était tenu en retrait durant la campagne. En complet beige, d'une élégance quelque peu surannée, il avait tenu à commenter les résultats, soutenu par sa femme Judith. "C'est le plus beau vignoble d'Europe et c'est l'un des combats de ma vie", disait-il alors.

Résidences secondaires

L'adoption de l'initiative populaire visant à limiter les résidences secondaires en 2012 fait partie des grandes victoires de la fondation Franz Weber. "Je me rappelle très bien de ce 11 mars 2012. Franz Weber n'arrivait pas à croire qu'il avait gagné. Il lui a fallu attendre le téléjournal pour vraiment réaliser", raconte l'avocat Pierre Chiffelle.

Franz Weber "s'est toujours battu avec panache et détermination", ajoute l'ancien conseiller d'Etat vaudois. "Il a été un précurseur. Il s'est battu pour ses convictions à une époque où les questions écologiques n'allaient pas de soi. Le temps lui a donné raison".

Relève et hommage

Sa fille Vera Weber assure la relève depuis plusieurs années. Elle a dirigé la campagne de l'initiative sur les résidences secondaires et, depuis 2014, elle dirige la fondation Franz Weber.

Pour honorer la mémoire de Franz Weber, une cérémonie publique en son honneur aura lieu au début de l'été au Grand hôtel de Giessbach, à Brienz. Cet hôtel qu'il avait sauvé de la démolition "pour en faire un fleuron de l'hôtellerie suisse", rappelle sa fille.

 

Benjamin Smadja revenait sur sa disparition:

source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Aucun joueur ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

le

Personne n'a décroché le gros lot au tirage de l'Euro MIllions vendredi. Lors du prochain tirage, 179 millions de francs seront en jeu. (archives) (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 10, 17, 28, 44 et 50, ainsi que les étoiles 8 et 12.

Lors du prochain tirage mardi, 179 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Un 200 m masculin déjà très relevé

Publié

le

Armand Duplantis sera de retour à Lausanne pour un concours à la perche sous chapiteau à Ouchy (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Athletissima a présenté les principaux contours de son édition à venir le 26 août. Pour l'heure, le 200 m masculin et la perche à Ouchy s'annoncent très prometteurs.

Il va de soi qu'avec les Mondiaux de Eugene en juillet et les Championnats d'Europe de Munich en août, le plateau de la 47e édition sera finalisé au plus près de l'événement. Mais la réunion de la Pontaise promet déjà beaucoup.

Sur le demi-tour de piste masculin, le champion olympique bahaméen du 400 m Steven Gardiner se mesurera à l’Américain Noah Lyles, champion du monde en titre et médaillé de bronze olympique sur la distance. Les deux hommes devraient aussi affronter le vice-champion olympique Kenny Bednarek (USA). C’est à Lausanne que Noah Lyles avait signé en 2019 le chrono canon de 19''50 qui fait de lui le 5e meilleur performer de l’histoire.

Star des stars, le champion olympique et recordman du monde Armand Duplantis emmènera un plateau de haut vol au concours de la perche qui aura lieu la veille du meeting, le jeudi 25 août, dans le décor idyllique d’Ouchy au bord du Léman. Nouveauté, l’épreuve se déroulera sous un chapiteau, de quoi permettre de grandes performances peu importe la météo.

En attendant de voir si les meilleures Jamaïcaines seront là, le 100 m féminin pourra compter sur la présence des deux flèches Ajla del Ponte et Mujinga Kambundji. On peut encore citer la présence de Femke Bol sur 400 m haies, de Pedro Pichardo au triple saut, de Ryan Crouser au lancer du poids et de Loïc Gasch au saut en hauteur pour un concours qui sera disputé avec les deux champions olympiques Barshim et Tamberi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

René Prêtre continuera d'opérer au CHUV

Publié

le

René Prêtre continuera à opérer au CHUV durant les cinq prochaines années (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le CHUV pourra toujours compter sur René Prêtre. Le célèbre chirurgien cardiaque, qui avait annoncé son départ à la retraite en mai, continuera d'opérer à Lausanne au cours des cinq prochaines années, à un taux d'activité de 40%.

L'annonce a été faite vendredi par la ministre de la santé vaudoise Rebecca Ruiz, à l'occasion de la leçon d'adieu de René Prêtre. Le Jurassien de 65 ans, qui laisse la direction du Service de chirurgie cardiaque à Matthias Kirsch, se consacrera désormais aux interventions de chirurgie cardiaque adulte chez ses patients, indique le CHUV dans un communiqué.

Il poursuivra aussi une collaboration avec le CHUV dans le domaine de la chirurgie cardiaque pédiatrique humanitaire, dans le cadre de missions à l'étranger et pour renforcer les liens avec les filières qui prennent en charge des jeunes patients au CHUV.

"Cette poursuite de collaboration avec le Pr René Prêtre, dans le contexte du développement du Service de chirurgie cardiaque, nous permettra ainsi de bénéficier, quelques années encore, de son expérience reconnue et de son important réseau de partenaires", a indiqué Matthias Kirsch, cité dans le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Le duel Maillard - Nordmann pourrait tomber à l'eau

Publié

le

Un arrangement aurait été trouvé entre Roger Nordmann et Pierre-Yves Maillard, qui entourent ici le président du PS Suisse Cédric Wermuth (archives). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Les socialistes vaudois n'auront peut-être pas à choisir entre Pierre-Yves Maillard et Roger Nordmann pour savoir qui se lance dans la course au Conseil des Etats. Une solution alternative sera proposée aux délégués du parti samedi lors du congrès à Payerne (VD).

"Une proposition largement soutenue par le comité directeur et relative aux élections fédérales sera faite", indique vendredi la présidente du PS Vaud, Jessica Jaccoud, contactée par Keystone-ATS. Elle ajoute qu'aucun autre commentaire ne sera fait jusqu'à samedi.

La présidente ne confirme ni n'infirme l'information publiée vendredi après-midi par Le Temps, à savoir qu'un arrangement aurait été trouvé entre Pierre-Yves Maillard, Roger Nordmann et les instances dirigeantes du parti.

Selon Le Temps, Roger Nordmann serait prêt à retirer sa candidature, pour autant qu'il obtienne une deuxième dérogation pour pouvoir se représenter au Conseil national. Le chef de groupe du PS au Parlement a en effet atteint la limite du nombre de mandats fixé par son parti pour la Chambre du peuple, où il siège depuis 2004.

Pour mémoire, le PS vaudois veut récupérer, lors des élections fédérales d'octobre 2023, le siège perdu en 2019 au Conseil des Etats. Tant Pierre-Yves Maillard que Roger Nordmann se sont montrés intéressés à relever le défi. Plusieurs observateurs craignent toutefois qu'un tel duel fratricide, entre deux ténors de la politique suisse, ne laisse des traces au sein du PS vaudois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Moderna demande une autorisation pour un vaccin contre Omicron

Publié

le

Le fabricant Moderna a adapté son vaccin contre le Covid-19 et souhaite maintenant obtenir une autorisation de mise sur le marché en Suisse (archives). (© KEYSTONE/DPA-zentralbild/BODO SCHACKOW)

Le laboratoire Moderna a déposé auprès de Swissmedic une demande d'autorisation pour un vaccin contre le coronavirus adapté au variant Omicron. La composition du produit a été adaptée, de manière à garantir une plus grande efficacité.

L'entreprise Moderna a déposé une demande d'extension de l'autorisation dont elle bénéficiait depuis janvier 2021 pour son vaccin Spikevax, indique vendredi Swissmedic dans un communiqué. Le vaccin bivalent contient de l’acide ribonucléique messager (ARNm) aussi bien pour la protéine spike de la souche de Wuhan que du variant Omicron.

Swissmedic veut examiner cette demande d'extension de l'autorisation en continu. Les requérants ne sont donc pas tenus de déposer un dossier complet dès le début. Ils peuvent se contenter de transmettre à l’institut les premières séries de données dont ils disposent, avec un échéancier indiquant les dates auxquelles ils déposeront les autres séries de données.

Les données reçues jusqu'à présent, actuellement en cours d'examen, incluent des analyses issues d'essais en laboratoire, ainsi que de premières données sur la fabrication et la qualité du vaccin. Swissmedic précise aussi que la date à laquelle une décision pourra être prise sur le rapport bénéfice/risque dépendra aussi de résultats d'essais cliniques qui n'ont pas encore été communiqués.

L'EMA déjà au travail

L'institut suisse des produits thérapeutiques précise en outre que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les membres de la Coalition internationale des autorités de réglementation des médicaments (ICMRA) évaluent en continu la composition des vaccins adaptés pour lutter contre les variants actuels du SARS-CoV-2.

Il y a une semaine, l'Agence européenne des médicaments (EMA) avait déjà annoncé avoir commencé à examiner une nouvelle version du vaccin Moderna contre le Covid-19, adaptée notamment au variant Omicron. L'entreprise américaine avait présenté le 8 juin les premières données sur l'efficacité de son sérum adapté.

Les 437 volontaires ayant reçu la nouvelle préparation comme deuxième rappel avaient, au bout d'un mois, nettement plus d'anticorps neutralisants qu'après une vaccination de rappel avec le produit traditionnel, en particulier contre Omicron, affime le laboratoire.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture