Rejoignez-nous

Actualité

Viaduc de la Jonction: un projet prévoit d'espacer les barreaux

Publié

,

le

Image Google maps

Des barrières pour empêcher les suicides. A Genève, depuis plusieurs mois, le viaduc de la Jonction bénéficie d’un garde-corps rehaussé. Les barreaux, le long de ce pont, ont pris de la hauteur, passant d’1,10 mètre à 1,55 mètre. De quoi susciter la grogne des amoureux du paysage et poser la question de l’équilibre entre sécurité des usagers et préservation du patrimoine.

Ce soir, les différents acteurs du dossier en débattront à l’espace de quartier le 99. Parmi les intervenants, des représentants de Stop Suicide. Raphaël Thélin, le coordinateur de l’association, revient sur l’utilité de ces garde-corps:

Raphaël ThélinCoordinateur à Stop Suicide

Le débat se poursuit donc ce soir à 20h, à l’espace de quartier le 99, à Genève. Rémy Pagani, le conseiller administratif chargé des constructions en Ville de Genève profitera de l'occasion pour présenter un projet de modification de la barrière. Les explications du magistrat:

Rémy PaganiConseiller administratif

@marie_prieur

Suisse

Les cantons refusent de céder les hôpitaux à la Confédération

Publié

le

Lukas Engelberger s'oppose à l'idée lancée par Santésuisse mercredi (archives). (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

La Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) ne veut pas céder la gestion des hôpitaux à la Confédération. Celle-ci est bien loin du quotidien des soins, déclare son président Lukas Engelberger.

La Confédération devrait mettre en place des structures et acquérir les connaissances nécessaires, poursuit M. Engelberger dimanche dans le SonntagsBlick. Elle devrait également payer les traitements hospitaliers stationnaires, dont les cantons assument actuellement plus de la moitié des coûts.

Les cantons doivent améliorer leur planification et collaborer plus étroitement, concède toutefois le président de la CDS. Et le nombre d'hôpitaux, à plusieurs reprises critiqué, n'est pas déterminant, estime-t-il. Ce qui compte, c'est l'efficacité de leur organisation.

Un nombre "supérieur à la moyenne" de traitements médicaux a par exemple été constaté dans les cantons de Bâle-Ville et Bâle-Campagne où une planification hospitalière commune est appliquée. La CDS a tenté de limiter les mandats de prestations, certaines mesures ayant été portées devant les tribunaux. "La Confédération serait confrontée à ce même type d'expérience si elle reprenait la planification hospitalière", assure. M. Engelberger.

Le président de la faîtière des assureurs Santésuisse Martin Landolt a lancé l'idée mercredi de confier la planification hospitalière, dont les cantons sont chargés, à la Confédération. Les conflits d'intérêts auxquels seraient confrontés les cantons les empêcheraient, à ses yeux, de procéder efficacement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Super League: match au sommet à Lucerne

Publié

le

Mario Frick est content du début de saison de Lucerne (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Un match au sommet se déroulera cet après-midi dès 16h30 à Lucerne, qui accueillera le FC Zurich pour le compte de la 9e journée de Super League. La place de leader devrait être en je

Après les rencontres de la semaine, le FCZ occupe la tête (16 points) alors que Lucerne (2e) suit à une longueur (15 pts), à égalité avec Saint-Gall (3e), qui se déplacera pour sa part à Yverdon (7e/12 pts) dès 14h15. Les Vaudois voudront confirmer leur bon début de saison, eux qui sont le club romand le mieux classé.

Le programme sera complété à 16h30 par la partie entre Bâle (9e) et le Stade Lausanne-Ouchy (10e), qui n'ont tous deux pris que 5 points en 7 matches. Le FCB a fait sa révolution vendredi en écartant son entraîneur Timo Schultz. Le choc psychologique va-t-il fonctionner?

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Alain Berset convaincu qu'un autre parti ne ferait pas mieux

Publié

le

Le ministre de la santé Alain Berset a indiqué ne pas avoir encore eu "le temps de regarder" s'il allait changer d'assurance maladie ou non pour faire face à la hausse des primes (archives). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Le ministre de la santé Alain Berset, qui a annoncé une nouvelle hausse des primes mardi, est convaincu qu'un autre parti ne ferait pas mieux à la tête de son département. "Vous pouvez y mettre qui vous voulez, cela restera très compliqué", dit-il.

"Cela n'a rien à voir avec l'orientation politique de la conseillère ou du conseiller fédéral", affirme dans Le Matin Dimanche le ministre, qui va quitter le gouvernement à la fin de l'année.

"Le problème est lié à l'atomisation du système de santé, dont le pilotage repose sur une multitude d'acteurs, entre lesquels la transparence nécessaire pour qu'ils assument leurs responsabilités n'est pas garantie", poursuit le conseiller fédéral. Il affirme dans la NZZ am Sonntag qu'il obligerait tous les acteurs du système de santé à se réunir chaque année s'il était totalement libre.

Le Fribourgeois admet toutefois des ratés. "Mon sentiment d'échec? De ne pas avoir réussi à convaincre le Parlement d'en faire davantage", déclare-t-il, tout en se désolant que celui-ci ait "rejeté ou vidé de sa substance" les propositions du Conseil fédéral pour baisser les coûts de la santé.

"Se fâcher avec tout le monde"

Le pouvoir du gouvernement est limité par les lois et la volonté du Parlement qui "ne s'est pas montré très actif ces dernières années sur la réduction des coûts, notamment parce que la hausse des primes était modérée, ajoute-t-il. Maintenant cela va peut-être changer".

Le socialiste juge en outre la transparence et le pilotage du système de santé encore "clairement insuffisants". "A l'OFSP, une quarantaine de personnes sont chargées de la validation des primes. C'est très peu en comparaison des 10'000 collaborateurs qui travaillent pour les assureurs", donne-t-il en exemple.

Un conseil pour celui ou celle qui va le succéder? "Ne pas craindre d'affronter les problèmes de face, ce qui, à la fin, signifie plus ou moins se fâcher avec tout le monde", répond-il. Le nom de la personne qui le succédera sera dévoilé le 13 décembre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le compositeur Volker Bertelmann distingué au Zurich Film Festival

Publié

le

Volker Bertelmann a reçu cette année un Oscar pour la musique qu'il a composé pour le film "A l'Ouest rien de nouveau". (© KEYSTONE/AP Invision/JORDAN STRAUSS)

Le Zurich Film Festival (ZFF) a rendu hommage samedi soir à la Tonhalle de Zurich au compositeur allemand Volker Bertelmann, lauréat d'un Oscar. Il a reçu le Career Achievement Award.

Avec le Career Achievement Award, le ZFF rend hommage à des cinéastes importants. Volker Bertelmann, pianiste virtuose, a composé des musiques iconiques, écrit le ZFF dans un communiqué.

M. Bertelmann a créé sa musique de film la plus réussie pour "A l'Ouest rien de nouveau" d'Edward Berger, poursuit le festival. L'oeuvre avait reçu quatre Oscars, dont celui de la meilleure musique de film.

Le compositieur a le même soir, en sa qualité de président du jury de la 11e Concours international de musique de film, remis à l'Irlandais Elliot Murophy l'Oeil d'or, doté de 10'000 francs, pour la meilleures musique de film internationale.

Le jury a choisi Elliot Murphy parmi les 153 soumissions provenant de tous les continents. "Sa musique donne au film une identité supplémentaire très personnelle sans pour autant l'écraser, de sorte que l'on souhaiterait ne pas vouloir voir le film sans la musique", écrit le ZFF.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

DiDo "sauve" Fribourg, Bienne et Ajoie s'inclinent

Publié

le

Reto Berra à nouveau excellent pour Fribourg (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Fribourg a recollé à la tête du classement de National League. Les Dragons l'ont emporté 2-1 ap à Langnau grâce à Chris DiDomenico.

Les hommes de Christian Dubé ont le vent en poupe. Et même lorsqu'ils ne sont pas dans un grand soir, ils s'en sortent avec quelque chose de positif, ici les deux points. Mais ce fut plutôt laborieux pour des Dragons sans doute fatigués par leur excellent match la veille contre Zoug.

Double buteur contre Zoug justement vendredi soir, Christoph Bertschy a poursuivi son début de saison en fanfare. Le Singinois s'est parfaitement placé pour égaliser en toute fin de période initiale.

Et le match s'est poursuivi sans qu'aucun autre goal ne soit inscrit jusqu'à la 60e. La partie est donc logiquement allée en prolongation et à ce jeu, Fribourg possède quelques artistes et un entraîneur joueur capables de faire pencher la balance. Pour le coup, c'est Chris DiDomenico, ancienne idole de l'Emmental, qui a mis fin aux débats à la 62e en inscrivant le 2-1.

Gottéron revient donc à la hauteur de Zurich avec 20 points, mais un match de plus que les Lions.

Un Bienne très moyen

Si l'on a mis l'emphase sur le départ chaotique de Genève, on ne peut pas dire que Bienne brille en ce moment avec cinq défaites en six matches. Incapables de dominer Langnau vendredi soir sur leur glace (défaite 1-2 tab), les Seelandais se retrouvaient face à un défi intéressant en se déplaçant à Berne pour un autre derby cantonal.

Et le moins qu'on puisse dire c'est que les joueurs de Petri Matikainen ont connu un retard à l'allumage. Après 129 secondes de jeu, c'est Marco Lehmann qui a pu ouvrir le score en terminant superbement une action initiée par Baumgartner et Scherwey. Pour voir un regain de forme des Biennois, il a fallu attendre la 16e, mais Adam Reideborn a dit non.

Les joueurs de la capitale ont doublé la mise sur une action litigieuse. La canne de Thierry Bader a semblé bien haute lors de la déviation victorieuse de la 28e, mais les arbitres, après être allés visionner les images, ont validé leur décision prise sur la glace.

Bienne a un peu mieux joué au troisième tiers et fait douter Berne en inscrivant deux goals, mais les Ours ont eu le dernier mot grâce à Vermin et Knight dans la cage vide.

Ajoie: 4e défaite de suite

Ajoie ferme toujours la marche au classement. Sans démériter, les Jurassiens ne parviennent pourtant pas à faire des points. Ils signent ainsi leur quatrième défaite consécutive. A Rapperswil, les joueurs de Christian Wohlwend n'ont pas mal joué, mais ils ont été muets offensivement. Et en face, les Saint-Gallois n'étaient pas forcément dans un grand soir.

Alors un but de Noreau à la 10e a suffi. Le 2-0 tombé à la 60e dans la cage vide n'a fait que confirmer la victoire des Lakers.

Davos est allé chercher les trois points en Léventine. Les Grisons ont dominé Ambri-Piotta 4-2. Et ce n'est que justice dans la mesure où les hommes de Josh Holden ont à chaque fois mené au score, les Biancoblu devant à chaque fois revenir de l'arrière.

Dans le dernier match de la soirée, Kloten a eu besoin des tirs aux buts pour écarter Lugano 4-3. Menés 2-0, les Tessinois ont passé devant 2-3 avant de voir les Aviateurs égaliser à la 53e. Lors des penalties, les Zurichois ont marqué trois fois contre deux seulement pour les Bianconeri.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture