Rejoignez-nous

Actualité

Le foot féminin genevois espère un coup de pouce de la Coupe du monde

Publié

,

le

Jean-Luc Auboeuf

Coup d’envoi de la Coupe du monde féminine de football en France. Le premier match aura lieu ce vendredi au Parc des Princes à Paris. Avec les bleues qui affrontent la Corée du sud.

Jusqu’au 7 juillet la France accueille les 24 meilleures équipes de foot féminin de la planète pour cette 8ème édition. Parmi les favorites, les Américaines, les Allemandes mais aussi les Néerlandaises, championnes d’Europe en titre, qui ont  éliminé les Suissesses. Des matches qui vont être suivis à Genève par l’équipe féminine de Servette FC-Chênois, qui vient de terminer sa première saison dans l’élite du foot helvétique féminin. Une saison encourageante selon Laura Felber. Elle joue en défense-centrale.

Laura Felber

Leur entraîneur Eric Severac compte sur cette Coupe du monde française pour booster la discipline. Eric Severac.

Eric Severac Entraîneur de l'équipe féminine - Servette FC-Chênois

Le budget alloué pour gratifier les fédérations féminines a doublé par rapport à la précédente édition en 2015 au Canada. Les 24 équipes qualifiées se partageront plus de 26 millions d’euros, un montant tout de même bien moins élevé que dans le foot masculin. Le foot féminin, le parent pauvre du football ? Écoutez la réponse d’Éric Severac:

Eric Severac Entraîneur de l'équipe féminine - Servette FC-Chênois

Pour faire du foot à Genève en tant que fille, il faut une grande motivation selon l’entraîneur. Il attend une aide du Canton.

Eric Severac Entraîneur de l'équipe féminine - Servette FC-Chênois

 

 

Actualité

Pollution: la circulation différenciée entre en vigueur à Genève

Publié

le

Les voitures arborant un macaron 5 ne seront pas les bienvenues jeudi dans le périmètre genevois. (Photo: Keystone)

La pollution aux particules fines a atteint le niveau 1 à Genève. Le dispositif de circulation différenciée entre donc en vigueur ce jeudi dès 6h.

A Genève, le niveau d’activation du dispositif anti-smog est atteint. C’est ce qu’a indiqué ce mercredi après-midi le Service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants. Il prévoit que les valeurs légales seront dépassées jeudi dans une des stations de mesures, ce qui justifie la mise en place du dispositif de niveau 1.

Deux mesures sont donc prévues jeudi : la vitesse de circulation sera limitée à 80km/h sur l’autoroute de contournement de Genève. Et surtout, la circulation différenciée entre en vigueur, de 6h à 22h. Seuls les véhicules qui arborent un macaron Stick’AIR jusqu’au numéro 4 pourront circuler dans le périmètre genevois. Les précisions de Paul Royo, chef de secteur au Service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants.

Paul Royo  Chef de secteur au Service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants

Les autorités comptent sur la bonne volonté des automobilistes car aucune amende ne pourra être infligée. Un recours du TCS suspend en effet la mise en oeuvre des sanctions. Mais un temps d’adaptation était dans tous les cas prévu jusqu’à fin mars. Paul Royo.

Paul Royo  Chef de secteur au Service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants

Cette épisode de pollution devrait être de courte durée. Le Service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants réévaluera la situation ce jeudi.

Continuer la lecture

Actualité

L’Etat de Genève promet des logements d’urgence pour les MNA

Publié

le

L’Etat de Genève annonce une série de mesures destinées aux Mineurs non accompagnés, les MNA. En collaboration avec d’autres organismes, il propose une des hébergements d’urgence.

Ces jeunes étrangers, qui ne peuvent pas bénéficier de l’asile, vont pouvoir bénéficier d’un accueil d’urgence mis en place par l’Armée du salut mais aussi de places d’hébergement à la ferme de la Croix-rouge genevoise.

L’Etat va également collaborer avec l’Hospice général pour loger les plus vulnérables. Il a fallu trouver des solutions modulables pour ces jeunes explique Anne Emery-Torracinta, Conseillère d’Etat chargée de l’instruction publique.

Anne Emery-Torracinta Conseillère d'Etat chargée du Département de l'instruction publique

Un programme de formation dit « light » va leur être destiné, plus spécifique à leurs besoins que l’accueil scolaire selon la Conseillère d’Etat.

Anne Emery-Torracinta Conseillère d'Etat chargée du Département de l'instruction publique

On comptait une quarantaine de MNA par mois l’an passé et en novembre, ils étaient une centaine. Depuis 10 jours, le collectif MNA occupe le Grütli afin que de réelles solutions d’hébergement soient trouvées.

Continuer la lecture

Actualité

1100 signatures pour la pétition qui s’oppose au projet des Vernets

Publié

le

A Genève la pétition qui s’oppose au projet de logements sur le site actuel de la caserne des Vernets a récolté plus de 1100 signatures.

Lancée en novembre par un collectif d’associations d’habitants et le Rassemblement pour une politique sociale du logement, elle a été déposée ce mercredi au Grand Conseil et au Conseil municipal de la Ville de Genève. 1500 logements sont prévus aux Vernets ainsi que des surfaces d’activités.

Les opposants estiment que le projet, constitué de 4 éléments est trop dense et les gabarits sont démesurés. Le détail avec Jean-Pierre Fioux, membre de l’association des habitants de la Jonction.

Jean-Pierre Fioux membre de l'association des habitants de la Jonction

Pour le Conseiller d’Etat chargé de l’aménagement, au contraire, le futur quartier sera agréable à vivre. Antonio Hodgers.

Antonio Hodgers Conseiller d'Etat chargé de l'aménagement

Les pétitionnaires réclament que les autorités redimensionnent le projet et qu’ils prévoient des espaces de verdure. Jean-Pierre Fioux.

Jean-Pierre Fioux membre de l'association des habitants de la Jonction

Tout est prévu! selon le Conseiller d’Etat Antonio Hodgers.

Antonio Hodgers Conseiller d'Etat chargé de l'aménagement

L’autorisation de construire devrait tomber dans les prochaines semaines. Parmi les promoteurs, le constructeur français Bouygues. Mais aussi la caisse de pension des fonctionnaires. Un habitant tout proche se plaint de n’avoir pas été entendu.

vue du projet : image fournie par le département

Continuer la lecture

Actualité

Déclassement de villas à Cointrin: qu’en pensent les habitants?

Publié

le

Le déclassement de deux zones villas en zone de développement à Cointrin sera l’objet de deux votations soumises au peuple le 9 février. Dans les médias, les politiques et associations de soutien et de défense y vont tous de leur opinion personnelle. Mais qu’en pensent réellement les habitants de Cointrin? Radio Lac est partie à la rencontre des habitants du quartier pour savoir ce qu’ils pensent vraiment de ces sujets de votations. 

Le 9 février, les Genevois sont appelés à se prononcer sur les modifications de limites de zone de Cointrin-Est et Ouest, à Meyrin et Vernier. Les déclassements de ces zones ont pour objectif de remplacer la zone villas par une zone de développement afin de construire de nouveaux logements. Au total, près de 2’300 nouveaux logements et 800 emplois seront créés d’ici à 2050. Alors, qu’en pensent les habitants de Cointrin?

Non aux nuisances sonores

Les opposants dénoncent un projet qui ne ferait qu’augmenter la pollution sonore et atmosphérique de la zone. Un avis également partagé par Katia, habitante de Cointrin.

Katia Habitante de Cointrin

 

Pas besoin de nouveaux bureaux

Les opposant critiquent également le projet car il ne propose pas seulement de construire des logements mais aussi des bureaux alors que le nombre de bureaux inoccupés augmente constamment à Genève. Un argument que partage Coco, habitante du quartier de Cointrin.

Coco Habitante de Cointrin

 

Oui à des logements

L’un des arguments phares du comité de soutien est le besoin primordial de répondre aux besoins de logements des Genevois alors que le taux de vacance des appartements est très faible à Genève. C’est notamment le cas de Diego, habitant du quartier qui est favorable à l’initiative.

Diego Habitant de Cointrin

Nuisances sonores, pollution, logements, bureaux, arbres, nombreux sont les sujets qui entourent ces deux votations. En attendant les résultats du 9 février prochain, les débats continuent.

Continuer la lecture

Actualité

La tempête Gloria dévaste le littoral espagnol

Publié

le

Photo: Keystone / EPA/MANUEL BRUQUE

Pas de ressortissants Suisses en danger à Majorque

Selon le porte parole du Consulat Suisse aux Baléares, aucun Suisse n’est menacé directement par les intempéries. Les autorités appellent à la prudence sans pour autant déconseiller de se rendre sur place pour le moment.

Christian Neukom Consul Suisse à Palma de Majorque

Trois personnes sont mortes en Espagne et près de 200’000 élèves étaient privés de classe en raison de la tempête « Gloria », a-t-on appris lundi auprès des autorités locales. La tempête frappe principalement l’est du pays.

« Une femme sans-abri de 54 ans, de nationalité roumaine, a été découverte morte, apparemment d’hypothermie, ce matin dans un parc » de Gandie, au sud de Valence, a indiqué un porte-parole de la mairie à l’AFP.

Un « Espagnol de 63 ans » a par ailleurs été découvert mort « dimanche après-midi » dans le village de Pedro Bernardo, dans la région de Castille-et-Léon (centre), a indiqué à l’AFP son maire, David Segovia. « Il gisait par terre dans sa propriété, touché à la tête à cause de la chute de tuiles provoquée par la neige », a-t-il précisé.

Dans la soirée, le président de la région de Valence, Ximo Puig, a présenté ses condoléances à la famille d’une victime décédée dans un village. Selon la presse locale il s’agit d’un homme de 71 ans décédé d’hypothermie.

Aéroport fermé

Une grande partie de l’est de l’Espagne (Catalogne, région de Valence) ainsi que l’archipel des Baléares ont été placées en alerte rouge ou orange en raison de cette tempête qui provoquait de fortes rafales de vent froid et des chutes de neige. Selon l’Agence météorologique espagnole, cette tempête devrait durer jusqu’à mercredi.

Dans la région de Valence, 194 municipalités ont décidé de fermer les écoles lundi, ce qui affectait plus de 191’300 élèves, a annoncé le gouvernement régional.

L’aéroport touristique d’Alicante (sud-est), qui avait été fermé la semaine dernière à cause d’un incendie, a dû fermer de nouveau dimanche après-midi et lundi en raison de cette tempête, a indiqué son gestionnaire (Aena) sur son compte Twitter. Plusieurs autoroutes ou lignes ferroviaires étaient également perturbées par ces intempéries.

Continuer la lecture