Rejoignez-nous

Actualité

La police genevoise se défend de tout racisme

Publié

,

le

Keystone - ATS

Les manifestations contre le racisme fleurissent partout dans le monde. Elles dénoncent les bavures policières qui sont courantes aux Etats-Unis. En Europe et en Suisse, les choses sont différentes et les policiers tiennent à le rappeler. Entretien avec un Inspecteur genevois.

La police genevoise a le blues. Elle se défend d’être raciste. La semaine dernière, après la manifestation qui a réuni 10’000 personnes à Genève pour protester contre la mort de George Floyd, asphyxié par un policier blanc aux Etats-Unis, des représentants genevois des forces de l’ordre ont pris la parole pour dire haut et fort qu’ils ne cautionnent pas ces méthodes.

C’est le cas de Michaël Berker, il est Inspecteur de police depuis 1992 à la police cantonale genevoise. Il est Chef de groupe à la brigade de répression du banditisme, un service qui traite de braquage à main armée, de vols avec violences, d’extorsion de fonds avec demande de rançon. Il a rédigé un post sur Facebook. Pour lui, les policiers sont un échantillon de la société. Et il y a forcément de tout. Mike Berker.

Mike Berker
Inspecteur de police à la brigade de répression du banditisme - Vice-Président SPJ
Mike Berker Inspecteur de police à la brigade de répression du banditisme - Vice-Président SPJ

La police est très contrôlée en Suisse, rappelle l’inspecteur qui est aussi le vice-président du syndicat de la police judiciaire. Et l’usage de la force est très réglementé, même s’il est nécessaire parfois. Il n’est utilisé qu’en dernier recours, selon Mike Berker.

Mike Berker
Inspecteur de police à la brigade de répression du banditisme - Vice-Président SPJ
Mike Berker Inspecteur de police à la brigade de répression du banditisme - Vice-Président SPJ

Pas de délit de faciès

Les policiers se défendent de pratiquer le délit de faciès, comprenez de soupçonner toute personne de couleur ou ayant l’air étrangère. Ce sont des professionnels qui traquent des auteurs de crimes et d’infraction.

Il rappelle la dureté du métier parfois. Les policiers sont confrontés à des violences sociétales : physiques et morales.

Mike Berker
Inspecteur de police à la brigade de répression du banditisme - Vice-Président SPJ
Mike Berker Inspecteur de police à la brigade de répression du banditisme - Vice-Président SPJ

Forces de police agressées

Être policier c’est une vocation. C’est aussi avoir des valeurs. Et les récents événements l’attristent, lui et ses collègues. Et l’inquiètent aussi.

Mike Berker
Inspecteur de police à la brigade de répression du banditisme-vice président SPJ
Mike Berker Inspecteur de police à la brigade de répression du banditisme-vice président SPJ

La police judiciaire comporte plusieurs centaines de membres  à Genève. Et différentes brigades, des mineurs des stupéfiants, et celles qui traitent des atteintes aux personnes, de la criminalité informatique, etc.

Réactions également ailleurs en Suisse

Les contrôles de police en Suisse sont « toujours strictement réglementés », affirme le président de la Conférence des commandants des polices cantonales (CCPCS), Stefan Blättler. Selon lui, « il faut une raison pour le contrôle et un signalement ».

La couleur foncée de la peau ne suffit pas comme signalement, assure dans un entretien diffusé mardi par le Blick M. Blättler, en écho aux manifestations se déroulant à travers le monde, suite à la mort d’un Noir, George Floyd, lors de son interpellation par un policier blanc à Minneapolis, aux Etats-Unis. « Il faut plus de détail ».

« Je dirais même que nous restons prudents lorsqu’il s’agit de personnes à la peau foncée et que nous réfléchissons si nous devons effectuer le contrôle ou pas », ajoute-t-il, soulignant que les policiers sont souvent filmés pendant leurs interventions.

Comportement testé

Des cas concrets sont étudiés pendant la formation pour prévenir le profilage racial, explique M. Blättler. Les aspirants policiers doivent en outre franchir un système de sélection par étapes, permettant de tester leur comportement et leur maîtrise de soi, poursuit-il. « Mais, naturellement, nous ne cessons jamais d’apprendre ».

Le président de la CCPCS rejette les critiques sur les récentes manifestations contre le racisme qui ont eu lieu en Suisse, malgré les restrictions dues au nouveau coronavirus. « Les règles s’appliquent toujours », dit-il. « Mais si nous avions dispersé les manifestants, les gens auraient été encore plus nombreux à descendre dans la rue. Cela aurait abouti à l’inverse du but recherché par ces règles ».

(ATS)

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Le Collège du Léman évacué suite à une alerte à la bombe

Publié

le

Photo Google Maps

Panique au sein du Collège du Léman à Versoix mardi après-midi.
Le secrétariat du collège a reçu un appel disant qu’il y avait une bombe au sein de l’établissement. Contactée, la police genevoise s’est tout de suite rendue sur place pour procéder à des vérifications. Le collège a été évacué,  environ mille élèves, selon le porte-parole de la police. Personne n’a été blessé. Le service de déminage de la police est intervenu et aucune bombe n’a été trouvée dans l’établissement. Une enquête a toutefois été ouverte.

 

Continuer la lecture

Actualité

Un stéthoscope intelligent qui reconnait le bruit de la Covid

Publié

le

Photo d'illustration KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

C’est le « Shazam » des maladies pulmonaires

A Genève, les HUG sont en train de développer un stéthoscope électronique intelligent qui est capable de reconnaître le bruit de la Covid-19.

Benoît Rouchaleau nous présente le prototype développé avec l’HEPIA et l’EPFL.

Professeur Alain Gervaix
Médecin Chef du Service d'Accueil et d'Urgences Pédiatriques
Professeur Alain Gervaix Médecin Chef du Service d'Accueil et d'Urgences Pédiatriques

 

Continuer la lecture

Actualité

A Genève, le conflit chez Swissport mobilise les partis politiques

Publié

le

KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Le conflit entre Swissport et ses employés fait réagir le monde politique genevois. Le Parti socialiste, les Verts, Ensemble à gauche et le MCG s’associent pour déposer ce jeudi une motion au Grand Conseil. Ils exigent que le Conseil d’État prenne en main le dossier Swissport. 

A Genève, le litige opposant les salariés de Swissport à leur employeur prend une tournure politique. Le Parti socialiste, les Verts, Ensemble à gauche et le MCG s’unissent pour défendre les salariés de Swissport. Le conflit en cours au sein de la société aéroportuaire concerne les conventions collectives de travail (CCT). Une motion va être déposée par ces partis jeudi au Grand Conseil. Le détail des objectifs de cette motion avec Christian Dandrès, conseiller national socialiste et militant syndical.

Christian Dandrès
Conseiller national socialiste et militant syndical
Christian Dandrès Conseiller national socialiste et militant syndical

Si ce type de conflits sociaux ne sont pas rares, il est en revanche moins banal qu’ils prennent une tournure politique. Christian Dandrès explique les raisons d’une telle mobilisation politique.

Christian Dandrès
Conseiller national socialiste et militant syndical
Christian Dandrès Conseiller national socialiste et militant syndical

 

Négociations rompues

Petit rappel des faits: ouvertes depuis 2018, Les négociations pour renouveler les CCT n’ont toujours pas abouties. Celles-ci sont au point mort depuis des mois. En conséquence, un vide conventionnel existe depuis le 1er octobre. Les propositions de Swissport impliquent pour les 1200 employés du site genevois des baisses salariales, dont certaines atteindraient 1200 francs mensuels,  mais aussi des vacances en moins et des heures de travail en plus. D’ici le 28 janvier prochain, ceux-ci doivent signer le nouveau contrat que leur a soumis l’entreprise, sous peine de risquer un licenciement. Une pratique appelée congé-modification comme l’explique Christian Dandres.

Christian Dandrès
Conseiller national socialiste et militant syndical
Christian Dandrès Conseiller national socialiste et militant syndical

Une rencontre a eu lieu lundi soir entre Swissport et le Conseil d’Etat. Le gouvernement devrait communiquer ce mardi après-midi.

Continuer la lecture

Actualité

Dr Senn: « le masque FFP 2 est inutile pour la population »

Publié

le

(KEYSTONE/Christian Beutler)

Faut-il porter un masque FFP 2? Certains enseignants le réclament en Suisse romande. Pour la Doctoresse Laurence Senn, spécialiste en prévention au CHUV à Lausanne, il est inutile hors des hôpitaux. 

Faut-il porter le masque FFP2, ce masque en forme de bec de canard ? La question fait débat alors que l’Autriche et la Bavière l’ont rendu obligatoire récemment. Certains enseignants romands le réclament à cor et à cris. Pour la Doctoresse Laurence Senn, médecin spécialiste de la prévention des infections au CHUV à Lausanne, il serait inutile. Le masque chirurgical ou en tissu suffit à protéger du Covid et de ses variants. Docteur Laurence Senn.

Dr Laurence Senn
Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV
Dr Laurence Senn Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV

98% des gouttelettes

Pour la Doctoresse Senn, le masque classique suffit. Il filtre suffisamment les gouttelettes.

Dr Laurence Senn
Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV
Dr Laurence Senn Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV

Aérosol: seulement à l’hôpital

La contamination par aérosol se fait seulement dans un certain contexte, celui de l’hôpital ou des lieux de soins.

Dr Laurence Senn
Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV
Dr Laurence Senn Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV

Masques FFP trop chers

Le danger du FFP 2: que les gens le gardent trop longtemps en raison de son prix élevé….Dr Laurence Senn

Dr Laurence Senn
Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV
Dr Laurence Senn Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV

Masques en tissu homologués

Les masques en tissu font aussi le travail, s’ils répondent à certaines normes selon la Doctoresse.

Dr Laurence Senn
Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV
Dr Laurence Senn Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV

La meilleure des protections: lorsque tout le monde porte le masque…Dr Senn

Dr Laurence Senn
Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV
Dr Laurence Senn Médecin spécialiste de la prévention des infections - CHUV

En conclusion le masque FFP 1, 2 ou 3 n’est pas recommandé par les professionnels de la santé hors des hôpitaux. Une fois placé, il ne faut pas toucher son masque rappelle la Doctoresse. Si on le fait, il faut se désinfecter les mains ensuite.

 

Continuer la lecture

Actualité

Genève devient un centre pour l’éducation en situation d’urgence

Publié

le

KEYSTONE/EPA/MONIRUL ALAM

La Suisse veut améliorer l’éducation dans les situations d’urgence. Conformément à son engagement en 2019 lors du Forum mondial sur les réfugiés, elle a lancé lundi à Genève un centre mondial sur cette question.

Plus de 120 millions d’enfants ne sont pas scolarisés en raison de crises humanitaires ou de conflits. Plus de la moitié des enfants réfugiés n’ont pas accès à l’éducation et la pandémie a provoqué la fermeture de milliers d’écoles. Lors du lancement en ligne, une réfugiée a elle souhaité que cette nouvelle entité puisse changer la situation de nombreux enfants.

Le nouveau centre doit rassembler les acteurs de la Genève internationale autour d’un engagement politique et d’une action opérationnelle pour l’éducation des enfants affectés par les conflits, la violence, les catastrophes, les migrations et les déplacements. Neuf institutions multilatérales, internationales et universitaires le soutiennent, dont le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ou le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR).

Les Etats membres de l’ONU et d’autres organisations établies à Genève doivent collaborer avec ce nouveau mécanisme. Le centre veut pousser tous les acteurs à s’engager à davantage prendre en considération l’éducation des enfants dans les efforts humanitaires ou de développement.

Source: ATS

Continuer la lecture