Rejoignez-nous

Actualité

La fièvre des réseaux sociaux: Comment ne pas tomber dans le piège du partage facile des Fake News ?

Publié

,

le

Les réseaux sociaux sont utilisés en masse pour relayer des informations dans le cadre de l'épidémie de Covid-19 qui sévit actuellement dans le monde entier. Cependant, dans le flux très important d'informations, on trouve bon nombre de fake news relayée en masse par les utilisateurs. Comment les reconnaître ?

Canal d’information privilégié pour de nombreuses personnes et en particulier les plus jeunes, les réseaux sociaux jouent un grand rôle dans l’information des populations dans le cadre de l’épidémie de nouveau coronavirus.

Médias, organismes officiels et politiques l’ont bien compris et gardent le contact avec les populations par ce biais. Cependant si on a vu fleurir sur Facebook, Twitter ou encore Instagram de très belles initiatives de sensibilisation ou de solidarité depuis le début de l'épidémie, on constate également que de nombreuses fausses informations circulent sur les réseaux sociaux. Ces malheureusement célèbres fake news sont souvent partagées en masse par les utilisateurs et contribuent à augmenter le côté anxiogène des informations liées à l’épidémie.

La fièvre des réseaux sociauxComment ne pas tomber dans le piège de fake news ?

Comment ne pas tomber dans le piège et reconnaître une fake news ?

Cela peut parfois être difficile de reconnaître une fausse information car même des sources que l’on considère comme fiables, des personnalités politiques ou vos amis par exemple, peuvent les partager, parfois même à leur insu. Cependant, vous pouvez mettre en place quelques automatismes qui devraient vous aider à éviter de relayer des fake news.

En voici quelques uns :

Tout d’abord, ne partagez une information que si une source fiable est mentionnée. Car sans source, impossible de vérifier la véracité de l’information.

Si une source est citée, n’hésitez pas à vous rendre sur la page ou le site en question pour avoir une idée de la provenance de l’info. De manière générale, vérifiez une information en recherchant sur un moteur de recherche d'autres articles sur le même sujet.

Ensuite, choisissez des sources d’information officielles comme l’Office Fédéral de la Santé Publique, le Conseil Fédéral ou les médias locaux par exemple.

Diversifiez vos sources d’information. Suivez plusieurs personnalités, plusieurs médias… Si une même information est relayée par plusieurs sources officielles, il y a plus de chance pour qu’elle soit vraie.

Pour finir, n’hésitez pas à signaler toute information qui vous semblerait mensongère afin d’éviter que d’autres personnes ne continuent à la relayer.

Exemple: Fake News, comment les identifier ?

La vidéo ci-dessous a été partagée sur Instagram et Facebook avec la mention "L'hôpital de Genève, il y a 2h. Restez chez vous.".

Il s'agit d'une fausse information mais elle est difficile à déceler car cette situation est réelle, la vidéo a bien été tournée dans un hôpital.

Alors comment l'identifier ? Quelles questions faut-il se poser avant de relayer cette information ?

Tout d'abord, il n'y a pas de source mentionnée sur cette vidéo. On peut donc se dire que n'importe qui peut l'avoir tournée et n'importe où. Nous ne pouvons pas vérifier sa provenance et donc sa véracité.

De plus, aucun repère temporel ou géographique (heure, date, lieu...) n'est présent hormis le texte ajouté via Instagram mais qui ne prouve rien.

Ensuite, si vous mettez le son de la vidéo, vous remarquerez que les personnes parlent en espagnol. Même si il y a de nombreuses personnes qui parlent cette langue à Genève, il est peut probable que la totalité des personnes présentes dans l'hôpital parlent espagnol. On peut donc légitimement se poser la question de la véracité de l'information.

En faisant une rapide recherche sur internet avec les mots-clés "coronavirus" et "patients au sol dans un hôpital", on retrouve rapidement la vidéo qui a fait l'objet de nombreux articles. On apprend alors que celle-ci a été tournée dans un hôpital de Madrid en Espagne qui est très fortement frappée par l'épidémie.

Résultat de la recherche Vidéos sur Google

Si vous recherchez cette information dans les médias locaux, vous retrouverez rapidement un article ou une brève sur ce sujet qui avait fait la une de nombreux médias la semaine dernière.

Conclusion : Oui, cette vidéo est réelle et a bien été tournée pendant l'épidémie de Covid-19 dans un hôpital. Non, ce n'était pas à "l'hôpital de Genève, il y a 2h comme" le mentionne la personne l'ayant postée.

 

Les Fake News sont bien souvent réalistes et comportent parfois une part de vérité comme ici c'est pourquoi il faut être attentif à ce que l'on partage et toujours multiplier les sources d'information pour avoir une image globale d'une information et pas un seul point de vue parfois biaisé ou faux.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Les larmes d'Eliot Berthon

Publié

le

Eliot Berthon a contribué au premier titre de champion d'Europe du GSHC (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Après la remise de la Coupe de champion d'Europe, les joueurs sont restés sur la glace pour communier avec le public et partager leur bonheur en famille. Et Eliot Berthon était très heureux.

On a souvent évoqué Valtteri Filppula, Sami Vatanen, Teemu Hartikainen, Daniel Winnik et les autres grands noms de cette équipe de Genève. Mais il y a aussi les guerriers de l'ombre, ceux qui jouent sur la quatrième ligne comme Eliot Berthon.

Le Français à licence suisse a ouvert le score et a participé au titre européen de Genève-Servette. Sur la glace, le petit numéro 92 a enlacé sa femme enceinte avant de serrer fort son père dans ses bras avec des larmes plein les yeux.

A voir ces larmes, est-ce que le sentiment est descriptible? "Je vois mon père, donc forcément, il y a tout qui lâche, répond-il. C'est lui qui m'a toujours supporté. Je pense bien à ma mère aussi, mon frère, ma soeur et mes grands-parents. Ce sont de beaux moments et puis on ne vit ça qu'une fois dans une carrière en général, donc... bein les larmes quoi Parce que c'est beaucoup de travail. Je suis passé par des moments vraiment durs, mais d'être là, avec ma famille, ma femme, c'est indescriptible."

Blessé lors du titre de champion

Si le Tricolore savoure ce titre, c'est parce qu'il n'avait pas franchement pu profiter de celui de champion au printemps dernier. Prêté à La Chaux-de-Fonds puis blessé, il n'avait pas pu amener sa pierre à l'édifice grenat. "J'étais là, j'étais en tenue, avec l'équipe, mais je n'ai pas vécu ça de la même manière parce que je n'ai pas joué. Le titre de champion m'appartient, mais ce soir, c'est différent. J'ai essayé de contribuer à ma manière et voilà, je suis juste content. Je n'imaginais pas vraiment ce scénario en ouvrant le score. Je voulais juste travailler fort et amener de l 'énergie. Et c 'est vrai, je pense que ça a donné une bonne impulsion et je suis fier."

Depuis les tribunes, le sentiment qui prédominait c'était que l'expérience du titre de Genève il y a dix mois allait servir dans un match comme celui-ci. "Je pense qu'on a géré le match, explique Eliot Berthon. Mais vers la fin c'était dur. Seulement défensivement, on a été solides. On a laissé quelques chances, mais ce n 'était pas des grosses chances. Et notre gardien a fait des gros arrêts à des moments-clés. Je pense que pour gérer dans ces instants où il y a beaucoup de pression et de stress, c'est sûr que ça nous a aidés."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

RUAG MRO: le président du conseil d'administration s'en va

Publié

le

Le président du conseil d'administration de la fabrique d'armement Ruag MRO a démissionné (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le président du conseil d'administration de RUAG MRO, Nicolas Perrin, va démissionner. Le Département de la défense l'annonce au moment où l'entreprise d'armement est épinglée par un audit du Contrôle des finances pour sa gestion de la vente des chars Leopard 1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

RUAG MRO: le président du conseil d'administration s'en va

Publié

le

Le président du conseil d'administration de la fabrique d'armement Ruag MRO a démissionné (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le président du conseil d'administration de RUAG MRO, Nicolas Perrin, va démissionner. Le Département de la défense l'annonce au moment où l'entreprise d'armement est épinglée par un audit du Contrôle des finances pour sa gestion de la vente des chars Leopard 1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

RUAG MRO: le président du conseil d'administration s'en va

Publié

le

Le président du conseil d'administration de la fabrique d'armement Ruag MRO a démissionné (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le président du conseil d'administration de RUAG MRO, Nicolas Perrin, va démissionner. Le Département de la défense l'annonce au moment où l'entreprise d'armement est épinglée par un audit du Contrôle des finances pour sa gestion de la vente des chars Leopard 1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

La cagnotte de 70,17 millions est tombée à l’Euro Millions

Publié

le

La loterie transnationale Euro Millions est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse. (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Une personne a trouvé la combinaison gagnante du tirage de l’Euro Millions de mardi. Elle remporte au total 70,17 millions de francs. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 23, 31, 37, 42 et 48 et les étoiles 3 et 7.

Lors du prochain tirage vendredi, 16 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture