Rejoignez-nous

Actualité

Le personnel en soins infirmiers veut être revalorisé

Publié

,

le

Le Conseil international des infirmières craint un exode massif du personnel de soins (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le personnel en soins infirmiers est descendu dans la rue mercredi à l'occasion de la journée internationale des infirmières. En première ligne pour lutter contre le Covid-19, il a demandé une revalorisation du métier, y compris en Suisse.

C'est la deuxième année consécutive que cette Journée internationale se déroule dans le sillage de la pandémie de Covid. Des rassemblements étaient prévus aux quatre coins de la Suisse. Cent personnes étaient réunies à Zurich et près de 300 à Bâle, ont constaté des journalistes de l'agence d'information Keystone-ATS.

Aujourd'hui, le personnel montre des signes d'épuisement, selon le Conseil international des infirmières (CII). La fédération craint que 3 millions d'infirmières ne quittent la profession. Burnout, dépression, troubles du sommeil: 80% des associations nationales d'infirmières font état de problèmes de santé chez les infirmiers et infirmières. Outre la surcharge de travail, nombre d'employés de ce secteur sont décédés du virus.

Faible reconnaissance

La fédération a recensé 2700 décès prouvés d'infirmières, mais le nombre réel de victimes est probablement beaucoup plus élevé. Or ces travailleurs souffrent déjà d'un stress élevé, d'une faible rémunération et d'une faible reconnaissance en temps normal,

La fédération met en garde contre un exode massif des infirmières de la profession. La Suisse n'échappe pas à cette menace. Même avant la pandémie, près de la moitié des infirmières formées avaient tourné le dos à la profession, souvent avant leur 35e anniversaire, rappelle l'Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI).

Aujourd'hui, "il n'y a toujours pas de suivi des conséquences de la pandémie pour les infirmières en Suisse", déclare Sophie Ley, présidente de l'ASI. "Applaudir ne suffit pas!", renchérit le syndicat Unia pour qui "les salaires ne correspondent pas à la responsabilité qu'ils assument".

Marches et actions

Ce mercredi, plusieurs sections de l'ASI ont organisé des marches de protestation ou des actions sur les réseaux sociaux pour attirer l'attention du public. Unia a aussi mobilisé ses adhérents dans différentes villes pour demander une meilleure protection des travailleurs et de meilleurs salaires.

C'est par un message vidéo de Guy Parmelin que s'est ouvert mercredi le congrès de l'ASI. Le président de la Confédération a remercié le personnel soignant pour son grand engagement lors de la pandémie. Il a également reconnu que les conditions-cadre devaient être examinées de près.

Dans un tweet, le ministre de la santé Alain Berset a salué le "travail admirable" accompli par les infirmières et infirmiers. "Dans les hôpitaux, les EMS, les soins à domicile. Depuis toujours – et plus encore depuis un an. Ils s’engagent pour toute la société et méritent notre gratitude".

Occasion ratée

Sur le plan suisse, l'ASI regrette que le Parlement n'ait pas saisi l'opportunité du contre-projet à l'initiative sur les soins infirmiers pour améliorer les conditions de travail du personnel en soins infirmiers. "Il ne suffit pas de former plus d'infirmières, quand elles quittent la profession après quelques années, selon Sophie Ley.

Le contre-projet indirect a été adopté à la dernière session de mars. Il prévoit l'extension des compétences des infirmiers et veut encourager la formation.

L'initiative populaire veut elle revaloriser le métier. Elle réclame des conditions plus attrayantes et des salaires appropriés surtout lors de la formation. Le texte a été rejeté tant par le Conseil fédéral que le Parlement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Actualité

Genève accepte à plus de 65% des voix le Mariage pour tous

Publié

le

Les Suisses disent "oui" à 64% au Mariage pour tous. L'acceptation est encore plus marquée à Genève. La communauté LGBTQ+ a célébré cette victoire dans son Stamm de la rue Lissignol avec du champagne. Les référendaires, UDC, en tête sont déçus et estiment que le débat n'a pas eu lieu sur le fond.

Près de deux tiers des Suisses disent "oui" au Mariage pour tous par plus de 64% des voix. Notre pays devient le 30ème à l'accepter. A Genève, l’acceptation est encore plus marquée qu’au niveau suisse, elle dépasse les 65%, avec une participation particulièrement forte, puisque plus de la moitié des citoyens genevois sont allés voter. Une nouvelle accueillie avec le champagne par la communauté LGBTIQ+ qui était réunie dès 11 heures ce dimanche matin au café Le Phare à la rue Lissiniol. Ecoutez la réaction d’Hélène.

Hélène
Hélène

Même enthousiasme chez Anne, pour qui l'égalité entre couples était essentielle.

Anne
Anne

Opposants déçus

Pour Eric Bertinat, Conseiller municipal UDC et membre du Comité d'opposition au Mariage pour tous, il n'y a pas eu débat.

Eric Bertinat
Conseiller municipal UDC Ville de Genève - membre du comité d'opposition au Mariage pour tous
Eric BertinatConseiller municipal UDC Ville de Genève - membre du comité d'opposition au Mariage pour tous

Grâce au mariage pour tous, les couples de même sexe vont pouvoir adopter de manière conjointe, avoir à la nationalité facilitée, et pour les couples de femmes avoir accès à la PMA avec don de sperme.

Partenariat pas satisfaisant

Avec le partenariat enregistré, le coming out était de facto obligatoire. Ce que confirme Eric Amato, membre du comité de Diaologai

Eric Amato
Membre du comité Dialogai
Eric AmatoMembre du comité Dialogai

Taux de suicide important

Eric Amato rappelle que le taux de suicides est 5 fois plus important chez les jeunes LGBTIQ+ que chez les hétérosexuels. Cette votation devrait faire changer les choses.

Eric Amato
Membre du comité Dialogai
Eric AmatoMembre du comité Dialogai

Pour le militant, la votation fait évoluer les choses indéniablement mais il existe encore de nombreuses familles qui n'acceptent pas  l'homosexualité.

Eric Amato
Membre du comité Dialogai
Eric AmatoMembre du comité Dialogai

Autres combats

Il reste encore des combats pour la communauté comme l'explique Eric Amato

Eric Amato
Membre du comité Dialogai
Eric AmatoMembre du comité Dialogai

Pour Delphine Klopfenstein, le moment est historique mais tardif!

Delphine Klopfenstein
Conseillère nationale genevoise pour le parti des Verts
Delphine KlopfensteinConseillère nationale genevoise pour le parti des Verts

De nombreux couples attendent impatiemment de pouvoir se marier, selon l'association Dialogai. La mise en application de la loi devrait intervenir en janvier 22.

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Sion sans idées à GC, Bâle solide leader

Publié

le

Lugano a remporté un précieux succès à Lucerne (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Sion a sombré lors de la 8e journée de Super League. Au Letzigrund face à GC, les Sédunois ont été battus 3-1, alors que le leader Bâle a pris le meilleur sur Zurich 3-1.

Le FC Sion affiche un visage assez peu reluisant depuis le nul réalisé à Lausanne. Une sévère défaite 4-0 en Coupe face à Stade Lausanne-Ouchy, pensionnaire de Challenge League, un nul contre un faible Lucerne jeudi et désormais une gifle face à GC, le bilan n'a rien d'encourageant.

Et ce qui a frappé au Letzigrund, ce sont les errements répétés des Valaisans dans le placement. A un moment en deuxième mi-temps, Dimitri Cavaré est apparu désemparé en voyant le boulevard laissé sur la droite par ses coéquipiers. Le regard du Guadeloupéen valait tous les discours.

Parce que même si les Sauterelles ont bien joué le coup, Sion s'est sabordé du début à la fin. A la 24e, une intervention ratée de Saintini dans les 16 mètres a permis à Kaly Sène d'ouvrir la marque. Sur un corner à la 30e, c'est Bolla qui a pu placer une somptueuse frappe dans la lucarne des vingt mètres sans qu'aucun Valaisan ne vienne lui contester le ballon. Même chose à la 50e sur le 3-0 de Sène avec un Lenjani bien trop tranquille pour centrer.

Les hommes de Contini ont souvent joué le plus simplement du monde pour presque systématiquement trouver la verticalité.

Et de 11 pour Cabral

A Bâle, le leader a confirmé son statut en venant à bout de Zurich. Millar a débloqué la situation à la 34e, puis le Lausannois Dan Ndoye a inscrit son premier but en Super League à la 75e. Et évidemment, l'inévitable Cabral s'est chargé du troisième goal rhénan pour porter son total à onze réussites en huit matches seulement. C'est Marchesano sur penalty qui avait redonné un semblant d'espoir au FCZ à la 79e.

Les Bâlois comptent donc à nouveau quatre points d'avance sur YB avec toutefois une partie de plus.

Lucerne toujours sans victoire

Lucerne-Lausanne, même combat. Les joueurs de Suisse centrale courent toujours après leur première victoire en championnat cette saison. Chez eux, ils ont été dominés 3-2 par Lugano.

Mais contrairement aux Vaudois, les hommes de Fabio Celestini finissent ce week-end sur un zéro pointé. Et ce malgré un penalty de Sorgic à la 72e. Les Bianconeri ont eux fait la plus grande part du travail en première période avec trois buts (3e, 35e et 45e).

Lucerne a eu deux grosses possibilités en toute fin de partie, mais le gardien Osigwe a été déterminant en s'interposant à deux reprises.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

La 100e victoire pour Hamilton à Sotchi

Publié

le

Lewis Hamilton s'impose à Sotchi, 100e victoire en carrière (© KEYSTONE/AP/Sergei Grits)

Lewis Hamilton (Mercedes), déjà recordman des victoires en F1, a remporté un 100e succès historique lors du Grand Prix de Russie. Il reprend pour deux points la tête du classement des pilotes.

Précédent leader du championnat, le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) est deuxième après être remonté de la 20e et dernière place sur la grille. L'Espagnol Carlos Sainz Jr (Ferrari) complète le podium.

La course s'est jouée dans les derniers tours, quand la pluie a commencé tomber sur l'Autodrome de Sotchi. Le poleman et leader britannique Lando Norris (McLaren) a fait le choix présomptueux de ne pas rentrer aux stands chausser des pneus intermédiaires. Hamilton, deuxième, n'a pas pris ce risque et il a facilement pu prendre le meilleur sur un Norris glissant dans tous les sens.

"Arriver à 100 victoires a pris looonnngtemps. Je n'étais même pas sûr que ça viendrait", a réagi le septuple champion du monde, qui était 4e sur la grille après deux erreurs en qualifications.

"Ca n'a pas été facile. J'ai perdu beaucoup de terrain au départ en essayant d'éviter les problèmes, a-t-il raconté. Il n'aurait pas été facile de dépasser Lando qui avait un super rythme. La pluie est arrivée au bon moment (...) L'équipe a fait le bon choix stratégique à la fin."

Grand perdant du jour, Norris n'est que 7e derrière son équipier australien Daniel Ricciardo, 4e, le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes), 5e, et l'Espagnol Fernando Alonso (Alpine), 6e.

Le Finlandais Kimi Räikkönen (Alfa Romeo), de retour après avoir contracté le covid et manqué deux GP, le Mexicain Sergio Pérez (Red Bull) et le Britannique George Russell (Williams) ferment le Top 10.

L'Allemand Mick Schumacher (Haas) est le seul abandon à déplorer dans cette quinzième manche sur 22.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Blessée, Corinne Suter manquera Sölden

Publié

le

Corinne Suter manquera le début de saison (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Corinne Suter subit un coup d'arrêt dans sa préparation avant le début de la saison de Coupe du monde. Blessée, la Schwytzoise ne pourra pas participer au géant de Sölden.

Corinne Suter a chuté lors d'un entraînement de Super-G à Zermatt samedi. Le même jour, des examens radiologiques et cliniques approfondis ont été réalisés à la clinique Hirslanden de Zurich. La championne du monde de descente a subi de graves contusions osseuses sur les deux tibias et des écorchures au visage. Elle ne pourra donc pas participer à l'ouverture de la Coupe du monde à Sölden (23 octobre).

"Corinne Suter a eu beaucoup de chance dans son malheur, a déclaré le médecin de l'équipe, Walter O. Frey. Les parties blessées peuvent toutes guérir complètement sans l'aide de la chirurgie. Après une phase de réhabilitation de plusieurs semaines, elle sera bientôt de retour sur ses skis en pleine possession de ses moyens."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Olga Baranova: "Le mariage pour tous n'est pas de la Symbolpolitik"

Publié

le

Ce score, que je n'attendais pas, est une excellente réponse à la campagne haineuse menée par nos adversaires, a dit la socialiste genevoise Olga Baranova, directrice de la campagne en faveur du mariage pour tous, à Keystone-ATS. Et de rappeler les affiches effrayantes posées par les opposants au mariage pour tous, qui ont été recouvertes en Valais, car elles effrayaient les enfants.

Olga Baranova interprète ce 64% de oui des Suisses comme un signal envoyé à la communauté homosexuelle leur disant qu'ils sont égaux aux couples hétérosexuels, que leur amour a autant de valeur et qu'ils sont d'aussi bons parents.

Tout le débat de ces derniers mois s'est focalisé sur la distinction entre le mariage pour tous et la PMA. "Mais on ne peut pas séparer ces deux choses, pour la directrice de campagne. Le mariage pour tous n'est pas de la 'Symbolpolitik', vous donnez des droits égaux à des personnes de même sexe. A partir de ce moment-là, vous ne pouvez pas saucissonner les droits."

Continuer la lecture