Rejoignez-nous

International

Le Japon commémore sobrement le tsunami de 2011

Publié

,

le

[Keystone/Yohei Nishimura/Kyodo News via AP]

Le Japon commémorait sobrement mercredi le souvenir du grand tsunami du 11 mars 2011, qui a aussi entraîné la catastrophe nucléaire de Fukushima. L'épidémie de coronavirus a conduit à l'annulation des principales cérémonies publiques.

Le Premier ministre Shinzo Abe rendra hommage aux victimes de la catastrophe dans ses bureaux à Tokyo, et a demandé à la nation d'observer une minute de silence à 14h46 heure japonaise (peu avant 07h00 en Suisse), le moment précis où un terrible séisme sous-marin de magnitude 9.0 a frappé les régions du nord-est du pays, il y a neuf ans jour pour jour.

La télévision japonaise montrait des images de familles venues se recueillir mercredi matin dans plusieurs endroits de la préfecture de Miyagi, particulièrement touchée par la catastrophe, qui a fait au total environ 18'500 morts et disparus.

Le gouvernement japonais a préféré annuler la semaine dernière la grande cérémonie nationale qui a lieu chaque année à Tokyo depuis 2012 en présence de proches de victimes, de membres de la famille impériale, du Premier ministre, d'élus locaux, de diplomates.

"Prévenir la propagation"

"Au regard de la situation actuelle, nous nous devons de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir la propagation du virus sur notre sol, ainsi nous sommes arrivés à la conclusion que nous ne pouvions pas faire autrement que d'annuler la cérémonie", avait annoncé le Premier ministre dans un communiqué.

Il avait ensuite présenté ses condoléances aux familles des victimes et renouvelé sa promesse de mener à bien la reconstruction des régions sinistrées.

A la demande des autorités, de nombreux événements publics dans tout le pays (concerts, compétitions sportives, remises de diplômes, etc.) ont été annulés ou reportés, et les écoles ont été fermées, pour tenter d'enrayer la propagation du nouveau coronavirus, qui a contaminé 568 personnes et tué 12 personnes au Japon, selon un dernier bilan.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Election présidentielle française: suivez le 2nd tour en direct

Publié

le

Ce dimanche, nos voisins français votent pour élire le président.e de la République. Après le premier tour qui a eu lieu le 10 avril 2022, le second tour de cette élection oppose le président sortant, Emmanuel Macron à Marine Le Pen, la candidate du Rassemblement National.

Retrouvez le suivi en direct du second tour de l'élection présidentielle française sur Radio Lac.

Continuer la lecture

International

Elections présidentielles françaises: le suivi en direct

Publié

le

Ce dimanche a lieu le premier tour de l'élection présidentielle en France. Douze candidats sont en lice pour accéder à l'Elysée ces cinq prochaines années. Suivez toute l'actualité de ces élections en direct sur Radio Lac.

 

Continuer la lecture

Actualité

La collecte des pompiers genevois pour l'Ukraine

Publié

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Plusieurs pompiers genevois sont partis bénévolement à la frontière entre la Pologne et l’Ukraine et ils ont vu de quoi avaient besoin les secours locaux.

Alors que les gestes de solidarités se multiplient depuis le début de la guerre en Ukraine, que ce soit pour accueillir les réfugiés ou pour fournir du matériel aux ukrainiens encore sur place, les pompiers genevois ne sont pas en reste. Ils sont en relations avec les secours polonais. L'idée est de permettre d'acheminer du matériel de secours jusqu'aux pompiers ukrainiens. Une grande collecte à laquelle la population peut participer, Nicolas Millot porte-parole du Service d'Incendie et de Secours de Genève:

Nicolas MillotPorte-parole du Service d'Incendie et de Secours de Genève

Si vous pensez avoir quelque chose à donner pour les pompiers ukrainiens il faut écrire un mail à l’adresse suivante: QM.SIS@ville-geneve.ch

Continuer la lecture

International

Situation en Ukraine: le suivi en direct

Publié

le

Continuer la lecture

Genève

Salaires des patrons des régies genevoises: qui gagne combien?

Publié

le

Photo illustration (KEYSTONE/Ti-Press/Alessandro Crinari)

C’est une première, le conseil d’Etat genevois a dévoilé mercredi le rapport sur les rémunérations des directions générales des établissements de droit public genevois pour 2020. Les précisons de Benoît Rouchaleau:

Benoît RouchaleauQui gagne combien?

Le rapport publié courant janvier épluche les rémunérations des dirigeants des 14 établissements de droit public et d’une fondation de droit privé sans but lucratif pour l’année 2020. 1er constat: 6 des directeurs gagnent plus de 300 000 francs par an, indemnités et frais compris.

La palme pour André Schneider, le directeur de l’Aéroport, qui plafonne à plus de 470 000 francs annuels. C’est un peu moins toutefois que les 483 000 qu’il avait perçus en 2019. A titre de comparaison, le revenu annuel d'un conseiller fédéral se monte à 454 000 francs.

Sur la 2ème marche du podium genevois, Marie Da Roxa, la directrice de l’IMAD, l’institution d’aide et de soins à domicile, à 382 000 francs et Denis Berdoz aux commandes des TPG à 381 000 francs.

De quoi reléguer en 4ème position Bertrand Levrat, le directeur général des HUG, avec 379 000 francs. Et pour compléter le quinté de tête: Christian Brunier, le patron des SIG avec une rémunération annuelle de 375 000 francs.

Au bas de l’échelle, le "plus bas salaire" pour la direction de FASe, la Fondation pour l’animation socioculturelle, avec 204 000 francs annuels.

Notez enfin que ce rapport sur les rémunérations sera désormais publié chaque année.

Continuer la lecture