Rejoignez-nous

Actualité

Greta Thunberg pressentie pour le Nobel de la Paix

Publié

,

le

photo Keystone

Greta Thunberg la célèbre adolescente de 16 ans est parmi les papables pour recevoir le prix Nobel de la paix ce vendredi. Ce serait la plus jeune lauréate de l'histoire. Mais qui est vraiment la Suédoise ?

La jeune fille a débuté ses grèves en faveur du climat en 2018. Chaque vendredi, elle se tenait face au parlement suédois à Stockholm pour protester contre l’inaction des dirigeants face à l’urgence climatique. Elle a ensuite été suivie par de nombreux jeunes. Le mouvement a réellement pris de l’ampleur après son discours à la conférence sur le climat en Pologne et les grèves géantes se sont succédées avec, à chaque fois dans la rue, plusieurs milliers d’étudiants, partout dans le monde.

Quelle est l’histoire de cette jeune fille ?

Elle est née en 2003, d’une mère chanteuse d’opéra et d’un père acteur de cinéma. C’est à l’âge de 9 ans qu’elle commence à s’intéresser au changement climatique. A l’âge de 11 ans, après un épisode dépressif, on lui diagnostique un trouble de spectre autistique. C’est à ce moment-là qu’elle révèle à ses parents ses craintes pour l’environnement. En mai 2018, elle gagne un concours d’écriture sur le climat et rencontre un militant écologiste de la première heure, Bo Thorén. Qui cherche à mettre fin aux énergies fossiles en Suède.

Et c’est cette rencontre qui va la décider à mener ses grèves.

Et la rencontre avec d’autres jeunes militants également . Une vague idée de grève scolaire germe dans sa tête, mais ses compagnons songent plutôt à faire une marche. Elle planifie alors sa grève scolaire toute seule. Dès le 20 aout 2018, elle se place tous les jours devant le parlement suédois jusqu’aux élections de septembre. Dans le but de faire pression pour que le gouvernement cesse ses émissions de CO2.

Dès lors, son histoire est reprise par les journaux internationaux.

La photo de Greta  avec ses tresses et sa pancarte sur laquelle est écrit en suédois, « grève de l’école pour le climat» fait le tour du monde. Après les élections elle poursuit son action, tous les vendredis. De là naît le mouvement Fridays for future. En novembre et  décembre 2018, plus de vingt mille étudiants font la grève dans 270 villes dans le monde. Depuis, le mouvement s’est amplifié. Le 27 septembre dernier encore, des milliers de personnes ont marché pour le climat.

Figure de proue également pour les jeunes militants genevois

Un prix Nobel justifié pour Deborah Hausser, 17 ans, étudiante au collège de Candolle à Genève et active dans le mouvement de grève pour le climat.

Deborah HausserCollégienne et militante pour le climat

Mais la collégienne tient à rappeler que la jeune fille n’est qu’un messager et que cette nomination ne devrait pas brouiller le message. Deborah Hausser.

Deborah HausserCollégienne et militante pour le climat

Cette jeune fille aurait une particularité qui expliquerait sa détermination

Elle souffre d’un trouble de spectre autistique, sans retard de langage ni problème cognitif. Selon Chiara Fiorentini, psychologue spécialisée dans ce domaine aux Hôpitaux Universitaires de Genève, Greta disposerait d’une capacité de concentration hors du commun.

Chiara FirorentiniPsychologue aux HUG et à la guidance infantile

D’aucuns estiment que la jeune fille est manipulée. Mais d’autres considèrent au contraire qu’un Nobel de la paix serait justifié. Le réchauffement climatique pourrait, par les réfugiés qu’il risque d’engendrer, provoquer des conflits. D’où l’importance de le limiter, pour la paix dans le monde.

Autres favoris pour le Nobel. Le premier ministre éthiopien, pour avoir été un artisan de la réconciliation de l'Ethiopie avec l’Erythrée. Et parmi les organisations, Reporters sans frontières ou SOS Méditerranée.

Comment fonctionne le Nobel et par qui sont désignés les candidats ?

Cette année, ils sont 301 candidats dont 78 organisations à avoir été soumis au comité Nobel norvégien. C’est dès le mois de septembre que les noms commencent à lui être proposés. Seules certaines personnes et certaines organisations peuvent faire des propositions. Ce peut être par exemple un parlementaire, un professeur de sciences politiques, d’histoire ou de relations internationales. Ou un ancien lauréat du Nobel...Une fois cette liste établie, elle reste secrète et ne peut être dévoilée que cinquante ans après la remise du prix. .

Qui décide de l’attribution du Nobel ?

Le parlement norvégien élit un comité composé de cinq membres. Le plus souvent des professeurs d’université qui possèdent une vaste expertise dans les domaines ayant une incidence sur le Nobel. Ils procèdent à une première sélection et conservent une vingtaine de candidats. Ils peuvent consulter d’autres experts pour obtenir des informations complémentaires. L’objectif est d’obtenir l’unanimité sur le ou les lauréats.

Qu’est-ce que ça rapporte ?

La reconnaissance internationale mais aussi de l’argent. 900'000 francs environ. Cet argent sert généralement à poursuivre l’action primée.

 

 

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Thabo Sefolosha et Vevey en finale contre Massagno

Publié

le

Thabo Sefolosha a été omniprésent pour son retour sur les parquets helvétiques (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

La finale de la Coupe de la Ligue opposera dimanche Vevey à Massagno. Dans une salle du Pierrier à Clarens remplie comme un oeuf, les Vaudois ont battu Union Neuchâtel 75-60.

On peut dire que l'effet Thabo Sefolosha a marché à plein régime. Mais la présence du premier Suisse en NBA a semblé crisper tout le monde sur le terrain, en tous les cas en début de partie. Le premier panier de Vevey, forcément inscrit par Sefolosha, a provoqué une hystérie parmi les supporters vaudois. Il faut dire que le numéro 18 s'est offert un "spin move" avant de prendre un tampon de la part d'un défenseur neuchâtelois.

Dans cette partie aux forts accents défensifs, c'est bien le VRB qui s'en est le mieux sorti. Le VRB ou plutôt le SRB pour Sefolosha Riviera Basket, puisque tous les regards étaient logiquement tournés vers lui.

Porté par leur star, les Veveysans ont gentiment repris leurs esprits. Et comme Massagno, c'est dans le dernier quart que la différence s'est faite. Même sans Thabo, les joueurs de Niksa Bavcevic ont appliqué leurs préceptes qui font d'eux le deuxième du championnat à l'heure actuelle.

La ligne de statistiques de l'ancien joueur des Houston Rockets, qui n'avait plus joué depuis près de trois ans, rappelle que le Vaudois fut l'un des meilleurs défenseurs du monde. Sefolosha a terminé la partie avec 14 points, 10 rebonds, 6 assists, 4 interceptions et un contre en 33 minutes de jeu.

La finale réunira finalement logiquement les deux premiers du championnat. Et la bataille tactique entre Bavcevic et Gubitosa promet beaucoup. Le coach tessinois n'a d'ailleurs pas caché son admiration pour celui qui prendra sa retraite au terme de la saison après plus de 45 ans sur les bancs de Suisse et d'Europe. "C'est le meilleur coach du pays et j'ai toujours eu de la peine face à ses équipes", a expliqué le coach de Massagno.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Un point bien heureux pour le FC Lugano

Publié

le

Le Luganais Allan Arigon (au premier plan) devance Felipe Carvalho. Une image presque trompeuse... (© KEYSTONE/TI-PRESS/Samuel Golay)

Le FC Lugano n'a pas réussi la passe de quatre. Après trois succès de rang, les Tessinois ont été tenus en échec dans leur antre du Cornaredo par les Grasshoppers (1-1).

Les dauphins des Young Boys ne peuvent pas nourrir de grands regrets. Menés au score à la 42e minute sur une réussite de Hayao Kawabe, ils ont arraché l'égalisation à la 88e grâce à Ignacio Aliseda. L'Argentin a bénéficié d'une très belle remise de Zan Celar pour battre le portier Moreira sur le premier tir cadré de son équipe...

Dans le temps additionnel, les Zurichois auraient pu forcer la décision sans la parade de Sebastian Osigwe sur une frappe de Kawabe. Avec ce point sans doute heureux, Lugano devance de deux longueurs le Servette FC et le FC St. Gall. Les Tessinois comptent toutefois deux matches de plus que les Genevois et un que les Saint-Gallois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Anne-Catherine Lyon pas retenue par le PS vaudois pour le National

Publié

le

La candidature de l'ancienne conseillère d'Etat vaudoise pour figurer sur la liste de l'élection au Conseil national n'a pas été retenue par le Parti socialiste vaudois. (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

L'ancienne conseillère d'Etat Anne-Catherine Lyon ne figurera pas sur la liste du Parti socialiste vaudois (PSV) pour l'élection au Conseil national d'octobre prochain. Sa candidature a été écartée lors du Congrès extraordinaire qui s'est tenu samedi à Assens.

Les 400 membres du PSV qui se sont réunis dans le Gros-de-Vaud devaient désigner 18 candidates et candidats parmi 22 personnes en lice. Ils ont retenu 10 femmes et 8 hommes, a communiqué le parti. Auxquels s'ajoute le conseiller national Pierre-Yves Maillard, automatiquement tête de liste en tant que candidat au Conseil des Etats.

Les conseillers nationaux sortants Brigitte Crottaz, Samuel Bendahan et Roger Nordmann ont sans surprise passé la rampe. On trouve aussi, parmi les candidatures validées, l'ex-présidente du PSV Jessica Jaccoud, les municipales Brenda Tuosto (Yverdon-les-Bains), Laurie Willommet (Vevey) et Laure Jaton (Morges) ainsi que le président du groupe socialiste au Grand Conseil vaudois, Jean Tschopp. Le reste de la liste est composé de députés et de conseillers communaux.

"Le PSV est fier de la liste présentée", indique le communiqué. "L'âge moyen est plus bas que la moyenne parlementaire actuelle. La liste est équilibrée, tant au niveau de l'expérience politique que des horizons professionnels." Le parti à la rose se dit aussi "heureux" que la liste compte plus de femmes que d'hommes.

Recherche "d'équilibre"

Questionné par Keystone-ATS sur le rejet de la candidature d'Anne-Catherine Lyon, le président du PSV Romain Pilloud a dit croire que le Congrès avait cherché un "équilibre entre de grandes personnalités et un renouvellement". Il a souligné qu'il y avait beaucoup de candidatures "très fortes" chez les femmes.

A ses yeux, il ne s'agit pas d'un vote "sanction" à l'encontre de l'ex-cheffe du Département de la formation (2002-2017), mais d'un vote "pour autre chose".

La socialiste de 59 ans échoue donc à faire son retour sur la scène politique. Lorsqu'elle avait annoncé être candidate à la candidature au National, en octobre dernier, elle avait confié qu'on était venu la chercher au sein du parti, "mettant en avant mon expérience, ma solidité et ma fiabilité, ce qui m'a beaucoup touchée". Elle avait ajouté avoir mûrement réfléchi avant d'accepter.

Keystone-ATS n'était pas parvenu, samedi soir, à la joindre pour une réaction.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Deux chiens asphyxiés dans un logement en feu à Vallorbe

Publié

le

Un incendie a endommagé trois appartements samedi à la mi-journée à Vallorbe (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un incendie s'est déclaré samedi à la mi-journée dans un appartement d'un immeuble à Vallorbe (VD). Les pompiers ont retrouvé deux chiens morts asphyxiés. Les locataires étaient quant à eux absents.

Le logement a été passablement endommagé par les flammes et la fumée tandis que ceux du dessous ont subi des dégâts d'eau liés à l'extinction, a indiqué la police vaudoise. Hormis les locataires des trois appartements sinistrés, les habitants ont pu regagner leur logement en fin d'après-midi.

Les causes du sinistre sont pour le moment indéterminées. Le ministère public a ouvert une enquête. Les investigations ont été confiées aux enquêteurs de la cellule incendie et la brigade de la police scientifique de la police de sûreté.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Il n'y a pas eu de millionnaire au dernier tirage du Swiss Loto samedi (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 6, 19, 27, 31, 39 et 42. Le numéro chance était le 2, le rePLAY le 13 et le Joker le 501055.

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 20,2 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture