Rejoignez-nous

Genève

Un centre fédéral d'urgence ouvre ses portes à Thônex

Publié

,

le

(illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)
L'abri de la protection civile de Pont-Bochet, à Thônex (GE), va servir, dès la semaine prochaine, à l'accueil d'urgence de requérants d'asile. Le centre est géré par le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Il peut théoriquement accueillir jusqu'à 100 personnes.

L'an dernier, le Parlement fédéral a refusé la construction de "villages conteneurs" pour faire face à l'afflux des demandeurs d'asile, invitant le SEM à voir notamment avec les cantons pour trouver des solutions s'appuyant sur des structures existantes, en particulier des abris de protection civile, a rappelé vendredi Anne Césard, la porte-parole du SEM.

Le canton de Genève a proposé l'abri PC souterrain de Pont-Bochet, situé à côté de l'hôpital gériatrique des Trois-Chêne. Le centre sera opérationnel dès la semaine prochaine. En principe, il n'abritera que des hommes adultes seuls et sera utilisé uniquement en cas de besoin et si les structures fédérales ordinaires ne sont plus suffisantes. Il n'y aura pas de familles ni de mineurs.

Le centre n'est pas prévu pour de longs séjours. Les requérants y passeront en moyenne trois à quatre semaines, dans l’attente des étapes suivantes de leur procédure à Boudry (NE). Les requérants seront, dans un deuxième temps, répartis dans les cantons.

Activités

Les personnes dans le centre d'accueil d'urgence de Thônex pourront sortir librement pendant la journée, comme c’est le cas pour tous les autres centres fédéraux d’asile. Ils se verront proposer trois repas par jour et pourront participer à des activités, comme la randonnée, des jeux de société, la piscine, plusieurs sports. Des cours de français seront aussi donnés.

L'année dernière, la Suisse avait traité environ 30'000 demandes d'asile et 25'000 "status S", essentiellement des Ukrainiens. Le SEM table sur des chiffres assez semblables en 2024. Tout dépendra cependant de la situation géopolitique mondiale.

Les places d'accueil souterraines ne sont pas l'idéal, le SEM en est bien conscient. Mais l'essentiel est de pouvoir proposer un toit et un lit à tous les requérants, a souligné Anne Césard.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Trois entrepreneurs genevois lancent une application de réduction pour les étudiants

Publié

le

(obs/bonus.ch S.A. via KEYSTONE)

Stoody, une carte de réduction digitale est lancée vendredi, par trois entrepreneurs genevois pour les étudiants de 16 à 29 ans. Elle se présente sous  la forme d'une application, avec des réductions pouvant aller jusqu'à 60%. Une cinquantaine de commerces, de tout le pays, y participe. Cette opération devrait s'étendre à Lausanne, à l'automne prochain. 

Des réductions jusqu’à 60%, pour les étudiants. C’est ce que propose, dès vendredi, Stoody, une carte digitale à destination des étudiants de 16 à 29 ans. Pour ce faire, il leur suffit de télécharger l’application, en échange de 29 francs, par année. A la manœuvre, trois entrepreneurs genevois qui souhaitent ainsi aider ces jeunes, de plus en plus précarisés. Les explications de David Pivoda, l’un de ses entrepreneurs et fondateur du centre de loisirs Airloop.

"Notre objectif est d'aller au delà de l'action commerciale et de toucher une dimension sociale"

Près de cinquante commerces participent à cette opération. Des commerces de tous horizons: loisirs, santé, vente. Un projet gagnant / gagnant pour les jeunes et les commerçants. David Pivoda, l’un de ses entrepreneurs et fondateur du centre de loisirs Airloop.

Stoody devrait être disponible pour les étudiants lausannois, dès cet automne.

 

 

Continuer la lecture

Genève

La nouvelle brigade équestre de la police genevoise est en selle

Publié

le

(© Police cantonale genevoise)
La nouvelle brigade équestre de la police genevoise est opérationnelle. Carino, Nival et Donavalon, les trois chevaux de la race des Franches-Montagnes qui font partie de cette unité, ont réussi leurs tests d'aptitude après une année d'entraînement.

Ils ont été validés par deux cavaliers expérimentés de la police fédérale belge, spécialiste dans le domaine, indique vendredi la police cantonale genevoise. La formation des trois hongres comprenait notamment une désensibilisation aux différents stimuli, comme des pétards ou des fumigènes.

Convaincu par les résultats d'un projet-pilote mené entre 2018 et 2020, le canton avait donné son feu vert pour la création d'une brigade équestre. Les trois chevaux ont été retenus pour leur caractère froid et calme. La brigade compte trois cavalières et un cavalier ainsi qu'une enquêtrice spécialisée.

Elle pourra réaliser des missions dans le domaine de la prévention, de la dissuasion et de la répression en milieu rural ou urbain. Elle sera aussi déployée en zone villas pour prévenir les cambriolages et sera engagée lors de manifestations sportives ou culturelles. L'objectif est de créer un contact privilégié avec la population.

Genève avait déjà une police montée au 19e siècle. Elle avait été abandonnée au profit de moyens plus modernes. De 1996 à 1998, un groupe équestre avait été brièvement recréé dans le but de patrouiller au centre-ville. En Suisse, d'autres cantons utilisent aussi les chevaux pour des missions ciblées. Seul Genève est doté d'une brigade pérenne avec ses propres chevaux.

Continuer la lecture

Genève

Vernier en dernière étape du Tour de Romandie

Publié

le

Pascal Richard, gauche, ancien cycliste et parrain du Tour de Romandie et Richard Chassot, droite, directeur général du Tour de Romandie (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Un total de quasiment 665 kilomètre. Un dénivelé positif total de 10'831 mètres. La 77e édition du Tour de Romandie s'annonce belle! Départ de Payerne, le 23 avril pour une arrivée à Vernier, le 28 avril.  Avec un parrain prestigieux, Pascal Richard, à l'occasion des trente ans de sa dernière victoire sur le Tour de Romandie.

Moins de deux semaines avant le début du Tour de Romandie. Près de 665 kilomètres, au total avec un départ de Payerne, le 23 avril pour une arrivée le 28 avril, avec une boucle dans la campagne genevoise, autour de Vernier. Vernier, une ville qui a d'abord accueilli le Tour de Romandie féminin, avant de recevoir les hommes. Mais contrairement aux idées reçues, ce n'était pas une volonté de la direction du Tour de Romandie.  Le directeur général, Richard Chassot

Le cyclisme est traversé, actuellement, par un vif débat sur la sécurité des coureurs, après une chute collective lors du Tour du Pays Basque. Quelques pistes d'amélioration avec Richard Chassot.

"Gino était un mec extraordinaire" (Richard Chassot)

Cette présentation des étapes du Tour de Romandie a également été l'occasion, pour les organisateurs, de rendre hommage à Gino Mäder, coureur suisse, décédé, l'année dernière sur les routes du Tour de Romandie. Richard Chassot

Le parrain de cette 77e édition est lui une ancienne gloire du cyclisme romand: Pascal Richard qui fête les 30 ans de sa dernière victoire sur le Tour de Romandie. Et pour l'occasion, il servira d'ouvreur de luxe. Une grande fierté pour Pascal Richard.

"Faire l'ouvreur du Tour de Romandie est une idée fabuleuse!" (Pascal Richard)

Le Tour de Romandie débute le 23 avril prochain, à Payerne, par un prologue pour se terminer, par une boucle dans la campagne genevoise, autour de Vernier, le 28 avril.

 

 

Continuer la lecture

Genève

Et si on dansait pour lutter contre la maladie de Parkinson ?

Publié

le

Les Hôpitaux Universitaires de Genève mobilisés à l’occasion de la Journée mondiale de la maladie de Parkinson. Conférences, projections de film, plusieurs évènements ont été organisés jeudi. Des cours de danse-thérapie étaient aussi proposés, notamment de tango. Objectif: aider à accepter la maladie de parkinson et à mieux la vivre au quotidien. 

Plusieurs études ont en effet démontré que danser le tango argentin pouvait être bénéfique pour les malades. ce que confirme le Docteur Olivier Bouquiaux, neurologue au CHU de Liège. De manière générale la danse agit sur les plans physique, cognitif, affectif et social:

 

"Ca m'aide à avoir plus confiance en moi et je ne pense plus à la maladie", Anne-Marie, 78 ans

Lors de ces ateliers de tango on travaille sur le corps mais aussi sur les émotions. Le reportage de Laurie Selli:

 

Les ateliers tango et santé sont proposés les mardis après-midis 44 rue des maraîchers à Genève.

Continuer la lecture

Genève

Embardée sur une bretelle de l'autoroute A1: un blessé grave

Publié

le

Un grave accident s'est produit dans la nuit de jeudi à vendredi sur la bretelle d'autoroute A1 en direction de la Praille (image d'illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, un automobiliste est parti en embardée vendredi vers 3h30 sur la bretelle de l'autoroute A1 à la sortie du tunnel de Confignon en direction de la Praille. Le pronostic vital du conducteur est engagé, selon une porte-parole de la police genevoise.

La bretelle, qui a dû être été fermée pour les besoins de l'enquête, a été réouverte vers 10h30, a précisé Aline Dard. Il n'y avait apparemment pas d'autres véhicules impliqués dans cet accident qui a causé d'importantes perturbations du trafic dans le secteur.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture