Rejoignez-nous

Genève

Pour le GSHC, 300 supporters Genevois ont fait le déplacement à Bienne

Publié

,

le

Le parcage visiteurs de la Tissot Arena plein à craquer. ©Sébastien Telley

Au total, cinq cars au départ de Genève, ont fait le voyage dimanche soir jusqu’à la Tissot Arena pour supporter les Grenats.

C’est la couleur Grenat qui fait battre leur cœur. Ils le chantent, ils le clament, ils le crient. Les supporters Genevois étaient nombreux dimanche soir à faire le déplacement à Bienne pour l’acte II de la finale des playoffs 2023. Pour supporter le GSHC, au total, cinq cars ont démarré des Vernets dimanche dans l’après-midi.

Echarpes, maillots, ballons blancs et grenats, tambour et grands drapeaux: les supporters Genevois étaient prêts à se faire voir et à se faire entendre. Logiquement moins nombreux que lors des matchs à domicile, les centaines de fans ont donné de la voix dans un parcage « visiteurs » plein à craquer.

« Je fais très rarement des déplacements. Mais là c’est la finale, c’est pas si loin donc c’est maintenant ou jamais ! » Marie, 33 ans

Et même si le score affichait 2-1 après 2 minutes et 55 secondes de jouées, rien ne faiblit les encouragements. Quand l’un crie dans le mégaphone pour donner le ton, l’autre agite le grand drapeau avec force. En 60 minutes, et malgré un second tiers-temps sans but, l’ambiance, côté grenat, ne fléchit jamais vraiment.

Reportage de Léna Ailloud

Il reste 3 minutes 55 avant la fin du troisième tiers-temps et alors que l’on envisage un succès Biennois, Genève égalise. L’euphorie de la soirée est à son point culminant. Dans le parcage visiteur, les supporters Genevois crient encore plus fort, se prennent dans les bras, s’embrassent, avant de s’autoriser quelques grimaces à la tribune d’en face. Les gobelets s’envolent et la bière arrose. Ils vibrent, s’agitent, ils s’émeuvent avant de reprendre leurs ovations avec davantage de ferveur.

« C’est bon, c’est notre année, on a la meilleure équipe, on va gagner » Alain, 58 ans

Les supporters ont brandi leurs écharpes pour encourager les Grenat.

2-2 au score à 7,4 secondes de la fin du temps réglementaire et le parcage Genevois retient son souffle. Bienne contre-attaque et marque le troisième point fatidique. S’il y a bien un silence qui s’est fait entendre les 60 minutes durant, alors c’est celui-ci. Les mines sont pâles, les regards défaits. Les visages des supporters restent quelques secondes enfouis dans leurs mains. Après vérification de la légitimité du troisième point biennois par les arbitres, l’once d’espoir est finalement définitivement enterrée : ce sera 3-2 pour Bienne avec peu de temps devant le GSHC pour donner le change. Pas de prolongations sur la glace donc, mais des prolongations depuis les tribunes. Les supporters Genevois sont battus mais pas vaincus. Ce n’est ni la fin du temps réglementaire, ni une glace vide de joueurs qui les empêcheront de le scander encore quelques minutes.

« Battus mais pas vaincus. C’est pas fini, c’est juste une petite défaite, on y croit ! On a la niaque, rendez-vous mardi ! » Tom, 21 ans

Avant de quitter la Tissot Arena et de remonter dans le car du retour, l’atmosphère sonore est remplie de voix déraillées, de mots de consolation aux plus échaudés, d’hymnes qui continuent d’être fredonnés. Certains visages un peu dépités en disent long sur la déception ressentie. « Beaucoup de frustration » disent-ils, après un duel remporté par l’adversaire à quelques secondes du coup de sifflet final. Alors, certes, les supporters Genevois, à deux heures de route de chez eux, repartent bredouilles au bout du lac mais ils seront là. Pour que le GSHC lève la coupe dorée, ses supporters iraient au bout du monde.

« Si le Genève-Servette gagne, ça sera clairement le plus beau jour de ma vie » Benjamin, 27 ans

Oui, puisqu’ils ont jusqu’à mardi, date de l’acte 3 de cette finale de playoffs 2023 pour reposer leurs cordes vocales. C’est un nouveau duel indécis qui attends joueurs et supporters. La seule certitude : le troisième acte de cette finale sera commenté en direct sur Radio Lac par Sébastien Telley et son équipe… et eux aussi sauront, pousser les décibels - dans les micros cette fois - pour vous faire vibrer.

Reportage réalisé en collaboration avec Sébastien Telley et Benjamin Delaloye

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Panne informatique: l'aéroport de Zurich affecté, Genève attend

Publié

le

Un avion qui atterrit à l'aéroport de Zurich - Image d'illustration (KEYSTONE/Michael Buholzer)

L'Aéroport de Zurich est affecté par la panne informatique mondiale qui frappe des systèmes du géant américain de la tech Microsoft. Plus aucun atterrissage n'était possible en milieu de matinée. Genève s'attendait à son tour à en subir les répercussions.

"Les vols en cours à destination de Zurich peuvent encore atterrir", indique l'Aéroport de Zurich dans un point de situation. Des retards et des annulations sont à prévoir et les enregistrements doivent parfois se faire manuellement, est-il précisé. Les passagers sont encouragés à prendre contact avec leur compagnie aérienne.

A Genève, seuls les vols pour Amsterdam subissaient les effets de la panne pour l'instant, a indiqué un porte-parole avant 10h00. Cointrin s'attendait toutefois à des répercussions, étant donné que le contrôleur aérien Skyguide était touché.

Le service de navigation aérienne confirme être concerné par la panne. "Par mesure de précaution immédiate, les services de la navigation aérienne ont réduit de 30% la capacité du trafic de transit suisse", indique Skyguide. De plus, la capacité en approche de Zurich est également réduite de 30%.

Mais la capacité en approche de Genève fonctionne normalement, précise-t-il. La sécurité dans l'espace aérien suisse est garantie, souligne Skyguide.

Microsoft impliqué

Une panne de certains services de Microsoft paralyse vendredi de nombreuses entreprises partout dans le monde, également en Suisse, tandis que le géant de la tech américain a affirmé prendre des "mesures d'atténuation" le temps de régler le problème.

Compagnies aériennes clouées au sol, files d'attente dans les aéroports, problème de télécommunication de la TV australienne ABC, Bourse de Londres perturbée: depuis quelques heures, le nombre d'entreprises faisant état de panne ou de perturbations se multiplie.

Dans un message intitulé "Dégradation du service", Microsoft indique que les utilisateurs "peuvent être dans l'incapacité d'accéder à diverses applications et services Microsoft 365".

Microsoft ajoute rester "mobilisé pour gérer cet événement avec la plus haute priorité et en urgence, tout en continuant à traiter l'impact persistant pour les applications Microsoft 365 restantes qui sont dans un état dégradé".

De nombreux aéroports ont déclaré être affectés par la panne, et notamment ceux de Berlin, d'Amsterdam-Schipol et tous ceux d'Espagne, tandis que plusieurs compagnies aériennes ont fait état de problèmes: les américaines Delta, United et American Airlines, Air France, l'irlandaise Ryanair, ainsi que trois compagnies indiennes.

"Pour l'instant, nous avons juste comme information que nous avons un incident technique et que par conséquent, il y a des retards dans l'enregistrement et que le service aérien a dû être suspendu jusqu'à dix heures", a expliqué la porte-parole de l'aéroport de Berlin, sans préciser la nature exacte de la panne ni pouvoir préciser quand le trafic aérien reprendrait.

Bourses impactées

Le gestionnaire des aéroports espagnols Aena, premier opérateur aéroportuaire au monde en nombre de passagers, a fait état de possibles "retards" dans un message sur le réseau social X, soulignant que cet "incident technique mondial affecte principalement les points d'enregistrement et d'information des passagers".

En attendant que la panne soit réglé, le gestionnaire a indiqué effectuer certaines opérations "à l'aide de systèmes manuels".

Ryanair, de son côté, conseillait à "tous les passagers d'arriver à l'aéroport au moins trois heures avant l'heure de départ prévue".

Le plus important opérateur ferroviaire britannique a, lui, évoqué de "potentielles annulations de dernière minute", les compagnies ne pouvant accéder à certains systèmes concernant les conducteurs.

"D'autres systèmes-clés, notamment nos plateformes d'information des clients en temps réel, sont également affectés", poursuit le message, incitant les passagers à se renseigner avant leur trajet.

Les Bourses mondiales reculaient vendredi face à un lot d'incertitudes économiques et politiques, mais aussi inquiètes à cause de cette panne qui a également empêché les indices des Bourses de Londres et Milan d'afficher leur taux de variation à leur heure habituelle d'ouverture à 07H00 GMT. Elles ont finalement commencé à coter avec une vingtaine de minutes de retard.

Continuer la lecture

Genève

Des travaux d'entretien des CFF vont impacter l'Arc lémanique

Publié

le

Quelque 6000 interventions pour travaux ont lieu chaque année sur le réseau romand des CFF (archives). (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Des travaux d'entretien des CFF dans l'Arc lémanique vont impliquer des modifications pour les voyageurs ces prochaines semaines. Les CFF recommandent de consulter les horaires en ligne avant le départ.

"Jusqu’au 19 août 2024, une liaison sur les six disponibles par heure et par sens (trains IR90 non-stop) est supprimée entre Genève-Aéroport et Lausanne pour permettre l’entretien de la voie sur environ sept kilomètres", ont fait savoir les CFF jeudi dans un communiqué.

Des travaux de renouvellement de voies entre Montreux et Villeneuve impliqueront également la suppression de certains trains grandes lignes entre le 21 juillet et le 14 août.

Par ailleurs, en raison du renouvellement de certaines lignes de contact, des trains seront remplacés par des bus entre Yverdon-les-Bains et Lausanne ou Morges les week-ends du 27-28 juillet et du 7-8 septembre. "Il faut prévoir un temps de parcours plus long sur ces itinéraires", préviennent les CFF.

Quelque 6000 interventions pour travaux ont lieu chaque année sur le réseau romand des CFF, alors que 2500 trains y circulent chaque jour, rappelle l'ex-régie fédérale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Il y en a pour tous les goûts aux nouvelles Halles de la Jonction

Publié

le

Les Halles de la Jonction, encore calme, avant l'arrivée des clients

Les nouvelles Halles de la Jonction ont ouvert, il y a une semaine. La fin d'une longue attente de trois ans, avec l'installation d'une dizaine de chalets proposant de la nourriture du monde entier. Ce concept de street food, couvert, mais entièrement tourné vers l'extérieur, vient compléter l'offre sportive et culturelle de l'ancienne gare TPG.

Après l'effort, le réconfort. C'est un peu le principe des nouvelles Halles de la Jonction qui ont ouvert, il y a une semaine. Ce concept de street food, couvert mais entièrement tourné vers l'extérieur, propose de la gastronomie du monde entier et vient compléter l'offre sportive et culturelle déjà présente dans l'ancien hangar TPG. Et à en croire les restaurateurs, les débuts sont plutôt prometteurs

Microtrottoir Street food Halles de la Jonction

Continuer la lecture

Genève

Ligue des nations: la Suisse recevra l'Espagne au Stade de Genève

Publié

le

Murat Yakin: l'Espagne en adversaire à Genève (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Le Stade de Genève va vibrer le dimanche 8 septembre dès 20h45. Il sera le théâtre d'un alléchant Suisse - Espagne dans le cadre de la Ligue des nations.

La venue du récent champion d'Europe devrait amener la grande foule dans l'enceinte genevoise. La Suisse entamera sa campagne le jeudi 5 septembre à Copenhague face au Danemark.

Après avoir affronté la Roja, la sélection de Murat Yakin poursuivra son parcours avec un déplacement en Serbie (samedi 12 octobre) suivi de la réception du Danemark (mardi 15 octobre). Elle accueillera ensuite la Serbie (vendredi 15 novembre) avant de boucler son pensum avec un dernier match en Espagne (lundi 18 novembre).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Rhône, attention, danger!

Publié

le

La police déconseille la baignade dans le Rhône. Elle distribue des bobs et des flyers de prévention, dès ce 17 juillet

Les beaux jours reviennent et la chaleur avec. De quoi en décider beaucoup à piquer une tête, à la Jonction, mais gare aux imprudences. Le Rhône est à un niveau très élevé, avec beaucoup de courant, suite aux intempéries du mois dernier. Si la baignade n'est pas interdite, la police déconseille, néanmoins, la baignade. 

Le mercure frôle, de nouveau, les 30 degrés. De quoi vous donner l'envie de piquer une tête dans le Rhône.  Une baignade déconseillée par la police. Le lieutenant Aline Dard, chargée de communication en prévention de la police de Genève.

Aline DardChargée de communication en prévention de la police de Genève

"Nous déconseillons fortement la baignade dans le Rhône, à cause d'un débit et d'un niveau très élevé"

Une police qui déconseille la baignade mais qui ne l'interdit pas, pour autant.

Aline DardChargée de communication en prévention de la police de Genève

Autre pratique estivale: le plongeon depuis le pont Sous-Terre. Une pratique qui est, elle, rigoureusement interdite;

Aline DardChargée de communication en prévention de la police de Genève

"Le saut depuis le pont Sous-Terre est une "tradition" mais cette pratique est interdite!"

Prudence donc si vous prévoyez de vous baigner dans le Rhône et prudence aussi sur le lac, particulièrement pour tous ceux qui utilisent une planche:

Aline DardChargée de communication en prévention de la police de Genève

La police met en garde, enfin, contre une consommation excessive d'alcool. Elle rappelle, enfin, les conseils de base: se mouiller la nuque avant toute nage et entrer progressivement dans l'eau.

 

 

 

Continuer la lecture