Rejoignez-nous

Genève

Polices à Genève: Ville et Canton renouvellent leur collaboration

Publié

,

le

Le harcèlement de rue, les rassemblements et le bruit sont les principales préoccupations de la population en Ville de Genève. Les polices cantonales et municipales ont renouvelé leur collaboration en définissant des axes prioritaires d'intervention. 

La Ville de Genève et le Canton ont signé leur nouveau contrat local de sécurité qui définit les collaborations entre les polices municipales et cantonales. Suite au Diagnostic local de sécurité 2020, les autorités ont défini trois axes, qui correspondent aux attentes de la population. A savoir la lutte contre les incivilités, notamment le harcèlement de rue, mais aussi la lutte contre le bruit et les grands rassemblements et enfin les infractions à la loi sur la circulation routière. La priorité va être mise sur quatre secteurs d’intervention, la Coulouvrenière, la plaine de Plainpalais, les Vernets et le secteur Cornavin/les Pâquis. Le Diagnostic local de sécurité effectué en 2020 montre néanmoins que le sentiment d'insécurité diminue. Marie Barbey-Chappuis, Conseillère administrative chargée de la sécurité et des sports en Ville de Genève.

Marie Barbey-ChappuisConseillère administrative chargée de la sécurité et des sports

Pour le Conseiller d'Etat chargé de la sécurité, ces contrats locaux de sécurité sont essentiels. Ils définissent les axes d'intervention des deux polices. Mauro Poggia.

Mauro PoggiaConseiller d'Etat chargé de la sécurité

Augmentation des Incivilités

Parmi les préoccupations des Genevois et Genevoises, le harcèlement de rue. Sept femmes sur dix en seraient victimes. La Conseillère administrative chargée de la sécurité Marie Barbey-Chappuis, souhaite agir.

Marie Barbey-ChappuisConseillère administrative chargée de la sécurité et des sports

Autre inquiétude, les grands rassemblements qui provoquent de nombreuses nuisances sonores. Le CLS prévoit des mesures de lutte spécifiques. Marie Barbey-Chappuis.

Marie Barbey-ChappuisConseillère administrative chargée de la sécurité et des sports

Mais la problématique du bruit, n'est-elle pas liée également au manque de lieux bon marché pour la jeunesse? La Conseillère administrative souhaite collaborer avec la cohésion sociale pour empêcher ces nuisances.

Marie Barbey-ChappuisConseillère administrative chargée de la sécurité et des sports

Infractions à la LCR 

Une autre préoccupation importante de la population a trait à l'usage de l'espace public, notamment des trottoirs. Ecoutez Marie Barbey-Chappuis.

Marie Barbey-ChappuisConseillère administrative chargée de la sécurité et des sports

Notez que pour les excès de vitesse, les agents de police municipaux ne peuvent pas verbaliser. Seule la police cantonale le peut. Les APM ne disposent que de radars pédagogiques.

Quatre secteurs d’intervention prioritaires ont été définis, la Coulouvrenière, la plaine de Plainpalais, les Vernets et le secteur Cornavin/les Pâquis. Une définition qui ne tend pas à "montrer du doigt" ces quartiers, a relevé Mauro Poggia.

Un comité de pilotage qui réunit le Canton et la Commune va se réunir trois à quatre fois par an pour évaluer les mesures mises en place. La Ville de Genève compte 200 Agents de police municipaux sur les 340 que comptent l’ensemble des 45 communes du canton.

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

L'édition 2023 du Salon de l'auto à Genève est annulée

Publié

le

Le Salon international de l'automobile de Genève avait déjà été reporté plusieurs fois en raison de la pandémie de coronavirus (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le Salon international de l'automobile de Genève (Gims) ne se tiendra pas à Genève en février 2023. Les organisateurs évoquent les incertitudes géopolitiques et économiques mondiales, ayant empêché de nombreuses marques de s'engager.

"En raison des incertitudes qui pèsent sur l’économie et la géopolitique mondiales, de même que des risques liés à l’évolution de la pandémie, les organisateurs ont décidé de se concentrer exclusivement en 2023 sur la planification de l'événement à Doha", explique Maurice Turrettini, Président de la fondation du Salon international de l'automobile de Genève, cité dans un communiqué.

Cette décision, prise par les membres du Comité et du Conseil de la fondation lors d'une réunion jeudi à Berne, a été adoptée pour ne pas mettre en péril la manifestation et la viabilité économique de la fondation. "L'impact est moindre en prenant la décision maintenant que plus tard", relève le directeur général du Geneva International Motor Show (Gims), Sandro Mesquita, lors d'un entretien avec Keystone-ATS.

Risques trop importants

Des nouveautés n'étaient pas encore disponibles pour la prochaine édition et en conséquence de la mauvaise conjoncture, il y a eu moins d'inscriptions pour 2023, explique M. Mesquita. "En ces temps incertains, de nombreuses marques ne sont pas en mesure de s'engager à participer à un salon en Europe en hiver".

"Le format développé et le projet pour Genève ont été très bien accueillis. Mais en fin de compte, les risques étaient bien trop importants", précise M. Turrettini. Pour Sandro Mesquita, il est essentiel, pour des questions de réputation, d'offrir un salon qui réponde aux attentes des visiteurs et qui propose la même tenue que d'habitude, ce qui n'était pas possible l'an prochain.

Pas encore de décision pour 2024

Le salon de Genève devait initialement se tenir du 14 au 19 février 2023 à Palexpo. La première édition à Doha, au Qatar, aura lieu en novembre 2023. "Notre plateforme de Doha présente le plus grand potentiel de succès l'an prochain. Son format, permettant notamment de mettre les véhicules en action, répond à une demande des marques", note M. Mesquita. L'événement est prévu tous les deux ans.

Sandro Mesquita souligne qu'aucune décision n'a encore été prise pour l'édition de 2024 à Genève. "Les premiers échos sont toutefois rassurants et la tendance positive. On attend une reprise plus intéressante pour le secteur automobile pour fin 2023/début 2024", conclut-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Rentrée: des effectifs en hausse et davantage d'élèves dans le spécialisé

Publié

le

Des effectifs en hausse au primaire et au cycle d’orientation pour la rentrée genevoise. Augmentation des besoins pour l'enseignement spécialisé également. Quelque 600 élèves ukrainiens seront accueillis dans les classes ce lundi. 

80'000 élèves vont reprendre le chemin de l’école ce lundi à Genève. Une rentrée marquée par des effectifs en hausse au primaire et au cycle d’orientation. Ils seront encadrés par 7'800 enseignants. Pour faire face à cette hausse, 608 nouveaux professeurs ont été engagés cette année.

Besoins spécifiques en hausse

L’enseignement spécialisé poursuit sa croissance entamée voilà plusieurs années avec près de 200 élèves supplémentaires, pour un total de 2218 enfants. Troubles du comportement, troubles autistiques et troubles du langage sont en augmentation. Un phénomène qui s’observe partout en Europe, selon la cheffe du département de l’instruction publique. Il présente de nombreux défis. Anne Emery-Torracinta.

Anne Emery-TorracintaConseillère d'Etat chargée de l'instruction publique

Des semestres au lieu des trimestres

L’enseignement primaire est marqué par des innovations pédagogiques, comme le découpage de l’année en deux semestres ou encore un nouveau bulletin scolaire pour les plus petits. Le détail avec la Conseillère d’Etat.

Anne Emery-TorracintaConseillère d'Etat chargée de l'instruction publique

Des rendez-vous obligatoires avec les parents sont désormais agendés : une réunion de parents fin septembre, des rendez-vous individuels en novembre.

Élèves Ukrainiens

Environ 600 élèves ukrainiens sont attendus ce lundi dans les classes normales et d’accueil du canton. Ils étaient 544 en juin. Durant l’été, un peu plus de 60 sont arrivés et une centaine sont attendus encore, selon la cheffe du DIP. Cette incertitude ne rend pas la tâche facile. Anne-Emery Torracinta.

Anne Emery-TorracintaConseillère d'Etat chargée de l'instruction publique

Notez que le Grand Conseil accordé un crédit supplémentaire pour l’accueil des réfugiés ukrainiens en juin. Actuellement le canton compte 12 classes d’accueil primaire, 8 classes au CO et 10 dans l’enseignement secondaire II.

Numérique à la traîne

L’introduction du numérique en classe est modeste. La commission des finances a refusé la demande de crédit supplémentaire du DIP. Et Genève prend du retard selon la Conseillère d’Etat.

Anne Emery-TorracintaConseillère d'Etat chargée de l'instruction publique

Anne Emery-Torracinta promet de remettre l’ouvrage sur le métier d’ici deux semaines, soit renouveler sa demande à la commission des finances.

 

Continuer la lecture

Genève

Un peuplier de 30 mètres de haut s'abat sur un musée à Confignon

Publié

le

Un peuplier s'est abattu sur le musée la Halle aux tracteurs à Confignon. © Jean-Jacques Foëx

Le Service d'incendie et de secours (SIS) a réalisé plus de 120 interventions hier en raisons des orages. Un arbre de 30 à 40 mètres de haut s'est abattu hier sur la Halle aux tracteurs à Confignon. 

Les pompiers genevois n'ont pas chômé hier. Ils ont totalisé 120 interventions suite aux orages qui se sont abattus sur le canton. Le SIS est notamment intervenu pour des inondations et le déblayement de la voie publique. De manière générale, de fortes pluies se sont abattues sur la Suisse. Les plus fortes précipitations ont été enregistrées au Tessin, l'est de la région lémanique et la région bâloise. Des orages qui ont parfois provoqué de gros dégâts. Ecoutez le témoignage de Jean-Jacques Foëx, propriétaire du musée la Halle aux tracteurs de Confignon.

Jean-Jacques FoëxPropriétaire du musée la Halle aux tracteurs à Confignon

La halle principale, qui abrite des dizaines des tracteurs d’époque n’a que très légèrement été touchée.

Selon les pompiers, les communes les plus touchées ont été Bernex, Genthod, Vernier et Dardagny.

Continuer la lecture

Genève

Le Lignon: une fillette décède après avoir chuté d'un balcon

Publié

le

Une fillette de quatre ans a perdu la vie jeudi matin après avoir chuté d'un balcon dans le quartier du Lignon à Vernier (GE). Les secours ont en vain tenté de réanimer la victime qui est décédée sur place.

Vers 8h30, la police a été informée de la découverte d'une fillette âgée de quatre ans gisant inconsciente au pied d'un immeuble dans le quartier du Lignon, a indiqué le Ministère public, revenant sur une information de la Tribune de Genève. La victime est décédée sur les lieux.

Selon les premières investigations, la fillette aurait chuté d'un balcon. Une enquête a été ouverte sous la direction du procureur Cédric Genton pour déterminer les circonstances exactes de ce décès.

Continuer la lecture

Genève

Le Skatepark de Plainpalais fête ses 10 ans !

Publié

le

Photo d'illustration [Keystone]

Le Skatepark de Plainpalais célèbre cette année son 10ème anniversaire. Pour l'occasion, le Service de la Jeunesse organise jusqu'à dimanche des contests de plusieurs disciplines de sports urbains sur le site. Ce mercredi, le roller in-line était à l'honneur. 

C'est un événement inédit sur le Skatepark de Plainpalais. Pendant 5 jours, le Service de la Jeunesse organise, en partenariat avec plusieurs associations, des contests de skateboard, BMX, trottinette et autres sports extrêmes sur la plaine. Les festivités ont commencé ce mercredi avec le roller in-line. Une vingtaine de participants étaient présents. Des riders de niveau international sont venus exprès pour l'occasion.

Roman AbrateRider professionnel français

 

Le roller freestyle est un sport qui reste peu démocratisé aujourd'hui. Ce contest, c'est aussi l'opportunité de le mettre en avant.

Diego GuilloudChampion suisse et vice champion européen de roller

 

Si ce sport manque encore d'adeptes, les pratiques féminines, elles, se développent. Et les rideuses professionnelles tiennent à cœur d’épauler les jeunes débutantes.

Carla Pasquinelli Rideuse française professionnelle

 

De façon générale, les sports extrêmes attirent de plus en plus les filles aujourd'hui.

Stéphanie PédatResponsable du Service de la Jeunesse en ville de Genève

 

Hormis les différents contests par discipline, le Service de la Jeunesse propose également plusieurs animations et ateliers en lien avec les activités urbaines. Des initiations sont également au programme.

 

 

 

Continuer la lecture