Rejoignez-nous

Genève

Nouveau suicide d'un requérant: les associations veulent stopper les renvois

Publié

,

le

Photo d'illustration - (KEYSTONE/Christian Beutler)

A Genève, les associations actives dans le milieu de l’asile et deux syndicats dénoncent le manque d’encadrement des requérants après le deuxième suicide en un mois.

Stop à la maltraitance institutionnelle et à la banalisation de la souffrance des requérants d’asile ! C’est le cri lancé par plusieurs associations et syndicats genevois, suite au suicide d’un requérant d’asile nigérian, la semaine dernière à Bernex. Le deuxième en un mois, après celui du jeune afghan Alireza. Dans un communiqué, les associations dénoncent un manque d’encadrement et de soutien de l’Hospice général. Pour la directrice de l’aide aux migrants à l’Hospice général, Ariane Daniel Merkelbach, les deux drames sont très différents.

Ariane Daniel MerkelbachDirectrice de l'aide aux migrants à l'Hospice général

Les associations réclament que les autorités genevoises appliquent un moratoire pour les renvois. Pour les associations, l'encadrement et le soutien n'est pas suffisant. Maître Sophie Bobillier,  avocate co-fondatrice de la permanence Mineurs non accompagnés - Requérants mineurs non accompagnés.

Me Sophie Bobillier Avocate co-fondatrice de la permanence MNA - RMNA

Selon l'Hospice général, le requérant nigérian aurait bénéficié du même type de suivi que les autres migrants. Ariane Daniel Merckelbach.

Ariane Daniel MerkelbachDirectrice de l'aide aux migrants à l'Hospice général

Ce n'est pas le point de vue des associations et des syndicats qui dénoncent un manque de soutien de l'Hospice, par manque de moyens. Sophie Bobillier.

Me Sophie Bobillier Avocate co-fondatrice de la permanence MNA - RMNA

Pour les associations, Genève doit suspendre les renvois, les autorités doivent appliquer un moratoire.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Evacuations à cause d'un feu dans des caves à Genève

Publié

le

L'incendie s'est produit à la rue de Carouge (cliché du Service d'incendie et de secours de Genève) (© ervice d'incendie et de secours de Genève)

Un incendie s'est déclaré dans des caves d'un immeuble de Genève dans la nuit de mercredi à jeudi, provoquant l'évacuation d'une trentaine d'habitants. Les pompiers sont venus à bout du sinistre en un peu plus d'une heure.

Cinq personnes ont été contrôlées par les ambulanciers, mais personne n'a été transporté à l'hôpital, a indiqué le Service d'incendie et de secours de Genève (SIS) dans un communiqué.

Lorsque les pompiers sont arrivés sur le lieu du sinistre vers 00h58, une personne appelait aux secours depuis son logement, situé au 3e étage. Elle a été évacuée par l'échelle des pompiers, précise le communiqué.

Trois caves ont été détruites par les flammes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Les sept membres du Conseil d'Etat genevois prêtent serment

Publié

le

Les sept membres du Conseil d'Etat accompagnés de la chancelière d'Etat ont prêté serment mercredi. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, les sept conseillers d'Etat fraîchement élus ont prêté mercredi serment devant le Grand Conseil, réuni à la cathédrale Saint-Pierre, comme l'exige la cérémonie. Le nouveau gouvernement en a profité pour esquisser les grandes lignes de son action.

Dans son discours, le président de l'exécutif, le Vert Antonio Hodgers, a insisté sur les grands défis qui attendent le canton, non seulement pour la prochaine législature, mais pour les décennies à venir. En résumé, il faudra réussir "la transition écologique, la transition démographique et la transition numérique".

Concernant le dérèglement climatique, dont "le futur portera l'empreinte", le canton de Genève s'est fixé des objectifs ambitieux que le nouveau Conseil d'Etat entend tenir. "Nous visons une réduction de 60% des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030" et la neutralité carbone pour 2050, a rappelé M.Hodgers.

Une politique qui peut être aussi créatrice d'emplois locaux. Un programme de rénovation des bâtiments, de sobriété énergétique et de développement des énergies renouvelables a ainsi été mis sur les rails avec l'aide des Services industriels de Genève (SIG). Six milliards de francs seront investis sur dix ans.

Penser aux séniors

Le Conseil d'Etat devra en parallèle réfléchir au vieillissement de la population genevoise. "En 2040, les résidents de plus de 65 ans représenteront une personne sur quatre", a souligné M.Hodgers. Il s'agira alors de lutter contre l'isolement, de créer des espaces de socialisation, de renforcer la politique en faveur des proches aidants.

Enfin, le nouveau gouvernement tient à s'accrocher au wagon de la transition numérique, sans laisser personne sur le bord de la voie, afin que cette révolution soit au service de tous. "Nous prévoyons des investissements ambitieux de près d'un milliard de francs pour les systèmes d'information et les services numériques".

Au niveau économique, le gouvernement défendra des mesures destinées à soutenir les entrepreneurs. "Nous pensons ici à un allègement de la fiscalité sur leur outil de travail et à une diminution des lourdeurs administratives qui pèsent souvent sur les indépendants et les petites entreprises", a encore noté le conseiller d'Etat.

Sur le plan budgétaire, le nouvel exécutif entend poursuivre une politique de maîtrise des dépenses de fonctionnement "afin de dégager des capacités d'investissement supplémentaires". Enfin, si les résultats le permettent, l'exécutif envisagera un allègement de l'impôt dans le but de redonner du pouvoir d'achat aux gens.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Expositions et spectacles

Une thune pour une œuvre d'art ? C'est le pari de cette expo au profit des troubles psychiques

Publié

le

image d'illustration

L'exposition "De l'art à l'action" invite en ce début juin à venir à la rencontre de familles et de personnes souffrant de troubles psychiques.  Benjamin Smadja et Elsa Duperray invite pour l'occasion Nino Della Luce, membre de l'association Relais, à l'origine de l'expo. 

 

Les associations Le Relais et Port d'Attache organisent en ce début juin une exposition de tableaux intitulée « De l’Art à l’Action » et réalisés par des membres ou des proches, souffrant de troubles psychiques. Au cours de cette exposition, il sera proposé aux visiteurs d'acheter une œuvre ou de participer à une tombola, pour une thune - 5.- CHF-, qui permettra de repartir avec une toile de chaque artiste ! Les bénéfices de la vente sont destinées au développement des activités des associations organisatrices.

Des ateliers pour enfants sont organisés durant les 3 jours de l'exposition. L'occasion de pouvoir échanger avec des personnes pouvant connaître les mêmes situations et partager des conseils.

Oser parler des troubles mentaux

Parmi les objectifs , apporter du soutien et libérer la parole de maladies trop souvent cachées, stigmatisées. "Les gens en ont souvent honte, mais il faut au contraire en parler pour mieux comprendre et avancer, même si l'on avance toujours lentement, dans ce genre de maladies" confie Nino Della Luce.

De l'art à l'action

L'exposition est à voir à l'Espace Nouveau Vallon, Route du Vallon 8, Chêne-Bougeries, (tram 12 ou bus 25 et 5), du 1er au 4 juin 2023. L'association Le Relais sera présente, notamment au vernissage du 1er juin dès 18h00.

Pour plus d'informations les sites des associations Le Relais et Port d'Attache peuvent vous aider

Continuer la lecture

Genève

Le décès d'un jeune motocycliste sur la route de Soral

Publié

le

(image d'illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Un jeune motocycliste de 21 ans est décédé, des suites d'un accident sur la route de Soral.

Les faits se sont produits le 22 mai aux alentours de 22h. Le motard, qui circulait en direction du village de Soral, a perdu le contrôle de son deux-roues et est parti en embardée peu après avoir franchi le chemin des Curiades. Le malheureux s'est grièvement blessé en chutant.

Le jeune homme a été emmené à l'hôpital avec un pronostic vital engagé. Il est décédé deux jours plus tard.

La police genevoise recherche d’éventuels témoins de l’accident. La Brigade routière et accidents est joignable au 022 427 64 50.

Il s'agit du quatrième décès sur les routes genevoises en 2023.

Continuer la lecture

Genève

Pierre Maudet condamné à une peine pécuniaire avec sursis

Publié

le

Pierre Maudet avait été condamné par la justice genevoise en première instance pour son voyage à Abou Dhabi, avant d'être acquitté en appel, puis d'être reconnu définitivement coupable par le Tribuna fédéral (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La Chambre pénale d'appel et de révision a condamné le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet à 300 jours-amende avec sursis. Le magistrat avait été reconnu coupable d'acceptation d'un avantage par le Tribunal fédéral (TF) pour un voyage à Abou Dhabi, en 2015.

L'information, révélée mercredi par la Tribune de Genève et Le Temps, a été confirmée par le pouvoir judiciaire via un communiqué de presse. Les juges ont fixé le jour-amende à 400 francs et le sursis à deux ans. Pierre Maudet est aussi astreint à verser une créance compensatrice de 50'000 francs à l'Etat de Genève.

Le magistrat a été sanctionné par la justice pour avoir accepté, en 2015, un séjour luxueux à Abou Dhabi, tous frais payés par les autorités émiraties, alors qu'il siégeait au gouvernement genevois. Il a aussi fait bénéficier de ce voyage dans le Golfe sa famille et son bras droit de l'époque.

Pierre Maudet avait été acquitté en appel pour ces faits. Le Ministère public avait toutefois porté l'affaire au Tribunal fédéral. Dans un arrêt rendu en novembre dernier, Mon Repos avait estimé que ce séjour aux Emirats constituait un avantage indu, laissant à la cour cantonale le soin de fixer la peine.

Point final

La sanction prononcée par la Chambre pénale d'appel et de révision de la Cour de justice met ainsi un terme à ce qui a été appelé l'affaire Maudet. Cette affaire a empoisonné la vie politique genevoise durant plusieurs années. Le conseiller d'Etat a été exclu du PLR, puis a été poussé à démissionner du gouvernement cantonal.

Ses ennuis judiciaires et sa condamnation pour acceptation d'un avantage, son statut de paria n'ont pas empêché Pierre Maudet de nourrir de nouvelles ambitions politiques. Lors des élections d'avril dernier, à la tête d'une formation baptisée "Libertés et justice sociale", il a opéré son retour au Conseil d'Etat.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture