Rejoignez-nous

Genève

La police sonde la population genevoise pour connaître ses besoins

Publié

,

le

Après avoir sondé 3750 personnes, la police genevoise pouvoir dresser son 7e Diagnostic local de sécurité dont le contenu sera connu d'ici à l'automne prochain (photo d'illustration) (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La police genevoise lance une grande étude auprès de 3750 personnes afin de mieux répondre aux préoccupations de la population. Il s'agit de la 7e édition du Diagnostic local de sécurité (DLS), précise lundi la police genevoise.

Le sondage est mené par l'Institut MIS Trend de Lausanne. Il doit permettre à la police genevoise de déterminer les attentes de la population en matière de sécurité et de juger les modes d'intervention des forces de l'ordre. Le DLS aide la police à fixer des priorités en matière de lutte contre la criminalité.

Les sondés devront se prononcer sur le sentiment d'insécurité de divers lieux, leurs expériences en tant que victime, évaluer l'atmosphère de leur quartier ainsi que se prononcer sur la qualité des contacts avec la police cantonale et les polices municipales. Le dossier sera envoyé aux sondés par la poste.

Ce diagnostic est mené conjointement avec les six communes (Ville de Genève, Carouge, Lancy, Meyrin, Plan-les-Ouates et Vernier) qui sont au bénéfice d'un contrat local de sécurité. L'échantillon sera constitué des habitants de ces communes. Il comprendra aussi des personnes qui résident dans la campagne genevoise.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Début des travaux de sécurisation de la piscine intérieure de Varembé

Publié

le

Photo illustration (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le chantier de sécurisation dans la piscine intérieure de Varembé a débuté aujourd’hui. Il va se prolonger pendant 6 mois.

Le bassin avait été fermé en urgence en juillet dernier en raison de problèmes au niveau des tiges de fixation du faux plafond qui surplombe les bassins couverts. Après des investigations sur l’ensemble de la structure du bâtiment, c’est finalement un long chantier qui s’est ouvert aujourd’hui.

Il faudra notamment déposer et remplacer tous les faux-plafonds, renforcer les colonnes et les poutres, changer aussi les vitrages, des fixations et autres éléments de serrureries et enfin mettre aux normes les installations électriques. Au total, 6 mois de chantier  pour une réouverture à l’été 2023.

Des travaux qui vont aussi impacter l’accès au bassin extérieur qui n’ouvrira au public qu’à la fin des travaux. En attendant, les nageurs peuvent toujours se reporter sur la piscine des Vernets dont les horaires ont été élargis depuis cet été. 

Continuer la lecture

Genève

L'OSR va jouer du Led Zeppelin

Publié

le

Archives (KEYSTONE/Martial Trezzini)
L'Orchestre de la Suisse romande (OSR) s'en va explorer de nouvelles terres musicales. Dans le cadre du festival Antigel, la formation symphonique revisitera les titres phares du groupe de rock Led Zeppelin. Le concert aura lieu, à Genève, le 23 février, au Victoria Hall.

L'OSR jouera sous la direction du Bastien Stil, un chef d'orchestre issu du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, régulièrement invité par les plus grandes formations, dans un répertoire allant des classiques à l'avant-garde actuelle, indique lundi l'OSR dans un communiqué.

Le concert a été arrangé par l'auteur-compositeur et producteur néo-zélandais Jaz Coleman, chanteur au sein du groupe britannique Killing Joke. Le musicien a déjà sorti trois albums de rock symphonique, consacrés respectivement à morceaux de Pink Floyd, des Doors et de Led Zeppelin.

Continuer la lecture

Genève

Geneva Lux: En avant la lumière!

Publié

le

(KEYSTONE/Martial Trezzini)

Le festival Geneva Lux illumine de nouveau la Rade depuis vendredi. Pour cette 9ème édition, 23 œuvres lumineuses sont exposées en ville de Genève.

Les œuvres sont principalement installées autour de la rade. Elles sont allumées entre 18h et 22h. Contexte d'économie d'énergie oblige, les puissances électriques des œuvres sont affichées et il faut pédaler pour que certaines créations s'illuminent. Certaines œuvres sont aussi alimentées par le soleil, le vent ou la puissance de l'eau.

Sur les 23 œuvres de cette édition, douze sont nouvelles. Yann Rossier est allé en découvrir quelques-unes. Son reportage:

Yann RossierReportage Geneva Lux

Vous pourrez admirer ces différentes œuvres jusqu'au 5 février prochain. Le site Internet de la manifestation propose plusieurs parcours thématiques. Des visites guidées payantes sont aussi organisées.

 

 

Continuer la lecture

Genève

Une vidéo pour expliquer le métier d’influenceur

Publié

le

KEYSTONE Byline CHRISTOF SCHUERPF

“Plus tard, je veux être influenceur”

Si vous êtes parents, vous avez peut-être déjà entendu cette phrase.

Car c’est un fait, les nouvelles générations peuvent rêver de gagner leur vie en faisant ce nouveau métier.

Pour les informer, la Fondation Action Innocence et l’association CIAO publient une nouvelle vidéo d’animation qui explique ce métier et son modèle économique. Elle est accessible à tous et explique les termes essentiels à comprendre comme "placements de produits", "produits dérivés", ou "annonces publicitaires".

Autre objectif de la vidéo, rassurez les parents mais pas seulement.

Tiziana Bellucci, directrice générale d’Action Innocence.

Tiziana BellucciDirectrice générale d’Action Innocence

Justement, la vidéo rappelle l’engagement et le travail nécessaires pour réussir dans ce domaine: 

Tiziana BellucciDirectrice générale d’Action Innocence

Précisons que la vidéo est purement informative sur le métier d’influenceur, elle n’aborde pas les dérives ou les risques. 

La vidéo est diffusée sur les plateformes et les réseaux sociaux d’Action Innocence et de CIAO.  A retrouver ici.

Pour en savoir plus, retrouvez l'interview de Tiziana Bellucci ci-dessous:

Tiziana BellucciDirectrice générale d’Action Innocence

 

Continuer la lecture

Culture

Un film serbe récompensé au festival Black Movie

Publié

le

Le festival Black Movie dirigé par Maria Watzlawick a attiré plusieurs milliers de spectateurs supplémentaires cette année à Genève (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le film serbe "Have You Seen This Woman ?" de Matija Glu¨čević et Du¨an Zorić remporte le Prix de la critique de Black Movie à Genève. La 24e édition du festival international de films indépendants a attiré près de 30'000 personnes, environ 5000 de plus sur un an.

La manifestation "a pu savourer le retour à la normalité post-pandémie", ont dit dimanche les organisateurs. Mais le coronavirus a élargi l'approche du festival. Près de la moitié des films étaient aussi montrés en ligne.

Pendant dix jours, le public a pu apprécier 91 productions de plus de 50 pays. Outre les films, des discussions, ateliers ou concerts ont agrémenté la rencontre genevoise.

Les organisateurs relèvent l'attrait "persistant" pour les oeuvres sud-coréennes. Les cinéastes iraniennes et iraniens invités ont attiré un large public. Autre succès selon les organisateurs, le Petit Black Movie a plu aux grands comme aux petits.

Le Prix de la critique, doté de 5000 francs, a été remis à Matija Glu¨čević et Du¨an Zorić. Leur film met à l'honneur une femme "marginalisée dans notre société", dit le jury. Une mention spéciale a été attribuée au film rwandais "Father’s Day" de Kivu Ruhorahoza.

Le Prix des jeunes de 1000 francs a récompensé le film vietnamien "Children of the Mist" de Hà Lệ Diễm. Celui du Petit Black Movie, doté du même montant, a été attribué au court métrage "Ice Merchants" du Portugais João Gonzalez. Une mention spéciale a honoré le film "A White-White Day" de Vasily Tchirkov. De son côté, le Prix des enfants a salué le court métrage chinois d'animation "Beyond the Fog" de Xue Feng et Han Xu. La prochaine édition aura lieu du 19 au 28 janvier 2024, selon les organisateurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture