Rejoignez-nous

Genève

Perturbations sur le Léman Express: Trafic rétabli

Publié

,

le

Photo archives KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Genève: perturbations entre Champel et Annemasse (F)

A Genève, un dérangement a affecté la ligne ferroviaire entre Champel et Annemasse (F) entre 07h00 et 12h30 environ lundi. Le Léman Express ont circulé à la demi-heure au lieu du quart d'heure, et les trains régionaux ont dû rebrousser chemin à la gare Cornavin.

Les compteurs d'essieux, qui sont l'installation qui contrôlent le passage des convois, ont connu un problème, a indiqué à Keystone-ATS Frédéric Revaz, porte-parole des CFF. Les équipes sont sur place, elles ont pu rétablir partiellement la ligne dans la matinée. Les CFF ont annoncé la fin de la perturbation à 12h35.

Avec ATS Keystone

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Des ateliers pour aider les jeunes à déclarer leurs impôts

Publié

le

À Plan-les-Ouates, un taxateur est présent lors d'ateliers pour aider les jeunes à faire leur déclaration d'impôts.

A Genève, les jeunes sont aidés à remplir leurs premiers déclarations d’impôts grâce à des ateliers organisés dans de nombreuses communes du Canton.

Attention, derniers jours pour remplir sa déclaration d'impôts. Dans le canton de Genève, le délai est fixé au 31 mars. 22 communes Genevoises aident les jeunes dans cette démarche administrative toujours redoutée.

Des ateliers ont été co-organisés avec l'Administration Fiscale Cantonale pendant les mois de février et de mars.

2023 est pour beaucoup de jeunes le cap des 18 ans et donc celui de la déclaration d'impôts. Alors pour passer outre la phobie administrative, cesser de reporter au lendemain les tâches administratives et procéder à sa déclaration d'impôts à Genève, des taxateurs de l'AFC se sont mis à disposition pendant plusieurs heures des jeunes pour répondre aux interrogations des jeunes.

Gratuitement, les 18-25 ans ont pu valider leurs inscriptions aux différents démarches en ligne et être guidés pour effectuer leurs déclarations d'impôts.

Reportage de Léna Ailloud

Une campagne de sensibilisation avait été lancée sur les réseaux sociaux pour encourager les jeunes contribuables à remplir leur déclaration d'impôt. L'objectif est d'éviter une taxation d'office très souvent pénalisante.

À Carouge, Cologny, Perly, Meyrin, Plan-les-Ouates, Troinex ou encore Veyrier, les ateliers ont rencontré un franc succès.

L'administration fiscale cantonale qui rappelle que tout citoyen peut être aidé en ligne ou directement au guichet, rue du Stand.

Continuer la lecture

Genève

Rachat de Crédit Suisse: Fabienne Fischer inquiète pour l'emploi

Publié

le

La conseillere d'Etat genevoise Fabienne Fischer, en charge de l'economie et de l'emploi (DEE), s'exprime sur le rachat de la banque Credit Suisse par la banque UBS, lors d'une conference de presse, ce lundi 20 mars 2023 a Geneve. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

À Genève, le rachat de Crédit Suisse préoccupe la ministre de l'économie Fabienne Fischer. 1700 emplois sont en jeu au bout du lac. Des réunions avec les partenaires économiques doivent avoir lieu ces prochains jours. 

Fabienne Fischer est inquiète. La ministre genevoise de l'économie craint les conséquences sur l'emploi du rachat de Crédit Suisse (CS) par UBS. Le CS fait travailler environ 700 personnes et l'UBS compte quelque 1000 collaborateurs. Les deux établissements représentent 10% des emplois bancaires recensés au bout du lac. Avec des centaines d'emplois en jeu, la ministre souhaite éviter une casse sociale. Fabienne Fischer Conseillère d'Etat en charge de l'économie détaille son plan d'action.

Fabienne Fischer Conseillère d'Etat en charge de l'économie

A ce stade, difficile pour le canton d'avoir une idée du nombre exact de postes menacés. Mardi, la conseillère d'Etat fera le point de la situation avec des représentants de la FER (Fédération des entreprises romandes), de l'Association suisse des employés de banque et de la fondation Genève place financière.

Peu de marge de manoeuvre

Une chose est sûre: la banque n'est pas un domaine où la réinsertion sera aisée. Le secteur a réduit ses effectifs ces dernières années. L'office cantonal de l'emploi, devra identifier les profils des professions pour mieux les réorienter.

La conseillère d'Etat a indiqué qu'elle ne s'était pas encore entretenue avec la direction régionale du Crédit Suisse. Elle le fera dès que les responsables de la banque auront reçu l'autorisation de s'exprimer. Mais la marge de manoeuvre du canton est faible comme l'explique Fabienne Fischer Conseillère d'Etat en charge de l'économie.

Fabienne Fischer Conseillère d'Etat en charge de l'économie

Les autorités sont également soucieuses des répercussions que ce rachat va provoquer pour la place financière genevoise. Le tissu économique pourrait en souffrir, le CS comptant parmi sa clientèle un certain nombre de PME.

MH avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Genève

La coalition Ensemble à gauche manifeste devant Crédit Suisse à Genève

Publié

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Une quinzaine de personnes, de la coalition Ensemble à gauche, ont manifesté lundi devant l'agence Crédit Suisse, à Genève, au lendemain de l'annonce de son rachat par UBS.

Elles ont dénoncé les actions de la banque et le soutien de la BNS à UBS. "Il faut absolument rétablir un contrôle sur les banques et sur la BNS", a livré la députée au Grand Conseil genevois, Françoise Nyffeler, au micro de Keystone-ATS.

"Si le climat était une banque ils l'auraient déjà sauvés", c'est le slogan scandé par la douzaine de militants de gauche qui ont menée une action devant Crédit Suisse à Bel Air. Ils ont protesté contre le rachat du numéro deux bancaire suisse par l'UBS.

Les manifestants ont déploré l'utilisation d'argent public pour racheter l'établissement bancaire alors qu'ont leur refuse des moyens pour sauver le climat. Téo Frei membre d'Ensemble à Gauche.

Téo FreiMembre d'Ensemble à Gauche

Une motion va être déposée par Ensemble à gauche dans les prochains jours. Celle-ci souhaite que le Conseil d'Etat en tant qu'actionnaire de la BNS, exige de la transparence sur l'utilisation des fonds et plus de contrôle démocratique.

Avec ATS Keystone.

Continuer la lecture

Genève

Ne manquez pas le grand retour du Salon du livre à Palexpo !

Publié

le

De

© Pierre Albouy

Les amateurs de littérature en tout genre ne peuvent pas manquer le rendez-vous annuel incontournable qu’est le Salon du livre de Genève.

Après 3 éditions repensées, à cause de la pandémie, le Salon du livre signe enfin son grand retour dans sa version complète à Palexpo, du 22 au 26 mars prochain ! Venez profiter des premiers jours du printemps, en partageant des moments uniques autour de la lecture. Prenez votre billet ici.

Un événement accessible

Le Salon du livre vous accueille, les portes grandes ouvertes ! Cette manifestation gratuite permet à chacun, quel que soit son âge et ses affinités littéraires, de passer un moment riche en partage et en découverte.

Durant ces 5 jours au cœur de la culture francophone, tous les styles seront représentés. Du roman à l’essai philosophique, en passant par des ouvrages spécialisés, la bande dessinée ou encore les œuvres jeunesse, on est assuré de trouver de quoi éveiller notre intérêt au Salon du livre.

© Pierre Albouy

Des rencontres inédites

Le Salon du livre, c’est également l’occasion de croiser le chemin d’auteurs de talent, qui sont à la fois déjà bien établis dans le domaine mais aussi fraîchement arrivés.

Comment ? En assistant à des débats, des rencontres uniques et des échanges entre artistes primés, comme ce sera notamment le cas avec les deux hôtes d’honneur de cette édition 2023 : La journaliste et romancière Monica Sabolo et le dessinateur et réalisateur Joann Sfar.

En plus de ces moments particuliers, vous pourrez vous balader à travers les nombreux stands du Salon du livre, découvrir pas moins de 12 expositions et participer à des animations spécialement pensées autour de la lecture.

© Pierre Albouy

Immersion dans la culture francophone

Ce programme complet sera décliné selon certaines thématiques, qui prendront place sur les diverses scènes du Salon du livre. Ainsi, vous pourrez retrouver Le Forum, Le Boudoir, Les Loges, La scène BD, La scène Suisse, La scène Bien-vivre et Le salon africain.

Le Salon du livre s’articule chaque année autour de préoccupations contemporaines. Pour 2023, ce seront les femmes, la famille et l’écologie qui seront portées à l’attention des visiteurs dans ces différents espaces.

Cette année, le Salon du livre vous propose en plus d’une balade littéraire, un véritable voyage poétique et musical. De quoi profiter d’une véritable parenthèse culturelle !

Une dimension internationale

Bien évidemment, cette mise en avant de la richesse littéraire francophone est accompagnée par la venue de talents suisses, mais pas que ! Des pays tels que la France, la Belgique et le Canada seront également présents, tout comme la communauté africaine.

C'est un beau programme qui vous attend pour cette édition 2023 du Salon du livre alors rendez-vous du 22 au 26 mars à Palexpo

Continuer la lecture

Genève

Mityukov: "Je ne veux plus jamais vivre une 4e place"

Publié

le

Roman Mityukov arrive peu à peu à maturité (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

On ne l'y reprendra plus. Trois fois 4e lors des Européens 2022 en grand bassin à Rome, Roman Mityukov ne veut plus avoir à encaisser un tel échec. "J'ai transformé la déception en force", lâche-t-il.

"Cela n'était pas facile à digérer sur le coup. L'ambition était de gagner une voire plusieurs médailles, en individuel et avec le relais", rappelle le Genevois de 22 ans, qui avait terminé à la pire des places au Foro Italico sur 100 et sur 200 m dos ainsi qu'avec le relais 4x200 m libre.

"Mais j'en ai fait une force. J'ai ça dans ma tête à chaque série difficile: je sais que je ne veux plus jamais vivre une 4e place", tonne-t-il. "Il avait fallu en discuter", glisse pour sa part son coach Clément Bailly. "Mais c'est très vite devenu avant tout une source de motivation", confirme-t-il.

"Faire trois fois 4e, ça n'est clairement pas cool. Mais c'est là-dessus que l'on construit maintenant ses succès futurs. Roman a toujours eu d'immenses ressources. Mais il sait encore mieux qu'avant pourquoi il se lève tous les matins", souligne-t-il.

Douche froide

Le technicien français a pris Roman Mityukov sous son aile en 2019, alors que ce dernier avait à peine 19 ans. Le duo a connu rapidement le succès, le Genevois se parant de bronze sur 200 m dos lors des Championnats d'Europe de 2020 en grand bassin.

Une première finale mondiale dans sa discipline fétiche fin juin 2022 à Budapest (7e place) avait encore aiguisé son appétit. Ce fut d'autant plus la douche froide six semaines plus tard à Rome où le podium s'est refusé à lui malgré une avalanche de records de Suisse.

"Je me suis demandé si mes chronos allaient atténuer ma déception. Mais avec du recul, je pense que j'aurais préféré obtenir une médaille sans avoir battu le moindre record de Suisse dans ces joutes", souffle Roman Mityukov, qui s'est longuement confié à Keystone-ATS en marge des championnats de Suisse aux Vernets.

Une spécialisation nécessaire

Une certaine spécialisation sur le 200 m dos s'est naturellement imposée. "C'est là où j'ai le plus de chances de briller. Déjà cette saison, toute la préparation est axée sur cette course", explique-t-il. "Une spécialisation est nécessaire pour le challenge que constituent les JO 2024", ajoute Clément Bailly.

"Cette saison, je l'invite encore à faire d'autres courses. Et le compétiteur qu'il est voudra tout faire pour transformer l'essai dès cette année", glisse le Français. "Le reste est mis de côté, mais entre guillemets seulement", lâche quant à lui Roman Mityukov. "Même en compétition je dispute d'autres épreuves, car ça m'aide aussi à déconnecter", souligne le Genevois.

Recordman de Suisse du 100 m libre, Roman Miytukov rêve ainsi aussi de briller avec l'ambitieux relais 4x200 m. La 6e place obtenue aux JO de Tokyo 2021 avec Noè Ponti, Antonio Djakovic et Nils Liess leur autorise tous les espoirs. Mais c'est bien sur 200 m dos que Roman Mityukov espère avant tout s'illustrer.

Pas de limite dans le temps

Dès les championnats du monde prévus fin juillet à Fukuoka? "Une médaille mondiale, cela reste un de mes objectifs, mais pas nécessairement pour cette saison déjà", tempère Roman Mityukov. "Je ne me fixe pas de limite dans le temps, je veux juste tout entreprendre pour y parvenir", lâche-t-il.

Ces championnats du monde constituent d'ailleurs le seul objectif de sa saison. "On avait pris l'habitude d'avoir deux grands championnats par an (Européens et JO en 2021, Mondiaux et Européens en 2022). D'un côté, c'est positif de pouvoir mettre le focus sur un seul événement", se réjouit le Genevois. "Mais de l'autre, j'aime avoir plusieurs possibilités de me frotter à l'élite mondiale."

Si le nageur ni son coach n'aime verbaliser les objectifs, ceux-ci n'en demeurent pas moins élevés. "L'ambition de Roman n'a fait que grandir depuis que je le connais. Il est de plus en plus mature, notamment en dehors du sport, et ose de plus en plus s'affirmer", note néanmoins Clément Bailly.

"Joker"

Si les Mondiaux de Fukuoka constituent le grand objectif de cette saison estivale, les regards sont néanmoins déjà tournés vers Paris, qui accueillera les Jeux olympiques l'an prochain. A 24 ans, Roman Mityukov sera-t-il alors déjà mûr pour cueillir une médaille olympique? "Joker", répond Clément Bailly le sourire en coin.

"Je lui répète simplement qu'il ne doit jamais se mettre de limite, qu'il ne doit surtout pas s'empêcher de rêver", souligne le coach du Genève Natation 1885. "Le jour où la grosse perf devra sortir, elle viendra", conclut-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture