Rejoignez-nous

Genève

Le Grand Conseil accepte une nouvelle loi sur la police

Publié

,

le

(KEYSTONE/Martial Trezzini)

Le Grand Conseil a accepté jeudi soir une nouvelle loi intitulée «Pour une police au service de la population». Tous les partis l’ont votée sauf le PLR.

Une large majorité (68 oui, 6 non et 19 abstentions) s'est prononcée jeudi soir pour une nouvelle loi sur la police au Grand Conseil genevois. Comme principale modification, elle réintroduit la notion de corps de police et met fin au système de silos chers à la loi Maudet. Autre changement, la formation des policiers qui revient à Genève et quitte l'école de Savatan, jugée trop militaire. Tous les partis ont voté la loi sauf le PLR qui s'est largement abstenu. Pour Jean Batou, d’Ensemble à Gauche, l’un des initiateurs de la loi, il s’agit de remettre la mission de service public au centre.

Jean BatouDéputé d'Ensemble à gauche

Pour le député PLR Murat-Julian Alder, au contraire, cette nouvelle loi a été bâclée par la commission judiciaire.

Murat Julian AlderDéputé PLR au Grand Conseil

Amendements en cascade

Le Conseiller d’Etat Mauro Poggia était aussi opposé à l’adoption de cette loi. Il a tenté de l’amender une dizaine de fois, sans succès. Ecoutez sa réaction.

Mauro PoggiaConseiller d'Etat chargé de la sécurité

Pour le Député vert François Lefort, le Conseil d'Etat a réagi trop tard.

François LefortDéputé vert au Grand Conseil

Le Conseiller d’Etat a également demandé un renvoi en commission, tout comme  le PLR, mais les deux demandes ont été rejetés. Pour Mauro Poggia, faire revenir la formation à Genève est une absurdité.

Mauro PoggiaConseiller d'Etat chargé de la sécurité

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Un film serbe récompensé au festival Black Movie

Publié

le

Le festival Black Movie dirigé par Maria Watzlawick a attiré plusieurs milliers de spectateurs supplémentaires cette année à Genève (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le film serbe "Have You Seen This Woman ?" de Matija Glu¨čević et Du¨an Zorić remporte le Prix de la critique de Black Movie à Genève. La 24e édition du festival international de films indépendants a attiré près de 30'000 personnes, environ 5000 de plus sur un an.

La manifestation "a pu savourer le retour à la normalité post-pandémie", ont dit dimanche les organisateurs. Mais le coronavirus a élargi l'approche du festival. Près de la moitié des films étaient aussi montrés en ligne.

Pendant dix jours, le public a pu apprécier 91 productions de plus de 50 pays. Outre les films, des discussions, ateliers ou concerts ont agrémenté la rencontre genevoise.

Les organisateurs relèvent l'attrait "persistant" pour les oeuvres sud-coréennes. Les cinéastes iraniennes et iraniens invités ont attiré un large public. Autre succès selon les organisateurs, le Petit Black Movie a plu aux grands comme aux petits.

Le Prix de la critique, doté de 5000 francs, a été remis à Matija Glu¨čević et Du¨an Zorić. Leur film met à l'honneur une femme "marginalisée dans notre société", dit le jury. Une mention spéciale a été attribuée au film rwandais "Father’s Day" de Kivu Ruhorahoza.

Le Prix des jeunes de 1000 francs a récompensé le film vietnamien "Children of the Mist" de Hà Lệ Diễm. Celui du Petit Black Movie, doté du même montant, a été attribué au court métrage "Ice Merchants" du Portugais João Gonzalez. Une mention spéciale a honoré le film "A White-White Day" de Vasily Tchirkov. De son côté, le Prix des enfants a salué le court métrage chinois d'animation "Beyond the Fog" de Xue Feng et Han Xu. La prochaine édition aura lieu du 19 au 28 janvier 2024, selon les organisateurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Genève-Servette: plusieurs semaines d'absence pour Le Coultre

Publié

le

Simon Le Coultre a été opéré peu après le match de mardi à Ambri (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Simon Le Coultre est au repos forcé pour plusieurs semaines, annonce le leader de National League Genève-Servette.

Le productif défenseur (19 points en 40 matches cette saison) s'est blessé au haut du corps mardi à Ambri-Piotta, où il n'a pas terminé la rencontre.

Le Coultre (23 ans), dont l'état de santé sera évalué d'ici 15 jours, se porte bien selon le communiqué des Aigles. Mardi, il a dû être emmené à l'Hôpital de Lugano pour y effectuer des examens. Une intervention chirurgicale a été pratiquée sur place. Il est toujours sous surveillance au Tessin, souligne le club.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

La vaccinologue Claire-Anne Siegrist prend sa retraite

Publié

le

Claire-Anne Siegrist (à droite) aura dirigé pendant de nombreuses années le centre de vaccinologie des Hôpitaux universitaires genevois. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Elle aura été l'une des vaccinologues à tenter de faire comprendre aux Suisses les défis de la pandémie. La professeure des Hôpitaux universitaires genevois (HUG) Claire-Anne Siegrist donne mardi une conférence pour son départ à la retraite.

Organisé par la Faculté de médecine, la réunion pourra également être vue en ligne. Parmi les hommages, un discours sera prononcé par le directeur général des HUG Bertrand Levrat.

La directrice du centre de vaccinologie de l'hôpital genevois aura régulièrement collaboré avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle avait conseillé de 2020 à 2021 la task force nationale contre le coronavirus.

Parmi ses autres activités, Mme Siegrist a présidé la fondation mesvaccins.ch qui avait notamment piloté le site myCOVIDvac.ch. En 2021, la plateforme avait ensuite été liquidée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Le Grand Conseil approuve le plan d'actions du stationnement

Publié

le

Le Grand Conseil a approuvé le plan d'actions du stationnement 2020-2025 du gouvernement. En réduisant les places sur le domaine public, cette stratégie doit contribuer à diminuer de 40% le trafic motorisé individuel d'ici à 2030 (illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Par 50 oui contre 42 non, le Grand Conseil genevois a approuvé vendredi soir le plan d'actions du stationnement 2020-2025 du gouvernement. En réduisant les places sur le domaine public, cette stratégie doit contribuer à diminuer de 40% le trafic motorisé individuel d'ici à 2030.

"Ce plan d'actions ambitieux s'inscrit dans le plan climat cantonal", a salué la députée verte Marjorie de Chastonay, rapporteuse de majorité. La stratégie du canton prévoit notamment une baisse du nombre de places sur les domaines public et privé, une hausse du prix du macaron et des mesures auprès des entreprises.

La socialiste Caroline Marti a rappelé que le stationnement est un levier puissant pour une transformation profonde des moyens de déplacement. "La baisse du nombre de places pour les voitures favorise la mutualisation des véhicules et le transfert modal", a-t-elle relevé.

"Antidémocratique"

L'UDC s'est fortement opposée à ce plan, sur le fond comme sur la forme. "La baisse drastique des places de stationnement publiques ne s'accompagne pas d'une compensation", a déploré le rapporteur de minorité Christo Ivanov, qui demande des mesures incitatives et non restrictives. Son collègue Stéphane Florey a qualifié la manoeuvre d'antidémocratique: "En cas de vote ce soir, la population n'aura plus rien à dire."

"La politique de l'immobilité est bien plus restrictive que par le passé", a critiqué le PLR Murat-Julian Alder, déplorant la guerre des transports qui sévit à Genève. Pour le député, la gestion de la mobilité ne doit pas être réduite aux seuls objectifs climatiques: "La liberté des modes de transport et donc de mouvement est restreinte."

"S'il y a guerre des transports, c'est peut-être parce que certains campent sur des postures archaïques", a rétorqué le Vert David Martin. Pour Pablo Cruchon, d'Ensemble à gauche, les automobilistes participent à la pollution et au réchauffement climatique. "C'est irresponsable!" a-t-il lancé.

"Réalisme et bon sens"

"La loi prévoit l'élaboration de plans d'actions", a répondu le conseiller d'Etat Serge Dal Busco, en charge du Département des infrastructures, aux critiques de l'UDC et du PLR. En termes climatiques, les déplacements terrestres représentent 27% des émissions de CO2 du canton. Pour le magistrat, il y a toutefois assez d'arguments économiques pour vouloir réduire le trafic individuel motorisé.

"Le trafic est très élevé. Avec une population croissante, ce serait encore pire si aucune mesure n'était prise. Il faut libérer la route pour que ceux qui en ont besoin, notamment les entreprises, puissent circuler. C'est du réalisme et du bon sens", a déclaré le ministre. Or, selon une enquête, 87% des pendulaires disent n'avoir aucune difficulté à trouver une place de stationnement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Un chalet détruit par les flammes à Meyrin

Publié

le

© Incendie Secours Genève

Un chalet a pris feu ce vendredi après-midi, peu avant 17H au chemin Feuillus, sur la commune de Meyrin.

Une 15 de pompiers professionnels du Service d’Incendie et de Secours de Genève sont intervenus, après avoir reçu une dizaine d'appels à la centrale d'urgence 118.  A leur côtés, 5 pompiers de volontaires de Meyrin.

A leur arrivée sur place, le chalet était était entièrement en feu mais heureusement vide. Il s'agit d'un chalet de "week-end" de 30m², dans un jardin privatif.

L'incendie a été maîtrisé peu après 18H. L'habitation est détruite.

Continuer la lecture