Rejoignez-nous

Genève

Frédérique Perler refuse de s’expliquer sur le dégrappage des places de parking

Publié

,

le

La Conseillère administrative chargée de l'aménagement Frédérique Perler a refusé de s'expliquer sur le dégrappage du bitume organisé aux Pâquis. Elle réserve ses réponses à l'enquête externe commandée par le Conseil administratif, mais aussi au Ministère public suite à la dénonciation pénale.

La Conseillère administrative Frédérique Perler a tout de suite annoncé la couleur jeudi soir lors de la séance extraordinaire du Conseil municipal de la Ville de Genève: elle ne s’exprimera pas sur  le dégrappage de places de parking aux Pâquis le 22 juin. Trois raisons à ce silence, l’enquête externe commandée à un juge à la retraite, la dénonciation pénale déposée par le MCG Daniel Sormani et la demande de renseignement de l’autorité de surveillance des communes. Elle va réserver ses explications à ces trois instances Ecoutez la réaction de l’auteur de la dénonciation pénale, le MCG, Daniel Sormanni.

Daniel SormaniConseiller municipal MCG - Ville de Genève

Pour le président des Vert-e-s, Ville de Genève Omar Azzabi, la décision de Frédérique Perler est justifiée.

Omar AzzabiPrésident des Vert-e-es - Ville de Genève

Débats musclés

Une décision qui a donné lieu à des interventions musclées des auteurs de la motion, Daniel Sormani (MCG) en tête qui a interpelé les verts qui «durant 30 ans avaient tout le temps de lutter contre le réchauffement climatique». L’exécutif n’a nul besoin de cautionner des actions illégales. Il a fustigé le manque de courage de Frédérique Perler qui se mure dans le silence. Elle doit une explication à la population, selon Daniel Sormani. «On espérait que vous alliez vous expliquer», déplore l’élu MCG.

Pour le vert Omar Azzabi, «l’heure est grave, non pas parce qu’une action illégale a fait 3'800 francs de dégâts mais parce que l’on n’a pas répondu assez vite aux habitants des Pâquis». Et de souligner que ce quartier enregistre 6 à 7 degrés de plus qu’à Champel, à cause de son manque de verdure. Il n’hésite pas à parler de «Greenbashing» à l’encontre de sa Magistrate. Il propose de tourner la page pour une «Genève plus égalitaire et plus verte».

Alia Chaker Mangeat (Centre) insiste sur le devoir du Conseil municipal de livrer la vérité au citoyen. Elle rappelle que la Magistrate aurait donné son autorisation pour des actes illégaux. Concernant l'urgence climatique et la justification de ces actes, l'élue du centre s'interroge: "quelles sont les actions citoyennes qui méritent d'être défendues?" Elle estime inacceptable de ne pas avoir de réponse par rapport aux citoyens et aux élus et dit "regretter d'être là ce soir".

Bénédicte Amsellem (verte) estime que la réponse de la Magistrate n’est pas «circulez il n’y a rien à voir» mais plutôt : «j’ai fait une erreur et je m’en excuse». Elle regrette l'instrumentalisation politique de  cette affaire.

Coût du dommage

En début de séance, la Maire, Marie Barbey-Chappuis, a détaillé le coût des mesures décidées par le Conseil administratif. L'enquête externe menée par un ancien juge à la retraite coûtera moins de 10'000 francs. Quant au dégrappage du bitume des places de parc, il a causé un dommage de 3802 francs qui ne sera pas à charge du contribuable, a insisté la Maire.

L’alternative a fait bloc et la motion de la droite a été refusée par 35 non contre 30 oui et une abstention.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

La Genève internationale s'active pour de meilleurs politiciens

Publié

le

Des dizaines d'acteurs politiques émergents viendront chaque année à Genève pour être encadrés (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les campagnes électorales dans de nombreux pays montrent une méfiance envers les dirigeants politiques et un décalage avec les citoyens. Quatre organisations, dont trois de la Genève internationale, ont lancé une coalition pour de meilleurs responsables politiques.

Cette initiative pour "l'excellence dans le leadership politique" (LEiP) regroupe le Centre de politique de sécurité de Genève (GCSP) la Fondation Kofi Annan et NexusVesting. Mais également la "Fondation apolitique", établie à Londres.

Dès mai, une vingtaine de jeunes acteurs politiques émergents du monde entier, dont une Suissesse, viendront à Genève pour être encadrés, ont affirmé jeudi à Keystone-ATS ces différentes entités. L'objectif est aussi d'investir dans la recherche sur le leadership politique face aux défis du 21e siècle, comme c'est déjà le cas pour le secteur privé.

"En comparaison avec d'autres branches, peu est fait pour identifier, préparer, soutenir et évaluer les responsables politiques", affirme le responsable du GCSP en charge du dispositif, Peter Cunningham. Alors que les discours sont de plus en plus "toxiques" sur la politique, selon lui, des campagnes publiques tenteront également de rapprocher dirigeants politiques et citoyens.

Une semaine du leadership politique sera elle organisée chaque année à Genève. Des sondages seront menés auprès de citoyens dans différents pays. Un dialogue sera porté avec des partis pour considérer "leurs défis, leurs besoins et leurs attentes".

"Le leadership politique aujourd'hui est dur. Peut-être plus dur que jamais", fait remarquer la directrice exécutive de la Fondation Kofi Annan, Corinne Momal-Vanian. Face aux questions auxquelles ils doivent répondre, les dirigeants doivent être armés de valeurs et d'outils. "Nous devons les soutenir. C'est ce que cette initiative souhaite faire", dit la directrice exécutive.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Les cheveux gris des femmes au cœur d'une discussion à Genève

Publié

le

L'évènement s'inscrit dans le cadre de l'exposition "Silver Power", Des Romandes fières de leurs cheveux gris à voir aux Bastions jusqu'à la fin du mois.

L’exposition « SILVER POWER – Des Romandes fières de leurs cheveux gris » est à découvrir en ce moment et jusqu'à la fin du mois aux Bastions.

On peut voir des portraits de Genevoises, réalisée par la photographe Ghislaine Heger accompagné d'un texte expliquant comment elles assument leur chevelure argentée.

Dans le cadre de cette exposition une discussion est organisée jeudi soir au Palais Eynard, à Genève, pour aborder le vieillissement, un phénomène naturel mais qui n’est pas perçu de la même manière selon que l'on soit un homme ou une femme. C’est ce qu’expliquera Amanda Castillo, autrice du livre « Et si les femmes avaient le droit de vieillir comme les hommes?", publié aux éditions L’Iconoclaste.

Face à la vieillesse, femmes et hommes ne sont pas forcément égaux, ajoute Amanda Castillo. Les cheveux gris chez une femme dérangent.

Lors de cette discussion Amanda Castillo sera accompagnée par Charlotte Dumartheray, réalisatrice d’une série de podcasts intitulée « Vieille peau ».

L'entrée est libre, sur inscription.

Une photo collective de toutes les femmes aux cheveux gris / blancs qui le souhaitent est aussi organisée ce samedi à 14h aux Bastions.

Continuer la lecture

Genève

Les futurs "Géo Trouvetou" à l'honneur au Salon des inventions

Publié

le

Le 49e Salon international des inventions de Genève a ouvert ses portes à Palexpo. Crédit photo: Manon Voland

Genève, capitale de l'innovation et de la création pendant une semaine: le salon international des inventions a ouvert ses portes à Palexpo. 

C'est le rendez-vous des "Géo Trouvetou" et des créateurs du monde entier. Le salon international des inventions de Genève a ouvert ses portes mercredi matin à Palexpo. La 49ème édition regroupe 1035 inventions, venues de 38 pays. Robot automatisé pour ramasser des balles de golf, jeu d'échecs intelligents pour les non-voyants, un coffre-fort  pour sécuriser vos affaires sur la plage: les innovations sont nombreuses.

 

La manifestation est très courue: on compte 20% de participants en plus chaque année depuis 2019. Avec cette année l'ambition permettre aux plus jeunes et aux entrepreneurs aguerris de se faire accompagner dans la réalisation de leurs idées. C'est ce qu'explique Caroline Simonet, la directrice du salon.

 

Le salon international des inventions se prolonge à Palexpo jusqu’au dimanche 21 avril.

Continuer la lecture

Genève

Municipales 2025: Le Centre et les Vert'libéraux genevois scellent une alliance

Publié

le

(illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)
A Genève, les partis cantonaux du Centre et des Vert'libéraux ont décidé d'unir leurs forces pour les élections municipales de 2025. Cette alliance sera mise en oeuvre de manière autonome par les sections communales, relèvent mercredi les deux formations.

Dans un communiqué, les deux partis indiquent souhaiter "travailler ensemble pour constituer un bloc centriste fort à Genève" et représenter une alternative à "la polarisation de la politique genevoise".

Le Centre, bien représenté dans les exécutifs, et les Vert'libéraux, formation en progression constante ces dernières années, avaient déjà mis en place une telle stratégie d'alliance dans plusieurs communes lors des élections municipales de 2020.

En Ville de Genève, le Centre et les Vert'libéraux se présenteront sur une liste commune emmenée par la conseillère administrative centriste Marie Barbey-Chappuis.

Les deux partis vont axer leur campagne sur l'aménagement, des finances publiques saines et un allègement de la fiscalité en faveur de la classe moyenne et des familles.

Les dernières élections à Genève, pour le Conseil des Etats et à l'exécutif cantonal, avaient vu la création de l'Alliance genevoise. Ce pacte à droite regroupait le PLR, le Centre, l'UDC et le MCG, sans les Vert'libéraux.

Continuer la lecture

Culture

Le 59e Printemps carougeois plonge dans les secrets

Publié

le

Pour sa 59e édition, le Printemps carougeois plonge dans le monde des secrets. Le public pourra notamment visiter des jardins secrets (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Pour sa 59e édition, le Printemps carougeois plonge dans le monde des secrets. Pendant douze jours, du 24 avril au 5 mai, forêts mystérieuses, secrets d'alcôve ou de fabrication seront au programme de la manifestation pluridisciplinaire de la Cité sarde.

La soirée d'ouverture aura lieu au cinéma Bio, où elle sera suivie de la 11e édition du Concours de courts-métrages dont le thème est, lui aussi, les secrets sous toutes leurs formes. Les prix seront remis après la projection d'une sélection de films en lice.

Parmi les points forts de la manifestation figure la venue de La Transumante. Cette oeuvre éphémère en bois de Johann Le Guillerm, composée de carrelets de trois mètres de long, est construite et déconstruite en un même mouvement par les dix personnes qui la manipulent. A voir évoluer à la place de la Sardaigne le 4 mai.

De nombreuses expositions seront aussi visibles, dont l'installation immersive de Vincent Grange, "La Maison de Dorothy". Ce titre fait référence au prénom d'une femme imaginaire qui servait de code aux hommes gays américains pour communiquer discrètement leur orientation sexuelle. Princesse Gender Fuck donnera une performance dans ces murs.

Trou de la serrure

Du côté des spectacles, la compagnie vol plané proposera une interprétation anti-conventionnelle de "L'Avare", de Molière. "La Forêt", une balade théâtrale, emmènera les familles au milieu des arbres de la butte du Val d'Arve, tandis que la Compagnie VéloScène proposera du théâtre de rue. Des concerts et des visites de jardins secrets sont aussi à l'affiche du Printemps carougeois.

Cette année, 17 artisans de la Cité sarde s'associent à la manifestation pour dévoiler leurs secrets de fabrication. Le public sera invité à guigner dans les vitrines à travers un trou de serrure et à découvrir un objet. Le secret de fabrication sera révélé grâce à un QR code dédié.

www.printemps-carougeois.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture