Rejoignez-nous

Genève

Dreifuss "assez optimiste" sur une régulation du cannabis en Suisse

Publié

,

le

L'ancienne présidente de la Confédération Ruth Dreifuss ne veut pas une libéralisation des drogues mais une régulation publique en Suisse (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'ancienne présidente de la Confédération Ruth Dreifuss est "assez optimiste" sur une régulation publique à terme du cannabis en Suisse. Elle estime qu'il faudra quatre ans avant des enseignements des projets pilotes qui démarrent cet été.

Au terme de cette expérience, "le débat politique pourra commencer pour une modification de la loi sur les stupéfiants", a-t-elle estimé mardi à quelques journalistes à Genève. Selon celle qui est désormais membre de la Commission mondiale sur les politiques des drogues, le pays devrait prendre la voie d'une régulation publique du marché de ces substances.

"Mais cela prendra du temps", admet-elle, précisant ne pas être favorable à une "libéralisation" qui ne serait pas contrôlée. Dans l'immédiat, une initiative parlementaire sur cette question est en cours de discussion. Les deux approches parallèles "vont se rejoindre" d'ici quelques années, estime l'ancienne conseillère fédérale.

Bâle-Ville va démarrer à la fin de l'été une vente contrôlée de cannabis dans les pharmacies auprès de 400 consommateurs réguliers qui ont été identifiés. D'autres collectivités comme Berne, Zurich, Genève ou Lausanne vont suivre.

Discussion dans des Etats

M. Dreifuss estime à trois ans la durée de ces expériences. Il faudra ensuite une année supplémentaire pour tirer des enseignements scientifiques. Pour un changement plus important, la Suisse regardera probablement ce qui se fait ailleurs en Europe.

L'Allemagne va autoriser la vente libre de cannabis et d'autres pays européens y réfléchissent. Problème, la Convention internationale sur les drogues ne prévoit pas de décriminalisation totale de la filière, de la production à la consommation et doit être modifiée, selon Mme Dreifuss.

"L'Europe est en train de bouger et la Suisse devra se poser la question de déroger à cette convention", alors qu'elle défend le multilatéralisme, ajoute-t-elle. Elle admet que la multiplication des différentes drogues a rendu "plus complexe" la situation.

Tribunaux plutôt que politiques

En un peu plus de dix ans, la Commission mondiale, qui réunit plus d'une vingtaine de personnalités dont de nombreux anciens chefs d'Etat et de gouvernement, estime avoir réussi à mettre la question de la décriminalisation et de la régulation au centre. Et aussi les volets sociaux, sanitaires, économiques ou encore discriminatoires.

Au Canada, le cannabis est légalisé et régulé. L'Etat vend lui-même la drogue dans une région, affirme une autre membre de la Commission, Louise Arbour. Or les succès ont été obtenus par des "tribunaux où un débat scientifique a pu avoir lieu", contrairement aux décisions politiques, estime-t-elle.

"La Convention internationale et les lois nationales ont provoqué plus de dommages que de bien", dit aussi Mme Dreifuss. Ces dernières années, des réformes ont été menées, notamment pour l'accès aux médicaments indispensables qui pouvaient être associés à des stupéfiants. Mais si des avancées ont été obtenues aussi sur le plan multilatéral, elles ne sont pas suffisantes, selon Mme Dreifuss. "Aussi longtemps que nous resterons dans une approche d'interdiction, nous en subirons les conséquences", dit-elle.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Cobolli-Shevchenko en quart de finale à Genève

Publié

le

Flavio Cobolli a sorti Ben Shelton au 2e tour à Genève (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Sorti d'entrée l'an dernier, Ben Shelton (ATP 15) n'a pas fait mieux pour sa deuxième participation au Geneva Open.

Le gaucher américain, qui était exempté de 1er tour en sa qualité de tête de série no 4 du tableau, s'est incliné dès les 8es de finale mardi soir au Parc des Eaux-Vives.

Ben Shelton, qui a cueilli début avril à Houston son premier titre sur terre battue, a été battu 4-6 7-6 (7/1) 6-2 par l'Italien Flavio Cobolli (ATP 56). Le demi-finaliste du dernier US Open avait pourtant le match en main, lui qui menait 6-4 4-2. Mais il a connu une baisse de régime fatale au moment de conclure.

Flavio Cobolli, qui avait atteint les 16es de finale de l'Open d'Australie en janvier, se frottera jeudi en quart de finale au Kazakh Alexander Shevchenko (ATP 61). Celui-ci a bénéficié d'un jour de repos inattendu mardi, le Finlandais Emil Ruusuvuori (ATP 66) déclarant forfait avant leur 2e tour.

Têtes de série no 2 et 3 du tableau, Casper Ruud (ATP 2) et Taylor Fritz (ATP 7) entreront quant à eux en lice mercredi, comme Novak Djokovic. Le Norvégien, sacré en 2021 et en 2022 à Genève, se frottera à Sebastian Ofner (ATP 45) aux alentours de 15h30. L'Américain affrontera lui Alex Michelsen (ATP 65) vers 13h30.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Novak Djokovic: "C'est l'un des plus beaux clubs du monde"

Publié

le

Novak Djokovic a répondu aux médias en français mardi à Genève (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Novak Djokovic est l'attraction de la semaine au Geneva Open. A la veille de son entrée en lice face à Yannick Hanfmann (ATP 85), le no 1 mondial a répondu aux questions des médias, en français.

Le numéro 1 mondial est notamment revenu sur les raisons de sa venue à Genève.

Novak Djokovic

 

En plus du lieu, c'est l'accueil, digne une rockstar, au pays de Roger Federer - "et de Stan Wawrinka", n'a-t-il pas manqué de préciser - qui a touché le Serbe. Lui qui était déjà venu il y a longtemps à Genève

Novak Djokovic

 

"C'est l'un des plus beaux clubs du monde, le parc est magnifique et la vue sur le lac est incroyable", a ajouté le Serbe. "C'est un super environnement pour jouer au tennis." Pour l'aspect purement sportif, Novak Djokovic ne se cache pas. Il veut retrouver la confiance après un début de saison en deçà de ses standards.

Novak Djokovic

Il affirme s'être remis de sa mésaventure romaine, où il avait été éliminé en 16e de finale deux jours après avoir reçu une gourde en métal sur la tête. "Je me sens bien physiquement. Il n'y a pas meilleur entraînement pour moi que de jouer des matches en ce moment", a-t-il dit.

Avant de se présenter aux médias, le "Djoker" a partagé un entraînement avec Casper Ruud devant un bon nombre de curieux plus intéressés par cette exhibition que par les deux autres matches qui se tenaient au même moment. "Franchement, c'est une très belle sensation de voir tout ce soutien ici. J'espère voir beaucoup de monde et des jeunes. Je veux donner envie aux enfants de prendre une raquette et de continuer à faire grandir ce sport", a-t-il ajouté.

Avec ATS

Continuer la lecture

Genève

Le hall d’UniMail de nouveau occupé

Publié

le

Une semaine après avoir été délogés par la police, des étudiants pro-palestiniens occupent de nouveau le hall du UniMail. 

Drapeaux palestiniens, fauteuils et mégaphone sont de retour ce mardi après-midi dans le hall d’UniMail, une semaine après la fin de l’occupation jour et nuit du bâtiment.

Une (re)mobilisation qui faisait suite à la prise de position livrée ce matin par l’université sur la situation au Proche-Orient, dans laquelle elle explique notamment «soutenir les appels des organisations internationales humanitaires tendant à la libération des otages et à un cessez-le-feu afin d’éviter une catastrophe humanitaire».

Insuffisant, selon la Coordination Étudiante Palestine. Elisabetta, l'une des porte-paroles du collectif.

 

 

Continuer la lecture

Genève

Une boulangerie artisanale propose du 100% sans gluten à Genève

Publié

le

Une boulangerie artisanale propose du 100% sans gluten à Genève- Photo Nicolas Stajic

Une boulangerie 100% sans gluten a ouvert à Genève. Sa fondatrice lance un crowdfunding pour aller plus loin dans son projet.

Une boulangerie artisanale sans gluten à Genève.

Voici le concept de “Piaf Gluten Free”. La boutique vient d’ouvrir ses portes au Grand-Lancy. A sa tête, Alice Angotti. Cette jeune diplômée de l’Ecole Hôtelière de Lausanne s’est lancée il y a plusieurs mois dans la fabrication de pain sans gluten, elle est elle-même intolérante à cette protéine.

Depuis juin 2023, elle vend ses produits via une plateforme de commande en ligne. C’est donc une nouvelle étape qui est franchie avec l’ouverture de cette échoppe.

Les produits sont labélisés bio qu’il s’agisse des pains, des bagels ou des roulés à la cannelle.

Si le blé est exclu, quelles sont les alternatives pour faire du pain sans gluten? Eléments de réponse avec Alice Angotti:

Les produits sans gluten sont de plus en plus présents dans les rayons des supermarchés et justement Alice Angotti veut se différencier sur la qualité:

Pour aller au bout de son projet, Alice Angotti a lancé un crowdfunding sur SIG Impact pour développer un tea room et se lancer dans des petits déjeuners ou brunchs. Elle cherche des fonds pour acheter des chaises ou des tables. 

Pour le moment, un boulanger travaille au “Piaf Gluten Free”.

Continuer la lecture

Genève

Geneva Open: Andy Murray éliminé dès le 1er tour

Publié

le

Andy Murray: un petit tour et puis s'en va au Geneva Open (© KEYSTONE/EPA/SALVATORE DI NOLFI)

Andy Murray (ATP 75) a échoué dès le 1er tour au Geneva Open. Le Britannique a été battu par l'Allemand Yannick Hanfmann (ATP 85) en deux sets, 7-5 6-2.

Le match avait été interrompu par la pluie lundi soir. Murray n'a pas profité de la nuit pour trouver la solution face à son adversaire. Il ne retrouvera ainsi donc pas le Serbe Novak Djokovic (ATP 1) pour ce qui aurait été une belle affiche au 2e tour.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture