Rejoignez-nous

Actualité

Football leaks: le procureur de la Confédération persiste et signe

Publié

,

le

Le procureur du Ministère public de la Confédération, Michael Lauber, poursuit ses enquêtes, liées à la FIFA, malgré les embûches, a-t-il dit mercredi devant la presse à Berne. (©KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Le procureur de la Confédération Michael Lauber défend ses deux rencontres avec le patron de la FIFA, Gianni Infantino, en 2016. Des discussions à ce niveau étaient nécessaires pour clarifier des questions liées aux 25 enquêtes, menées au sein de la FIFA.

M. Lauber a informé l’autorité de surveillance du Ministère public et les commission et sous-commission de l’Assemblée fédérale concernées, a-t-il indiqué mercredi devant la presse. Le fait que M. Lauber ait rencontré personnellement le nouveau patron, M. Infantino, élu en 2016, avait été critiqué publiquement.

Le ministère public de la Confédération (MPC) est sous pression depuis les révélations des Football Leaks, qui ont mis à jour des rencontres secrètes entre Gianni Infantino, président de la FIFA, et M. Lauber, un an après le déclenchement du vaste scandale de corruption à la FIFA qui a entraîné la démission de M. Blatter.

M. Lauber a donné des détails sur les réunions avec M. Infantino. Après sa nomination à la tête de la Fédération internationale de football (FIFA) en février 2016, M. Infantino a souhaité une rencontre avec le Ministère public. Le premier procureur du Valais, Rinaldo Arnold, sur demande de la FIFA, a ainsi contacté André Marty, responsable de la communication au MPC.

Sur demande de la FIFA

La première réunion, qui a duré environ une heure le 22 mars 2016 à Berne, a servi à faire le point. Il s’est entre autres agi de clarifier la position de la FIFA en tant que plaignant.

M. Lauber et M. Marty du MPC ont pris part à cette rencontre. M. Infantino était accompagné de M. Arnold. Une deuxième rencontre a eu lieu un mois plus tard à Zurich.

Lors de cette nouvelle rencontre, le 22 avril 2016, des questions de procédures ont été clarifiées. Il a cité comme exemple le traitement de l’énorme quantité de données saisies. Cette réunion a duré environ une heure.

M. Thormann présent

Le patron de la FIFA était accompagné de Marco Villiger, avocat en chef de la FIFA. Le procureur de la Confédération est lui venu avec son bras droit, Olivier Thormann, procureur en charge des affaires économiques au Ministère public. Récemment mis en cause, il a été blanchi, mais il n’a pas repris ses fonctions au sein du MPC.

L’enquête a été menée contre M. Thormann par Ulrich Weder, procureur extraordinaire mandaté pour clarifier des allégations en lien avec les procédures pénales concernant la FIFA. Le départ de M. Thormann n’a pas de lien avec les rencontres avec M. Infantino, a souligné M. Lauber, regrettant le départ de son bras droit aux « compétences clés ».

De son côté, le Ministère public valaisan a lancé une enquête sur le rôle du premier procureur du Valais, Rinaldo Arnold, après les fuites dans la presse le 2 novembre dernier, les « Football Leaks ». Il a encore nommé un procureur extraordinaire. Selon Berne, M. Marty, le responsable de la communication au MPC, n’a eu que des contacts professionnels avec M. Arnold.

Nouvelles stratégies de travail

Les rencontres avec M. Infantino font partie de la façon dont il comprend son travail, a expliqué M. Lauber. Dans cette affaire, l’Association mondiale de football (FIFA) figure à la fois comme plaignant et comme partie lésée.

Michael Lauber développe de nouvelles stratégies pour faire aboutir son travail. Le procureur souhaite poursuivre les discussions de ce type à l’avenir. Celles-ci ont permis un échange entre les personnes impliquées dans la procédure et jouent un rôle important dans l’orientation et la coordination.

M. Lauber se sent légitime à poursuivre ses investigations liées à la FIFA et son activité au poste qu’il occupe depuis 2012. Il va ainsi se représenter pour le poste de procureur de la Confédération pour la période 2020-2023.

Il y a deux jours, on apprenait qu’un des membres de l’Autorité de surveillance du MPC, Cornel Borbély, en démissionnait dans un souci d’efficacité. Les enquêtes liées au football ont pris une telle importance qu’il devrait constamment se récuser en raison de ses activités professionnelles passées.

Cornel Borbély a en effet siégé à la Chambre d’instruction de la Commission d’éthique de la FIFA. En tant que vice-président de cette autorité, il a notamment participé aux enquêtes sur des cas de corruption liés aux phases finales des Coupes du monde 2018 et 2022 en Russie et au Qatar.

25 procédures ouvertes

Depuis mai 2015 et l’arrestation de hauts cadres du football mondial à Zurich à l’initiative de la justice américaine, la justice suisse a ouvert 25 procédures, impliquant 15 pays pour un total de 19 téraoctets de documents. Celles-ci visent non seulement MM. Blatter et Platini mais aussi Jérôme Valcke, ancien secrétaire général de la Fifa.

Nasser Al-Khelaïfi, président de beIN Media et du Paris SG, a également été entendu par la justice suisse, qui le soupçonne d’avoir corrompu M. Valcke pour l’attribution des droits de diffusion de deux Coupes du monde.

Le Ministère public a pour objectif de livrer les résultats des premières enquêtes en 2019. Cela signifie que certaines affaires seront classées sans suite, et que pour d’autres, un acte d’accusation sera déposé, a déclaré André Marty, responsable de la communication au MPC.

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Les retours en provenance du sud ont commencé

Publié

le

Bouchon au portail sud du Gothard (archives). (© KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI)

Les retours en provenance du sud après ce week-end prolongé de l’Ascension se sont fait sentir dès dimanche matin. A 10h00, le temps d’attente au portail sud du Gothard était déjà de dix minutes.

Un bouchon d’un kilomètre s’est formé le matin sur l’A2 entre Quinto et Airolo (TI), selon Viasuisse, confirmant qu’il s’agissait selon toute vraisemblance des premiers retours de week-end dans le sud.

Durant les dernières années, les bouchons de plus de dix kilomètres étaient devenus une habitude au terme du week-end de l’Ascension. Sauf l’année dernière, où il n’y avait pas eu de colonne en raison de la pandémie.

Mais la situation s’étant améliorée et les mesures anti-Covid ayant été assouplies cette année, l’envie du sud s’est à nouveau fait sentir. Et mercredi après-midi et jeudi matin, le trafic avait bouchonné au portail nord du Gothard, le maximum atteignant dix à douze kilomètres.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Servette se qualifie pour la Coupe d’Europe

Publié

le

A l'image du match, Milan Gajic, en rouge, se heurte à Boris Cespedes sous les yeux de Miroslav Stevanovic; pour la seconde fois fois cette saison, les Servettiens repartent victorieux de Vaduz (© KEYSTONE/Gian Ehrenzeller).

Nettement battus par le Lausanne-Sport (1-4) mercredi, les Servettiens ont relevé la tête pour s’imposer face à Vaduz (3-1) samedi soir dans la Principauté. Un succès qui leur permet de se qualifier pour la deuxième fois de suite pour une compétition européenne.

Si les joueurs d’Alain Geiger peuvent savourer cette future présence continentale, avec nonante minutes d’avance, c’est parce que les Young Boys ont nettement battu Lucerne (5-2) qui menait pourtant à la mi-temps (2-1) et que le Lausanne-Sport a coulé à pic sous la pluie en Suisse orientale. Jamais dans le match, les Lausannois ont été essorés (0-5) par un Saint-Gall joueur et offensif. Après deux buts d’Adamu (21e et 25e), c’est Mory Diaw qui a précipité la chute des siens en cherchant à faire le malin devant Youan juste avant la mi-temps. L’ancien Nantais a contré le portier lausannois avant de glisser le ballon dans le but vide.

Le SFC sauve le FCS

Si le président Christian Constantin peut encore croire au maintien, c’est grâce à la victoire de Servette à Vaduz. A Lugano, les Valaisans se sont inclinés (1-3), mais peuvent dire merci à Servette qui a a gagné dans la Principauté sur ce même score.

Toujours dixième et dernier, Sion sera au mieux barragiste. Cela signifie que les Valaisans ne sont pas encore relégués, mais qu’ils devront prolonger un peu leur saison s’ils terminent devant Vaduz vendredi prochain.

Si les Sédunois en sont là, c’est parce qu’ils n’ont pas réussi à ramener un résultat positif du Cornaredo. Le sursaut d’orgueil entraperçu mercredi contre Lucerne n’a pas été suivi d’une partie maîtrisée au Tessin. Les Valaisans ont eu quelques occasions mais aucune emprise sur le jeu. On a vu Hoarau tester les réflexes de Baumann à la 9e et à la 23e, mais cela n’a pas suffi.

Autogoal de Lacroix

Ziegler a ouvert la marque en deux temps sur penalty après une faute de main de Zock qui a nécessité un petit passage par la VAR pour l’arbitre Adrien Jaccottet (19e). Et comme Sion n’était pas dans une période très chanceuse, Lacroix a dévié dans son but un ballon luganais à la 44e (2-0). La réaction sédunoise grâce à la réduction du score de Tosetti dans les arrêts de jeu aurait dû donner des ailes aux joueurs de Marco Walker, mais ce sont les Tessinois qui ont inscrit le bu de la sécurité par Gerndt (69e).

Et dire que les joueurs de Maurizio Jacobacci restaient sur quatre revers consécutifs sans avoir réussi à marquer le moindre but…

Dans le dernier match de la soirée, Bâle a nettement pris le dessus face au Zurich (4-0).

La 36e et dernière journée de Super League aura lieu le vendredi précédant le week-end prolongé de Pentecôte, à savoir le 21 mai. Le FC Sion recevra Bâle, alors que Vaduz se déplacera à Zurich.

 

texte: ats/bb

 

Continuer la lecture

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 2,2 millions de francs seront en jeu (archives). (© KEYSTONE/THOMAS DELLEY)

Personne n’a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 18, 32, 35, 36, 37 et 42. Le numéro chance était le 4, le rePLAY le 08 et le Joker le 111473.

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 2,2 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Un randonneur fait une chute mortelle au-dessus de Zermatt (VS)

Publié

le

L'accident s'est produit alors qu'un guide se déplaçait avec ses six clients sur le Grenzglestcher, du "Signalkuppe" en direction de la cabane Monte Rosa. (© Police cantonale VS)

Un randonneur de 31 ans s’est tué vendredi après-midi sur le Grenzgletscher, au-dessus de Zermatt (VS). Il a fait une chute d’environ 25 mètres dans une crevasse, a indiqué samedi la police cantonale valaisanne.

L’accident s’est produit vers 14h40, alors qu’un guide se déplaçait avec ses six clients en direction de la cabane Monte Rosa. A un moment donné, à 3600 mètres d’altitude, un pont de neige a cédé emportant un membre du groupe dans une chute d’environ 25 mètres, précise la police dans un communiqué.

L’homme, domicilié dans le canton de Zurich, est décédé malgré une tentative de réanimation sur place ainsi que pendant le vol de retour à la base d’Air-Zermatt.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Un nouveau salon de l’horlogerie en septembre à Neuchâtel

Publié

le

Le Musée d'art et d'histoire de Neuchâtel doit être inclus dans le concept du nouveau salon international de l'horlogerie Imagination (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Un nouveau salon international d’horlogerie prendra place au coeur de la ville de Neuchâtel, du 1er au 6 septembre prochains. Intitulé « Imagination », il doit accueillir une centaine d’exposants.

Le salon aura lieu sur l’Esplanade Léopold-Robert, entre l’hôtel Beaulac et le Musée d’art et d’histoire. Les deux bâtiments sont inclus dans le concept. L’hôtel sera privatisé: outre les chambres, les salles de réunion seront utilisées, a indiqué samedi à Keystone-ATS Carlo Enea Naldi, co-fondateur du Swiss Creative Events, organisateur de la manifestation, confirmant une information d’Arcinfo.

Entre intérieur et extérieur, avec des stands sous des tentes, le concept se veut novateur, qui rompt avec les salons haut de gamme. « On veut créer un salon convivial, avec zéro arrogance, où tout le monde se sent à l’aise et où les entrées sont accessibles pour tous, par exemple pour qu’un ouvrier des Brenets puisse aussi venir », explique M. Naldi.

« On ne veut pas refaire les mêmes erreurs où les grandes marques paradent et écrasent les plus petites », poursuit-il. Cela se reflètera visuellement, car l’idée est d’être « équilibré », en donnant plus ou moins le même espace à toutes les marques inscrites.

L’organisateur parle de « salon de la résilience ». Il souhaite montrer « la partie immergée de l’iceberg: les petites sociétés familiales, les dizaines de milliers d’ouvriers, tout le domaine économique composé de centaines de familles qui travaillent dans le secteur de l’horlogerie ».

« Remettre l’église au milieu du village »

Le salon était d’abord prévu en avril à Lausanne. Mais il s’agissait de « remettre l’église au milieu du village » et dans ce cas de « ramener l’horlogerie dans la région des Trois-Lacs », selon Carlo Enea Naldi.

Didier Boillat, conseiller communal de la ville de Neuchâtel en charge notamment du développement technologique et de l’agglomération, s’est réjoui de ce projet, qui va « rebooster » l’économie du canton et des environs: « C’est une opportunité pour toutes les entreprises, pour la formation, pour la culture. C’est juste devant le musée, donc il y a vraiment des synergies qui peuvent être faites », a-t-il déclaré sur les ondes de la RTS.

Les autorisations de la commune et du canton sont finalisées. Reste à régler des détails logistiques et à approcher les marques, pour remplir les 130 emplacements. M. Naldi se montre confiant, lui qui a organisé des expositions horlogères en marge de Baselworld: « Je connais beaucoup de marques dans mon réseau, je suis sûr que plusieurs vont signer. Et même si on n’en trouve que 100, on va faire l’exposition, car le but est de susciter l’enthousiasme. »

15 à 20’000 visiteurs attendus

Par rapport au coronavirus, M. Naldi indique avoir déjà discuté des précautions à prendre avec le canton. Outre le traçage des contacts, il assure que seront respectées les mesures sanitaires qui seront en place en septembre.

Mais M. Naldi se montre confiant au vu du concept prévu en partie à l’extérieur. « Je pense que les clients européens pourront venir », ajoute-t-il, espérant accueillir de 15’000 à 20’000 visiteurs. Et de penser déjà à l’édition 2022, sur toute la place du Port, avec 350 à 400 exposants.

Carlo Enea Naldi glisse aussi qu’un autre salon est en préparation au Palais de Beaulieu à Lausanne. Le salon « Imagination Art de vivre » aura lieu du 15 au 20 septembre avec 150 exposants, également dans un concept intérieur-extérieur. Les plans sont déjà faits et les places réservées, informe-t-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture