Rejoignez-nous

Actualité

Avenir Suisse: La politique agricole favorise l’utilisation de pesticides

Publié

,

le

Selon Avenir Suisse, le taux d’auto-approvisionnement visé par notre pays pousserait les agriculteurs à utiliser des pesticides. Récemment, une étude de l’Université de Neuchâtel révélait  que 93% des champs bios étaient contaminés par des pesticides. Et cette nouvelle a provoqué des remous.

Bio Suisse s’inquiète évidemment de ces résultats. Selon l’étude de l’Université de Neuchâtel des traces de néonicotinoïdes, les pesticides soupçonnés de tuer les abeilles, ont été retrouvées dans les sols et les produits de 20 fermes biologiques. L’étude a pris en compte plus de 700 échantillons de sol et de plantes, dans 62 exploitations agricoles.

Bio Suisse estime que les causes de contamination sont probablement des dérives provenant de champs conventionnels. Les pesticides auraient été véhiculés par l’air et par l’eau depuis les fermes agricoles classiques, qui seraient, elles, largement contaminées. En septembre dernier déjà, un rapport d’Avenir Suisse dénonçait les coûts environnementaux de l’agriculture telle que pratiquée dans notre pays. Les pesticides ou produits phytosanitaires bénéficient d’un régime spécial qui favoriserait leur utilisation. Noémie Roten, chercheuse à Avenir Suisse.

Noémie Roten Chercheuse à Avenir Suisse

Avenir Suisse dénonçait aussi dans son rapport le risque d’appauvrir complètement les sols…à cause d’une politique discutable d’autosuffisance selon le think tank helvétique. Noémie Roten

Noémie Roten Chercheuse à Avenir Suisse

Selon les chiffres de l’Office fédéral de l’agriculture, l’utilisation de pesticides est presque deux fois plus élevée en Suisse qu’en Autriche. Les agriculteurs suisses utilisent deux kilos de produits phytosanitaires par hectare de surface agricole utile contre 1,3 en Autriche. Le nombre d’animaux par hectares y est aussi deux fois plus élevé que dans les pays avoisinants. Pour Avenir Suisse, il faudrait repenser la politique agricole. Et sortir de l’auto-approvisionnement. Les deux initiatives sur l’eau propre et sur les pesticides bientôt devant le peuple devraient relancer ce débat.

Selon le rapport d’Avenir Suisse, les coûts environnementaux de l’agriculture intensive pratiquée en Suisse s’élèveraient à 7,3 milliards par année.

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Un Escape Game depuis son canapé? C’est possible!

Publié

le

Le monde semble s’être arrêté depuis le début de la propagation du nouveau Coronavirus. Cependant, certaines sociétés de divertissement font preuve d’imagination pour continuer d’exister.
Aujourd’hui, dans « La fièvre des réseaux sociaux », nous vous présentons l’alternative qu’à trouver un Escape Game pour se digitaliser et proposer une nouvelle expérience à ses utilisateurs.

La fièvre des réseaux sociaux Escape game digital

Un Escape Game, c’est quoi?

Pour rappel, un Escape Game ou jeu d’évasion est une activité qui se pratique en équipe. Les participants sont enfermés dans une salle à thème et doivent chercher des indices, résoudre des casse-têtes et des énigmes afin de réussir à en ressortir en moins de 60min.

Afin de pouvoir continuer ce genre d’activité la société suisse Escape World a créé un Escape Game à faire depuis chez soi, depuis son canapé et 100% gratuit. Et ça commence dès lundi 6 avril!

Comment c’est possible ?

Cet Escape Game qui a pour nom “Mission Delta” se déroulera sur la page Facebook d’Escape World ou sur leur site internet. Les internautes pourront, dès lundi, incarner des agents de liaison qui aideront l’agent de terrain “Delta”. Ils résoudront ainsi des énigmes qui permettront à cet agent de terrain d’évoluer et d’avancer dans ses missions.
Ce lundi 6 avril une première mission sera en ligne sous forme de vidéo qui se stoppera avec une énigme.
Les internautes pourront alors répondre à celle-ci en commentaire, quand il y aura suffisamment de bonnes réponse et après 2-3 jours, une nouvelle vidéo apparaîtra avec la réponse de la première énigme ainsi que la suite de l’aventure et une nouvelle énigme. Les vidéos apparaitrons au fur et à mesure avec à chaque fois une nouvelle énigme à résoudre.

Si vous n’êtes pas là pour la première mission pas de soucis vous pouvez intégrer le jeu en cours de retour ou alors reprendre depuis le début en allant pas voir les réponses des énigmes qui ont déjà été postées et ainsi rattrapé votre retard.

Le but est de divertir les personnes en confinement, mais également de faire découvrir le monde de l’Escape Game à des personnes qui ne connaissaient pas cette activité. Cela peut être fait seul ou à plusieurs, certaines énigmes seront évidentes d’autres bien moins. De quoi bien faire travailler vos têtes.

Un teaser est de cette nouvelle aventure 100% digitale est disponible et d’autres informations arriveront prochainement sur le Facebook d’Escape World.

Continuer la lecture

Actualité

L’année scolaire va compter et elle se terminera en juin

Publié

le

L’année scolaire est validée, quelle que soit la durée de l’enseignement à distance. Elle ne sera donc pas annulée. Ainsi en a décidé la Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP). Chaque canton devra déterminer les modalités de passage des élèves au degré supérieur.

La Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique a également exclu de prolonger l’année scolaire sur les vacances. Elle se terminera comme prévu, en juin. Il appartient aux cantons de déterminer comment l’année sera validée pour chaque élève. Une décision que le canton de Genève devrait prendre avant la fin du mois d’avril, selon le porte-parole du DIP, Pierre-Antoine Preti. Dans le bulletin scolaire de chaque élève de l’école obligatoire, il sera indiqué que l’enseignement à distance s’est fait durant une partie de l’année, à cause de la pandémie du COVID-19.

Degré secondaire II: Certification en juin

La conférence des directeurs cantonaux indique que des solutions valables pour toute la Suisse sont en cours d’élaboration, afin que les élèves de dernière années des filières du degré secondaire II puissent obtenir leur certificat en juin et commencer des études ou prendre un emploi en automne 2020. Elle précise que chaque élève de gymnase, collège, école de culture générale et des filières de maturité professionnelle ainsi que les élèves de la passerelle « maturité professionnelle, maturité spécialisée – hautes écoles universitaires » obtiendront leur titre suffisamment tôt.

Modalités décidées fin mai

Les modalités d’obtention des certificats feront l’objet d’une décision qui sera prise fin mai au plus tard. Plusieurs scénarios sont à l’étude avec la Confédération et la Commission suisse de maturité. Cette décision dépendra de l’évolution de la pandémie. Actuellement la CDIP part du principe que les examens auront lieu et précise que des adaptations auront lieu.

Formation professionnelle

La question de la formation professionnelle (CFC, AFP) sera réglée d’entente avec la Confédération et les partenaires sociaux. La CDIP rappelle que la santé des apprenti.e.s est une priorité absolue.

Tests d’aptitude pour la médecine

Des solutions alternatives pour les tests d’aptitude prévus début juillet 2020 sont à l’étude.

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Genève veut aider financièrement les petites entreprises

Publié

le

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Genève va soutenir les petites entreprises qui réalisent un chiffre d’affaires entre 20’000 et 100’000 francs. La Fondation d’aide aux entreprises (FAE) pourra attribuer des crédits sans intérêt pour permettre à ces sociétés de continuer à payer leurs charges urgentes.

Cette mesure vise les microsociétés. L’aide de transition allouée par la FAE peut aller jusqu’à 25% du chiffre d’affaires annuel brut déclaré ou des charges annuelles justifiées de l’entreprise.

« Les dossiers pour demander les aides sont ramenés au stricts minimum », a souligné jeudi Pierre Maudet, chef du Département du développement économique. Cette mesure pour les plus petites entreprises a pu être mise en place car de nombreuses PME ont retiré leur dossier à la FAE suite au programme de crédit lancé jeudi par le Conseil fédéral.

Depuis le vendredi 13 mars, date de l’annonce de la fermeture de certains commerces, la FAE a reçu plus de 700 dossiers de demande de prêt direct sans intérêts. A ce jour 52 sollicitations, pour un montant total de 4,6 millions de francs, ont été validées. Les demandes sont en baisse en raison du programme lancé au niveau fédéral.

130’000 employés

La hotline (022 388 34 34) mise en place dès le début pour répondre aux questions économiques a été largement sollicitées avec plus de 1400 appels. Le nombre de questions diminue, mais les préoccupations sont plus vives, a relevé M.Maudet. La perception d’une certaine urgence est très forte, a-t-il ajouté.

Les demandes de chômage partiel continuent d’affluer. Plus de 11’000 demandes ont été déposées. Elles concernent plus de 130’000 personnes. Pierre Maudet a rappelé que le canton a sollicité la Confédération pour un élargissement des aides pour les indépendants.

Continuer la lecture

Actualité

De nombreuses incivilités dans la campagne genevoise

Publié

le

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

A Genève, de nombreux promeneurs qui profitent de la campagne depuis le début de la pandémie de Covid-19 ne sont pas respectueux de l’environnement. Des déchets sont abandonnés, des cultures piétinées, déplore le Conseil d’Etat.

Lors du point presse de ce jeudi matin, le Président du Conseil d’Etat a salué la nécessité de s’aérer mais constate que la population se promène parfois de manière désorganisée en campagne. Le stationnement est parfois aléatoire. Les automobiliste garent leur véhicule sur des bandes herbeuses et dans des prairies bloquant parfois l’accès des engins agricoles, a relevé jeudi le président du gouvernement Antonio Hodgers. Tout en comprenant la nécessité de s’aérer, il appelle à respecter l’espace rural et les sites naturels du canton.

« Sans quoi des mesures de restrictions d’accès seront prises », a annoncé M.Hodgers. Le gouvernement demande de rester sur les chemins balisés, de ne pas pénétrer dans les champs, les vignes, les prés et les pâturages. Les feux en forêt sont strictement interdits en dehors des sites aménagés, a rappelé M.Hodgers. La police cantonale procédera à des contrôles et sanctionnera les contrevenants.

Avant un week-end printanier, le Conseil d’Etat souhaite, sans sévir, en appeler au civisme des Genevois. Antonio Hodgers demande également à ceux et celles qui voudraient sortir, dans les prochains jours, de renoncer ou d’écourter leurs promenades dès lors qu’ils constatent qu’un trop grand nombre de personnes est rassemblé.

Rappel des règles

Le Conseil d’Etat rappelle ces consignes.

  • Gardez vos distances (2m). Tout rassemblement de plus de cinq personnes est interdit, y compris dans le cadre d’une promenade.Restez sur les chemins ou les sentiers balisés, ne pénétrez pas dans les champs, les vignes, les prés, les pâturages ou les surfaces de promotion de la biodiversité et ne provoquez pas de dégâts aux cultures.
  • Respectez la tranquillité de la nature, veillez à ne pas déranger la faune ou endommager la flore, ne faites pas de feux en forêt – ils sont formellement interdits en dehors des sites aménagés.
  • Les chiens doivent impérativement rester sur les chemins : gardez les chiens en laisse, et tout particulièrement dans les zones cultivées et en forêt (période de naissance pour la faune sauvage).
  • Respectez les indications et panneaux, notamment les règles qui s’appliquent aux réserves naturelles.
  • Ne laissez aucun déchet derrière vous.

Pour en savoir plus sur les comportements à adopter,  site de l’USP : www.sbv-usp.ch/fr/dechets-sauvages

Continuer la lecture

Actualité

Le second tour des élections municipales genevoises est maintenu

Publié

le

Le second tour de l’élection des exécutifs municipaux genevois aura lien comme prévu dimanche. La justice a rejeté le recours déposé par Ensemble à Gauche, SolidaritéS, le DAL et le MCG, qui estiment que l’organisation du scrutin dans de telles conditions n’est pas démocratique.

Dans son arrêt publié jeudi, la Chambre constitutionnelle de la Cour de justice a procédé à une pesée d’intérêt entre le report et le maintien de ce second tour malgré l’épidémie de Covid-19. Les juges relèvent notamment qu’aucun nouveau candidat ne s’est déclaré pour le deuxième tour. Le premier tour avait eu lieu le 15 mars.

« Il n’y a pas eu non plus de modification notable ni d’alliances politiques, ni d’argumentaire de certains candidats », ajoutent les juges. Ils admettent que la restriction des libertés d’expression et de réunion affectent la campagne, mais relèvent que les candidats ont tout de même pu la mener via internet et les réseaux sociaux.

Comme les autres

Les juges ont donc privilégié le maintien du second tour. « On ne saurait en effet minimiser les difficultés juridiques et institutionnelles que pourrait entraîner un report sine die du second tour », ont-ils insisté. « Nous sommes contents d’avoir eu cette décision de justice avant dimanche afin de clarifier le débat », a réagi la chancelière Michèle Righetti.

De son côté, le président du gouvernement Antonio Hodgers a rappelé qu’en maintenant ce second tour, Genève ne se singularisait pas par rapport aux autres cantons dans la même situation. Nidwald a ainsi autorisé le maintien des élections communales prévues dimanche, Saint-Gall a maintenu le second tour des élections cantonales prévues le 19 avril – avec vote par correspondance uniquement – et Lucerne avait maintenu le premier tour des élections communales le 29 mars.

Pas avant mardi

A Genève, les locaux de vote seront fermés dimanche et seul le vote par correspondance est possible. Les enveloppes peuvent être récupérées à domicile sur demande par la police municipale. Les électeurs ont été informés par courrier de ces modalités particulières. Jeudi, le taux de participation atteignait 23%, a précisé la chancelière.

Etant données les mesures strictes imposées pour le dépouillement, les résultats définitifs ne seront pas connus avant mardi soir. Au total, 21 communes sur les 45 du canton doivent élire dimanche leur exécutif. Parmi celles-ci, la Ville de Genève où seul un magistrat sortant se représente.

Continuer la lecture