Rejoignez-nous

Actualité

Alcon établira son siège mondial à Genève

Publié

,

le

Le futur siège mondial d'Alcon, après son détachement de Novartis, sera installé dans un complexe de bureaux moderne à "proximité immédiate" de l'aéroport de Genève-Cointrin. (archives) (©KEYSTONE/URS FLUEELER)

Une fois détachée de Novartis, Alcon établira son siège mondial à Genève. La division ophtalmologique du géant pharmaceutique bâlois, dont le spin-off est en cours de réalisation et qui sera bientôt cotée en Bourse, sera officiellement enregistrée à Fribourg.

Genève abritera la direction de l'entreprise et servira de base à l'exercice d'autres fonctions, commerciales notamment. La cité de Calvin est déjà le siège de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (Emea), annonce mardi Novartis.

Les différentes unités seront regroupées dans un nouveau complexe de bureaux "moderne à proximité immédiate de l'aéroport, qui permettra de délivrer d'excellentes prestations", précise le communiqué. Une fois le spin-off effectif, Alcon devrait employer jusqu'à 700 personnes en Suisse.

"Nous nous réjouissons que Genève devienne le siège global de l'entreprise après le spin-off", a déclaré le directeur général (CEO) d'Alcon, David Endicott.

"Alcon dispose d'une forte présence en Suisse depuis plus de 40 ans. Le pays est réputé pour son climat économique porteur et sa politique favorisant les innovations. Le siège à Genève permettre d'augmenter encore le rayonnement de l'entreprise."

L'enregistrement officiel d'Alcon à Fribourg ne découle pas du hasard. L'entreprise y dispose déjà d'activités importantes, en plus de ses centres à Rotkreuz et Schaffhouse.

Le communiqué précise par ailleurs que Fort Worth, au Texas, qui fait actuellement office de siège de la division, restera un site important.

Novartis avait dévoilé fin juin un projet de double introduction en Bourse, à Zurich et à New York. La concrétisation du plan, prévue au premier semestre de l'an prochain, doit déboucher sur la constitution d'une entreprise de plus de 20'000 employés.

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Rachat de CS par UBS: la solution "la moins mauvaise" (Jean Studer)

Publié

le

Jean Studer, président de la BCN et ancien président du conseil de banque de la BNS, dit avoir vu des signes "inquiétants" en automne dernier concernant la situation de Credit Suisse (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

La reprise de Credit Suisse (CS) par UBS représente la solution "la moins mauvaise", selon Jean Studer, président de la Banque cantonale neuchâteloise (BCN) et ancien président du conseil de banque de la BNS. Il dit aussi avoir vu des signaux préalables "inquiétants".

Des signes montraient déjà "une situation compliquée" pour CS en automne dernier, estime M. Studer, dans une interview publiée dimanche sur le site Internet du Temps. Malgré les tentatives de rassurer de ses responsables, les clients les croyaient de moins en moins, poursuit-il. "Cette fragilité n'a fait que s'aggraver lors des turbulences bancaires survenues aux Etats-Unis."

Le président de la BCN a présagé la reprise de CS par UBS, lors d'une réunion avec ses homologues des banques cantonales latines le 10 mars. Les autres ont estimé que la première banque de Suisse n'avait "aucun intérêt à le faire".

Jean Studer estime aussi que ce n'était pas dans les missions de la Banque nationale suisse (BNS) de reprendre le CS avant de le revendre. La solution retenue est "la moins mauvaise".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Deux sortants en tête pour le Conseil d'Etat genevois

Publié

le

Selon les résultats anticipés, la PLR Nathalie Fontanet arrive en tête du premier tour de l'élection au Conseil d'Etat genevois. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, la PLR Nathalie Fontanet arrive en tête au premier tour de l'élection au Conseil d'Etat, devant le socialiste Thierry Aprothéloz, selon les résultats anticipés. La PLR Anne Hiltpolt est troisième, suivie du Vert Antonio Hodgers. Pierre Maudet pointe en 5e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

🔴 live: suivez en direct les résultats de l'élection au Grand Conseil

Publié

le

Dimanche 2 avril, les genevois sont appelés aux urnes pour l'élection au Grand Conseil.

Retrouvez tous les résultats de cette élection en temps réel sur Radio Lac et suivez notre émission spéciale en direct d'Uni Mail de 12h à 19h.

Continuer la lecture

Genève

🔴 live: suivez les résultats du premier tour de l'élection au Conseil d'Etat

Publié

le

Ce dimanche, les genevois sont appelés aux urnes pour le premier tour de l'élection au Conseil d'Etat.

Retrouvez tous les résultats de ces élections en temps réel sur Radio Lac et suivez notre émission spéciale en direct d'Uni Mail de 12h à 19h.

Continuer la lecture

Politique

Scientist Rebellion bande les yeux de statues dans le monde

Publié

le

A Vevey, les yeux de la statue de Charlie Chaplin ont été bandés, comme d'autres statues dans le monde, par Scientist Rebellion: le mouvement lance cette action contre l'inaction face à la crise climatique. (© Scientist Rebellion)

Depuis une semaine, des scientifiques de Scientist Rebellion et d'autres mouvements pour le climat ont bandé les yeux de plus d'une centaine de statues dans le monde. A Vevey , la statue de Charlie Chaplin a été ciblée dimanche, comme quatre statues à Zurich.

Les yeux bandés sont accompagnés de panneaux indiquant "Ne mentez plus", "Ouvrez les yeux" et "Don't look away" ("Ne détournez pas le regard"), peut-on voir sur les photos envoyées par Scientist Rebellion dimanche. A Zurich, les statues Ganymed, Geiserbrunnen, Gottfried Keller et Conrad Gessner ont été choisies.

Avec cette action, les activistes exigent que "ni les personnes au pouvoir, ni les citoyens suisses ne détournent le regard de la science". "Le dernier rapport du GIEC montre clairement que la crise climatique et le désastre écologique menacent notre existence même et exigent des mesures immédiates qui vont bien au-delà de ce qui est fait actuellement", selon eux.

#ScientistRebellion a lancé l'action dimanche dernier, a expliqué la porte-parole pour la Suisse Sanja Hakala à Keystone-ATS dimanche. Des actions similaires seront également menées dans les prochaines semaines.

Le pic des émissions de CO2 avant 2025

La semaine dernière, un nouveau rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), une agence des Nations unies qui cartographie les risques du changement climatique, aux conclusions alarmantes, a été publié.

Les émissions de CO2 doivent atteindre leur maximum avant 2025 pour limiter le réchauffement de la planète à 1,5 ou 2 degrés. Pour le groupe d'experts, les mesures prises actuellement pour réduire les émissions sont largement insuffisantes.

Le mouvement international Scientist Rebellion a été rejoint par des scientifiques suisses, qui se sont fait remarquer. Dix-sept d'entre eux ont collé des parties du rapport du GIEC sur les murs du Palais fédéral il y a un an en avril 2022.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture