Rejoignez-nous

Techno

Des sacs biodégradables en peaux de poissons

Publié

,

le

Le monde de demain : Les ressources insoupçonnées des peaux de poissons…

Benoit Rouchaleau
Le monde de demain
Benoit RouchaleauLe monde de demain

On savait déjà que la peau de poisson pouvait éventuellement être transformée en cuir ou en bijoux, ça peut aussi servir pour soigner des grands brûlés. Et bien une étudiante anglaise de 24 ans de l’Université du Sussex a trouvé une nouvelle piste : Lucy Hugues a créé un bioplastique dégradable, en combinant des déchets de poissons et des algues rouges. Hier on les incinérait, demain on pourrait ainsi lutter contre la production excessive de plastique.

Et son matériau nommé MarinaTex vient d’ailleurs d’être récompensé par le prix James Dyson, du nom de l’inventeur et fondateur de la société du même nom, bien connue pour ses aspirateurs. A la clé : 30 000 livres sterling pour soutenir son projet ainsi que 5 000 livres pour son département universitaire.

Il ressemble à quoi ce bioplastique ?   

Finalement, cela ressemble à un plastique classique, c’est une feuille translucide et flexible qui est en fait composée d’agar, une substance naturelle présente dans les algues rouges, ainsi que de la peau et des écailles de poisson laissées par l’industrie de la pêche commerciale.

Pour la petite histoire, elle a eu l’idée de ce bioplastique en visitant une entreprise de pêche de Newhaven. En voyant la quantité astronomique de déchets de poisson créé par l’industrie.

Apparemment, il est idéal pour l’emballage de denrées alimentaires ou tout autre emballage à usage unique. Mais surtout ce ce matériau entame sa biodégradation 4 à 6 semaines plus tard.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Des exercices de rééducation en réalité virtuelle

Publié

le

Du nouveau pour la rééducation des patients handicapés à Genève.

Un jeune entrepreneur est en train de développer son concept nommé Exium: une solution complète de réadaptation, au travers d’exercices en réalité virtuelle. 

Présentation du concept avec Benoît Rouchaleau. 

Stephen Coutant
Créateur d'Exium
Stephen CoutantCréateur d'Exium

Et signe d’un engouement réel, Exium a récemment reçu le prix Genilem, l’association romande d’aide à la création d’entreprises innovantes.

 

Continuer la lecture

Actualité

UNIGE: des livres tactiles adaptés aux enfants aveugles

Publié

le

© UNIGE Dannyelle Valente

De nouvelles perspectives de lecture pour les enfants aveugles.

Des chercheurs de l’université de Genève et de Lyon ont mis au point des illustrations pour des livres tactiles, qui sont adaptées aux besoins des lecteurs non-voyants.

L’éclairage de Benoît Rouchaleau. 

Edouard Gentaz
Professeur de psychologie du développement à l’UNIGE
Edouard GentazProfesseur de psychologie du développement à l’UNIGE

Continuer la lecture

Actualité

Des consultations vétérinaires à distance

Publié

le

Crédit photo MyStétho

Les vétérinaires font eux aussi leur révolution technologique.

A Genève, un cabinet propose des consultations vétérinaires à distance, directement depuis son smartphone, via l'application MyStétho Veterinary.

Une idée qui peut être pratique en cette période de limitation des contacts et des déplacements.

Présentation du concept avec Benoît Rouchaleau. 

Daniel Pereira et Pierre Starkov
Co-fondateurs de MyStetho Veterinary
Daniel Pereira et Pierre StarkovCo-fondateurs de MyStetho Veterinary

Continuer la lecture

Economie

Une solution genevoise pour des investissements durables personnalisés

Publié

le

Photo Norsia

Ils veulent faire rimer investissements financiers et valeurs personnelles…

Deux genevois sont en train de créer la société “Norsia” qui vise à promouvoir une finance plus durable.

Présentation du projet avec Benoît Rouchaleau.

Patrick Schirmann
Co-fondateur Norsia
Patrick SchirmannCo-fondateur Norsia

Continuer la lecture

Actualité

Un stéthoscope intelligent qui reconnait le bruit de la Covid

Publié

le

Photo d'illustration KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

C'est le "Shazam" des maladies pulmonaires

A Genève, les HUG sont en train de développer un stéthoscope électronique intelligent qui est capable de reconnaître le bruit de la Covid-19.

Benoît Rouchaleau nous présente le prototype développé avec l’HEPIA et l’EPFL.

Professeur Alain Gervaix
Médecin Chef du Service d'Accueil et d'Urgences Pédiatriques
Professeur Alain GervaixMédecin Chef du Service d'Accueil et d'Urgences Pédiatriques

 

Continuer la lecture