Rejoignez-nous

Football

Young Boys: une défaite honorable

Publié

,

le

Mohamed Simakan, en blanc, a ouvert le score pour Leipzig d'une reprise de la tête (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX).

A défaut d’arracher un résultat, les Young Boys ont répondu présents pour l’ouverture du bal de la Ligue des champions. Battus 3-1 par le RB Leipzig, ils ont vraiment offert la réplique espérée.

Face à l’un des ténors de la Bundesliga, la formation de Raphaël Wicky a eu le mérite, malgré une entame catastrophique, de rester dans le match jusqu’au 3-1, inscrit par le joker Benjamin Sesko à la 92e. Articulée pour la première fois de la saison dans un dispositif en 3-5-2, elle a le plus souvent tenu le choc face à la vitesse et la puissance de l’adversaire. Aucune autre équipe suisse n’est en mesure d’évoluer dans un tel registre.

3e rang accessible

Ce premier match livre un constat implacable. Les Young Boys ne pourront, comme on pouvait le penser, s’immiscer dans la lutte pour les deux premières places qualificatives pour les huitièmes de finale. Derrière Manchester City, la meilleure équipe au monde, le deuxième rang est promis au RB Leipzig peut-être plus fort que jamais grâce à l’apport de deux grands espoirs du football européen, le Néerlandais Xavi Simons et le Belge Lois Openda. En revanche, la troisième place, synonyme de repêchage en Ligue Europa, est à la portée des Bernois. A condition, toutefois, d’ouvrir son compteur dans quinze jours à Belgrade face à l’Etoile Rouge.

Anthony Racioppi malheureux

Concéder l’ouverture du score à la 3e après avoir frôlé le pire à trois reprises lors des cent-treize premières secondes de la rencontre n’augurait rien de bon. Le début de match des Young Boys a tourné au cauchemar, en premier lieu pour Anthony Racioppi surpris par une tête de Mohamed Simakan qui a été, il est vrai, légèrement déviée. Le gardien qui avait réussi l’arrêt à trente millions de francs lors du barrage retour contre Haïfa dans cette même 3e minute était, cette fois, bien malheureux.

Egalisation logique

Le portier genevois et ses coéquipiers devaient toutefois parfaitement se reprendre. Portés par leur fantastique public, les Bernois pouvaient sortir de l’eau. L’égalisation de Meschack Elia à la 33e tombait ainsi presque comme un fruit mûr. Servi par Filip Ugrinic, le Congolais armait une frappe splendide pour un but qui rappelait aux Allemands que la promenade de santé annoncée n’en était pas une vraiment.

La décision à la 73e

Conscients du danger, le RB Leipzig négociait la seconde période avec une rare maîtrise. Après avoir vu l’arbitre déjuger la VAR pour ne pas accorder un penalty à Xavi Simons et après un arrêt miraculeux de Racioppi sur une tête d’Openda, les Allemands reprenaient logiquement l’avantage par l'Autrichien Xaver Schlager à la 73e. Libre de tout marquage à vingt mètres de la cage, l’Autrichien armait une frappe qui ne laissait aucune chance à Racioppi. Quelques secondes auparavant, Silvère Ganvoula avait galvaudé l’unique chance bernoise lors de cette seconde période. Mais cette fois, un nouveau but des Young Boys n’aurait vraiment pas reflété la physionomie de la rencontre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Servette confiant avant la reprise du championnat

Publié

le

Enzo Crivelli, en grenat, qui tire malgré l'opposition du défenseur d'Etoile Carouge Mathis Magnin, en blanc, a marqué le seul but servettien lors du match amical perdu à Frontenex le samedi précédent la reprise (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

L'heure de la reprise a sonné pour Servette. Les joueurs de Thomas Haeberli commencent leur nouveau championnat par une semaine anglaise. Premier duel dimanche (16h30) à Lucerne.

L’heure de la reprise a sonné pour Servette. Les «grenats» reprennent la compétition dimanche après quatre semaines de préparation. Avec trois matches amicaux. Le dernier en date s’est soldé par une courte défaite (1-2) face à Etoile Carouge, néo-promu en Challenge League, au Stade de Frontenex le samedi précédant la reprise. Mais le résultat de ces rencontres de préparation est à relativiser: les joueurs ont souvent les jambes lourdes après une période d’entraînement intense.

Steve RouillerDéfenseur central du Servette FC

Les Servettiens joueront leur premier du nouveau championnat dimanche (16h30). Et ils auront fort à faire, puisqu’ils iront défier Lucerne en Suisse centrale. Un adversaire redoutable. Mais le défenseur axial bas-valaisan se montre confiant: l'équipe qui a peu changé est compétitive avec l'arrivée de nouveaux renforts, notamment mais pas seulement Julian von Moos (ex-Saint-Gall). De quoi viser haut une fois de plus.

Steve RouillerDéfenseur central du Servette FC

 

Si l'effectif a subi peu de modifications par rapport à la saison dernière, l'entraîneur Thomas Haeberli n'est là que depuis la reprise des entraînements. Loin de vouloir bouleverser ce qui a bien fonctionné ces dernières saisons, le nouveau coach grenat compte poursuivre le travail de ses prédécesseurs. Il pourrait toutefois intégrer davantage de jeunes joueurs.

Thomas HaeberliEntraîneur du Servette FC

 

Septante-deux heures après leur rendez-vous lucernois, les joueurs de Thomas Haeberli défieront les Young Boys mercredi (20h30), avant de recevoir Yverdon le dimanche suivant (14h15). Et en Challenge League, les néo-promus d'Etoile Carouge se rendent à Schaffhouse vendredi (19h30).

Continuer la lecture

Euro 2024

La Suisse s'impose aisément devant l'Azerbaïdjan

Publié

le

Viola Calligaris célèbre son but dans une rencontre sans histoire pour la Suisse. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Suisse a conclu par une victoire le tour préliminaire de l'Euro 2025. A Lausanne, elle a battu l’Azerbaïdjan 3-0 sur des réussites de Meriame Terchoun, Viola Calligaris et Ana-Maria Crnogorcevic.

Déjà assurées de remporter leur groupe avant cette ultime rencontre à la Pontaise, les Suissesses ont parfaitement rempli leur mission dans ce tour préliminaire. Leur première place leur permet de retrouver la Ligue A de la Ligue des Nations. On rappellera que la Suisse était, bien sûr, qualifiée d’office pour l’Euro en tant que pays organisateur.

Devant 2222 spectateurs, Meriame Terchoun a exploité une erreur de la gardienne pour ouvrir le score à la 25e minute et pour retrouver les chemins du filet en sélection après une longue attente de huit ans. Les deux autres buts sont sans doute tombés un peu tardivement (77e et 88e) pour affirmer que cette performance de l'équipe de Suisse fut vraiment aboutie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

Manuel Akanji dans le onze idéal de l'UEFA

Publié

le

Manuel Akanki: l'UEFA a reconnu sa valeur. (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Héros malheureux du quart de finale contre l'Angleterre, Manuel Akanji figure dans le onze idéal de l'Euro dévoilé par l'UEFA. L'instance a retenu six Champions d'Europe espagnols dans son onze.

Les quatre autres "étrangers" avec Akanji sont les Français Mike Maignan et William Saliba, l'Allemand Jamal Musiala et l'Anglais Kyle Walker. Les six représentants de la Roja sont Rodri, Lamine Yamal, Nico Williams, Dani Olmo, Fabian Ruiz et Marc Cucurella.

Avec Akanji, Rodri et Walker, Manchester City compte trois joueurs dans ce onze. Victorieux de la Ligue des Champions, le Real Madrid n'a, en revanche, aucun de ses représentants retenu dans cette équipe idéale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

Allemagne: retraite internationale pour Thomas Müller

Publié

le

Thomas Müller: fin d'une longue carrière avec l'Allemagne (© KEYSTONE/EPA/RONALD WITTEK)

L'international allemand Thomas Müller, vainqueur de la Coupe du Monde 2014, prend sa retraite internationale. Il l'a annoncé dix jours après la défaite de son pays en quart de finale de l'Euro.

"Après 131 matches internationaux et 45 buts, je dis aujourd'hui au revoir à l'aigle (emblème de l'équipe d'Allemagne ndlr)", a-t-il annoncé sur ses réseaux sociaux. Dans cette vidéo, mise en scène sur un terrain de football de la petite ville bavaroise de Pähl où "tout a commencé" pour le joueur de 34 ans, Thomas Müller a tenu à "remercier" ses supporters.

"Nous avons fait la fête ensemble et avons parfois écrasé une larme ensemble, je voudrais dire merci à tous les fans", a-t-il déclaré, au lendemain de la victoire de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1) en finale de l'Euro 2024, organisé en Allemagne. "J'ai toujours été très fier de jouer pour mon pays", a-t-il ajouté.

Après la défaite de l'équipe allemande face à la Roja vendredi 5 juillet en quart de finale, Thomas Müller avait déjà déclaré qu'il s'agissait "très probablement" de son dernier match au sein de l'équipe nationale. L'attaquant continuera en revanche à jouer pour son club du Bayern Munich, où il a prolongé en décembre dernier jusqu'à l'été 2025.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

Euro 2024: Rodri meilleur joueur, Yamal meilleur jeune

Publié

le

Rodri avec le trophée du meilleur joueur de l'Euro 2024 (© KEYSTONE/AP/Manu Fernandez)

Rodri (28 ans) a été désigné meilleur joueur de l'Euro 2024 par l'UEFA. Le milieu espagnol, qui a dû sortir à la pause durant la finale, a été la plaque tournante de son équipe.

Sans surprise, un autre Espagnol a été sacré meilleur jeune, en l'occurrence Lamine Yamal. La pépite du FC Barcelone, qui a fêté son 17e anniversaire la veille de la finale, a donné la passe décisive sur le premier but contre les Anglais.

Ces distinctions ont été prises par un jury spécialisé constitué de douze personnes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture