Rejoignez-nous

Tennis

Tsitsipas s'est fait peur, Osaka s'est rassurée

Publié

,

le

Stefanos Tsitsipas a eu besoin de cinq sets pour vaincre Andy Murray (© KEYSTONE/AP/Seth Wenig)

L'affiche intergénérationnelle du 1er tour de l'US Open a tenu ses promesses lundi. Stefanos Tsitsipas (no 3) a eu besoin de cinq sets pour se débarrasser d'un bagarreur Andy Murray (ATP 112).

Le Grec s'est imposé 2-6 7-6 (9/7) 3-6 6-3 6-4 devant l'ex-no 1 mondial, après 4h49' d'une lutte intense. "Rien n'a été facile, j'ai dû faire des sacrifices pour revenir", a souligné l'un des principaux outsiders du bas du tableau.

Andy Murray (34 ans) a longtemps fait douter le finaliste malheureux de Roland-Garros. Il a manqué le coche dans le tie-break du deuxième set, lui qui n'a pas pu convertir deux balles pour mener deux manches à rien à 6/4.

L'Ecossais venait de glisser après un formidable échange, sa chaussure laissant une trace de gomme et de transpiration sur le ciment du court Arthur Ashe. Cet aléa a un peu fait sortir de son match le vainqueur de l'US Open 2012.

Murray énervé

Andy Murray a alors crié à son staff qu'il avait besoin d'une nouvelle paire. Celle-ci n'est jamais venue et de pester: "Vous ne faites jamais attention aux détails! Jamais!".

Après-coup, le Britannique a aussi fustigé le fait que Stefanos Tsitsipas a pris plusieurs pauses durant la rencontre, pour soigner sa voûte plantaire, changer de raquette ou encore aller aux toilettes et dans le vestiaire pour se changer à l'issue du quatrième set. Une absence longue de sept minutes.

"C'est juste décevant parce que je pense que cela a influé sur le résultat final", a estimé Andy Murray, induisant une tactique délibérée visant à casser son rythme, de la part d'un adversaire pour lequel il a dit "perdre tout respect".

Stefanos Tsitsipas a en tout cas su élever son niveau de jeu face à un Andy Murray semblant accuser le coup physiquement, lui qui a longtemps été écarté des courts en 2019 et 2020 en raison d'une blessure à une hanche.

Osaka "contente"

Chez les dames, la tenante du titre Naomi Osaka (no 3), arrivée sans grandes certitudes après des mois difficiles résultant de l'épisode de son refus de parler aux médias à Roland-Garros, a réussi ses débuts. Elle a dominé la Tchèque Marie Bouzkova (WTA 87) 6-4 6-1.

Pas toujours précise dans ses frappes de balle, Naomi Osaka a néanmoins dirigé les échanges, faisant parler sa puissance pour se rassurer au final. "C'est un peu fou de jouer à nouveau devant tout le monde. L'énergie qui en émane est inégalée. Je me sens vraiment à l'aise ici. Je suis juste contente d'avoir gagné", a-t-elle commenté.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Casper Ruud pour la passe de trois au Geneva Open

Publié

le

Casper Ruud remettra son titre en jeu au Geneva Open. (© KEYSTONE/EPA/JAMES ROSS)

Double tenant du titre, Casper Ruud sera de retour au Geneva Open. Le no 3 mondial a confirmé sa présence pour le tournoi ATP 250 qui se déroulera au Parc des Eaux-Vives du 20 au 27 mai prochain.

Finaliste l'an dernier des Internationaux de France, de l'US Open et du Masters de Turin, Casper Ruud visera un triplé inédit à Genève où il est invaincu en huit rencontres. Le Norvégien veut croire que son succès sur le fil l'an dernier en finale face à Joao Sousa, lequel avait servi pour le gain de la rencontre, avait agi comme un véritable déclic avant sa belle campagne à Roland-Garros.

Par ailleurs, les organisateurs du Geneva Open annoncent que le sponsor titre du tournoi, la Banque Gonet, a prolongé son partenariat jusqu'en 2025. Ce nouveau bail comprend une option pour les éditions 2026 et 2027.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Stan Wawrinka jouera bien à Trèves contre l'Allemagne

Publié

le

Stan Wawrinka de retour en Coupe Davis. (© KEYSTONE/EPA/JONO SEARLE)

Stan Wawrinka fera bien son grand retour en Coupe Davis la semaine prochaine ! Swiss Tennis annonce la présence du Vaudois pour la rencontre contre l'Allemagne à Trèves.

A la fois espéré et attendu, ce retour a été entériné le week-end dernier. Stan Wawrinka avait livré son dernier match de Coupe Davis en septembre 2015 à Genève lors d'un barrage contre les Pays-Bas. On rappellera qu'il l'a gagnée en 2014 à Lille face à la France aux côtés de Roger Federer, de Marco Chiudinelli et de Michael Lammer.

A Trèves les 3 et 4 février prochain, la Suisse tentera de se qualifier pour la phase finale à seize de l'automne prochain. Avec l'apport de Stan Wawrinka aux côtés de Marc-Andrea Hüsler, de Dominic Stricker et de Leandro Rieidi, l'équipe de Suisse peut désormais nourrir l'ambition de s'imposer face à une équipe emmenée en principe par le Champion olympique Alexander Zverev.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Swiss Tennis souhaite organiser la Billie Jean King Cup à Zoug

Publié

le

La Suisse défendra-t-elle la Billie Jean King Cup à domicile ? (© KEYSTONE/EPA/ADAM VAUGHAN)

La Suisse souhaite organiser cette année la phase finale de la Billie Jean King Cup dont elle détient le titre. Si cette candidature aboutit, elle se déroulera à la Bossart Arena de Zoug en novembre.

Président de Swiss Tennis, René Stammbach explique que cette candidature, qui n'est pas encore officialisée, est étudiée depuis deux mois. Swiss Tennis a ainsi obtenu l'assurance de bénéficier d'un soutien financier des pouvoirs publics à la hauteur d'un million de francs.

Swiss Tennis pourra s'appuyer sur les concours des organisateurs du Challenger ATP et du président du EV Zoug Hans-Peter Strebel qui a accepté l'idée de laisser sa patinoire à disposition pour cet événement pendant deux semaines. A Zoug, cette candidature fait l'unanimité.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Tennis

Open d'Australie : une défaite qui fait mal pour Stan Wawrinka

Publié

le

(© KEYSTONE/AP/PETER DEJONG)
Le retour à Melbourne, là-même où il avait cueilli le premier de ses trois titres du Grand Chelem, a tourné court pour Stan Wawrinka (ATP 139). Le Vaudois a été sorti d'entrée de jeu.

Dans une rencontre qui a épousé le profil de montagnes russes, le vainqueur de l'édition 2014 de l'Open d'Australie s'est incliné 6-7 (3/7) 6-3 1-6 7-6 (7/2) 6-4 devant le Slovaque Alex Molcan (ATP 53) après un long combat de 4h22'. Stan Wawrinka a servi pour le gain de la rencontre à 5-4 au quatrième set avant d'accuser un passage à vide fatal. En quelques minutes, la partie devait basculer. Molcan pouvait égaliser à deux manches partout avant de signer deux breaks dans la cinquième manche pour mener 5-2.

Stan Wawrinka a livré un dernier baroud avec une balle de match écartée à 5-2. Mais à 5-4 sur le jeu de service du gaucher slovaque, il commettait une faute non-provoquée sur la seconde. La messe était dite. Coupable de 89 erreurs directes contre 67 coups gagnants, Stan Wawrinka a accusé trop de déchets dans son tennis. Le doyen du simple messieurs avec ses 37 ans et 9 mois a, surtout, manqué de poigne au moment de conclure lors de ce fatidique dixième jeu du quatrième set.

On ne sait pas si cette élimination, sa quatrième de rang dans un premier tour du Grand Chelem, va peser sur sa décision de disputer la rencontre de Coupe Davis que la Suisse doit disputera au début février en Allemagne. A Trèves, l'occasion sera toutefois belle pour "lancer" vraiment son année.

Continuer la lecture

Sport

Adelaïde : une démonstration de Belinda Bencic!

Publié

le

La septième consécration de sa carrière récompense Belinda Bencic pour la qualité du jeu développé à Adelaïde (KEYSTONE/EPA/MICHAEL ERREY AUSTRALIA AND NEW ZEALAND OUT)

Grâce à sa nette victoire sur Daria Kasatkina, la Saint-Galloise est couronnée pour la septième fois de sa carrière sur le circuit professionnel WTA.

Belinda Bencic (WTA 13) n'a pas tardé pour annoncer la couleur. Avec sa victoire au tournoi d'Adelaide, elle peut croire que 2023 sera son année.

Dans la capitale de l'Australie méridionale, la Championne Olympique a survolé la finale face à Daria Kasatkina (WTRA 8). Elle a gagné les huit premiers jeux de la rencontre face à une Russe dépassée dès le premier point pour conclure sur un dernier revers le long de la ligne après 67' de jeu. Cette finale s'est apparentée à une véritable exécution.

Belinda Bencic cueille ainsi à Adelaïde le septième titre de sa carrière, son premier en Australie. Le premier aussi sous la férule de son nouveau coach Dmitry Tursunov. L'apport de l'ancien joueur russe s'avère pour l'instant extrêmement bénéfique. Il a insufflé un nouvel élan à une joueuse qui n'avait pas vraiment brillé l'an dernier lors des tournois du Grand Chelem.

 

La Russe Daria Kasatkina n'a rien pu faire face à Belinda Bencic samedi en finale du tournoi d'Adelaïde (KEYSTONE/EPA/MICHAEL ERREY AUSTRALIA AND NEW ZEALAND OUT).

 

Avec cette victoire aussi éclatante, Belinda Bencic arrivera à Melbourne parfaitement "lancée". Elle abordera l'Open d'Australie à nouveau avec le statut d'une joueuse du top ten avec un premier mardi contre la Bulgare Viktorya Tomova. Elle figure dans le quart du tableau de la no 2 mondiale Ons Jabeur.

Tous les espoirs seront vraiment permis pour Belinda Bencic à Melbourne Park. Après son succès jeudi contre Caroline Garcia, la Saint-Galloise a livré un match sans tache face à Daria Kasatkina. Même si la joueuse de Togliatti n'était sans doute pas dans un grand jour, elle a toujours su serrer sa garde pour ne laisser aucune ouverture. Comme face à Caroline Garcia, son jeu de défense a très souvent amené Daria Kasatkina à jouer le coup de trop.

Continuer la lecture