Rejoignez-nous

Tennis

Roland Garros : Roger Federer renonce à participer

Publié

,

le

Roger Federer sera à nouveau éloigné des courts durant plusieurs mois (©KEYSTONE/EPA/NIC BOTHMA).

Blessé au genou droit, le Bâlois doit faire l’impasse sur les internationaux de France ce printemps.

Roger Federer (38 ans) a subi une opération au genou droit mercredi, a-t-il indiqué sur son compte Twitter. C’est un coup dur pour le Bâlois qui a ainsi déclaré forfait pour les tournois de Dubai, Indian Wells, Bogota, Miami et Roland-Garros. Il reprendra la compétition lors de la saison sur gazon. Il devrait donc être de la partie à l’occasion du tournoi de Wimbledon.

 

Par ailleurs, Federer a indiqué avoir été gêné depuis quelque temps par ce genou. Il s’est décidé pour une arthroscopie après discussions avec son équipe. « Après l’opération, les médecins ont confirmé que c’était la meilleure chose à faire, se montrant très optimistes quant au rétablissement complet du genou en question », a-t-il encore expliqué. Il avait déjà été opéré du genou gauche voilà bientôt quatre ans…

L’actuel n°3 mondial n’a joué qu’un seul tournoi cette année : l’Open d’Australie. Il a été éliminé en demi-finale par Novak Djokovic. Cette absence de plusieurs mois va faire le reculer au classement ATP. L’an dernier, il a remporté les tournois de Dubai et de Miami, il a également atteint le dernier carré à Roland-Garros.

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tennis

Bencic s’entraîne à Bratislava mais veut disputer les Interclubs

Publié

le

Belinda Bencic a l'intention de jouer les Interclubs cet été (©KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Belinda Bencic espère disputer les Interclubs cet été en Suisse, a-t-elle expliqué dans un entretien accordé au « SonntagsBlick ».

La 8e joueuse s’entraîne actuellement à Bratislava en compagnie de son compagnon et préparateur physique, le Slovaque Martin Hromkovic. Elle avait au départ l’intention de rester plus longtemps aux Etats-Unis après le tournoi d’Indian Wells, prévu du 11 au 22 mars, afin de s’y entraîner. Mais la pandémie de coronavirus l’a contrainte à changer ses plans.

Belinda Bencic (23 ans) a opté pour Bratislava parce qu’elle ne souhaitait pas être séparée trop longtemps de son petit ami et qu »il est important que je travaille ma forme physique avec lui pendant cette pause ». Elle aimerait participer aux Interclubs et à d’autres tournois nationaux cet été en Suisse.

« Mais il faudra d’abord que je sois sûre de pouvoir revenir ensuite en Slovaquie et que mon petit ami puisse aussi voyager », a-t-elle expliqué. Un voyage qui se ferait en voiture, la demi-finaliste du dernier US Open ne se sentant pas suffisamment en sécurité dans les aéroports pour l’instant.

Belinda Bencic a repris l’entraînement sur les courts depuis environ deux semaines, sans forcer, et seulement à l’extérieur. Cette pause forcée lui fait le plus grand bien sur le plan physique. Même si la compétition lui manque, elle ne s’attend pas à ce que le circuit WTA reprenne prochainement ses droits.

« C’est aussi bien de pouvoir faire quelque chose de différent pour changer », souligne la St-Galloise, qui a perfectionné ses talents de cuisinière. Et pour qui le ralentissement de la société n’est pas une mauvaise chose. « Notre mode de vie était si rapide ! », lâche Belinda Bencic, qui admet toutefois souffrir du manque de perspectives à court terme: « Il y a des jours où je ne suis pas motivée et où je préfère rester allongée sur le canapé. »

Continuer la lecture

Tennis

Le tournoi d’Indian Wells annulé à cause du coronavirus

Publié

le

Le tournoi d’Indian Wells, l’un des plus importants du calendrier de l’ATP et de la WTA, n’aura pas lieu. Il a été annulé en raison du coronavirus.

Gants et mesures de préventions n’y ont rien fait: l’épidémie de coronavirus se propage en Californie. L’annonce, redoutée par les fans de la balle jaune, a été faite à la veille des premiers matches de qualification pour les tableaux principaux.

Plusieurs joueurs de premier plan, dont Stan Wawrinka, étaient déjà arrivés dans cette partie désertique de la Californie. Pour eux désormais, le regard se tourne vers la Floride et le tournoi de Miami, programmé dans deux semaines, mais plus que jamais menacé par l’épidémie de « Covid-19 » qui sévit aux Etats-Unis comme dans une centaine d’autres pays et territoires.

Alors que l’état d’urgence a été déclaré vendredi en Californie, la direction du tournoi a pris sa décision après que « le département de santé publique du comté de Riverside eut déclaré une urgence de santé publique pour la vallée de Coachella, suite à un cas confirmé de coronavirus (COVID-19) au niveau local ».

« Il y a un trop grand risque, en ce moment, pour la santé publique, dans la région du comté de Riverside pour y organiser un rassemblement de cette taille », explique le Dr David Agus, professeur de médecine et de génie biomédical, à l’Université de Californie du Sud.

Après Miami, la saison sur terre battue est censée prendre le relais en Europe, avec Roland Garros en ligne de mire. « Il est trop tôt pour spéculer à propos des tournois qui doivent suivre, déclare à ce propos le président de la WTA, Steve Simon. La santé et la sécurité passeront toujours en premier. »

Continuer la lecture

Tennis

Coupe Davis: l’Equipe de Suisse est reléguée

Publié

le

L'Equipe de Suisse de Coupe Davis et son capitaine Severin Lüthi ont perdu plus qu'un match à Lima (© KEYSTONE/EPA/JAKUB GAVLAK/archives).

Battue en barrage à Lima par le Pérou (1-3), l’Equipe de Suisse de Coupe Davis sombre dans l’anonymat du Groupe mondial II de Coupe Davis, six ans après avoir soulevé le Saladier d’argent.

Le poids qui pesait sur les épaules de Henri Laaksonen (ATP 137), incapable de remporter le moindre match cette année sur le Circuit, était trop important pour que l’issue de sa rencontre face à Juan Pablo Varillas (ATP 135) soit favorable à la Suisse. Le Schaffhousois (ATP 137), qui avait certes égalisé à 1-1 en dominant 6-4 6-4 Nicolas Alvarez, est pourtant allé puiser en lui des ressources inespérées avant de craquer en toute fin de partie.

Après avoir sauvé trois balles de break à 3-3 dans la troisième manche, Laaksonen a commencé de dessiner les contours de l’espoir en resserrant son jeu jusqu’à mener… 3-0 dans le tie-break. Un effort subitement ruiné par la perte de sept points consécutifs qui ont scellé le sort de la Suisse 6-3 3-6 7-6 (7/3).

Le double péruvien avait mis son leader sur orbite en prenant la mesure 7-5 7-6 (10/8) de la paire Sandro Ehrat/Luca Margaroli. Les Suisses ont laissé passer leur chance dans la première manche, ayant servi pour le set à 5-3 et ayant même eu une balle de set à 5-4. Mais Ehrat (ATP 382) – qui s’était incliné 7-6 7-6 en ouverture contre Varillas – et Margaroli (ATP 131 en double) ont perdu leurs moyens juste après le break qu’ils avaient réalisé, laissant aux Péruviens les… quatre jeux suivants.

Bis repetita dans la seconde manche, avec des Suisses qui ont effacé leur break de retard mais n’ont pas su matérialiser le 0-30 en leur faveur à 5-5 pour, finalement, courber l’échine sur la deuxième balle de match adverse alors qu’ils eu eux-mêmes une balle de set.

La Suisse espérait se transcender pour s’offrir un autre barrage, en septembre, avec comme enjeu une place dans le tableau qualificatif de la Coupe Davis 2021. Au lieu de cela, elle militera en 3e division, entourée de pays mineurs du tennis. Difficile à croire pour une nation dont les deux meilleurs représentants ont remporté le trophée en 2014 ainsi qu’un total de 23 titres en Grand Chelem (20 pour Federer et 3 pour Wawrinka)…

Continuer la lecture

Tennis

Coupe Davis: l’Equipe de Suisse et le Pérou dos à dos

Publié

le

Henri Laaksonen: le lader de l'équipe de Suisse a tenu son rang à Lima. (©KEYSTONE/EPA/JAKUB GAVLAK)

Tout reste à faire à Lima entre le Pérou et la Suisse. Les deux équipes en sont à une victoire partout après le point de l’égalisation apporté par Henri Laaksonen (ATP 137).

En panne de confiance et de résultats depuis le début de l’année, le Schaffhousois s’est imposé 6-4 6-4 devant Nicolas Alvarez (ATP 330) pour gommer la défaite 7-6 7-6 de Sandro Ehrat (ATP 382) devant Juan Pablo Varillas (ATP 135). Porté par un excellent service – 10 aces -, Henri Laaksonen n’a jamais été réellement inquiété sur la terre battue de Lima.

Severin Lüthi a apparemment su trouver les mots pour remettre son leader sur le droit chemin. « Je suis heureux de la performance de Henri, souligne le capitaine. Par ailleurs, ce résultat de 1-1 me convient. »

Sandro Ehrat a, quant à lui, laissé passer une belle occasion de créer la surprise lors du premier simple. Il a, ainsi, compté un break d’avance dans les deux sets avant de lâcher prise. « Je n’aurai jamais dû laisser filer le deuxième set », fulmine l’autre Schaffhousois de l’équipe.

Le double qui se jouera samedi à 13.00 (19.00 en Suisse) revêtira une importance capitale pour la suite de la rencontre. Le vainqueur de ce match se donnera une chance de participer à la phase finale de la Coupe Davis 2021. Il devra, toutefois, gagner encore deux autres rencontres pour arriver à ses fins. Le chemin sera, ainsi, très long pour l’équipe de Suisse. gagnante de l’épreuve en 2014 faut-il le rappeler.

Source: ATS

Continuer la lecture

Sport

Coupe de Davis: l’Equipe de Suisse devra lutter pour se maintenir

Publié

le

L'Equipe de Suisse de Coupe Davis et son capitaine Severin Lüthi joue gros à Lima (© KEYSTONE/EPA/JAKUB GAVLAK/archives).

L’équipe de Suisse de Coupe Davis luttera pour ne pas sombrer dans l’anonymat le plus total vendredi et samedi à Lima. Une défaite sur la terre battue péruvienne enverrait la sélection du capitaine Severin Lüthi dans le groupe mondial II.

Le Bernois a choisi l’expérience en retenant Henri Laaksonen (ATP 137), Sandro Ehrat (ATP 382), Johan Nikles (ATP 488), Antoine Bellier (ATP 536) et Luca Margaroli (ATP 131 en double) pour ce barrage du groupe mondial I. Qui a tout d’un piège.

La Suisse se retrouve en effet dans une spirale infernale en Coupe Davis. Elle a perdu ses quatre dernières rencontres, et reste sur un échec mortifiant en septembre dernier en Slovaquie où Henri Laaksonen fut méconnaissable. Battu deux fois en simple à Bratislava, il a beaucoup à se faire pardonner.

Le Schaffhousois, qui a souvent livré de grands matches face à des adversaires mieux cotés, devra se faire violence à Lima. Incapable de gagner le moindre match sur le circuit principal depuis le début de l’année, il sera sous pression. No 2 péruvien dans la hiérarchie, Nicolas Alvarez (ATP 330) a certainement les moyens d’en profiter.

Henri Laaksonen n’est par ailleurs même pas le joueur le mieux classé en lice dans la métropole péruvienne. No 1 péruvien, Juan Pablo Varillas le devance de deux places. Le droitier de 24 ans affiche le meilleur classement de sa carrière (135e) après avoir passé un tour à Santiago du Chili sur l’ATP Tour.

Les joueurs péruviens ont qui plus est le double avantage d’évoluer devant leur public, sur une surface où ils jouent pendant la majeure partie de l’année. « C’est certainement leur meilleure surface », rappelle d’ailleurs Severin Lüthi, dont les protégés devront qui plus est composer avec des températures dépassant les 30 degrés.

La tâche de la Suisse s’annonce bien délicate dans ce barrage. Un échec l’enverrait dans le groupe mondial II. Une victoire lui permettrait de rester dans le groupe I et de se retrouver en septembre prochain face aux perdants des rencontres qualificatives pour la finale de Madrid programmées ce week-end également.

 

Source: ats/bb

Continuer la lecture