Rejoignez-nous

Sport

Ski alpin: Loïc Meillard à nouveau deuxième à Saalbach

Publié

,

le

Auteur du 12e temps lors de la première manche du slalom à Saalbach, en Autriche, le Valaisan a lâché les chevaux lors de la deuxième manche.

Avec 38 centièmes de retard sur l'intouchable Marcel Hirscher, Loïc Meillard devance toutefois l'autre phénomène de la disicipline, le Norvégien Henri Kristoffersen.

Plus de 24 heures après son premier podium en Coupe du monde, le Valaisan de 22 ans récidive et confirme ainsi les espoirs placés en lui dans les disciplines techniques.

Les autres Suisses ont également fait bonne figure. Daniel Yule termine 5e (+ 0,78 seconde de retard sur Marcel Hirscher), Ramon Zenhaüsern 10e (+ 1,08) terminent dans le top 10.

Luca Aerni (17e, + 1,64) et Sandro Simonet (26e, + 3,68) se sont qualifiés pour la deuxième manche. De son côté, le Genevois Tanguy Nef a été éliminé lors de la seconde manche, après avoir fini 28e de la première.

 

 

Football

Servette respire mieux après sa victoire sur les Grasshoppers

Publié

le

Servette et ses supporters respirent mieux: les joueurs de René Weiler ont battu les Grasshoppers (1-0) samedi à la Praille devant 7500 spectateurs présents grâce à un but après M. Stevanovic en tout début de match.

Servette s’est imposé par la marge la plus étroite (1-0) face aux Grasshoppers samedi au Stade de Genève. Les joueurs de René Weiler ont ainsi mis fin à une série de quatre défaites consécutives; cinq matches sans victoire au total. L’unique but de la partie a été marqué après une minute et vingt-secondes par Miroslav Stevanovic sur un centre de Keigo Tsunemoto. Reste à savoir si les Servettiens éprouvent un peu de soulagement au terme de ce match.
Ecoutez la réponse du capitaine Jeremy Frick.

 

Même si le score est étriqué, la victoire de Servette est logique, parce que les Servettiens se sont créé les occasions de but les plus nombreuses.
Ecoutez la réaction du défenseur central tunisien du SFC Dylan Bronn, demi défensif pour l’occasion.

 

Quant à l’entraîneur René Weiler, il a profondément remanié son onze de départ à cette occasion. Plusieurs joueurs évoluant à des postes inhabituels pour eux. Le technicien zurichois du SFC nous dit pourquoi.

 

Une allusion au départ de Chris Bedia, parti à Union Berlin très peu de temps avant la reprise du second tour en janvier. Quoi qu'il en soit, les Servettiens ont misé sur leur esprit d’équipe pour réagir après ces quatre défaites consécutives. Une attitude exemplaire pour Dylan Bronn (28 ans) qui a rarement vu une équipe aussi soudée durant sa carrière.

 

Ils terminent le tour qualificatif au troisième rang derrière les Young Boys, toujours en tête, et le FC Lugano. L’objectif avoué des dirigeants en début de saison. Bilan des trente-trois premiers matches de la saison avec Jeremy Frick.

 

Ce tour qualificatif avec des hauts et des bas satisfait également René Weiler...

 

Malgré ce bilan plus que positif, Servette reste encore convalescent. Preuve en est le manque de maîtrise dont les joueurs de René Weiler ont encore une fois souffert face aux Sauterelles. Pour Dylan Bronn, c'est dans l'ordre des choses: il fallait d'abord gagner pour se rassurer.

 

Ces futures échéances, un match en demi-finale de la Coupe de Suisse à Winterthour dimanche 28 avril (16h30) et cinq matches comptant pour le tour final pour le titre (Championship group) seront autant de duels qui se joueront à quitte ou double selon Jeremy Frick.

 

En attendant, l'ex-junior de Collex-Bossy se réjouit d'ores et déjà d'avoir à nouveau été titularisé en championnat samedi contre GC...

 

Certains pourraient voir dans cette décision une sanction après les performances en demi-teinte de Joël Mall, moins étincelant qu'à son habitude ces dernières semaines. Le coach grenat assure que ce n'est pas le cas. Par ailleurs, il a décidé d'aligner le numéro trente-deux genevois dès le coup d'envoi pour un deuxième match consécutif à Winterthour. Ce qui ne signifie pas que ce dernier sera nécessairement titulaire pour lors des cinq matches du tour final qui suivront le duel face aux Lions zurichois en Coupe.

Continuer la lecture

Sport

Un pas de plus pour les Young Boys

Publié

le

Lukasz Lakomy: buteur décisif et bien chanceux pour les Young Boys à Winterthour. (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Les Young Boys ont fait un pas de plus vers le titre ! Victorieux 2-1 à Winterthour, les Bernois maintiennent un écart conséquent sur leurs rivaux à la veille du tour final.

A la faveur de ce succès mérité mais acquis d’une manière heureuse avec la déviation fatale de Remo Arnold sur un coup franc de Lukasz Lakomy à la 84e, les Young Boys comptent toujours 6 points d’avance sur le FC Lugano et 8 sur le Servette FC, tous deux victorieux samedi. Avec trois rencontres à domicile sur les cinq encore à jouer, Joël Magnin et ses joueurs peuvent envisager l’avenir avec une réelle sérénité. On voit mal, en effet, comment ils ne pourraient pas conserver leur couronne.

A la Schützenwiese face à un adversaire qui restait sur douze matches sans défaite toutes compétitions confondues, YB aurait pu prendre le large bien avant la superbe ouverture du score de Joël Monteiro à la 70e. Mais Marvin Keller et le malheureux Arnold avaient réussi deux gestes de grande classe pour empêcher Bruno Berner et Silvère Ganvoula de marquer.

Les exploits du gardien et du défenseur illustrent parfaitement la bravoure d’une équipe qui est tombée les armes à la main et qui sera très dure à battre dimanche prochain lors de sa demi-finale de Coupe de Suisse face au Servette FC. Devant leur poste de télévision, les Grenat ont pu mesurer l'ampleur de la tâche qui les attend.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Une première défaite depuis deux ans pour Elfic Fribourg

Publié

le

Ana Costa Rodrigues (à gauche) face à la Fribourgeoise Abigail Fogg pour une victoire sans doute "historique". (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Elfic Fribourg devra encore patienter avant de fêter un huitième titre. A Nyon, les Fribourgeoises ont galvaudé une première balle de match au terme d’un final à couper le souffle.

Battues lors des deux premiers actes de cette finale et menées de 10 points à la pause (37-47), les Nyonnaises se sont imposées 74-73 grâce à un panier au buzzer de Lavinia Joao Gomez Da Silva. Elle a bénéficié d’une passe décisive de l’internationale portugaise Ana Carolina Coosta Rodriguez qui a été engagée après la blessure de la Belge Marjorie Capreaux.

Elfic a perdu un match pour la première fois dans une compétition nationale depuis une défaite concédée lors de la finale des play-off de 2022 face à ces mêmes Nyonnaises. Les Fribourgeoises auront une nouvelle occasion de conclure ce mercredi lors de l’Acte IV à Nyon.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

La lutte pour le titre sera-t-elle relancée ?

Publié

le

Silvère Ganvoula: frappera-t-il aussi à Winterthour ? (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Invaincu depuis 12 matches toutes compétitions confondues, le FC Winterthour fera-t-il tomber les Young Boys pour relancer le championnat ? Tel est le souhait du FC Lugano et du Servette FC.

Si les Zurichois s’imposent, les Bernois aborderont le sprint final de la Super League avec 3 points d’avance sur le FC Lugano et 5 sur le Servette FC. Autant dire que tout reviendra possible...

Victorieux 4-2 dimanche dernier au Wankdorf, les Bernois ont toutefois repris des couleurs. Buteur lors des trois derniers matches, Silvère Ganvoula, après des mois bien difficiles, donne enfin sa pleine mesure. Le transfuge de Bochum pourrait s’affirmer comme le facteur X de cette fin de saison.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Encore bien des regrets pour le Lausanne HC

Publié

le

Justin Sigrist (à gauche) célèbre le but du 4-2 qui assure à ses couleurs le gain de cet Acte III de la finale. (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Lausanne s'est incliné lors du troisième match de la finale des play-off de National League. A Zurich, les Vaudois ont été battus 4-2 pour être menés 2-1 dans la série.

Le hockey peut être un sport cruel. Les Vaudois en ont fait l'amère expérience samedi soir à Zurich. Alors qu'ils menaient 2-1, ils ont connu un trou d'air sous la pression adverse pour voir le score passer de 1-2 à 3-2 en très peu de temps. Et même si derrière, le "Z" n'a pas franchement de quoi bomber le torse, le vainqueur de la saison régulière a mérité son succès en sachant frapper au bon moment.

Zurich marque rapidement

Le début de match fut conforme aux attentes avec des Zurichois vexés d'avoir été dominés lors des deux premiers actes et bien décidés à montrer leurs muscles. L'ouverture du score est logiquement tombée après 128 secondes en jeu de puissance de la canne de Juho Lammikko. Les Alémaniques ont ensuite poussé jusqu'à la 10e minute et auraient pu doubler la mise.

Seulement voilà, les joueurs de Marc Crawford ont eu tendance à chercher le jeu parfait et ne pas mettre autant d'intensité physique. Alors en face, les Lausannois ont sorti la tête de l'eau. Gentiment. Bien dans leur jeu, les Lions de Malley ont mis davantage de pression sur Simon Hrubec. Et à la 19e, c'est un tir assez anodin de Théo Rochette à la ligne bleue qui a pu être dévié par Antti Suomela pour une égalisation venant un peu de nulle part.

Une mi-match à oublier

Mieux pour les hommes de Geoff Ward, ces derniers ont pris l'avantage à la 22e grâce à Pilut d'un tir super précis. Les Vaudois ont même bénéficié d'une supériorité numérique dans la foulée, mais ils n'ont pas su faire douter davantage les Zurichois. Alors les locaux ont fait comme lors de l'acte inaugural, ils ont pressé autour de la mi-match et ont été récompensés par deux buts. Excellent depuis le début des play-off, Yannick Weber a tout d'abord égalisé à la 31e. Puis Denis Malgin a concrétisé une étouffante pression zurichoise 84 secondes plus tard pour permettre à son équipe de repasser en tête.

Ward a alors pris son temps-mort afin de remettre les choses en place et le LHC a retrouvé un peu de cohésion et de cohérence. Cela s'est poursuivi au cours de la troisième période avec toutefois ce sentiment que comme lors de l'acte I, les Lausannois ont laissé passer leur chance. Ils auraient pu niveler la marque à la 51e sur un essai de Fabian Heldner, mais Rudolfs Balcers a eu la bonne idée de mettre sa canne en opposition.

La décision est tombée à la 56e lorsque Justin Sigrist a pu profiter d'un engagement gagné dans sa zone et d'une mauvaise passe d'un défenseur lausannois pour aller inscrire le 4-2 final.

Le quatrième acte de cette finale se tiendra à Lausanne mardi soir et les Vaudois devront sortir la même performance que jeudi pour espérer refaire douter les Zurich Lions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture