Rejoignez-nous

Sport

SFC-LS : les meilleures anecdotes de deux gardiens mythiques

Publié

,

le

Burgener et Pedat, les deux Eric, ont marqué l’Histoire des derbies lémaniques opposant le Servette FC au Lausanne-Sport.

La perspective du choc au sommet de Challenge League entre Servette et le Lausanne-Sport, vendredi soir (20h)  à la Praille, ravive les souvenirs de ce mythique derby lémanique. Suffisant pour déclencher un « gueguerre » pyschologique par réseaux sociaux interposés dans le but évident d’impressionner le camp adverse. Alors que le LS s’évertue à rappeler les meilleurs moments «bleus & blancs» passant sous silence les défaites les plus “mortifiantes”, le SFC se contente sobrement de publier les statistiques sur son compte facebook. Exemple avec l’évocation du printemps 1999: la victoire lausannoise 1-0 au Stade des Charmilles en demi-finale de la Coupe de Suisse (1 véritable hold-up sous dit en passant) figure en bonne place sur le site internet « bleu et blanc ». Aucune mention en revanche du fameux 5-2 le 2 juin de la même année sur la pelouse de la Pontaise, transformée en pataugeoire pour l’occasion à cause des fortes pluies. Capitaine au moment du dernier titre grenat, Eric Pedat énumère ses principaux souvenirs.

Eric Pedat Ancien gardien du Servette FC

 

Autre figure emblématique du ballon rond helvétique, Eric Burgener est tout aussi très bien placée pour évoquer ses fameux derbies d’antan, les deux clubs qu’il a connus en LNA étant précisément le Lausanne-Sport (70-81) et Servette (81-87)! Haut-Valaisan, il n’a jamais évolué sous le maillot du FC Sion. Il a gardé les buts de l’Equipe de Suisse à 64 reprises en l’espace de treize ans (73-86), avant de devenir coach des portiers de la sélection nationale une fois sa carrière de joueur terminé.

Des déclarations tapageuses
Après avoir remporté la finale de la Coupe de Suisse contre le FC Zurich (4-3 après prolongations), le natif de Rarogne a décidé de mettre le cap sur Genève pour intégrer le onze grenat alors entraîné par le regretté Péter Pázmándy. Ses principaux souvenirs sont liés au LS. Et il l’avoue sans détour, c’était beaucoup plus difficile de jouer contre Servette avec le Lausanne-Sport que l’inverse. Une supériorité manifeste que les Lausannois s’efforçait de minimiser. Preuve en est les déclarations quelque peu tapageuses de leur coach de l’époque Paul Garbani, âgé aujourd’hui de 91 ans.

Eric Burgener Ancien gardien du Servette FC et du Lausanne-Sport

 

Menés 0-2, les Lausannois ont fini par arracher le match nul ce qui représentait presque une victoire pour les Lausannois au milieu des années septante. Une tendance qui se retrouve en grande partie celle des 85 dernières ans: les Servettiens ont remporté 80 matches au total contre 45 résultats nuls et 55 défaites, selon des statistiques publiés par le Servette FC.

Gardien, avant-centre et buteur !

Mais les résultats ne sont pas forcément ce qu’il y a de plus marquant. Au fil de la conservation d’autres épisodes resurgissent dans la  mémoire de notre interlocuteur. L’une d’elles est particulière cocasse. Fruit d’une décision inimaginable aujourd’hui, un choix tactique invraisemblable de l’entraîneur de l’époque, Miroslav Blazevic (autre personnage du football suisse), a offert à Eric Burgener un moment de gloire qui est resté dans les annales. Promu avant-centre ce jour-là (28.02.77), il a fait trembler  les filets grenats! Une partie dont il se rappelle encore.

Eric Burgener Ancien gardien du Servette FC et du Lausanne-Sport

 

Résultat final: Lausanne-Sport – Servette FC 3-7 ! Le coup de poker de Blazevic n’a donc pas payé. Mais pour l’Histoire le jeu en valait la chandelle : marquer – en tant que gardien de métier sur un service de Christian Gross, également joueur de Neuchâtel Xamax, Lugano, Saint-Gall après avoir commencé sa carrière aux Grasshoppers. Ce dernier deviendra par la suite entraîneur du FC Bâle et des Young Boys.

Les glaciales Plaines du Loup!

Quant à l’autre Eric, Pedat, il garde un souvenir précis et bien ancré du climat particulier du Stade de La Pontaise, situé sur les hauts de Lausanne.

Eric Pédat Ancien gardien du Servette FC

 

Photo: Wikimedia Commons – Валерий Дед

 

 

 

Actualité

Le monde de demain: bientôt des courses de trottinettes électriques

Publié

le

Les courses de Formule 1 ou les grands prix de motos c’est dépassé, demain ce sont les trottinettes électriques qui feront vibrer l’asphalte… 

Benoît Rouchaleau Le monde de demain

Après avoir conquis les centres urbains, les trottinettes électriques débarquent sur circuit… Mais pas n’importe quel modèles, des trottinettes électriques boostées qui pourront dépasser les 100 km/h! Sensations garanties… C’est en tout cas l’idée de 2 entrepreneurs spécialisés dans le sport automobile qui se sont associés à un diffuseur de Formule 1 et d’anciens pilotes de course  pour créer le tout premier championnat international de trottinettes électriques, j’ai nommé l’Electric Skootr Championship. 1ère saison inaugurale: l’an prochain, en 2021, autour de pilotes qui s’affronteront sur des tracés spécialement conçus. Mais au-delà de la compétition, l’intention affichée est aussi de promouvoir la micromobilité et de montrer “comment les zones densément peuplées peuvent construire des réseaux urbains protégés et durables” où toutes les formes de mobilités douces se partagent l’espace. 

Que sait-on des engins et des pilotes?

Un partenariat a été engagé avec un fournisseur qui devrait dévoiler un prototype de ces trottinettes survitaminées dans les prochains mois. Au guidon, les participants porteront casques et combinaisons flashy, à mi chemin entre le motard du futur et le film Tron. Et les pilotes pourront venir de différents univers sportifs, que ce soit de l’automobile, le cyclisme, le snowboard, le skateboard, la moto ou même l’e-sport. En revanche, aucune précision pour l’heure sur les pilotes, les constructeurs engagés et les villes susceptibles d’accueillir les courses… Les organisateurs précisent seulement que les courses devraient se dérouler au cœur des « villes les plus cosmopolites et progressistes du monde« .

Continuer la lecture

Football

Le FC Zurich tire la Swiss Football League d’un mauvais pas

Publié

le

Les stades sont vides, mais le calendrier est plein: de quoi mettre la Swiss Football League dans l'embarras.

Malgré la mise en quarantaine d’une partie du contingent du FC Zurich, le championnat se poursuit en Swiss Football League (SFL) ; le club des bords de la Limmat fera jouer ses M21 mardi soir à Bâle.

La direction de la SFL a décidé lundi de poursuivre les championnats de Super – et Challenge League. L’objectif est toujours de terminer la saison jusqu’au 3 août, malgré les renvois des matches Grasshoppers – Wil et FC Zurich – FC Sion qui devaient se jouer samedi 11 juillet. Ainsi, le match FC Bâle – FC Zurich reste fixé au mardi 14 juillet (20h30). Mais l’instance faîtière du ballon rond professionnel doit beaucoup au FCZ qui a débloqué la situation en prenant l’initiative de faire jouer son équipe espoir mardi à Saint-Jacques.

Avec le coach M21 sur le banc

Un geste de bonne volonté, « afin d’éviter une éventuelle annulation du championnat et de ne pas alourdir le calendrier déjà extrêmement serré ». C’est aussi une solution simple pour résoudre un problème compliqué, car certains éléments du contingent de la première équipe n’habitent pas le canton : ils ne sont donc pas tous soumis aux mêmes autorités sanitaires.
Quoi qu’il en soit, la formation zurichoise sera sur le terrain avec une grande majorité de joueurs de moins de 21 et l’équipe sera dirigée par le coach M21 Marinko Jurendic. Après mûre réflexion, le club du président Ancillo Canepa (lui aussi infecté!) a décidé que l’intérêt du football suisse devait prendre le dessus sur toute autre considération.

Des dates à trouver

Pour ce qui est des matches renvoyés samedi, la SFL examine « toutes les possibilités de reprogrammation des matches renvoyés de la trentième journée, FC Zurich – FC Sion et FC Wil 1900 – Grasshopper Club Zurich ». Les dates définitives devraient dévoilées prochainement, mais elles ne seront pas faciles à trouver avec un calendrier aussi serré!

 

 

 

https://www.radiolac.ch/sport/le-coronavirus-met-a-mal-le-calendrier-du-championnat/

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Une saison de plus au GSHC pour Eric Fehr

Publié

le

Photo: GSHC

L’attaquant canadien de 34 ans a prolongé son contrat avec le Genève-Servette Hockey Club jusqu’au terme de la saison 2020-2021.

L’an dernier, en 44 matchs, l’homme au 722 matches de NHL a cumulé 34 points (15 buts et 19 mentions d’aide).  Avec cette prolongation, le GSHC tient son quatuor d’imports. Eric Fehr sera donc accompagné de Linus Omark, Henrik Tömmernes et de Daniel Winnik. 

Chris McSorley: « Nous sommes très heureux de savoir Eric Fehr avec nous une saison de plus. Eric
a été une personne extrêmement importante dans le succès du club l’année passée. Il a beaucoup aidé
notre attaque, pas uniquement en tant qu’excellent joueur sur la glace, mais aussi en tant que leader
avec nos jeunes joueurs. Je suis persuadé qu’Eric Fehr aura à nouveau un grand impact sur le Club,
mais aussi sur les fans, la saison prochaine.

Eric Fehr: « Ma famille et moi avions vraiment adoré être à Genève la saison dernière. Sportivement,
nous avons toujours une superbe et jeune équipe, c’est donc très motivant. Je suis impatient de revenir
pour terminer ce que nous avions commencé la saison passée. »

Continuer la lecture

Football

Le coronavirus met à mal le calendrier du championnat

Publié

le

Le docteur Finn Mahler examine le defenseur central Vincent Sasso qui git à terre le visage ensanglanté sous les yeux de Gaël Ondoua ; mais les medecins des clubs risquent d'être autant sollicités par le Covid-19 que les blessures des joueurs (© Stéphane Chollet).

Servette a une nouvelle fois conquis son public face à Saint-Gall. Mais le jeu passe au second plan après la mise en quarantaine du contingent du FC Zurich dont six joueurs et trois membres du staff ont infectés par le coronavirus.

Servette a fait plaisir à ses fidèles supporters dimanche à la Praille face aux leaders de Super League. Mais les considérations sportives passent au second plan face à la crainte d’une résurgence de l’épidémie de coronavirus. Testés positifs au Covid-19, dix membres du FC Zurich – six joueurs, trois membres de l’encadrement et le président Ancillo Canepa (!) – sont à l’isolement. Ses joueurs n’ont donc pas le droit de jouer jusqu’à vendredi. Ordre du médecin cantonal ! Le match face au FC Sion de samedi dernier a dû être renvoyé, celui face au FC Bâle agendé mardi soir est remis en question : de quoi mettre à mal un calendrier déjà surchargé.

Dans ces conditions, le championnat pourra-t-il se terminer ? La question taraude les esprits.

Bojan Dimic, entraîneur-assistant servettien, espère vivement que la saison pourra aller à son terme.

Bojan Dimic Entraîneur-assistant du Servette FC

 

Pour le demi axial Timothé Cognat, le scénario actuel n’est pas une surprise.

Timothé Cognat Demi-centre du Servette FC

 

Au moment de répondre Peter Zeidler, l’entraîneur de Saint-Gall peine à cacher son malaise : il n’avait à l’esprit – jusqu’à la veille du match à Genève – que la préparation de cette rencontre.

Peter Zeidler Entraîneur du FC Saint-Gall

 

La Swiss Football League se réunit lundi pour se déterminer sur la suite à donner au championnat ou sur son éventuelle annulation. Pour les responsable de la SFL, ce cas de figure ne serait que l’ultime recours envisagé.

 

 

https://www.radiolac.ch/sport/nul-equitable-entre-servette-et-saint-gall-a-la-praille/

Continuer la lecture

Football

Servette a fait mieux que de se défendre face à Saint-Gall

Publié

le

Pas de vainqueur dimanche au Stade de Genève (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Servettiens et Saint-Gallois se sont quittés dos à dos (1-1) dimanche après-midi au Stade de Genève. Après une première mi-temps en demi-teinte, les néo-promus ont relevé la tête face aux leaders de Super League…

Le Genevois Vincent Rüfli qui a porté le maillot grenat durant saisons a ouvert le score du maître-tir en première mi-temps avant que Miroslav Stevanovic n’égalise en seconde période. Ces deux buts ont donné lieu à un score de parité qui ne lèse finalement personne, même si les Servettiens sont finalement passés plus près de la victoire lors des quarante-cinq dernières minutes. A la tête de l’équipe pour un match en l’absence d’Alain Geiger expulsé contre Lucerne et partant suspendu, son adjoint Bojan Dimic a trouvé les solutions nécessaires pour redresser la barre en seconde période.

Bojan Dimic Entraîneur-assistant du Servette FC

 

 

https://www.radiolac.ch/sport/le-coronavirus-met-a-mal-le-calendrier-du-championnat/

 

Continuer la lecture