Rejoignez-nous

Football

Servette perd encore une fois d'un cheveu à Saint-Gall

Publié

,

le

Miroslav Stevanovic - qui prend le dessus face à Miro Muheim - a tiré deux fois sur la barre transversale en première mi-temps (© Keystone/Alexandra Wey).

Une nouvelle fois, les joueurs d'Alain Geiger s'inclinent par la marge la plus étroite face aux "brodeurs" à Saint-Gall (0-1).  Les anciens Servettiens leur ont fait très mal.

Trois défaites par un but d'écart (0-1, 0-1, 1-2) un par deux buts d'écart (1-3) et un match nul (1-1) en cinq matches joués depuis l'an dernier: Saint-Gall semble bel et bien être la bête noire de Servette. Mais il y a pire. Jamais ces quinze dernières années (depuis la faillite), le onze "grenat" n'est parvenu à vaincre les "brodeurs". Le dernier succès à domicile remonte à l'ère Marco Schällibaum. Jamais les Servettiens ne sont parvenus gagner dans la ville de Suisse orientale depuis la construction du nouveau stade: leur dernier succès a eu pour théâtre l'Espenmoos (24.0402). A l'époque, le Vaudois Lucien Favre était leur entraîneur, la Super League s'appelait encore Ligue Nationale A et la Stade de la Praille était toujours en construction. Voilà pour planter le décor...

M.Stevanovic et Guillemenot tirent sur les montants

Pourtant, il s'en est fallu d'un rien pour que le match bascule en faveur des visiteurs. Les deux tirs sur la barre transversale de Miroslav Stevanovic, l'un des vingt-deux acteurs les plus en vue dimanche, et les nombreuses occasions dont a hérité Grejohn Kyei, par exemple, en atteste. C'était d'autant plus méritoire qu'ils devaient se passer de leurs attaquants Koro Kone et Alex Schalk (blessés) ainsi que Varol Tasar (hors de forme). A mi-terrain, c'est leur moteur Timothé Cognat qui était indisponible. Comme si ça ne suffisait pas, les anciens Servettiens se sont montrés particulièrement percutants.  Cantonné la plupart du temps à un aimable rôle de remplaçant voilà deux saisons en Challenge League, Kwadwo Duah s'est rappelé au bon souvenir du mentor valaisan de la Praille en inscrivant le seul but du match au milieu de la première mi-temps. Autre ex-grenat, Jeremy Guillemenot a, de son côté, expédié deux fois sur les montants (un poteau et une latte) des buts défendus par Jeremy Frick. Servette a donc souffert face à ses anciens joueurs, mais s'est - malgré tout - créés les meilleures chances de marquer. En vain.
Bilan: deux buts sur penalty en trois matches. La pause de l'équipe nationale arrive à point nommé pour corriger le tir au propre comme au figuré !

Lausanne-Sport: huit buts en trois matches

Tout autre ambiance du côté de l'autre club lémanique de Super League... Malgré le départ précipité de l'international espoir Andi Zeqiri, le Lausanne-Sport possède l'attaque la plus prolifique de l'élite helvétique: huit buts marqués. Samedi encore, les joueurs de Giorgio Contini ont fait parler la poudre (4-0) face à un FC Zurich un peu dépassé il faut le reconnaître. Une réussite qui doit beaucoup à leur tactique : le 3-5-2. Ce dispositif leur a permis de trouver l’indispensable équilibre grâce notamment à leur solidité dans l’axe de la défense. Quoi qu'il en soit depuis l'ascension du SFC l'an dernier, les néo-promus crèvent l'écran ce qui ne peut être que bénéfique pour l'ensemble du football suisse surtout du moment que ceux-ci proviennent de deux des cinq plus grandes villes de notre pays.

https://www.lfm.ch/actualite/sport/football-flamboyant-le-ls-roule-sur-zurich/

 

Giorgio Contini, à gauche, son capitaine Christian Schneuwly, au centre, et tout l'encadrement du Lausanne-Sport ont le sourire après la victoire sur le FC Zurich samedi soir (© Keystone/Laurent Gillieron).

 

Murat Yakin piégé par Meho Kodro

Les représentants de la capitale vaudoise se portent à merveille en Challenge League également, puisque le Stade Lausanne est allé battre Schaffhouse sur son terrain synthétique (3-1). De retour en Suisse, l'ancien entraîneur servettien Meho Kodro semble avoir trouvé la bonne formule pour tirer le maximum de ses joueurs. Face aux "jaunes et noirs" schaffhousois coaché par Murat Yakin dont la réputation de maître-tacticien n'est plus à faire, ça n'était pas gagné d'avance. Et comme les "bleus et blancs" à l'échelon supérieur, les Stadistes comptent sept points en trois matches.

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Servette respire mieux après sa victoire sur les Grasshoppers

Publié

le

Servette et ses supporters respirent mieux: les joueurs de René Weiler ont battu les Grasshoppers (1-0) samedi à la Praille devant 7500 spectateurs présents grâce à un but après M. Stevanovic en tout début de match.

Servette s’est imposé par la marge la plus étroite (1-0) face aux Grasshoppers samedi au Stade de Genève. Les joueurs de René Weiler ont ainsi mis fin à une série de quatre défaites consécutives; cinq matches sans victoire au total. L’unique but de la partie a été marqué après une minute et vingt-secondes par Miroslav Stevanovic sur un centre de Keigo Tsunemoto. Reste à savoir si les Servettiens éprouvent un peu de soulagement au terme de ce match.
Ecoutez la réponse du capitaine Jeremy Frick.

 

Même si le score est étriqué, la victoire de Servette est logique, parce que les Servettiens se sont créé les occasions de but les plus nombreuses.
Ecoutez la réaction du défenseur central tunisien du SFC Dylan Bronn, demi défensif pour l’occasion.

 

Quant à l’entraîneur René Weiler, il a profondément remanié son onze de départ à cette occasion. Plusieurs joueurs évoluant à des postes inhabituels pour eux. Le technicien zurichois du SFC nous dit pourquoi.

 

Une allusion au départ de Chris Bedia, parti à Union Berlin très peu de temps avant la reprise du second tour en janvier. Quoi qu'il en soit, les Servettiens ont misé sur leur esprit d’équipe pour réagir après ces quatre défaites consécutives. Une attitude exemplaire pour Dylan Bronn (28 ans) qui a rarement vu une équipe aussi soudée durant sa carrière.

 

Ils terminent le tour qualificatif au troisième rang derrière les Young Boys, toujours en tête, et le FC Lugano. L’objectif avoué des dirigeants en début de saison. Bilan des trente-trois premiers matches de la saison avec Jeremy Frick.

 

Ce tour qualificatif avec des hauts et des bas satisfait également René Weiler...

 

Malgré ce bilan plus que positif, Servette reste encore convalescent. Preuve en est le manque de maîtrise dont les joueurs de René Weiler ont encore une fois souffert face aux Sauterelles. Pour Dylan Bronn, c'est dans l'ordre des choses: il fallait d'abord gagner pour se rassurer.

 

Ces futures échéances, un match en demi-finale de la Coupe de Suisse à Winterthour dimanche 28 avril (16h30) et cinq matches comptant pour le tour final pour le titre (Championship group) seront autant de duels qui se joueront à quitte ou double selon Jeremy Frick.

 

En attendant, l'ex-junior de Collex-Bossy se réjouit d'ores et déjà d'avoir à nouveau été titularisé en championnat samedi contre GC...

 

Certains pourraient voir dans cette décision une sanction après les performances en demi-teinte de Joël Mall, moins étincelant qu'à son habitude ces dernières semaines. Le coach grenat assure que ce n'est pas le cas. Par ailleurs, il a décidé d'aligner le numéro trente-deux genevois dès le coup d'envoi pour un deuxième match consécutif à Winterthour. Ce qui ne signifie pas que ce dernier sera nécessairement titulaire pour lors des cinq matches du tour final qui suivront le duel face aux Lions zurichois en Coupe.

Continuer la lecture

Football

Une - très - mauvaise affaire pour le FC Lucerne

Publié

le

Le remarquable Karlo Letica alerté par une frappe de Nicky Beloko. l (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Le Lausanne-Sport a joué un tour pendable au FC Lucerne. Contraints au nul 0-0 par les Vaudois, les Lucernois ont perdu deux points très précieux dans la course pour le top 6.

Trois jours après le 3-3 renversant contre le FC St. Gall, la formation de Ludovic Magnin n’a rien volé à la swispoarena. Même si Karlo Letica a sorti trois arrêts magnifiques dont une double parade devant Thibaut Klidje et Max Meyer à la demi-heure, elle aurait pu s’imposer. Noë Dussenne, qui fêtait ce dimanche ses 32 ans, a, ainsi, imposé à trois reprises son jeu de tête dans la surface adverse pour trouver la transversale à la 2e minute.

Avec ce nul. Le FC Lucerne est revenu à la hauteur du FC St. Gall, qui occupe cette fameuse 6e place et qui reçoit les Young Boys cet après-midi. Quant au Lausanne-Sport, il compte 7 points d’avance sur les Grasshoppers, barragistes et qui se déplacent à Yverdon ce dimanche.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

3e défaite de suite pour Servette battu par le FC Zurich

Publié

le

Miroslav Stevanovic, en grenat, conserve le contrôle du cuir devant Amadou Dante, en blanc, auteur de l'ouverture (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

Devant 12'677 spectateurs, le Servette FC a subi sa 3e défaite consécutive face au FC Zurich (0-1) samedi à la Praille. 

Malgré une excellente seconde mi-temps, les Servettiens ont encore perdu samedi soir devant leur public. Ils ont subi leur troisième défaite consécutive en l'espace d'une semaine à chaque fois par un but d'écart. Entré pour la dernière demi-heure, l'attaquant japonais Takima Nishimura a joué de malchance avec deux envois sur la barre transversale. Ce manque de réussite pénalise lourdement les joueurs de René Weiler. Ceux-ci restent cependant deuxièmes du classement après le match nul du FC Lugano à Winterthour (2-2) samedi après-midi.

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

Une entame réussie pour la Suisse

Publié

le

La joie des Suissesses après l'ouverture du score de Viola Calligaris. (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

La Suisse a entamé de belle manière le tour préliminaire de "son" Euro 2025. A Zurich au Letzigrund, elle a battu la Turquie 3-1. Elle livrera son prochain match mardi en Azerbaïdjan.

Devant 5490 spectateurs, les Suissesses ont eu le bonheur de marquer à trois reprises de la tête, par Viola Calligaris (30e et et 79e) et par Luana Bühler (52e). Les réussites des deux défenseuses illustrent leur emprise sur le plan athlétique. Les protégées de Pia Sundhage ont signé un succès vraiment probant dans la mesure où elles n’ont cessé de porter le danger devant la cage adverse.

L'arrière centrale Viola Calligaris, en rouge à l'arrière plan, s'élève plus haut que toute la défense turque et ouvre le score pour l'Equipe de Suisse; la gardienne Selda Akgöz, en turquoise, est battue (© KEYSTONE/Ennio Leanza).

Ramona Bachmann demeure l’atout maître de cette équipe de Suisse. La future joueuse de Houston fut dans tous les bons coups pour rappeler qu’il faudra toujours miser sur elle l’an prochain malgré son exil et le poids des ans.

Aurélie Csillag, en rouge et grenat: une entrée en matière remarquée (© KEYSTONE/Ennio Leanza).

 

Promotion en vue pour l'Equipe de Suisse

On rappellera que la Suisse est, bien sûr, déjà qualifiée pour l’Euro 2025. Mais elle peut par le biais de ce tour préliminaire retrouver une place dans le groupe A de la Ligue des Nations qu’elle vient de quitter. Elle se doit ainsi de remporter son groupe qui comprend également la Hongrie, tenue en échec (1-1) par l’Azerbaïdjan.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Servette battu à domicile par le Stade Lausanne!

Publié

le

Enzo Crivelli, en grenat, devancé par Sahmkou Camara, en blanc: à l'image du match, les Stadistes sont parvenus à battre les Servettiens chez eux mercredi soir (KEYSTONE/Martial Trezzini).

Piégé par le Stade Lausanne, le SFC s'est incliné (1-2) à la Praille pour la première fois depuis plus de six mois.  

Servette a perdu des points précieux mercredi soir à la Praille face à la lanterne rouge. Les joueurs de René Weiler se sont une nouvelle pris les pieds dans le tapis à quelques jours d'intervalle. C'est leur deuxième défaite en l'espace de quatre jours après celle subie à Winterthour (0-1).

But de l'ex-grenat Ajdini

Battus pour la première fois à domicile depuis début septembre, ils ont singulièrement peiné face à une formation stadiste disposée en 5-4-1 ultra défensif. Très souvent pris au piège du hors-jeu, ils ne se sont presque pas créé d'occasion de but en première mi-temps. De plus, ils ont été piégés sur l'une des rares contre-attaques des visiteurs conclue par - qui plus est - un ancien junior grenat Alban Ajdini.

Efforts vains

En seconde mi-temps, malgré de très nombreuses opportunités de marquer, ils ne sont pas parvenus parvenus à renverser la vapeur. Certes, Jeremy Guillemenot, l'attaquant grenat le plus remuant, est parvenu à remettre les deux équipes à égalité. Mais les Servettiens qui cherchaient le but de la victoire ont une nouvelle fois été pris de cours sur un nouveau contre conclu par le Moldave Damascan qui avait relayé Ajdini pour le dernier quart du match. Une soirée à oublier pour le onze grenat...

A l'image d'Alexis Antunes, en grenat, auteur d'un but annulé pour hors-jeu, les Servettiens ont tout tenté surtout en seconde mi-temps pour revenir dans la partie, mais Romain Bayard, en blanc, et les Stadistes sont néanmoins repartis du Stade de Genève avec les trois points (© KEYSTONE/Martial Trezzini)..

 

Quoi qu'il en soit les Servettiens ont largement dominé territorialement en première mi-temps, puis au niveau des occasions de but en seconde période. On peut se demander comment ils ont fait pour perdre ce match.

Steve RouillerDéfenseur central du Servette FC

 

Autre interrogation: ont-ils perdu le rythme après la pause de l’équipe nationale?

René WeilerEntraîneur du Servette FC

 

C'est le genre de défaite qui doit nous faire réfléchir à nos prestations. Steve Rouiller

Depuis plusieurs semaines, on évoque la possibilité d'un titre de champion de Suisse; n'est-on pas allé plus vite que la musique?

Steve RouillerDéfenseur central du Servette FC

 

Servette est clairement un candidat au titre. Ricardo Dionisio

Si le défenseur axial bas-valaisan et ses coéquipiers ne crient pas sur tous les toits leurs ambitions de titre national, leurs adversaires eux ne voient pas les choses de la même façon. Pour le coach stadiste R. Dionisio, les Servettiens restent plus que jamais candidats au titre de champions.

Ricardo DionisioEntraîneur de Stade Lausanne/Ouchy

Continuer la lecture