Rejoignez-nous

Sport

Ouverture du nouveau siège du TAS à Lausanne

Publié

,

le

Directeur du TAS, Matthieu Reeb présente le nouveau siège de l'institution au Palais de Beaulieu à Lausanne. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a officiellement inauguré lundi son nouveau siège au Palais de Beaulieu à Lausanne. Les travaux, entamés en 2019, ont coûté environ 37 millions de francs.

Créé en 1984, le TAS a d'abord été installé à proximité du Musée olympique puis, dès 2005, au Château de Béthusy, où il s'est toutefois rapidement trouvé à l'étroit.

"Avec l'essor de l'arbitrage sportif et le développement du TAS, il nous fallait des locaux plus grands. Nous avons alors cherché, dès 2012, à trouver un nouveau site, afin également de pérenniser notre présence dans la capitale olympique", a rappelé Matthieu Reeb, directeur du TAS, interrogé par Keystone-ATS.

Toujours locataire jusqu'ici, le TAS est désormais propriétaire de ses locaux, situés dans l'aile sud du Palais de Beaulieu. Par rapport au bâtiment d'origine, la façade a été simplement rafraîchie. L'intérieur a, lui, été complètement détruit puis reconstruit. Un quatrième niveau a notamment été ajouté.

Les travaux ont permis de construire trois salles d'audience, une salle de médiation et plusieurs salles de réunion. S'y ajoutent des bureaux, une cafétéria et un auditoire de 92 places, imaginé pour accueillir des séminaires et des ateliers de formation.

De quoi permettre au TAS "d'organiser simultanément plusieurs audiences dans un environnement à la pointe de la technologie, incorporant des installations de vidéo-conférence et de traduction simultanée", a-t-il souligné dans son communiqué. Des audiences publiques pourront aussi être organisées plus fréquemment à l'avenir.

Renouveau de Beaulieu

Le TAS enregistre environ 900 procédures d'arbitrage et organise quelque 250 audiences par année. Il emploie actuellement 45 personnes et vient de lancer une campagne de recrutement pour engager du personnel supplémentaire.

L'arrivée du TAS contribue aussi au renouveau du site de Beaulieu, qui a traversé des années tourmentées. La Haute Ecole de santé de La Source s'y est aussi installée, tandis que le Théâtre de Beaulieu, qui a été entièrement rénové, rouvrira ses portes en septembre prochain.

L'inauguration a réuni lundi le président du CIO Thomas Bach et plusieurs dirigeants de Fédérations sportives internationales. Le ministre vaudois du sport Philippe Leuba et le syndic de Lausanne Grégoire Junod ont aussi pris la parole, au nom du Conseil d'Etat et de la Ville de Lausanne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Match nul spectaculaire entre Servette Chênois et la Juventus

Publié

le

Kattalin Stahl - à gauche - Sandrine Mauron et Mônica Mendes Agnese Bonfantini - au centre - et Arianna Caruso - n°9 (© Stéphane Chollet/GVA Photos).

Deuxième test réussi pour les Servettiennes. En retard de trois longueurs à la pause, elles sont revenues à la marque (4-4).

Les 743 personnes présentes à la Fontenette jeudi ont assisté à une rencontre riche entre buts et rebondissements jeudi au Stade de la Fontenette. Cette partie était une répétition générale entre deux équipes qui prendront part aux qualifications de la Ligue des Championnes la semaine prochaine. Les Servettiennes ont surtout été convaincantes en seconde période. Menées de trois longueurs à la pause, elles ont refait leur retard grâce à des réussites de Maëva Clemaron, Daïna Burma (magnifique frappe enroulée dans la lucarne) et Michèle Schnider. Mais la première mi-temps a été plutôt difficile.

Sandrine MauronJoueuse de milieu de terrain de Servette Chênois

 

Hormis une opposition interne face aux espoirs servettiennes, Sandrine Mauron a joué son premier match amical sous ses nouvelles couleurs (© Stéphane Chollet/GVA Photos).

 

Lors des quarante-cinq dernières minutes, les joueuses d'Eric Séverac ont fait preuve de plus de rigueur face à des "Bianconere" qui ont fait "tourner" leur effectif, alignant de nombreuses espoirs. Quoi qu'il en soit le bilan de ces deux rencontres de gala est très positif avec trois excellentes mi-temps (même si on a en réalité joué des tiers temps le mercredi précédent contre l'OL).

Kattalin StahlArrière centrale de Servette Chênois

 

Kattalin Stahl est entrée en cours de partie tant contre l'Olympique Lyonnais que face à la Juventus (© Stéphane Chollet/GVA Photos).

 

Servette Chênois défiera le Paris FC jeudi 18 août (14h) à Glasgow en qualifications de la Ligue des Championnes. La formation qui compte deux Suissesses dans ses rangs Eseosa Aigbogun et Coumba Sow, la cousine de Djibril, est redoutable. Les internationales françaises, anciennes ou actuelles, sont nombreuses, à l'image de Gaëtane Thiney, présente à la Coupe du Monde voilà quatre ans, ou de Clara Mateo et d'Ouleymata Sarr, sélectionnées pour l'Euro en Angleterre, en juillet. Le défi est de taille pour les Servettiennes qui auront néanmoins l'avantage de jouer sur un terrain synthétique leur avait fort bien réussi voilà douze mois...

En cas de victoire, les joueuses d'Eric Severac affronteront la gagnante de l'autre "demi-finale" opposant l'AS Roma à l'équipe locale, Glasgow City trois jours plus tard. En jeu: une participation à la phase de poules de la Ligue des Championnes.

Continuer la lecture

Voile

Justine Mettraux : le bateau idéal pour le Vendée Globe

Publié

le

Justine Mettraux a le sourire : son nouveau bateau répond en tous points à ses attentes en vue de sa première participation au Vendée Globe (© ALEXIS COURCOUX).

La navigatrice genevoise prend le temps de se préparer à la course autour du Monde, en solitaire, sans escale, ni assistance. Elle a trouvé le meilleur bateau possible pour sa première participation. 

Justine Mettraux teste son nouveau bateau dans l’optique de sa première participation au Vendée Globe. Cette embarcation qui a quatre ans d’âge a été mise à l’eau fin juillet.

Justine MettrauxNavigatrice en haute mer

 

Justine Mettraux lors de la mise à l'eau de son bateau Imoca Teamwork à Lorient le 29 juillet (© ALEXIS COURCOUX).

 

La navigatrice genevoise bénéficiera également d’un service « après-vente » de première catégorie. Elle a intégré l’équipe de son précédent propriétaire Jeremy Beyou ce qui lui permettra de connaître son voilier dans les moindres détails. Avec cette acquisition, Justine Mettraux gagne sur tous les plans.

Justine MettrauxNavigatrice en haute mer

 

Reste à se préparer pour cette course autour du monde en solitaire, sans escale, ni assistance. Un défi pour lequel, elle sera prête.

Justine MettrauxNavigatrice en haute mer

Continuer la lecture

Actualité

Ajla Del Ponte renonce au 100 m individuel

Publié

le

Ajla Del Ponte (au premier plan) après sa victoire de mercredi à Langenthal. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Ajla Del Ponte ne disputera finalement pas le 100 m individuel des Championnats d'Europe de Munich. Moins de 24 heures après avoir arraché sa qualification sur la piste, elle a renoncé d'elle-même.

"Je ne me sens pas suffisamment compétitive pour atteindre mes objectifs initiaux, à savoir une finale et une médaille, écrit la Tessinoise sur les réseaux sociaux. Je serai, en revanche, bien présente pour le relais du 4x100 m."

Mercredi à Langenthal, Ajla Del Ponte avait décroché le troisième ticket suisse pour ce 100 m de Munich à la faveur desa victoire en 11''30 devant son adversaire directe Gééraldine Frey (11''34). Cinquième des JO de Tokyo 2021 sur 100 m, Ajla Del Ponte vit un exercice estival compliqué après avoir été blessée à une cuisse lors de la saison hivernale. Elle n'a pas pu faire mieux que 11''26 jusqu'ici en 2022 sur la rectiligne, après avoir couru en 10''90 l'été dernier.

A Munich, les trois Suissesses au départ du 100 m individuel seront donc Mujinga Kambundji, Natacha Kouni et Géraldine Frey qui hérite logiquement de cette troisième place.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Hartikainen au GSHC pour une saison

Publié

le

Le Finlandais Teemu Hartikainen (70) rejoint le GSHC (© KEYSTONE/AP Lehtikuva/EMMI KORHONEN)

Un troisième champion olympique de Pékin 2022 portera bien les couleurs de Genève-Servette cette saison. Teemu Hartikainen s'est engagé pour un an avec le club de Vernets, a annoncé celui-ci.

L'attaquant finlandais de 30 ans retrouvera à Genève ses compatriotes Sami Vatanen et Valtteri Filppula, qui faisaient également partie de l'équipe sacrée en février en Chine. Les trois hommes ont d'ailleurs aussi cueilli le titre mondial en mai.

Teemu Hartikainen évoluait au Salavat Ioulaev Ufa en KHL depuis le début de la saison 2013/14. Il fut le meilleur compteur étranger de la Ligue en 2020/21, avec 64 points en 53 matches de saison régulière, et le meilleur pointeur des play-off 2019.

La légion étrangère du GSHC est donc au complet, et elle a fière allure. Outre le trio finlandais, le coach Jan Cadieux pourra compter sur les services des Suédois Linus Omark et Henrik Tömmernes ainsi que sur ceux du Canadien Daniel Winnik. Un Linus Omark qui a passé sept saisons au sein du même vestiaire que Teemu Hartikainen, soit deux à Edmonton/Oklahoma City et cinq avec Salavat Ioulaev Ufa.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette discrètement ambitieux

Publié

le

L'objectif minimal de Jan Cadieux et de ses joueurs: les play-offs, et beaucoup plus si entente... (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

De retour sur la glace, les Aigles se sont considérablement renforcés. Mais, à l'image de leur entraîneur Jan Cadieux, ils se gardent bien d'afficher des ambitions trop élevées.

Genève-Servette ambitieux qu’on a retrouvé sur la glace des Vernets. Les Servettiens devraient être redoutables cette saison, grâce à l’arrivée ou le retour de joueurs de renom, étrangers notamment, comme Linus Omark de retour un an après avoir quitté le club. Des renforts que beaucoup leur envie. Est-ce à dire leur contingent d’étrangers est le meilleur du championnat ?

Jan CadieuxEntraîneur de Genève-Servette

 

J. Cadieux: "Omark? La classe!"

Une attitude révélatrice de la part du Suédois. Pour Jan Cadieux, c'est la classe, tout simplement.

Jan CadieuxEntraîneur de Genève-Servette

 

Linus Omark a tenu parole : il est de retour sur la glace des Vernets. Voilà qui est particulièrement apprécié par tous les Servettiens, son coach notamment (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

 

Autre compartiment du jeu dans lequel la campagne de transfert a été réussi, les gardiens. Avec le retour de Robert Meyer (qui s'ennuyait, dit-on à Davos), les Aigles disposent de deux portiers de niveau comparable susceptibles d'être aligné à tour de rôle ou presque.

Jan CadieuxEntraîneur de Genève-Servette

 

3 mois de condition physique

Eliminés en pré-playoffs au printemps dernier, ils ont pu travailler leur condition physique durant trois mois. A cinq semaines de la reprise du championnat, ils ont entamé la dernière phase de leur préparation : celle axée sur le jeu.

Jan CadieuxEntraîneur de Genève-Servette

 

Finalement, à quelque chose malheur est bon. Cette sortie de route a permis aux Servettiens de soigner leur préparation en vue de la reprise. Un avantage, à condition de ne pas "forcer la dose".

Jan CadieuxEntraîneur de Genève-Servette

 

Continuer la lecture