Rejoignez-nous

Basketball

Les Lions gagnent à Lugano, Nyon bat Massagno

Publié

,

le

Le Genevois Jeremy Jaunin a permis au BBC Nyon de battre Massagno grâce à un tir à l'ultime seconde de la partie (© KEYSTONE/Jean-Christophe Bott/archives).

Les Lions de Genève ont remporté une victoire importante au Tessin, alors que le BBC Nyon a créé la surprise en battant Massagno à la dernière seconde.

Battus par Union Neuchâtel une semaine plus tôt au Bout-du-Monde, les Lions de Genève se sont rachetés samedi Tessin. Non sans mal! Ils ont dû s'employer jusqu'au bout pour s'imposer sur le terrain d'une équipe de Lugano qui en reste à une victoire cette saison. Les joueurs du coach Andrej Stimac sont venus à bout des Tigres (67-63) grâce à trois lancers-francs réussis dans les vingt dernières secondes.

Jeremy Jaunin donne la victoire à Nyon!

Coleaders après six matches, les Tessinois de Massagno a subi sa première défaite de la saison samedi à Nyon (76-78). Privé de ses artilleurs, les frères Marko et Dusan Mladjan (blessés), Massagno n'a eu son rendement habituel face aux pensionnaires du Rocher qui ont forcé la décision au "buzzer" sur un tir de leur meneur de jeu genevois Jeremy Jaunin (10 points et 7 assists samedi). Menés de huit points à 1'57'' du terme de cette partie, les Tessinois sont parvenus à égaliser (76-76) avant de céder sur le fil.

Fribourg Olympic seul en tête

Difficile vainqueur des Starwings (69-66) en terre rhénane, Fribourg Olympic est désormais seul en tête du championnat de LNA messieurs. Olympic a souffert pour prendre la mesure de son rival malheureux de la dernière finale de play-off. Les hommes de Petar Aleksic ont ainsi encaissé un étonnant 14-0 en un peu plus de 5' dans le dernier quart pour se retrouver menés 64-63 à 3'55'' de la fin. Mais ils ont su se reprendre dans le "money time" pour éviter un couac.

Union Neuchâtel confirme

Tombeur des Lions au Pommier une semaine plus tôt, Union Neuchâtel a par ailleurs remporté son deuxième succès d'affilée en écrasant Swiss Central (84-65). Yoan Granvorka (20 points, 7 rebonds, 4 assists), Bryan Colon (17 points, 6 passes décisives, 4 rebonds, 3 interceptions) et Selim Fofana (17 points, 4 rebonds, 4 assists) ont à nouveau brillé côté neuchâtelois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Basketball

Coupe de la Ligue: les Lions de Genève joueront le final four

Publié

le

Antwoine Anderson, à gauche, meneur de jeu de Swiss Central, et le capitaine des Lions de Genève Thomas Jurkovitz, à droite, se sont à nouveau livrés un duel épique (KEYSTONE/Martial Trezzini/archives).

Les basketteurs du Grand-Saconnex ont assuré l'essentiel en se qualifiant pour le final four de la Coupe de la Ligue aux dépens de Swiss Central (67-56) mercredi soir.

Après avoir perdu l'occasion de remporter à nouveau le trophée Patrick Baumann, les Lions de Genève défendront leur titre en Coupe de Ligue. Ils se sont qualifiés pour le final four grâce à leur victoire (67-56) sur Swiss Central mercredi soir à la Salle du Pommier. Les basketteurs du Grand-Saconnex prennent ainsi leur revanche sur les Lucernois qui les ont éliminé de la Coupe de Suisse deux semaines plus tôt. Mais cette qualification est surtout le minimum attendu par l'entraîneur des Lions, Andrej Štimac

Andrej ŠtimacEntraîneur des Lions de Genève

 

Comme son coach, le capitaine des Lions était plus soulagé qu'heureux de l'issue de la partie sachant que la reussite ou le manque de reussite ont joué un rôle non negligeable, tout comme l'absence de certains elements-clé du côté des visiteurs.

Thomas JurkovitzCapitaine des Lions de Genève

 

Quant à savoir ce qui a changé entre les deux matches, le coach a une explication quelque peu différente de son capitaine...

Andrej ŠtimacEntraîneur des Lions de Genève

Continuer la lecture

Basketball

Genève Elite perd dans sa salle face à Kanti Aarau!

Publié

le

Finalistes de la Coupe de Suisse la saison dernière, les basketteuses de Genève Elite ont perdu la plus grande partie de leurs joueuses, ce qui explique les difficultés rencontrées cette saison (© KEYSTONE/Anthony Anex/archives).

Avec un effectif amoindri, les basketteuses de Plan-les-Ouates gardent la lanterne rouge après avoir perdu le duel de bas de classement face à Kanti Aarau (47-63). Une déception, mais pas un drame.

A une exception près, Genève Elite n'a connu que la défaite cette saison, en championnat du moins. La dernière rencontre en date nettement perdue face à Kanti Aarau (47-63) à la Salle de l'Ecole Le Sapay samedi, n'a pas fait exception. Un retard de vingt-trois points à la pause a pour ainsi dire scellé le sort de cette partie, même si les joueuses de Francisco León Sedano ont livré une belle bataille en seconde mi-temps pour tenter de refaire leur retard abyssal. En cause, des problèmes avec les étrangères, principalement: des trois joueuses présentes en début de saison, une seule d'entre elles est encore de la partie. Claudia Del Moral l'une des Espagnoles s'est sérieusement blessée, alors que l'Allemande Léonie Erdinger est partie. Ne reste plus que l'autre ibérique Laura Chahrour Gonzalez. La capitaine Gloria Loosa et ses coéquipières n'ont eu que leur bonne volonté à opposer à des Argoviennes bien plus en verve. Une issue ineluctable, mais la deception prédominait à l'issue de cette confrontation.

Gloria LoosaCapitaine de Genève Elite

 

Un double double pour Yverline Da Silva

En ce qui concerne les joueuses du cru, elles n'ont que très peu d'expérience de l'élite, ce qui n'a pas empêché certaines d'entre elles de briller lors d'une seconde mi-temps très enlevée. Ainsi, l'ancienne ailière de Meyrin Yverline NTemo da Silva a réussi un double double. Une performance encourageante qui l'incite plus que jamais à remettre l'ouvrage sur le métier.

Yverline Da SilvaAilière de Genève Elite

 

Continuer la lecture

Basketball

Coupe de Suisse : les Lions éliminés par Swiss Central

Publié

le

Très nets vainqueurs de Swiss Central (88-58) le 20 octobre, Kevin Monteiro, en blanc, et les Lions ont cette fois mordu la poussière face à la formation lucernoise de Michael Phillip mercredi soir la salle du Pommier (© KEYSTONE//Martial Trezzini/archives).

Détenteurs du trophée, les Lions de Genève ont été éliminés à la surprise générale dès les 8es de finale de la Patrick Baumann Swiss Cup par Swiss Central (67-75) mercredi soir à la Salle du Pommier.

Les basketteurs du Grand-Saconnex ont vécu une entame de match cauchemardesque dans leur salle du Pommier, se retrouvant menés 10-0 après 2'15'' de jeu. Ils ont certes pu revenir à égalité (39-39) peu avant la mi-temps, mais n'ont jamais été capables de prendre l'avantage face à une formation lucernoise très inspirée.

Manque d'adresse

Les Lions de Genève ont manqué cruellement d'adresse mercredi, ne rentrant que cinq de leurs vingt-quatre tirs à trois points (11/23 pour leurs adversaires dans cet exercice). En face, Swiss Central a pu compter sur ses joueurs suisses pour faire la différence: Marco Lehmann a inscrit 20 points, Joël Fuchs réussissant seize points, six assists et quatre rebonds.

24 points pour A.Cotture

Battu à Massagno en championnat dimanche après-midi, Olympic a par ailleurs pris sa revanche en dominant les Tessinois 76-64 dans le choc des 8es de finale. Emmenés par un remarquable Arnaud Cotture (l'ancien pivot des Lions a inscrit vingt-quatre points, captant huit rebonds), les triples champions de Suisse en titre ont toujours fait la course en tête dans cette partie.

Cet article a été publié automatiquement, révisé ultérieurement par la rédaction. Source : ats/bb

Continuer la lecture

Basketball

Massagno bat les Lions à Genève

Publié

le

Roberto Kovac (ici sous le maillot des Lions) a joué un bien mauvais tour à son ancienne équipe samedi (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX>/archives).

Massagno s'annonce bien comme l'un des principaux rivaux de Fribourg Olympic cette saison. Les ambitieux tessinois sont allés battre les Lions de Genève (76-64) samedi à la Salle du Pommier dans le choc au sommet de la 2e journée de SBL.

L'ancien Lion Roberto Kovac a joué un bien mauvais tour à une équipe dont il défendait encore les couleurs la saison passée. L'arrière tessinois s'est fait l'auteur de dix-huit points au Pommier, dont onze dans les trois dernières minutes de jeu.

Kovac: 0 point durant 30 minutes

Roberto Kovac a ainsi renversé la vapeur quasiment à lui tout seul. Rageant pour les Lions qui avaient compté jusqu'à 11 points d'avance en première mi-temps (34-23 à la 17e). Mené 64-61 à trois minutes et quarante-deux secondes de la fin du match, Massagno a en effet conclu cette partie sur un partiel de 15-0 (!), avec onze points pour son tireur d'élite patenté.

Triple champion en titre, Olympic a dû s'employer jusqu'au bout pour s'imposer à Neuchâtel (67-56). Les Fribourgeois, qui ne comptaient que deux points d'avance à 2'43'' du "buzzer" (56-54), ont infligé un 11-2 aux Unionistes pour cueillir un deuxième succès en deux matches dans ce championnat.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats/bb

Continuer la lecture

Basketball

Clint Capela recharge ses batteries en Suisse avant de repartir

Publié

le

Clint Capela devant la presse. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Meilleur rebondeur de la dernière saison NBA, Clint Capela est de retour en Suisse. A Meyrin, l'intérieur des Atlanta Hawks propose son deuxième camp de jeunes avant une première édition à Zurich.

La mèche blonde la plus célèbre de Suisse est chez lui, à Meyrin. Harassé par une saison régulière marathon de septante-deux matches en seulement cinq mois, puis trois tours de play-off et une défaite en six matches face au futur champion Milwaukee, Clint Capela reconnaît avoir terminé la saison (le 3 juillet) en boitant.

"Je suis touché à la main et au talon, explique-t-il. Je suis blessé, mais je vais bien. Ceci dit, je vais devoir partir à Los Angeles pour faire de la rééducation pour ma main." Ce passage en Suisse se lit donc comme une parenthèse de dix jours. Après Meyrin, le sportif helvétique le mieux payé va filer à Zurich pour une déclinaison alémanique de son camp. "Non non, ça sera en anglais", rigole-t-il quand on lui demande s'il va parler aux jeunes en suisse-allemand.

Aux participants de son camp, Clint Capela espère leur passer un message: "C'est une mission, il faut qu'ils comprennent que tout est possible, mais que ce ne sera pas facile. On peut apprendre beaucoup et j'aimerais bien voir certains percer en LNA ou plus haut dans le futur. Je voudrais leur transmettre cette mentalité de travail tout en n'oubliant pas de s'amuser."

Plus de responsabilités

Il est légitime que les jeunes regardent un Capela au sommet de son art avec des étoiles dans les yeux. Remis d'une blessure à la voûte plantaire contractée alors qu'il jouait encore avec les Houston Rockets début 2020, le Genevois de 27 ans a dû cravacher pour devenir incontournable avec sa nouvelle équipe, décrocher le titre de meilleur rebondeur de la Ligue et se rendre en finale de Conférence.

"Ce fut une saison assez incroyable en raison du covid, analyse-t-il. Un véritable challenge de décembre à juillet. Ca n'a pas démarré comme on le souhaitait. Mais après le break et l'arrivée de Nate McMillan en tant que coach, ça a réveillé un peu tout le monde. On a gagné en confiance et j'ai gagné en responsabilités. On est resté soudés malgré les blessures qui sont immanquablement intervenues."

La belle histoire des Hawks a été interrompue en play-off par celle des Milwaukee Bucks et sa star grecque Giannis Antetokounmpo. "Amplement mérité, juge le Genevois en parlant du titre de la franchise du Wisconsin et du "Greek Freak". Il a toujours travaillé très dur."

L'impasse sur l'Equipe de Suisse

Afin d'être prêt pour la préparation de la saison à venir fin septembre, Clint Capela ne va pas exagérer, tout en continuant à suivre une préparation lui permettant de répondre à un calendrier démentiel: "Quand on prend de l'âge, on se doit de faire plus attention. Je sais que j'ai encore une grosse marge sur le plan athlétique. Je peux être plus dominant et perdre de la masse graisseuse. J'ai bien entendu envie de défendre mon titre de meilleur rebondeur et de participer au All-Star Game."

Pendant que Clint Capela s'occupe des jeunes à son camp, l'équipe de Suisse prépare les pré-qualifications européennes au Championnat du monde 2023 qui auront lieu en août à Skopje. Et même s'il ne sera pas présent avec ses compatriotes, Clint Capela sera le premier supporter comme il l'avait été lorsque la Suisse avait battu la Serbie. "Je veux rejouer avec la Suisse, conclut-il. Si le calendrier le permet."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats/bb

Continuer la lecture