Rejoignez-nous

Sport

McSorley: "Je ne suis pas surpris qu'Arno Del Curto soit engagé"

Publié

,

le

Chris McSorley face à Rapperswil le 1er décembre 2018 / Bastien Gallay - gallayphoto.ch

Le hockey suisse a vécu lundi un tremblement de terre. Arno Del Curto a retrouvé de l’embauche auprès des Zurich Lions. Il a signé un contrat jusqu’à la fin de la saison en cours avec le club zurichois, actuel 6e de National League. Arno Del Curto remplace ainsi Serge Aubin qui a été démis de ses fonctions après une saison décevante à la tête des Lions.

Le technicien grison avait quitté Davos le 28 novembre dernier après un début de saison catastrophique après 22 ans à la tête de l'équipe.

À 62 ans, il compte 6 titres de champions suisse en 9 présences en finale. Del Curto connait bien Zurich puisque c’est là-bas qu’il avait commencé sa carrière en LNA en tant que coach, c'était entre 1991 et 1993.

Voir Arno Del Curto à la tête d’une équipe cette saison déjà est une surprise pour beaucoup de personne mais pas pour Chris McSorley. L'entraîneur principal du Genève-Servette n’est pas étonné de cette nomination à Zurich.

Chris McSorleyEntraîneur du GSHC

 

La question est de savoir si Zurich est maintenant une meilleure équipe qu’elle ne l’était hier ? Pas de doute pour Chris McSorley.

Chris McSorleyEntraîneur du GSHC

 

Avec Arno Del Curto, Chris McSorley fait partie des dinosaures du hockey Suisse. Au total, ce sont 24 ans de coaching en LNA pour le Grison et 16 ans pour l'Ontarien de Genève. Cela n’a pas empêché Davos et Del Curto de mettre fin à leur collaboration en novembre dernier. Alors, est-ce que Chris McSorley, se voit coacher un jour une autre équipe que Ge-Servette ?

Chris McSorleyEntraîneur du GSHC

 

Deux dates sont à noter dans son agenda, le 12 février prochain, date à laquelle le GSHC affrontera pour la première fois Del Curto et les ZSC Lions. L'autre date à souligner est le 23 février avec le retour d'Arno Del Curto à la Vaillant Arena, mais cette fois en tant qu'entraîneur des ZSC Lions.

 

Les réponses non traduites de Chris McSorley:

Chris McSorley n'est pas surpris de l'engagement de Del Curto:

Chris McSorleyEntraîneur du GSHC

Les ZSC Lions sont-ils meilleurs aujourd'hui qu'hier:

Chris McSorleyEntraîneur du GSHC

 

Se voit-il un jour coacher une autre équipe:

Chris McSorleyEntraîneur du GSHC

Geff Scarantino

Genève

Genève-Servette: plusieurs semaines d'absence pour Le Coultre

Publié

le

Simon Le Coultre a été opéré peu après le match de mardi à Ambri (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Simon Le Coultre est au repos forcé pour plusieurs semaines, annonce le leader de National League Genève-Servette.

Le productif défenseur (19 points en 40 matches cette saison) s'est blessé au haut du corps mardi à Ambri-Piotta, où il n'a pas terminé la rencontre.

Le Coultre (23 ans), dont l'état de santé sera évalué d'ici 15 jours, se porte bien selon le communiqué des Aigles. Mardi, il a dû être emmené à l'Hôpital de Lugano pour y effectuer des examens. Une intervention chirurgicale a été pratiquée sur place. Il est toujours sous surveillance au Tessin, souligne le club.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Pas la soirée des Romands

Publié

le

Marc Wieser inscrit le 3-2 décisif pour Davos contre Fribourg (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Ce ne fut pas la soirée des Romands en National League. Fribourg a été battu par Davos (3-2), Bienne par Langnau (3-1) et Ajoie par Lugano (5-2).

Fribourg et Bienne, trajectoires similaires. Les deux clubs ont enchaîné un quatrième revers de rang. Dans leur antre, les Dragons ont cédé dans le troisième tiers sur un joli effort de Marc Wieser qui a dominé Ryan Gunderson à la 56e.

Avant cela, un doublé de Matej Stransky avait permis aux Grisons de tenir le choc de l'ouverture du score de Killian Mottet (18e). Mais la belle histoire sur le banc des Dragons, c'est bien entendu le 2-2 signé Kevin Etter (36e). Le jeune attaquant fribourgeois de 19 ans a donc marqué son premier but en National League à l'occasion de son premier match. Mais la responsabilité du gardien Aeschlimann est clairement entachée.

Ceci dit, Davos n'a pas volé son succès en tirant 12 fois au but au cours de la troisième période, contre seulement quatre tentatives pour les hommes de Christian Dubé.

Bienne ne gagne plus

Bienne avait l'occasion de relever la tête face à Langnau à domicile, mais les joueurs d'Antti Törmänen se sont pris les pieds dans le tapis (1-3). Et voilà une quatrième défaite consécutive pour les Seelandais alors qu'ils fêtaient le retour de Joren van Pottelberghe dans les cages biennoises.

Les coéquipiers de Gaëtan Haas peuvent se mordre les gants, eux qui ont tiré 44 fois sur la cage de Charlin. Les Tigres ont eux joué le coup à fond en profitant de leur premier power-play. Pesonen y est allé de son doublé pour les Emmentalois.

A noter que les premiers pas de Matthias Rossi avec Langnau ne se passent pas de la meilleure des manières. Face à Fribourg, l'ancien joueur de Gottéron avait touché le genou de Marcus Sörensen. Heureusement pour le Suédois, ce dernier n'a pas manqué de match. Cette fois, Rossi y est allé franchement sur Luca Cunti. Les arbitres ont renvoyé le coupable au vestiaire.

Lugano n'a connu aucun problème pour venir à bout d'Ajoie. Les Tessinois ont rapidement mené 5-0 avant que les Jurassiens ne parviennent à réduire le score en fin de rencontre. Lugano semble s'accrocher à sa 10e place.

Zoug remonte gentiment au classement. Le double champion de Suisse a dominé Berne 4-1 et n'a plus que deux points de retard sur Fribourg, 6e.

Et enfin dans le derby zurichois, Zurich a réussi à repartir de la banlieue avec les trois points. Un succès 4-3 qui doit pas mal à Simon Bodenmann. Le futur ex-joueur des Lions a inscrit un doublé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Loïc Meillard: "C'est beau de gagner en géant"

Publié

le

Loïc Meillard: la joie d'un premier succès en géant (© KEYSTONE/EPA/CHRISTIAN BRUNA)

Mercredi soir à Schladming, Loïc Meillard a enlevé son premier géant de Coupe du monde et son deuxième succès en carrière. Le skieur d'Hérémence s'est confié à Keystone-ATS.

-Vous aviez remporté votre première victoire de Coupe du monde en parallèle à Chamonix voici trois ans, mais ce géant de Schladming a tout de même une autre saveur, non?

"C'est clair que la première victoire, c'était en 2020 et c'était réglé on peut dire. Je ne sais pas si celle-ci vaut plus, mais elle intervient dans l'une de mes disciplines fortes qui est en outre l'un des piliers du ski alpin. C'est beau de gagner en géant. J'ai surtout réussi à faire deux bonnes manches en gardant de la légèreté."

Pas fait la fête

-Vous avez pu dormir?

"Mal (il rit). Mais de toute façon on dort mal après ces courses en nocturne, peu importe le résultat. Parce que c'est l'adrénaline qui monte de toute manière. On finit tard, on bouge tout le temps dans le lit et quand on se réveille, on a l'impression d'avoir fait la fête toute la nuit, alors que ce n'est vraiment pas le cas! C'est pour ça qu'il faut faire attention à la récupération."

-Vous aviez l'impression d'être "dans la zone" lors de cette soirée?

"Alors je pense que je suis "dans la zone" depuis un moment déjà avec les podiums précédents. Mais oui, tout a bien fonctionné sur un bon rythme. Les virages n'étaient pas tous parfaits, mais tout se met en place."

-Est-ce que cette victoire peut encore davantage vous libérer pour la suite?

"C'est possible, oui. J'ai un bon sentiment actuellement sur les skis peu importe le revêtement, le type de neige ou le tracé. Je fais peu de fautes."

Objectif de carrière

-Avec trois disciplines fortes, on ose parler du classement général?

"Ce n'est pas un objectif de la saison, mais plutôt un objectif de carrière. Je dirais qu'on fait des pas dans la bonne direction et qu'on travaille vers ça. Le globe serait la conséquence de tout le travail accompli en amont finalement. Aujourd'hui c'est un rêve et un objectif à long terme. Cela implique aussi de bien savoir gérer les pauses."

-Aux Mondiaux de Méribel/Courchevel qui commencent le 6 février, il y aura les disciplines traditionnelles et aussi le combiné et le parallèle. Vous allez faire l'impasse sur une discipline?

"Non, on peut partir du principe que je vais tout faire. Il s'agira de bien gérer son énergie, ça c'est évident. Et on verra sur quoi on doit travailler une fois là-bas."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Fribourg indigne à Langnau, Genève perd un point

Publié

le

Sebastian Schilt inscrit la 3-0 pour Langnau (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Fessé 5-0 par Langnau, Fribourg a livré l'une des pires prestations de sa saison. Les Fribourgeois sont toujours sixièmes au classement de National League.

Comment démarrer un match de la pire des façons? Si un livre avec ce titre existait, la préface serait signée par Fribourg Gottéron. Face à des Langnau Tigers totalement apathiques vendredi soir à Lausanne avec seulement 16 tirs dont 5 cadrés, les Dragons ont présenté leur pire visage possible. Et dire que le 3 décembre dernier, déjà à l'Ilfis, les joueurs de Christian Dubé étaient restés dans le car en étant menés 3-0 après 9'31.

Cette fois, les Fribourgeois ont fait encore mieux avec un 4-0 après 7'47. Connor Hughes n'a pas survécu à ces quatre réussites, mais le portier n'a pas été aidé par un coach's challenge des Dragons après le 3-0 de Schilt. Les arbitres n'ont pas vu d'obstruction sur le gardien et Gottéron a écopé d'une pénalité de deux minutes. Dans la foulée, c'est Saarela qui a inscrit son doublé. Le jeune Loic Perrin, suppléant de Hughes, a finalement rendu une bonne copie.

Genève trop confiant

Le Leader Genève a pour sa part manqué une belle occasion de prendre trois points en Léventine. Les Aigles l'ont emporté 4-3 tab.

Linus Omark a-t-il décidé de commencer véritablement sa saison? Passeur hors pair, le Suédois traverse une période faste en termes de buts. Le week-end biennois lui avait permis d'inscrire trois goals, il en a ajouté deux à Ambri.

Seulement lorsque l'on mène 3-0 après 40 minutes, on n'a pas le droit de perdre, même à l'extérieur. Trop sûrs d'eux, les Grenat ont laissé la porte de l'espoir entrouverte et les Biancoblu se sont engouffrés. A la 54e, c'est Chalpik qui a égalisé. Les Genevois auraient pu plier l'affaire en fin de partie après des pénalités tessinoises, mais Janne Juvonen a sorti le grand jeu.

Dans la dernière rencontre de la soirée, Lugano a ramené trois points de son déplacement à Davos. Les Tessinois se sont imposés 2-0 avec un blanchissage de Niklas Schlegel, en feu en ce moment.

Les victoires de Langnau et de Lugano ne font pas les affaires de Lausanne. Les Emmentalois, 12es, reprennent quatre longueurs d'avance sur les Lions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette sombre mais gagne aux tirs au but contre Ambri

Publié

le

(KEYSTONE/Ti-Press/Alessandro Crinari)

Après avoir récolté 5 points en deux matchs face à Bienne, Genève-Servette se déplacait mardi à Ambri-Piotta. Face à une équipe presque condamnée à gagner pour décrocher une place en pré-playoffs, les Servettiens auront perdu un point. Menant 3-0, les Grenat ont vu les Tessinois revenir à 3-3 dans le temps règlementaire mais s'imposent aux tirs au but.

Pour cette rencontre outre-Gotthard, le GSHC se déplacait sans Daniel Winnik (malade) et Valtteri Filppula (toujours blessé, retour imminent). C'est donc Linus Omark qui s'alignait mardi avec le maillot de top scorer.

Mis en évidence avec le maillot et la casque à flamme, le Suédois offrit à Vincent Praplan l'ouverture du score en supériorité numérique. Seul devant le goal, le Valaisan marqua un goal à la "Hartikainen". Passeur sur le 1-0, Omark devint buteur sur le 2-0 grâce à une splendide déviation sur une passe de Henrik Tömmernes alors que Genève-Servette n'avait plus été dangereux depuis quelques minutes. Pas de quoi rassasier le top-scorer d'un soir auteur d'un doublé en deuxième période. A 4 contre 4, Linus Omark put pousser l'offrande de son compatriote Henrik Tömmernes.

Troisième tiers catastrophique

Mais à 3-0 après 40 minutes, le match ne fut pas plié pour autant. A 5 contre 4, les Léventins purent débuter leur révolte avec le 1-3 après 29 petites secondes de jeu dans le 3e tiers. Un but qui fit tomber les Servettiens dans une torpeur malheureusement trop vue cette saison. Le 3-2 marqué par Ambri à un peu moins de 13 minutes confirma son retour en forme. L'égalisation tomba donc presque de manière logique, tant les Grenat semblaient apathiques contre des Tessinois donnant tout sur la glace.

Le verdict tomba aux tirs au but avec notamment un très bon Gauthier Descloux. Quelques jours après avoir vécu presque la même situation contre Lugano - à la différence près que Genève menait 3-0 après 20 minutes et non 40 - la troupe de Jan Cadieux laisse filer des points alors que le match semblait plié. Une mauvaise habitude à rapidement oublier pour une échéance qui se rapproche: les playoffs.

Continuer la lecture