Rejoignez-nous

Sport

Massagno s'impose sur le fil à Monthey

Publié

,

le

Coach de Massagno, Robbi Gubitosa est passé par tous les états d'âme dimanche à Monthey (© KEYSTONE/TI-PRESS/Massimo Piccoli)

Leader de SBL messieurs, Massagno a souffert pour prendre la mesure de Monthey-Chablais dimanche en terre valaisanne. Les Tessinois se sont imposés 76-75.

Un panier à 3 points réussi par le "sniper" Dusan Mladjan à 9'' de la fin du match a permis à Massagno de forcer la décision. Monthey, qui a ensuite manqué deux tirs pour la gagne, semblait pourtant avoir fait le plus dur en prenant cinq longueurs d'avance à 1'45'' du "buzzer" (72-67).

Mais Massagno a serré sa garde dans le "money time", après avoir vu son adversaire combler un déficit de 19 points (26-45 à 1'02'' de la mi-temps). Roberto Kovac (19 points) et les frères Marko (18 points) et Dusan Mladjan (17 points) ont fait particulièrement mal aux Chablaisiens.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Fribourg dompte Lausanne, Genève se reprend

Publié

le

Christoph Bertschy et Nathan Marchon ont le sourire à Malley (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Fribourg-Gottéron a signé le week-end parfait en prenant la mesure de Lausanne 4-3 à Malley. Les Dragons ont pu compter sur des buts de leurs étrangers Desharnais et Rask.

Pour son troisième match de la semaine, Christian Dubé avait décidé de reposer son gardien Connor Hughes et de titulariser le jeune Jeffrey Meier, 24 ans. Un choix payant car le portier prêté par Zurich a signé plusieurs parades importantes, notamment en remportant un face à face contre le Lausannois Cody Almond.

Si le gardien de Gottéron a assuré, c'est également le cas de Mottet, Desharnais, Rask et de De la Rose. Les quatre hommes ont fait trembler les filets vaudois pour permettre à Fribourg de signer une quatrième victoire de suite.

Du côté du LHC, les efforts consentis la veille contre Ajoie ont pesé dans la balance. Malgré des buts de Panik, Kovacs et Sekac, la troupe de Geoff Ward n'arrive pas à lancer une série de succès.

Genève-Servette s'est fait peur

Battu vendredi pour la deuxième fois seulement dans le temps réglementaire cette saison, le leader Genève voulait profiter de son déplacement à Kloten pour se relancer. Mission accomplie avec un succès 3-1, mais rien n'a été simple pour les Grenat.

Les Aigles ont déjà perdu leur topscorer Valtteri Filppula, expulsé pour un coup de crosse après 12 minutes de jeu. La troupe de Jan Cadieux a ensuite dû attendre la 26e et une réussite de Daniel Winnik pour prendre l'avantage.

Preuve que rien n'a été facile pour lui, le GSHC a été cueilli à froid par les Aviateurs après moins de deux minutes dans l'ultime période. Loin de s'affoler, les Aigles ont fait la différence par l'homme en forme du moment Vincent Praplan (52e) pour effacer la défaite de la veille. Jooris a finalement inscrit le 3-1 en fin de match.

Ajoie continue de tomber

Les soirs se suivent et se ressemblent pour le HC Ajoie. Dans une Tissot Arena à guichets fermés, les Jurassiens ont subi la loi de Bienne 4-0 et concèdent une huitième défaite de suite.

Comme la veille face à Ambri, les Seelandais ont pu compter sur des réussites de Jesper Olofsonn et Damien Brunner pour prendre le large. C'est ensuite Jere Sallinen (38e) et Fabio Hofer (50e), en power-play, qui ont donné au score des allures de correction.

Puissance offensive reconnue en Suisse, le HCB s'est découvert également une certaine solidité défensive depuis peu. La troupe d'Antti Törmänen n'a plus encaissé de buts depuis 135'35.

Rapperswil-Jona Lakers s'est incliné contre le champion en titre Zoug 2-1 tandis que les Zurich Lions ont facilement imposé leur loi à Ambri-Piotta 4-2. Enfin, Davos s'est défait de Berne 3-2 après les tirs au but.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette s'impose 3-1, sans briller, sur la glace de Kloten

Publié

le

[Keystone]

Rebondir après la défaite de vendredi face à Berne. Sur la glace du néo-promu Kloten, Genève-Servette eut de la peine mais s'imposa sur le score de 3-1, mettant fin à une série de 7 succès consécutifs des Zurichois devant leur public.

Vendredi soir aux Vernets, Genève-Servette a fait pâle figure et a concédé une défaite 3-1 sans appel. Samedi, les Genevois avaient l'occasion de se remettre sur les bons rails en affrontant Kloten, une équipe néo-promue qui semble avoir trouvé son rythme en National League (7 victoires en 10 matchs). Les Aviateurs sont toutefois en verve devant leur public avec 5 défaites mais surtout 7 victoires consécutives avant la rencontre de ce soir.

Pour ne rien arranger à une entame de match poussive, les Genevois ont perdu leur top-scorer Valtteri Filppula après un peu plus de 10 minutes, renvoyé aux vestiaires après un coup de canne (apparemment involontaire) entre les jambes du jeune défenseur de Kloten David Reinbacher. Une pénalité majeure qui n'eut pas grande influence sur le déroulé de la première période conclue 0-0.

Winnik en buteur

Le début de deuxième période fut en faveur des Genevois. Après 16 secondes, le gardien de Kloten Juah Metsola dut s'employer face à une belle accélération genevoise. Il s'agissait là du premier tir genevois depuis la moitié du premier tiers. La domination fut récompensée après 5 minutes de jeu. Sur un tir de Marc-Antoine Pouliot, Daniel Winnik put pousser le puck au fond d'un but défendu par un Mestola, pour le coup, peu à son affaire.

La suite de la deuxième période fut en gestion de la part du GSHC. Pas de grosses occasions en attaque mais pas de situations périlleuses en défense non plus. Un tiers qui n'enflamma pas la foule mais qui eut au moins le mérite de sourire au GSHC au tableau d'affichage.

Praplan en sauveur

Un avantage qui s'évapora après un peu plus de 1 min 30 dans la troisième période, un tir sur lequel le gardien genevois Robert Mayer n'est pas paru à son avantage. Mais du coté genevois, un homme vit un week-end particulier. Vendredi, Vincent Praplan inscrivait un but face à Berne, son ancienne équipe. Samedi, c'est lui qui libéra les Genevois en powerplay. Vincent Praplan dont les débuts dans l'élite furent avec le maillot de Kloten. A nouveau, le match ne s'emballa pas pour autant et malgré plusieurs tentatives, Genève-Servette inscrivit le 3-1 dans la cage vide.

Genève-Servette devait s'imposer. Réagir après la défaite face à Berne. Les Grenat l'ont fait et repartent avec les 3 points de Kloten, sans toutefois avoir briller mais en étant privé de Valtteri Filppula pendant plus de 50 minutes. A voir avec quelle énergie et quelle mentalité les Servettiens aborderont la rencontre de mardi face à Rapperswil (à suivre sur Radio Lac dès 19h30).

Continuer la lecture

Football

Qatar 22: Messi marque enfin, MBappé et Lewandowski aussi

Publié

le

Lionel Messi, maillot rayé, ouvre le score d'un tir à raz de terre malgré l'intervention du défenseur mexicain Hector Herrera, en vert: l'Argentine remporte trois points précieux et conserve l'espoir de se qualifier (© KEYSTONE/EPA/Rungroj Yongrit)

Trois joueurs d'exception ont fait trembler les filets adverses pour la première fois depuis le début de la 22e Coupe du Monde. Kilian MBappé a même marqué deux buts pour la France, victorieuse face au Danemark (2-1), qui est la première équipe qualifiée pour les huitièmes de finale.

Lionel Messi et l'Argentine espèrent toujours. Leur victoire sur le Mexique (2-0) leur permet de croire encore à une une qualification pour la phase à élimination directe. En grande difficulté durant la première mi-temps, les joueurs "albiceleste" ont trouvé la faille grâce à des buts de Messi, précisément, et d'Enzo Fernandez. Le match d'une rare intensité, malgré un nombre d'occasions de but restreint au cours des quarante-cinq premières minutes, a également valu par l'affluence (88'966 spectateurs) et l'ambiance incroyable qui a régné au Stade Lusail.

 

Le match Argentine - Mexique a été particulièrement engagé: Enzo Fernandez, n°24, et Hector Moreno - en vert - se livre un duel sans merci sous les yeux des défenseurs mexicains Raúl Jimenez, n° 9, Cesar Montes, n° 3, et Nestor Araujo (© KEYSTONE/AP Photo/Hassan Ammar).

 

Aucun but marqué pour le Mexique

Les changements effectués par le coach Lionel Escaloni ont donc porté leurs fruits. Même si beaucoup se demandent pourquoi Paulo Dybala est encore une fois resté sur le banc des remplaçants. L'Argentine s'est montré bien plus convaincante après la pause. De son côté, le Mexique se retrouve en position inconfortable. Avec un seul point en deux matches, aucun but marqué, le "Tri" de Gerardo Martino n'a plus son destin entre les mains et devra impérativement battre l'Arabie Saoudite par plusieurs buts d'écart garder ne serait-ce qu'un mince espoir de qualification.

 

Enzo Fernandez, invisible à l'image, marque le second argentin; le gardien mexicain Guillermo Ochoa, en rouge, est battu, Hector Moreno - en vert - est impuissant, alors que Lisandro Martinez, maillot rayé, bondit de joie et lève les bras en signe d'allégresse (© KEYSTONE/EPA/Ronald Wittek).

 

La France a vaincu le signe indien

La qualification ne préoccupe plus la France. La sélection de Didier Deschamps est la première à se qualifier pour les huitièmes de finale grâce notamment aux deux buts marqués par Kylian Mbappé face au Danemark (2-1). Contrairement aux trois précédentes éditions (Afrique du Sud '10, Brésil '14 et Russie '18), les champions de Monde ne seront donc pas éliminés dès le premier tour. Placés dans un groupe très abordable, les Bleus n'avaient pas une tâche insurmontable. Cependant, leurs prestations ont été très convaincantes, tant face à l'Australie (4-1) mardi que contre le Danemark (2-1). Ayant eu droit à non pas une, mais deux piqûres de rappel avec autant de défaites (1-2, puis 0-2) face aux Danois en Ligue des Nations, ils ont largement dominé la partie face à des Scandinaves peu inspirés hormis le deuxième quart d'heure de la seconde mi-temps.

 

Kylian Mbappe, n°10, marque le but de la victoire pour les Bleus au nez et à la barbe du gardien danois Kasper Schmeichel, en vert, sous les yeux des défenseurs scandinaves Rasmus Kristensen, n° 13, et Joachim Andersen, n°2, ainsi que de Marcus Thuram, n° 26 (© KEYSTONE/AP Photo/Alessandra Tarantino).

La Pologne en pole position

Contrairement à la France, la Pologne n'est pas encore qualifiée. Mais elle en prend le chemin. Sa victoire (2-0) sur l'Arabie Saoudite obtenue grâce à des buts de Piotr Zielinski et surtout de Robert Lewandowski qui restait sur une penalty raté face au Mexique la place en position favorable. Le gardien Wojciech Czesny a également joué un rôle prépondérant en arrêtant un coup de pied de réparation mal tiré par Al Dawsari, puis de la reprise d'Al Burayk.

Robert Lewandowski, n° 9, marque le but de la sécurité pour la Pologne sous les yeux de son coéquipier Piotr Zielinski, n°20, le gardien saoudien Mohamed Alowais, à terre, est irrémédiablement battu (© KEYSTONE/EPA/Ronald Wittek).

 

Continuer la lecture

Ski alpin

Coupe du monde : 35e victoire pour Lara Gut Behrami

Publié

le

Le slalom géant de Killington a tourné au triomphe pour Lara Gut Behrami - en rouge - qui a remporté sa 35e victoire sur le cirque blanc en devançant l'Italienne Marta Bassino - à gauche - qui termine deuxième et la Suédoise Sara Hector - à droite - qui a pris la troisième place (© KEYSTONE/AP Photo/Robert F. Bukaty).

Lara Gut Behrami a remporté le géant de Killington. La Tessinoise, qui signe sa 35e victoire en Coupe du monde, a devancé Marta Bassino de 0''07 et Sara Hector de 0''20.

On a l'habitude de dire que quand son ski de géant va, tout va. Eh bien Lara Gut Behrami a posé les bases pour sa saison 2022/23. Après un début de saison tronqué, cela valait la peine d'attendre. Laurent Morel de skiactu.ch a rencontré la skieuse de Comano.

Lara Gut Behrami35 victoires en Coupe du Monde

Parfaitement posée sur ses lattes, la Tessinoise a dompté une piste qui ne lui a jamais vraiment convenu par le passé.

Lara Gut Behrami35 victoires en Coupe du Monde

Dans un Vermont balayé par le vent, la skieuse de Comano a su tirer son épingle du jeu et éviter de retomber dans ses travers habituels. Au lieu d'abuser du drift, elle a su l'utiliser avec intelligence, notamment sur le bas de la piste et sa pente à 67%.

Ce cinquième succès en géant est tout de même inattendu pour la championne du monde. Parce que Sara Hector possédait 0''43 de bonus au terme de son premier passage. Seulement lors de la deuxième manche, la championne olympique suédoise a cédé du terrain tout au long du parcours.

Le résultat d'ensemble des Suissesses n'est pas si mauvais avec cinq autres filles dans les points. Wendy Holdener ne s'en sort pas si mal que ça avec sa 16e place. Résultat encourageant aussi pour Andrea Ellenberger, finalement 19e.

Il y a en revanche encore du travail à faire pour Michelle Gisin. L'Obwaldienne doit s'adapter à son nouveau matériel. Seulement 17e de la première manche, la double championne olympique du combiné n'a pu améliorer son rang. Bien au contraire. Elle a échoué à la 25e place.

A égalité avec son illustre compatriote, Simone Wild a de quoi être frustrée. La Zurichoise aurait pu remonter quelque peu au classement sans une immense faute sur le bas du tracé. Sans vitesse, Wild a fini 28e. Trentième du premier run et qualifiée par les poils, Camille Rast a grappillé quelques rangs pour finalement se classer 21e.

A noter les premiers points (17e) pour l'Albanaise Lara Colturi, âgée d'à peine 16 ans (elle les a fêtés le 15 novembre). La fille de la championne olympique de Super-G à Salt Lake City en 2002 Daniela Ceccarelli est d'ailleurs la plus jeune skieuse à inscrire des points en Coupe du monde.

 

Texte: ATS/sport

Interviews: skiactu.ch

 

Continuer la lecture

Basketball

Les Lions sont venus à bout de Nyon en fin de match

Publié

le

Le meneur de jeu genevois du BBC Nyon Jeremy Jaunin, en bleu, a dû s'avouer vaincu face aux Lions de Gneève du capitaine Bryan Colon, en blanc; les visiteurs menaient encore de 6 points à moins de 10 minutes de la fin (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Les Lions de Genève n'ont fait la différence que lors des dix dernières minutes du match face au BBC Nyon (77-71).

Les basketteurs du Grand-Saconnex ont remporté face au BBC Nyon leur quatrième victoire lors des cinq derniers matches samedi à la Salle du Pommier devant 1350 spectateurs, confirmant ainsi leur bonne forme actuelle. Mais ce succès a été long à se dessiner. Ils n'ont fait la différence que lors des dix dernières minutes de la partie. L'équipe de La Côte qui n'a gagné que deux fois en huit rencontres, a longtemps mené au score. Après une et vingt secondes dans le quatrième quart, l'ex-meneur de jeu des Lions Jeremy Jaunin et ses coéquipiers comptaient encore six points d'avance (62-56) d'avance. Les joueurs d'Alain Attalah n'ont définitivement repris l'avantage qu'à deux minutes et trente-huit secondes de la fin de la partie. Le capitaine Bryan Colon, arrivé cet été, s'est une nouvelle fois montré le plus adroit de son équipe en marquant vingt-deux points.

 

Continuer la lecture