Rejoignez-nous

Sport

Martina Hingis quitte pour de bon les courts

Publié

,

le

C’est une légende du tennis qui se retire.

Martina Hingis quitte pour de bon cette fois l’univers de la petite balle jaune sur le court.
La Suissesse termine sa carrière sur une demi-finale de double aux Masters à Singapour. Celle qui est aujourd’hui numéro une mondiale en double restera dans l’histoire du sport avec plusieurs records, dont celui d’avoir été la plus jeune no 1 mondiale à 16 ans et 6 mois.
Martina Hingis a remporté à ce jour 25 tournois du Grand Chelem en simple, en double et double mixte. Elle a également été engagée avec l’équipe nationale de Fed Cup.
Christiane Jolissaint est la cheffe de la délégation de la Fed Cup pur Swiss Tennis, elle gardera un souvenir ému de Martina Hingis:

Christiane Jolissaint
Cheffe de la délégation de la Fed Cup pur Swiss Tennis
Christiane Jolissaint Cheffe de la délégation de la Fed Cup pur Swiss Tennis

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Equipe de Suisse

Silvan Widmer : de remplaçant à joueur-clé

Publié

le

Titularisé à Bakou contre la Turquie, Silvan Widmer pourrait jouer un rôle-clé contre la France (© KEYSTONE/Jean-Christophe Bott).

Si Silvan Widmer n'est pas ni même un titulaire indiscutable de l'Equipe de Suisse, lundi en huitièmes de finale contre la France, l'Argovien pourrait être appelé à jouer un rôle-clé, en raison de son duel avec la superstar Kylian Mbappé.

Silvan Widmer, c'est un peu l'histoire d'un mec passé sous le radar de l'équipe nationale pendant des années. Ses débuts, il les a faits en 2014. C'était le troisième match de la Suisse sous la direction de Vladimir Petkovic à St-Marin. Depuis ce jour, il n'a ajouté que 17 apparitions supplémentaires en un peu moins de sept ans. La plupart du temps, Widmer était le no 3 du flanc droit de la défense, derrière Stephan Lichtsteiner et Michael Lang. Du coup, Petkovic n'a emmené le défenseur du FC Bâle ni à l'Euro 2016 ni à la Coupe du monde 2018.

Cela devait être à nouveau le cas lors de cet Euro, avec un rôle tout désigné de soutien. Petkovic a fait confiance à Kevin Mbabu, avant que Widmer ne devienne peut-être le seul "gagnant" du point de vue suisse lors du deuxième match contre l'Italie. Sa performance d'une demi-heure au terme d'un match au goût amer a été récompensée par la "Gazzetta dello Sport" par la seule note suffisante dans les rangs helvétiques. Quatre jours plus tard, Widmer était titulaire contre la Turquie et il a pu dire au sortir de cette victoire: "Je suis fier de ma performance."

Le plus grand match de sa carrière

Lundi, Widmer va jouer un match qui, selon lui, "sera le plus grand match de ma carrière, si je joue vraiment". Parce que le huitième de finale de Bucarest se disputera face aux champions du monde français et leurs superstars Kylian Mbappé, Antoine Griezmann et Karim Benzema. Et logiquement, on peut dire qu'il s'agira du plus grand défi de la carrière de l'Argovien.

Joueur défensif sur le flanc droit, Widmer sera impliqué dans les duels avec Mbappé, le champion du monde'18 pour lequel le Paris Saint-Germain a mis cent-quarante-cinq millions d'euros sur la table il y a trois ans pour le faire quitter Monaco. "Il y a un peu de crainte", admet Widmer. Mais le fait d'affronter des adversaires de tout premier plan peut se transformer en avantage: "Nous voyons Mbappé et les autres Français chaque semaine en Ligue des champions. Nous connaissons leurs forces, mais aussi leurs faiblesses. On n'a pas besoin de faire des analyses individuelles détaillées."

Dans ce duel face aux champions du monde, Widmer compte également sur l'expérience acquise en Ligue des Nations l'automne dernier lors des matchs contre l'Allemagne et l'Espagne. "J'ai prouvé là-bas que je pouvais suivre, plus que ça même." Contre l'Allemagne, il a même réussi à marquer le but du 1-1 à Bâle.

Un avantage pour les Helvètes?

La clef du succès ne sera pas seulement d'avoir la bonne tactique ni une volonté de gagner à toute épreuve, mais d'être dans la meilleure condition physique possible avec un quatrième match en dix-sept jours (pour les Français ce sera le quatrième match en quatorze jours). Widmer y voit d'ailleurs des avantages pour la Suisse. Il n'a par exemple joué que 26 matches avec Bâle la saison dernière, en partie à cause d'une blessure à la fin de l'hiver. Kylian Mbappé a de son côté disputé 47 rencontres avec le PSG, tandis qu'Antoine Griezmann en a même joué 51 avec Barcelone.

"Ce n'est pas sain, juge Widmer. Mon ami Bruno Fernandes (réd: le joueur de Manchester United avec lequel il a joué à Udinese) a fait environ septante matches. Il avait l'air épuisé à la télé." Et dans le camp suisse? "Aucun signe de fatigue, conclut-il. Nous avons de l'envie et les capacités, nous voulons prouver que nous pouvons réussir quelque chose."

Continuer la lecture

Sport

La Genevoise Nikita Ducarroz retenue pour les JO en BMX Freestyle

Publié

le

La Genevoise Nikita Ducarroz fait partie du programme Team Genève depuis 2020 [Team Genève / © Peter Kittler]

Nikita Ducarroz s'envolera pour les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet au 8 août) pour y représenter en BMX Freestyle. La Genevoise de 24 ans fait partie de la sélection suisse annoncée jeudi par Swiss Olympic via un communiqué

Devenue vice-championne du monde en juin dernier à Montpellier (F), Nikita Ducarroz, qui a grandi en Californie, pourrait même faire partie des prétendantes pour une médaille. Son palmarès complet est disponible sur son site internet.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nikita Ducarroz (@nikita.ducarroz)

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

France: beaucoup de qualités, mais aussi des questions

Publié

le

Opposés à Ruben Dias (à gauche) et Renato Sanches, N'Golo Kante (en blanc) et la France n'ont pas toujours donné l'impression de maitriser leur sujet à Budapest, que ce soit contre le Portugal mercredi ou contre la Hongrie le samedi précédent (© KEYSTONE/EPA/Zsolt Szigetvary HUNGARY OUT)

Adversaire de l'Equipe de Suisse en huitièmes de finale de l'Euro lundi à Bucarest, la France a terminé en tête du groupe F, le plus relevé de la compétition. Mais malgré cela, tout n'est pas encore être au point chez les Bleus.

Après les trois matches - un succès contre l'Allemagne (1-0), deux nuls face à la Hongrie (1-1) et le Portugal (2-2) -, il subsiste plus de questions que de réponses, a écrit L'Equipe dans son compte-rendu de la rencontre face aux champions d'Europe 2016. Didier Deschamps a procédé à quelques changements à chaque match, parfois par sa propre volonté et d'autres par obligation.

Il a aussi modifié légèrement son système. Antoine Griezmann a parfois joué derrière les deux attaquants, et par moments sur une ligne avec Kylian Mbappé et Karim Benzema. La France est un champion du monde qui recherche encore la formule idéale. Quelle est la tactique privilégiée par le sélectionneur, les contres rapides ou une construction soignée du jeu?

Au final, même sans avoir pleinement convaincu, la France a atteint son objectif: finir première de son groupe. Cela montre bien la qualité de l'effectif à disposition, dont la valeur est supérieure au million de francs.

Le gardien

Hugo Lloris (34 ans) est incontesté en France. Le portier de Tottenham a fêté sa 128e sélection mercredi. Mais il peut s'estimer heureux d'être allé au bout de la rencontre. Il aurait pu, ou même dû, écoper d'un carton rouge pour sa sortie non maîtrisée sur Danilo. Au sein de l'équipe de France, Lloris est considéré comme l'homme des arrêts importants. Dans cet Euro, il n'a pas encore pu confirmer ce statut.

La défense

Top dans la charnière, flop sur les côtés. Le résumé est sans doute un peu trop extrême, mais il y a quand même une part de vérité. Au centre, la paire composée de Raphaël Varane et Presnel Kimpembe a convaincu par sa complémentarité, le premier étant en couverture et le second allant le plus souvent dans les duels. Tous deux sont excellents dans le jeu aérien.

Par contre, les côtés constituent un chantier pour Deschamps. A droite, Benjamin Pavard a été laissé au repos contre le Portugal après avoir été touché à la tête lors des deux rencontres précédentes. Son remplaçant Jules Koundé (FC Séville), défenseur central de métier, a connu des difficultés à s'adapter à ce nouveau poste.

A gauche, le titulaire Lucas Hernandez (Bayern Munich) est gêné par un genou depuis des semaines. Il ne peut pas amener autant que d'habitude sur le plan offensif. Sorti par précaution à la pause mercredi, il a vu son remplaçant Lucas Digne tenir sept minutes avant de devoir jeter l'éponge. C'est le milieu Adrien Rabiot qui a fini la rencontre comme latéral gauche.

Le milieu

Paul Pogba est l'homme des ouvertures décisives. Il trouve souvent ses attaquants grâce à des passes brillantes. Le joueur semble bien plus à l'aise avec les Bleus que dans son club de Manchester United. Il dirige, il motive et s'affirme comme le leader de l'équipe.

Néanmoins, son duo avec N'Golo Kanté a encore un certain potentiel d'amélioration. Le joueur de Chelsea, exceptionnel en fin de saison avec le club londonien qui a gagné la Ligue des champions, n'a pas retrouvé toute l'intensité qui le caractérise.

Le troisième homme dans ce secteur est soit Rabiot soit Corentin Tolisso. L'avantage va à Rabiot, qui a été bon contre l'Allemagne alors que Tolisso a déçu face aux Portugais.

L'attaque

La France a sur le papier une attaque royale, qui a déjà démontré son potentiel même si elle n'a pas encore vraiment explosé. Mbappé a montré sa vitesse et ses qualités techniques, mais il attend encore son premier but dans la compétition.

Le revenant Benzema a marqué les deux buts contre le Portugal alors que Griezmann avait égalisé face aux Hongrois. Mais les deux hommes ont un peu de peine à se trouver sur le terrain. Les automatismes manquent, ce qui est logique après la longue absence du Madrilène en sélection. Mais les Suisses sont avertis: la carburation risque de s'améliorer au fil des jours, et cela pourrait faire mal.

Continuer la lecture

Football

Super League: Sion – Servette dès la première journée

Publié

le

Les joueurs de Sion préparent déjà la reprise du championnat (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Servette et le FC Sion s'affronteront dès la reprise du championnat

Il y aura un derby romand dès la première journée de Super League. Sion recevra en effet Servette dimanche 25 juillet. La veille, les Young Boys entameront la défense de leur titre à Lucerne.

Ce déplacement du champion sur la pelouse du vainqueur de la Coupe sonnera les trois coups de la saison. Plus tard ce samedi 24 juillet, Lausanne-Sport accueillera Saint-Gall.

Les autres prochains affrontements entre formations romandes sont prévus lors de la 6e journée entre Lausanne-Sport et Sion (dimanche 12 septembre), puis le samedi 25 septembre (8e journée) pour le derby lémanique entre Servette et le LS. La première phase du championnat s'achèvera le week-end des 18-19 décembre, la reprise étant fixée au week-end des 29-30 janvier prochains.

Le calendrier de la première journée

Samedi 24 juillet

18.00: Lucerne - Young Boys.
20.30: Lausanne-Sport - Saint-Gall.

Dimanche 25 juillet
14.15: Lugano - Zurich.
16.30: Sion - Servette, Grasshoppers - Bâle.

 

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Dylan Chuat, le Genevois prometteur de l’escalade sportive suisse

Publié

le

En plein boom auprès du grand public, l'escalade sportive a également son représentant genevois en équipe de Suisse. A 20 ans, Dylan Chuat possède déjà un palmarès national fourni et a déjà des objectifs clairs: se qualifier pour les Jeux olympiques de 2024 et réussir à vivre de la pratique de son sport. 

Dylan Chuat pratique depuis une douzaine d’année l’escalade sportive.  Et si ce sport a longtemps été une niche, il s’ouvre au grand public avec plusieurs salles différentes qui ont vu le jour à Genève et en Suisse romande. De quoi réjouir Dylan Chuat

Dylan Chuat
Membre de l'équipe suisse d'escalade
Dylan ChuatMembre de l'équipe suisse d'escalade

 

L’escalade fera son apparition aux Jeux olympiques de Tokyo et sera également présente en 2024 à Paris. Si Dylan Chuat ne s’envolera pas pour le Japon, il vise une qualification pour 2024. Deux disciplines de l’escalade seront présentées dans 3 ans, la vitesse d’un côté et de l’autre, une formule combinée entre le bloc et la voie, pour résumer une version sprint et une version longue de l’escalade.

Et d’une certaine manière, le grimpeur genevois a commencé sa préparation en novembre dernier aux championnats d’Europe à Moscou avec un objectif: le tournoi qualificatif qui aura lieu en 2023.

Dylan Chuat
Membre de l'équipe suisse d'escalade
Dylan ChuatMembre de l'équipe suisse d'escalade

 

Rebelote avec la manche de coupe du monde qu’il dispute ces jours à Innsbruck en Autriche puis une semaine plus tard, il sera à Villars-sur-Ollon dans le canton de Vaud pour une nouvelle manche de la Coupe du monde.

Dylan Chuat
Membre de l'équipe suisse d'escalade
Dylan ChuatMembre de l'équipe suisse d'escalade

 

A Innsbruck, Dylan Chuat a d'ailleurs franchi pour la première fois de sa (jeune) carrière l'étape des qualifications en voie. Il a terminé 24e des qualifications (sur 26 qualifiés). Place jeudi aux qualifications en bloc. Le programme sur le site de l'événement.

Dylan Chuat a déjà un beau palmarès national, devenu champion suisse en voie l’an passé, il a conservé son titre de vice-champion suisse en bloc il y a quelques semaines. Mais il le reconnait volontiers, grimper à domicile comme ce sera le cas à Villars reste particulier.

Dylan Chuat
Membre de l'équipe suisse d'escalade
Dylan ChuatMembre de l'équipe suisse d'escalade

A 20 ans, Dylan Chuat n’est qu’à l’aube de sa carrière en élite et ne vit pas de son sport mais ne cache pas son ambition d’y parvenir un jour.

Dylan Chuat
Membre de l'équipe suisse d'escalade
Dylan ChuatMembre de l'équipe suisse d'escalade

Pour ceux qui souhaiteraient suivre les performances sportives de Dylan Chuat, il est très actif sur son compte Instagram.

Continuer la lecture