Rejoignez-nous

Basketball

Les Lions dévorent Monthey dans une salle vide

Publié

,

le

Seul contre tous, le joueur genevois Michel-Ofik Nzege, au centre en noir et rouge, prend le dessus sur Victor Desponds, Nelson Moke et le top scorer des Sangliers Chad Timberlake, illustre le fait que les Lions comptent bien tenir le haut du panier cette saison (© KEYSTONE/Laurent Gillieron).

Privés de compétition pendant trois semaines en raison des aléas dus au coronavirus, les Lions de Genève ont livré une prestation rugissante face au BBC Monthey (89-48) dans un match qui s'est joué à huis clos après l'arrêté du Conseil d'Etat valaisan mercredi.

Les basketteurs du Grand-Saconnex n'ont pas fait les choses à moitié! Privés de reprise, d'abord à cause de la rétrogradation des Vevey Riviera Lakers en Première Ligue Nationale (le championnat de Swiss Basketball League ne se jouant plus qu'à neuf équipes), puis de la quarantaine imposée aux Tigres de Lugano, ils avaient faim de compétition. Malgré une nervosité bien compréhensible, ils ont dominé leur sujet, ne faisant qu'une bouchée des Sangliers bas-valaisans. Ils ont fait main basse sur chacun des trois premiers quarts-temps (22-12, 26-13, et surtout 27-5 pour le troisième!) avant de relâcher quelque peu la pression au cours des dix dernières minutes (14-18). Les Lions se sont ainsi parfaitement rachetés de la défaite subie lors de Super Coupe début octobre face à Fribourg Olympic (58-73).

Mikaël Maruotto: "on était un peu nerveux..."

L'ancien joueur montheysan n'était pas le moins satisfait. Et même si ça peut paraître difficile à croire, il avoue avoir eu un peu d'appréhension avant la partie ; Julien Trachsel de Radio Chablais l'a rencontré.

Mikaël MaruottoAilier des Lions de Genève

 

La principale enseignement (et satisfaction!) de ce match de reprise est, en plus de la très nette victoire, que les rouages semblent déjà bien huilés et que le jeu collectif est déjà au point.

Mikaël MaruottoAilier des Lions de Genève

 

Quatre joueurs à points et plus

Une satisfaction qui découle de la qualité du jeu collectif présenté est que les dix joueurs alignés sur le parquet de la Salle du Reposieux ont tous (sans exception) inscrit leur nom au tableau des marqueurs. La palme revenant à l'arrière shooter américain Timothy Derksen qui a suivi son entraîneur en provenance de Fribourg Olympic (dix-neuf points), suivi de l'ailier genevois Michel-Ofik NZege, du tireur d'élite tessinois Roberto Kovac et du meneur de jeu lituanien Donatas Sabeckis (tous trois avec dix unités à leur actif). L'ancien joueur du BBC Monthey Mikaël Maruotto (véritable street shooter aux dires de Daniel Goethals, entraîneur d'Union Neuchâtel) se "contentant" de neuf points marqués. Le fait que le total des félins de la République avoisine les nonante points, mais qu'aucun joueur n'en a - à lui seul - inscrit vingt, souligne peut-être (ça demande encore confirmation) l'importance prépondérante du jeu collectif au sein de cette cuvée 20-21 des Lions de Genève...

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Basketball

Les Lions de Genève veulent rebondir contre Fribourg Olympic

Publié

le

Trois semaines après leur élimination en quarts de finale de la Coupe de Suisse, Jeremiah Paige, en blanc, et les Lions retrouvent Arnaud Cotture, en bleu, et Fribourg Olympic (© KEYSTONE/Martial Trezzini/archives).

Battus à Monthey mercredi soir (71-77), les Lions de Genève veulent retrouver des couleurs samedi (18h) face à Fribourg Olympic. 

La défaite des Lions de Genève sur le parquet du Reposieux face au BBC Monthey Chablais (71-77) est de celle qui fait mal, ce d'autant plus qu'elle intervient quatre jours après celle subie face à Massagno lors du final four le samedi précédent à la Salle du Pierrier. Cette issue d'autant plus rageante pour les basketteurs du Grand Saconnex qu'ils menaient d'un point à la mi-temps (38-37) et surtout de dix points à la fin du premier quart temps (23-13).

1'41'' pour égaliser

Mais les Montheysans n'ont eu besoin que d'une minute et quarante-et-une secondes pour égaliser lors du deuxième quart perdu (15-24), comme le troisième (15-22). Une immense déception pour Clayton Le Sann. Ludovic Turin de Radio Chablais a rencontré l'ancien joueur des Sangliers bas-valaisans (mais qui a fait ses classes à Bernex et à Meyrin, avant de jouer quelques matches avec les Lions) juste après la partie...

Clayton Le SannMeneur de jeu des Lions de Genève

 

Chassé-croisé dans le dernier quart

A l'heure de l'analyse, on se rend compte que le dernier quart temps a été des plus disputé avec un véritable chassé-croisé. En retard de six points, les Lions sont progressivement revenus dans la partie pour reprendre l'avantage (67-66) à cinq minutes et vingt-cinq secondes de la fin grâce notamment à leur Américain Erik Thomas qui a inscrit cinq points en l'espace de trente-sept secondes, mais les visiteurs ont une nouvelle fois cédé sur la fin.

Les Lions n'ont pas démérité

A noter la performance XL de John Chandler, auteur de vingt-six points pour la formation chablaisienne. Du côté genevois, Jeremiah Paige (auteur dix-sept points), Bryan Colon (16) et Erik Thomas (15) se maintiennent à un niveau de performance des plus respectables. Au vu de ces statistiques, l'équipe d'Alain Attalah n'a pas démérité.

 

Clayton le Sann, n° 11, et Denzel Tchougang, n° 9 au centre, opposé ici à l'ex-Lion Marc Seylan, en bleu, font la grimace après leur défaite à Monthey mercredi soir; mais ils comptent bien rebondir rapidement (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi/archives).

 

Tout pour le championnat

Samedi (18h), les Lions retrouveront Fribourg Olympic sur leur route trois semaines après la nette défaite (53-77) en quarts de finale de la Coupe de Suisse. Après la défaite face à Massagno (66-76) en demi-finale de la Coupe de la Ligue, ils n'ont atteint/n'atteindront aucune finale dans les deux compétitions par élimination directe. Le championnat reste donc leur unique chance de bien terminer la saison...

 

 

Continuer la lecture

Basketball

Sefolosha: "Il faut savoir s'écouter"

Publié

le

Thabo Sefolosha forcément du déroulé de cette finale de la Coupe de la Ligue (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Vevey n'est pas parvenu à remporter la finale de la Coupe de la Ligue à Clarens. Les Vaudois, battus 73-69 par Massagno, ont en plus dû composer avec la blessure à la cuisse de Thabo Sefolosha.

"On a manqué d'expérience." Le capitaine veveysan Jonathan Dubas n'a pas besoin d'épiloguer. En quelques mots, il a mais les mots sur les maux de son équipe en finale. Face aux frères Mladjan, Isaiah Williams et Juwann James, les Vaudois ont notamment manqué de roublardise.

Et l'absence de Thabo Sefolosha, touché à la cuisse droite durant le deuxième quart, n'a rien arrangé sur ce plan. Monstre d'expérience, le premier joueur suisse en NBA aurait certainement pu calmer ses coéquipiers sur le terrain, mais on ne refait pas l'histoire. "J'en saurai plus lundi, a expliqué Sefolosha en conférence de presse. Je ne voulais pas tricher et aller sur le parquet en étant trop loin d'un niveau satisfaisant. Ca fait quelques jours que j'ai ce petit souci. Est-ce que ça aurait changé quelque chose si j'avais moins joué samedi (réd: plus de 33 minutes)? Je ne pense pas. On avait envie de tout donner pour nos supporters, mais il faut savoir s'écouter."

La frustration de Thabo Sefolosha

Très critique envers ses performances, Sefolosha a reconnu que même au cours de ses 13'35 sur le terrain, il n'était guère satisfait: "Je n'ai pas beaucoup aidé l'équipe, je manquais de coffre." Mais l'ancien joueur des Chicago Bulls espère bien que la demi-finale de Coupe de Suisse qui s'annonce aux Galeries du Rivage sera le théâtre d'une belle revanche. Même état d'esprit chez Jonathan Dubas, très affecté par cette défaite dans une salle presque entièrement acquise aux Vaudois.

Ce que tous les acteurs ont relevé c'est l'atmosphère bouillante dans cette salle du Pierrier qui a vibré et redonné ses lettres de noblesse au basket helvétique. Il est évident que la présence de Vevey et de Sefolosha a donné un sérieux coup de boost à la compétition. "Ca manquait à la Suisse, a noté le coach veveysan, Niksa Bavcevic. On doit profiter de ça et faire grandir l'intérêt de ce sport. (il sort une médaille de sa poche) Et celle-là je la garde pour le président Nathan Zana. Il faut plus de gens comme lui dans le basket suisse."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Basketball

SBL Cup : héroïques, les Lions battus de justesse par Massagno

Publié

le

Bryan Colon, en noir, qui déborde Alexander Martino, en blanc et rouge, et les Lions ont cédé en toute fin de match face à Massagno lors de la première demi-finale de la Coupe de la Ligue (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO).

Le score (66-76) est trompeur: les Lions de Genève ont mené la vie dure à Massagno qui n'a égalisé qu'à 1'47'' de la fin avant de creuser l'écart sur des lancers-francs et des paniers à 3 points.

Les Lions de Genève ont dominé leurs adversaires du Sud du Tessin durant les trois-quarts du match avant de baisser pied légèrement lors du quatrième quart temps et même de perdre pied lors des deux dernières minutes. Seul le tout début de match leur a paru difficile: après cinq minutes, ils étaient menés 4-11. Ils ont ensuite nettement pris le dessus lors des cinq suivantes (15-3) pour mener de cinq points au terme du premier quart. Lors des trois cents secondes qui ont suivi, les supporters des Lions semblaient vivre un rêve avec une avance d'onze points. D'un côté, ils captaient tous les rebonds et fermaient parfaitement la raquette pour obliger leurs adversaires à tirer de loin avec une réussite très relative. De l'autre, ceux-ci sont montraient alors maladroits sur leurs lancers-francs.

Après un temps mort toutefois, la formation de Gubitosa a retrouvé des couleurs pour revenir dans la partie grâce notamment aux frères Mladjan (neuf points à eux deux).

11 points d'avance pour les Lions à 8'32'' de la fin

En avance de deux points à la mi-temps, les joueurs d'Alain Attalah ont pourtant creusé l'écart durant le troisième quart pour mener 50-42 après trente minutes de jeu et même 55-44 à huit minutes trente deux secondes de la fin. Seulement plus le match avançait, plus les félins genevois perdaient du terrain. De 60-51 à la 35e, le score est passé à 67-64 à la 38e, Isaiah Williams obtenant l'égalisation à une minute et quarante-sept secondes de la sirène.

Isaiah Williams: 3 paniers à 3 points en 3 minutes

L'arrière shooteur américain (dix-sept points) a fait preuve d'une adresse remarquable en fin de partie (trois paniers à trois points en moins de trois minutes)  pour permettre à Massagno de recoller au score puis de passer devant avec trois paniers à trois points réussis sur ses trois dernières tentatives. Et comme Marko Mladjan (vingt-deux points) est monté en puissance au cours de la partie, les Luganais ont pu forcer la décision quand les basketteurs du Grand-Saconnex ont baissé pied.

Ainsi, la logique a été respectée au vu des forces en présence. Mais cette défaite et surtout cet écart de dix points ne rend pas justice à la remarquable prestation des Lions qui ont forcé le respect samedi en fin d'après-midi sur le Rivera Vaudoise.

"Une défaite qui fait mal !" Alain Attalah

La déception était immense dans le camp des vaincus. Le coach Alain Attalah paraissait particulièrement éprouvé au terme du match. A l'entendre, la baisse de concentration a été fatale à son équipe et il faut "apprendre de ce match."

Alain AttalahEntraîneur des Lions de Genève

 

"Notre meilleur match cette saison" Bryan Colon

Pour leur capitaine, il ne suffit pas de jouer trente-huit minutes, si on cède pendant les deux dernières. Il reste cependant très optimiste pour la suite et la fin de la saison, estimant que ce match constitue "une bonne base de travail".

Bryan ColonCapitaine des Lions de Genève

 

Sefolosha contre les frères Mladjan

A la recherche de son premier trophée, Massagno a l'occasion de se battre pour la SBL Cup dimanche. Les leaders de Swiss Basketball League affronteront les Vevey Riviera Lakers avec Thabo Sefolosha qui l'ont emporté sur Union Neuchâtel (75-60) lors de la seconde demi-finale...

Cet article a été publié automatiquement, mis à jour, modifié et complété ultérieurement par la rédaction. Source : ats.

Continuer la lecture

Basketball

Coupe de Suisse : les Lions sans espoir face à Fribourg Olympic

Publié

le

Opposé ici à Boris Mbala, en bleu, le capitaine Bryan Colon, en blanc, a évolué très en dessous de son niveau habituel samedi face à Fribourg Olympic (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Elimination des plus décevantes pour les Lions de Genève qui n'ont pas eu la moindre chance en quarts de finale de la Coupe de Suisse face à Fribourg Olympic (53-77) samedi à la Salle du Pommier. Diminué, le capitaine Bryan Colon a été très loin de son rendement habituel.

Les Lions ont sérieusement manqué de mordant face aux ogres fribourgeois samedi. Résultat: un net revers et une absence presque totale de suspense. Les visiteurs menaient déjà de vingt-sept points à la mi-temps (45-18). C’est surtout au deuxième quart temps (perdu 4-25) que les Lions ont laissé leurs adversaires s’envoler au tableau d'affichage. Une manque d'agressivité (une seule faute commise en dix minutes!) que les joueurs eux-mêmes peinaient à expliquer.

Noé AnabirAilier des Lions de Genève

 

"Fribourg comme à la maison!"

Après vingt minutes de jeu, tout était déjà dit. Mais les Lions ont tenu à montrer une réaction devant les 1'100 spectateurs venus les soutenir.

Noé AnabirAilier des Lions de Genève

 

Alain Attallah harangue ses troupes. En vain: les Lions ont manqué de mordant face aux détenteurs du trophée surtout en première mi-temps (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

 

C'est surtout le jeu présenté qui est embarrassant pour les basketteurs du Grand-Saconnex et leur coach.

Alain AttalahEntraîneur des Lions de Genève

 

Les excuses d'Alain Attalah

Reste que les Lions ont vécue une semaine très contrastée avec la très nette victoire sur les Starwings, l’une des moins bonnes équipes du moment, (99-65) mardi en Coupe de la Ligue avant de défier les ogres fribourgeois lors de l'autre compétition à élimination directe. Une situation pas nécessairement facile à gérer. Mais pour le mentor égyptien, l'affaire est claire: pas d'excuses pour les joueurs, mais des excuses vis-à-vis du public...

Alain AttalahEntraîneur des Lions de Genève

Bryan Colon: clé de voûte des Lions

Pour des raisons sportives (blessure à une main) et extra-sportives (urgence familiale), le capitaine Bryan Colon n'a pas pu donner sa pleine mesure lors de ce quart de finale (il n'a inscrit qu'un seul point sur un lancer-franc, alors que sa moyenne est supérieure vingt points par match cette saison en championnat). L'occasion de se poser la question de la dépendance des Lions à leur top scorer...

Alain AttalahEntraîneur des Lions de Genève

 

Continuer la lecture

Basketball

Coupe de Suisse : les Lions s'attaquent à Fribourg Olympic

Publié

le

Le Fribourgeois Thomas Jurkovitz, en blanc, est prêt à défier Olympic samedi en Coupe de Suisse (© KEYSTONE/Anthony Anex).

96 heures après leur qualification pour le Final Four de la Coupe de la Ligue face aux Starwings (99-65), les Lions de Genève défient les ogres fribourgeois qui sont revenus à leur meilleur lors du choc de ce début d'année. 

C'est LE choc de ce début d'année: les Lions de Genève défient Fribourg Olympic en quarts de finale de la Coupe de Suisse samedi (18h) à la Salle du Pommier. Quatre jours après leur (très) nette victoire sur les Starwings (99-65) en quarts de finale de la Coupe de Ligue mardi à la Salle du Pommier, les basketteurs du Grand-Saconnex s’attaquent aux ogres fribourgeois. Ceux-ci sont revenus à leur meilleur niveau après quelques couacs, notamment en SBL Cup (où ils ont connu l'élimination au même stade de la compétition face à Union Neuchâtel dans leur salle le 20 décembre). Un adversaire redoutable que les Lions sont prêts à défier malgré une préparation raccourcie.

Thomas JurkovitzArrière-shooteur des Lions de Genève

 

Par ailleurs, les Lions forment aussi une équipe de plus en plus compétitive après un début de saison marqué par des blessures à répétition. Etat des lieux

Thomas JurkovitzArrière-shooteur des Lions de Genève

 

Les Lions auront donc leur carte à jouer à l'image de Thomas Jurkovitz qui doit tenir un rôle bien précis sur le plan défensif, mais il s'est longuement entraîné vendredi à l'issue de la séance d'avant-match pour travailler sa précision sur les tirs de loin notamment.

Thomas JurkovitzArrière-shooteur des Lions de Genève

 

Avant cette confrontation qui devrait attirer la grande foule au Pommier, le Fribourgeois a un message à adresser aux supporters de l'équipe genevoise.

Thomas JurkovitzArrière-shooteur des Lions de Genève

Continuer la lecture