Rejoignez-nous

Sport

Le GSHC gagne dans la douleur face à Rouen

Publié

,

le

Le Genève-Servette Hockey Club disputait hier soir (jeudi) son deuxième et dernier match du tournoi amical des Hockeyades dans la Vallée de Joux. Une rencontre face aux Dragons de Rouen, champions de France en titre, fessés 24 heures plus tôt 9 à 0 par le Lausanne Hockey Club.

Bien que victorieux au final 6-4, les Genevois se firent surprendre dans le premier tiers par deux fois en contre-attaque et par deux fois conclue par l'attaquant rouennais Anthony Guttig, auteur par ailleurs d'un quadruplé face au GSHC.

A 2-0 après 20 minutes, les Aigles ont su réagir et revinrent à égalité tout d'abord par John Fritsche puis Noah Rod avant que Jérémy Wick pour le 3-2 puis à nouveau John Fritsche pour le 4 à 3 ne puissent redonner l'avantage après chaque égalisation rouennaise.

Trop d'erreurs à la relance

Cette victoire aurait toutefois dû être mieux gérée par les Grenat mais il n'en fut rien, tant les Dragons de Rouen, bien que physiquement en dessous, bloquèrent les relances servetiennes et exploitèrent leurs rares occasions.

Au final, c'est une victoire dont le score importe peu, les Servettiens, bien qu'avec une certaine envie, manquent encore d'automatismes dans certaines actions et doivent impérativement corriger les erreurs à la relance.

Ils leur restent toutefois suffisamment de temps pour se corriger avant le début de la saison et à l'heure d'un premier bilan intermédiaire, le positif est à chercher au niveau de la profondeur de banc pour le capitaine Noah Rod.

Noah RodCapitaine du Genève-Servette HC

 

Hier soir, le meilleur joueur nommé fut Stéphane Patry, un joueur du crû né en l'an 2000 et qui fait ses armes avec la première équipe. Une situation vécue par Noah Rod il y a quelques années qui prend alors son rôle à coeur.

Noah RodCapitaine du Genève-Servette HC

 

Et justement, Noah Rod est le nouveau capitaine de la formation servettienne. Après deux matchs, il reste heureux d'écoper du "C" sur son maillot.

Noah RodCapitaine du Genève-Servette HC

 

Télégramme du match:

Genève-Servette - Dragons de Rouen 6-4 (0-2; 2-0; 4-2)

Centre Sportif de la Vallée de Joux: 777 spectateurs

Arbitres: Daniel Stricker, Ken Mollard, Stany Gnemmi, Steve Dreyfus

Buts: 2e Guttig 0-1, 12e Guttig (Deschamps) 0-2, 27e Fritsche (Tömmernes, Patry) 1-2, 31e Rod (Richard, Völlmin) 2-2, 44e Wick (Douay, Richard/à 5vs4) 3-2, 51e Guttig 3-3, 54e Romy (Bezina) 4-3, 57e Fritsche (Lazarevs / à 5vs4) 5-3, 60e Guttig (à 5vs4) 5-4, 60e Richard (Vukovic / cage vide) 6-4

Pénalités: 2x2'+1x5'+20' (Petschenig) contre Genève-Servette et 5x2'+1x5'+20' (Roy) contre Rouen

Genève-Servette: Mayer, Tömmernes, Fransson, Petschenig, Bezina, Antonietti, Vukovic, Völlmin, Patry, Romy, Richard, Berthon, Bozon, Rod, Kast, Douay, Riat, LAzarevs, Fritsche, Wick, Smirnovs

Rouen: Pintaric, Brodeur, Dusseau, Chakiachvili, Mäkinen, Langlais, Roy, Cantagallo, Ritz, Caron, Guttig, Colotti, Koivisto, Lamperier, Deschamps, Reynaud, Bedin, Miklik, Thinel, Aleardi, Nesa

@SebTelley

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Coupe de Suisse : 9e sacre pour Chênois qui triomphe du LUC

Publié

le

Les volleyeurs de Chêne ont fêté leur 9e sacre en Coupe de Suisse avec leurs supporters venus en nombre samedi à Winterthour (© KEYSTONE/Christian Merz),.

Chênois a remporté la finale de la Coupe de Suisse à Winterthour contre un rival lémanique Lausanne Université Club emprunté (3-1). Il s'agit du neuvième trophée pour les banlieusards genevois.

Premiers du classement à l'issue du tour qualificatif de Ligue Nationale A, les volleyeurs de Chêne ont au moins atteint l'un de leurs objectifs de la saison avec ce sacre après avoir en demi-finale des play-off contre Amriswil. Mais il s'agit bien plus que d'un lot de consolation. La Coupe se refusait aux pensionnaires de Sous-Moulin depuis dix-sept ans.

Jovan DjokicCapitaine de Chênois Volley

Plus expérimentés, les joueurs de Marco Camperi ont affiché une nette supériorité face à des adversaires aux abois. C'est au premier et au troisième sets qu'ils se sont montrés les plus dominateurs: ils ont ainsi bénéficié à chaque d'onze balles de sets. Lausanne n'a pu espérer qu'au deuxième set quand Chênois, après avoir très nettement remporté la première manche (25-15), s'est quelque peu laisser aller, perdant le fil pour s'incliner (22-25). Emmenés par Dejan Radic et Strahinja Brzakovic, leurs excellents renforts étrangers, les Genevois ont tout de suite réagi après l'égalisation pour tourner le match. Avec un score passé de 8-5 à 16-6 au troisième set et de 5-4 à 12-6 dans la quatrième manche, ils ont fait la différence et se sont assuré leur deuxième succès en Coupe face au LUC après celui de 1994.

Parmi les joueurs les plus en vue, le passeur Robin Rey qui a sans doute joué son dernier match au plus niveau. Médecin en formation, il entend se consacrer totalement à sa profession. Ce trophée a d'autant plus de saveur pour lui...

Robin ReyPasseur de Chênois Volley

 

Continuer la lecture

Football

La victoire et rien d'autre pour l'équipe de Suisse

Publié

le

La victoire et rien d'autre pour l'équipe de Suisse face au Bélarus (© KEYSTONE/PATRICK STRAUB)

La note artistique importe peu, seule la victoire compte: tel est le message délivré par Murat Yakin et Silvan Widmer à la veille des trois coups de la Suisse dans le tour préliminaire de l'Euro 2024.

"Nous avons cette semaine organisé un séminaire interne avec les joueurs. Nous sommes arrivés à une seule conclusion: il n'y a que les victoires qui vous font avancer !" A écouter les propos de Murat Yakin, la grande révolution n'est pas pour demain. Malgré l'humiliation du huitième de finale de la Coupe du monde, Murat Yakin restera cet entraîneur pragmatique qui ne recherche que l'efficacité quitte à dérouter parfois son monde.

Ce samedi (18h) dans le huis clos de Novi Sad face au Bélarus, le sélectionneur demandera de "faire preuve de patience face au bloc adverse et de bien défendre sur les balles arrêtées." "Nous avons étudié le Bélarus lors de ses rencontres de l'an dernier en Ligue des Nations. Comme toutes les équipes, cette sélection peut être dangereuse si on la laisse jouer, explique-t-il. A nous d'imposer notre football, de gagner les duels en un contre un et de forcer la réussite dans la surface adverse."

Trois pour une place

Breel Embolo sur le flanc - "sa blessure au genou s'est aggravée au fil des jours", précise Murat Yakin -, la Suisse devra évoluer avec un nouveau no 9 à Novi Sad. Qui tiendra le rôle du Monégasque, buteur à quatre reprises lors des six derniers matches officiels de la sélection ? "Les jeux sont encore ouverts", glisse un Murat Yakin soucieux de ne pas dévoiler trop vite ses cartes.

Ils sont trois pour cette place de no 9. Entre Noah Okafor, présent à la Coupe du monde avec un temps de jeu limité toutefois à 45 minutes, le meilleur buteur de Super League Cedric Itten et Zeki Amdouni, remarquable avec le FC Bâle depuis le début de l'année, le choix que doit arrêter Murat Yakin n'est pas "simple". On veut croire toutefois que le sélectionneur cultive un petit penchant pour Amdouni...

"La page est tournée" Silvan Widmer

Avant cette rencontre de Novi Sad, Murat Yakin s'est rendu à Londres et à Manchester pour s'entretenir avec Granit Xhaka et Manuel Akanji. Il a également fait le voyage à Mayence pour une partie contre Mönchengladach qui lui a permis de rencontrer quatre de ses sélectionnés: Edimilson Fernandes, Silvan Widmer, Jonas Omlin et Nico Elvedi. Entretenir un tel contact avec les joueurs a sans doute aidé à panser les plaies du 6-1 contre le Portugal. "Il ne faut cependant pas regarder trop derrière soi", sourit toutefois Murat Yakin.

"La page est tournée" assure, pour sa part, Silvan Widmer, qui fut, faut-il le rappeler, le grand absent de ce huitième de finale en raison de cette maudite climatisation qui n'avait cessé de sévir lors de cette Coupe du monde. C'est son forfait qui avait incité Murat Yakin à opter pour une défense à trois.

Que l'on se rassure. L'Argovien est à nouveau opérationnel et l'Equipe de Suisse retrouvera ses fondamentaux à Novi Sad. "Cette campagne ne sera sans doute pas de tout repos. Nous serons parfois poussés hors de notre zone de confort, explique Silvan Widmer. Mais nous devons nous donner comme objectif de la maîtriser à la perfection."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le Coultre: "Je ne suis pas le premier sportif à qui ça arrive"

Publié

le

Simon Le Coultre acclamé comme il se doit (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Un retour parfait. A nouveau sur la glace après l'ablation d'un rein, Simon Le Coultre a participé au succès de Genève-Servette lors de l'acte V des quarts de finale des play-off contre Lugano (5-1).

C'était lui l'homme de la soirée. A l'heure où le service de presse du club genevois est passé prendre les demandes d'interview, le nom de Simon Le Coultre s'est imposé. Tous souhaitaient logiquement recueillir les impressions d'un joueur dont on avait annoncé la fin de saison au mois de février et qui a réussi un but et un assist lors de son retour.

"C'était une bonne soirée, un bon match de play-off, je me suis préparé dur pour arriver prêt ce soir", a commenté le Combier devant une belle brochette de micros. Le Vaudois a paru presque gêné que l'attention se tourne autant vers lui: "C'est l'équipe avant tout, c'est les play-off, on joue les uns pour les autres. Je n'ai pas envie d'attirer l'attention sur moi. Je veux juste jouer mon jeu et tout ira bien."

Mais tout de même, on ne parle pas d'un problème à un genou ou à une épaule, mais bien d'un organe interne qui a été retiré. "Je ne suis pas le premier sportif à qui cela arrive, a lancé le Vaudois dans le plus grand des calmes. Il y a eu un rugbyman et d'autres exemples de sportifs avant moi. Après c'est du travail mental et j'ai eu beaucoup de soutien de ce côté-là. Ca reste une passion, je voulais me préparer pour être là."

En play-off, on sait que le jeu se durcit et que les tensions sont exacerbées. Mais le numéro 90 des Grenat n'avait pas d'appréhension avant d'opérer son retour: "La peur d'un coup de canne mal placé? Non. J'ai vu que mon jeu avait changé, que je ne suis pas aussi physique qu'avant, mais ça va bien."

Si la surprise des 7135 spectateurs fut sans doute totale, Le Coultre savait qu'il allait revenir au jeu durant cette série: "Ca fait longtemps que je prépare ça. Les dernières semaines se sont bien passées, J'ai eu beaucoup de soutien de la part de ma copine et de ma famille." Et Simon Le Coultre de conclure avec humilité: "On a essayé de jouer la surprise. Tant mieux si le projecteur s'est braqué sur moi et que ça a aidé l'équipe en enlevant un peu de pression aux autres."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Bienne reprend l'avantage, Zurich Lions qualifiés

Publié

le

Le portier davos Sandro Aeschlimann intervient devant l'attaquant finlandais des Zurich Lions Juho Lammikko. (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Bienne a repris l'avantage 3-2 dans sa série de quart de finale des play-off de National League après son succès 3-1 contre Berne. Les Zurich Lions sont les premiers qualifiés pour les demi-finales.

Les Seelandais avaient peut-être fait le plus difficile après 34 secondes de jeu seulement ! Le temps que l'attaquant Jere Sallinen propulse le palet au fond de la cage alors que le portier Philipp Wütrich cherchait encore où il était dans la mêlée. Cette entrée en matière idéale a permis aux joueurs de l'entraîneur Antti Törmänen de pouvoir manoeuvrer avec un peu plus de largesse.

La partie a pris une tournure très favorable pour les Seelandais après le 2-0 signé Timo Kessler en supériorité numérique. Les joueurs de la capitale ont pu réduire le score par un superbe tir du revers dans la lucarne d'Oscar Lindberg (34e). Mais par la suite, le portier Säteri a tout renvoyé.

Les Biennois disposent de deux balles de match pour rejoindre les demi-finales. Mais ils savent que rien n'est gagné comme leur rappelle leur mésaventure de l'an dernier au même stade contre les Zurich Lions avec un avantage de 3-2 avant de se faire éliminer 4-3.

Les Lakers réagissent

Les Rapperswil-Jona Lakers ne sont pas morts. Les Saint-Gallois ont marqué le point de l'espoir avec leur victoire 4-1 sur Zoug. Ils ne sont plus menés que par 3-2 par les tenants du titre. Les Lakers s'étaient pourtant mis dans la difficulté en concédant l'ouverture du score aux Zougois par l'intermédiaire de Sven Leuenberger (11e). Mais cette fois-ci, les coéquipiers de Roman Cervenka se sont révoltés. Ils ont retourné la marque au cours de la deuxième période avec des buts de Gian-Marco Wetter (26e) et Yannick-Lennart Albrecht (31e) à 5 contre 4. L'ancien Zougois Dominic Lammer a coupé les derniers espoirs des hommes de Dan Tangnes avec le 3-1 à la 52e.

Les Zurich Lions n'ont pas laissé passer leur chance de se qualifier devant leur public. Les joueurs de Marc Crawford ont battu 1-0 Davos et remportent 4-1 leur série. C'est le néo-international Willy Riedi qui a marqué le but en or à la 48e dans un match très tendu.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Judo

Un double évènement pour les clubs genevois

Publié

le

Les championnats genevois se déroulent dans une ambiance très familiale (© ACGJJJ / Photo Michel Jacquier/DR).

Les championnats genevois fêtent leur 50e édition dimanche à l'Ecole Du Sapay, alors que le Team Genève évoluent pour la première année en LNA...

Les judokas genevois se sont donnés rendez-vous dimanche à l'Ecole Du Sapay se sont donnés rendez-vous pour fêter un demi-siècle d'existence ou presque dans une ambiance familiale et bon enfant. Aurélien Bonferroni, qui ambitionnent une qualification olympique, sera présent au cours du week-end, samedi également, mais ne combattra pas.

Retour dans l'élite

Une occasion de se réjouir, mais ce n'est pas la seule. L'équipe du Team Genève, en réalité une sélection cantonale qui a pris la succession du Judo Club Carouge, club-phare de la République durant des décennies, pour défendre les couleurs cantonales, ayant réussi l'ascension en Ligue Nationale A l'an dernier, vit sa première saison dans l'élite helvétique. Et les résultats sont déjà au rendez-vous, puisque les protégés de David Villars, le coach, ont remporté leurs quatre premiers matches (aller-retour à chaque fois) face à Nippon Berne (8-6, 10-4) et surtout face aux champions de Suisse en titre du JC Uster (10-4, 8-6).

Reste à savoir quels sont les critères de sélection.

David VillarsCoach du Team Genève

 

Le respect de l'adversaire: une valeur primordiale dans les arts martiaux en général et le judo en particulier (© ACGJJJ / Photo Michel Jacquier/DR).

 

Les néo-promus visent haut cette saison, puisqu'ils ambitionnent une place parmi les quatre premiers, ce qui serait synonyme de participation au final four de fin de saison. Pour l'instant, c'est très bien parti, mais ça demande confirmation. Et le responsable de l'équipe, l'état d'esprit et la cohésion compte autant que le talent. Surprenant à première vue dans un sport individuel. Mais la forme du moment peut être déterminante et la force morale du groupe est alors appelée à faire son œuvre.

David VillarsCoach du Team Genève

 

Pour David Villard, le coach du Team Genève, en gris, l'esprit de groupe et la cohésion compte autant que le talent pour les compétitions de judo par équipe (© ACGJJJ / Photo Michel Jacquier/DR).

 

Les quatre premiers succès valent au Team Genève d'occuper le troisième rang après quatre matches. Un résultat d'autant plus méritoire que le contingent genevois a dû digérer la promotion.  Pas évident, car s'il y a cinq catégories de poids en LNB, il y a deux de plus en LNA. Un obstacle d'autant plus difficile à surmonter que ce sont les catégories la plus légère et les plus lourdes qui sont concernées. L'apport de renforts provenant parfois de l'étranger est alors nécessaire, ce qui a un impact évident sur le budget du club: ces renforts ne viennent que pour combattre lors des quatre journées de championnat, plus un éventuel final four.

David VillarsCoach du Team Genève

 

L'apport de l'Italien Andrea Carlino (-60kg), comme des Français Aymeric Boyer et Florian Helies chez les lourds, tous trois quatre victoires dans leur catégorie respective a été déterminant.

Signalons également qu'Aurélien Bonferroni, blessé, n'a pas été en mesure de combattre dans la catégorie des moins de nonante kilos, où il était "surclassé" (il évolue en principe chez les moins de quatre-vingt kilos), lors du premier tournoi annuelle.

 

Le dojo de Lancy-Palettes a accueilli le premier tour des championnats de Suisse de Ligue Nationale A par équipes (© ACGJJJ / Photo Michel Jacquier/DR).

 

Pour le "clan des sept" jaune et rouge, les prochaines échéances seront le 29 avril à Cortaillod (NE), le 20 mai à Genève et enfin, le 2 septembre à Brugg (AG).

Le souvenir des K-Nami

Chez les dames, une équipe a porté haut les couleurs genevoises en LNA voilà une bonne demi-douzaine d'années: la formation K-Nami issue du JC Carouge. Parmi ses judokas les plus en vue, Juliane Robra qui a pris part aux Jeux Olympiques d'été à Londres.

 

Le dojo de Lancy-Palettes a été le théâtre du premier tour des championnats de Suisse par équipes avec la présence d'Evelyn Tschopp qui a pris part aux Jeux de Rio (© ACGJJJ/Photo Michel Jacquier/DR).

Continuer la lecture