Rejoignez-nous

Football

Le coronavirus met à mal le calendrier du championnat

Publié

,

le

Le docteur Finn Mahler examine le defenseur central Vincent Sasso qui git à terre le visage ensanglanté sous les yeux de Gaël Ondoua ; mais les medecins des clubs risquent d'être autant sollicités par le Covid-19 que les blessures des joueurs (© Stéphane Chollet).

Servette a une nouvelle fois conquis son public face à Saint-Gall. Mais le jeu passe au second plan après la mise en quarantaine du contingent du FC Zurich dont six joueurs et trois membres du staff ont infectés par le coronavirus.

Servette a fait plaisir à ses fidèles supporters dimanche à la Praille face aux leaders de Super League. Mais les considérations sportives passent au second plan face à la crainte d’une résurgence de l’épidémie de coronavirus. Testés positifs au Covid-19, dix membres du FC Zurich – six joueurs, trois membres de l’encadrement et le président Ancillo Canepa (!) – sont à l’isolement. Ses joueurs n’ont donc pas le droit de jouer jusqu’à vendredi. Ordre du médecin cantonal ! Le match face au FC Sion de samedi dernier a dû être renvoyé, celui face au FC Bâle agendé mardi soir est remis en question : de quoi mettre à mal un calendrier déjà surchargé.

Dans ces conditions, le championnat pourra-t-il se terminer ? La question taraude les esprits.

Bojan Dimic, entraîneur-assistant servettien, espère vivement que la saison pourra aller à son terme.

Bojan Dimic Entraîneur-assistant du Servette FC

 

Pour le demi axial Timothé Cognat, le scénario actuel n’est pas une surprise.

Timothé Cognat Demi-centre du Servette FC

 

Au moment de répondre Peter Zeidler, l’entraîneur de Saint-Gall peine à cacher son malaise : il n’avait à l’esprit – jusqu’à la veille du match à Genève – que la préparation de cette rencontre.

Peter Zeidler Entraîneur du FC Saint-Gall

 

La Swiss Football League se réunit lundi pour se déterminer sur la suite à donner au championnat ou sur son éventuelle annulation. Pour les responsable de la SFL, ce cas de figure ne serait que l’ultime recours envisagé.

 

 

https://www.radiolac.ch/sport/nul-equitable-entre-servette-et-saint-gall-a-la-praille/

2 Commentaires

2 Comments

  1. Notification automatique: Servette a fait mieux que de se défendre face à Saint-Gall | Radio Lac

  2. Notification automatique: Le coronavirus aboie, la Ligue passe | Radio Lac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Déluge et coupure de courant

Publié

le

Servette a ouvert le score de façon spectaculaire par Koro Kone dont la reprise soudaine a trompé la vigilance du gardien visiteur Kevin Fickentscher (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

Servette a été coupé dans son élan par la coupure de courant qui a plongé face au FC Sion avant que le déluge ne s’abatte sur le Stade de la Praille. Après avoir ouvert le score, les joueurs d’Alain Geiger ont subi la loi des Sédunois (1-2).

Une ouverture magnifique de Vincent Sasso suivi d’un centre de Gaël Ondoua a permis à l’attaquant ivoirien Koro Kone de marquer un but d’anthologie. La domination des Servettiens a été totale jusqu’à la panne de courant – qui a plongé la Praille dans l’obscurité – survenue après vingt-huit minutes et cinquante-cinq minutes de jeu. Au retour des vestiaires, les visiteurs ont profité d’un moment de flottement des néo-promus pour revenir dans la partie et égaliser, avant de prendre le dessus en seconde période.

 

Des trombes d’eau

En seconde période, alors que des trombes d’eau s’abattaient sur le gazon de la Praille, ceux-ci ont pourtant tenté pour reprendre l’avantage et terminer la saison sur une bonne note malgré l’absence d’enjeu pour eux avant de se faire piéger sur une action de rupture rondement menée. Malgré le sort contraire, le onze grenat a jeté toutes leurs forces dans la bataille pour égaliser. En vain. Dans le camp adverse, Pajtim Kasami a joué un rôle déterminant avec un coup de tête victorieux sur le but égalisateur et une passe décisive pour le Letton Uldrikis qui a inscrit le but de la victoire synonyme de huitième rang et de maintien pour le club de Christian Constantin.

Auteur de la passe décisive sur le seul but de son équipe, le demi défensif russo-camerounais Gaël Ondoua, à gauche, tacle l’attaquant bresilien du FC Sion, Patrick Luan, à terre: les vingt-deux acteurs n’ont pas eu la partie facile quand le déluge s’est abattu sur la Praille lundi soir (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

 

Alain Geiger : « on a manqué de force »

A l’issue de la partie, Alain Geiger était évidemment déçu, mais il a reconnu que ses joueurs ont manqué d’energie pour pouvoir inverser le cours, tout en soulignant leur attitude exemplaire.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Jeremy Frick : « c’est énorme! »

Malgré cela, les « grenats » ont quitté le terrain sous les ovations de quelques 800 supporters présents au Stade. Jeremy Frick, le dernier rempart genevois, n’en revenait pas!

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

Christopher Routis, capitaine fleuri

Christopher Routis qui a joué son dernier match en grenat, a hérité du brassard de capitaine à la sortie sur blessure d’Anthony Sauthier, touché à un quadriceps. Il a également reçu des fleurs à sortie du terrain. Un changement qui a permis aux fans servettiens de lui exprimer leur attachement.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Un bilan remarquable

Reste à tirer le bilan de la saison. Avec ce quatrième rang final, synonyme de qualification pour l’Europa League, les Servettiens ont largement réussi leur retour dans l’élite.
Le mentor valaisan de la Praille est donc pleinement satisfait.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Alain Geiger : « On s’est retrouvé complètement isolés! »

Plus généralement, l’exercice 19-20 restera dans les annales à cause de la longue interruption due au coronavirus, suivie d’un sprint-marathon avec la bagatelle de treize matches à jouer en semaines. On peut se demander ce que le coach du SFC a appris de cette période. Le moins qu’on puisse dire, c’est que cettvé e période ne lui laisserait pas un souvenir impérissable.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

Continuer la lecture

Football

Servette virtuellement qualifié pour l’Europa League

Publié

le

L'attaquant ivoirien Koro Kone - qui a ouvert le score - et les Servettiens se sont montrés largement supérieurs aux Neuchâtelois du défenseur letton Marcis Oss dimanche à la Praille (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Nets vainqueurs de Neuchâtel Xamax (4-1) dimanche, les néo-promus joueront selon toute vraisemblance la Coupe d’Europe la saison prochaine alors que leurs adversaires évolueront – sauf très improbable miracle – en Challenge League…

La saison 19-20 a très probablement livré un de ses verdicts. Servette sera très probablement « européen » la saison prochaine, alors que son adversaire du jour retrouvera la Challenge League deux ans après sa promotion. Les Servettiens n’ont plus besoin que deux points être mathématiquement assurés de leur qualification, alors que Neuchâtel Xamax compte six longueurs de retard sur l’avant-dernier occupé par le FC Sion avec une différence de buts très nettement défavorable (moins 28 pour les « rouges et noirs » contre moins 17 au FCS).

Le succès très convaincant des joueurs d’Alain Geiger vainqueur nets et sans bavure d’une formation neuchâteloise à la dérive grâce à des buts de Koro Kone, Miroslav Stevanovic, qui a marqué deux fois, et de Boris Cespedes leur offre donc un strapontin européen dès leur retour en Super League. Tout ça aussi au terme d’une prestation en tous points digne d’éloge. survenue quatre jours après un échec cinglant à Thoune mercredi (1-5). Cette performance représente une satisfaction et un soulagement pour l’entraîneur grenat…

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Un net succès servettien auquel les juniors du club à l’image de Ricardo Alves, auteur du tir sur l’ouverture du score repoussé par le gardien Walthert dans les pieds de Kone, et Kastriot Imëri, auteur d’une passe sur le troisième but, ont contribué. Le mentor valaisan de la Praille juge leur prestation intéressante, mais il souligne aussi les progrès que ses plus jeunes protégés devront accomplir ces prochaines mois.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Alain Geiger : « mieux vaut jouer en Lettonie, qu’à Tolochenaz! »

Toujours invaincus à domicile, les néo-promus ont fait beaucoup mieux de se maintenir: ils s’apprêtent très certainement à découvrir la scène continentale un an seulement après leur retour en Super League… Mais en quoi, une qualification européenne est-elle si importante ?

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Une stabilité défensive retrouvée

Samir Ramizi, à droite, subtilise le ballon au défenseur central grenat Steve Rouiller, à gauche, avant de le transmettre à Raphaël Nuzzolo qui va inscrire le but égalisateur pour les visiteurs (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Et finalement le maigre mais enthousiaste public de la Praille oubliera vite que trois des cinq buts de la partie sont tombés consécutivement à de grossières erreurs défensives, signe d’une évidente fatigue de fin de saison. En première mi-temps, Steve Rouiller a pour ainsi dire offert la balle d’égalisation aux visiteurs en dribblant de façon imprudente aux abords de ses seize maîtres. Mais contrairement aux matches précédents, le défenseur central valaisan et ses coéquipiers su corriger le tir par la suite. Le fait que la défense a retrouvé sa stabilité après avoir concédé onze buts lors des trois matches précédents constitue une des satisfactions majeures de cet avant-dernier rendez-vous à domicile de la saison.

Steve Rouiller Défenseur central du Servette FC

 

Continuer la lecture

Actualité

Alain Geiger: « On n’est pas prêt pour jouer l’Europe »

Publié

le

Confronté à de nombreuses blessures, Servette a dû lancer plus d’un jeune à Thoune mercredi. Le revers 5-1 met en exergue un effectif limité, tant en qualité qu’en quantité.

« Je crois qu’on n’est pas prêt pour jouer l’Europe. » Le constat d’Alain Geiger n’a rien d’un renoncement. Surtout pas. « Si elle se présente, nous la prendrons, il s’agit d’être ambitieux », a ajouté l’entraîneur servettien. Ce dernier relevait plutôt le rythme avec lequel les Grenat gravissent les échelons. Eux, néo-promus qui se retrouvent quatrièmes de Super League et qui sont devenus de facto candidats à une qualification pour l’Europa League.

Cela ne les effraie pas tant que ça. Par contre, la lourde défaite subie dans l’Oberland a permis de mettre en lumière d’évidentes carences. Servette n’est pas Bâle, encore moins Young Boys. Il n’a qu’une seule équipe, avec quelques remplaçants de qualité. Les six joueurs de 21 ans ou moins à avoir participé (dont deux pour la première fois) à la rencontre de mercredi attestent d’un manque certain de profondeur de banc. Pour Geiger, « c’est fantastique et c’est le désir du club d’accompagner le développement de ces jeunes. »

« Affronter la réalité »

Pour Jérémy Frick en revanche, cela ne noie pas toute l’amertume: « Ce soir, c’est un peu triste de se dire que Thoune a un effectif plus important que le nôtre. » Le gardien ne voulait pas là envoyer une pique à ses dirigeants, mais il notait que le sort s’est un peu acharné sur les Genevois, qui ont dû se passer de plusieurs titulaires, tous blessés, excepté Cognat qui était suspendu.

Reste qu’il s’agit bien de mesurer l’écart avec d’autres équipes: « On voit que nous avons un petit effectif et il faut affronter la réalité en face: nous n’avons qu’une seule victoire depuis la reprise, a rappelé le portier servettien. Peut-être que nous nous mettons trop de pression à propos de la qualification européenne. Nous avons eu trois ou quatre occasions de nous échapper, nous ne l’avons pas fait. Alors si nous la voulons, il faudra aller la chercher. » Avec Neuchâtel Xamax, Lugano et Sion, le programme est abordable pour Servette. Mais il faudra récupérer certains cadres. Avant d’étoffer le contingent.

Avec ATS/Keystone.

Continuer la lecture

Football

Servette tient son rang face à Bâle

Publié

le

Nicolas Vouilloz (à droite) qui s'oppose au débordement de Silvan Widmer est l'un des quatre espoirs à avoir alignés par Alain Geiger face au FC Bâle dimanche à la Praille (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

En obtenant un point face au FC Bâle (2-2) dimanche à la Praille au terme d’un match animé, les Servettiens ont réussi une bonne opération dans l’optique d’une participation à une Coupe d’Europe interclubs. Les attaquants Grejohn Kyei en tout début de match et Alex Schalk à l’heure de jeu ont fait trembler les filets pour les néo-promus. Côté bâlois, l’attaquant brésilien Cabral a été expulsé pour deux avertissements.

Servette poursuit à la fois sa progression et son apprentissage. Son classement et ses résultats en témoignent. Dès sa première saison en Super League, le club grenat est en mesure de retrouver la scène. Grâce au point obtenu face au détenteur de la Coupe de Suisse, les joueurs d’Alain Geiger consolident leur quatrième rang, synonyme de participation à l’Europa League, Ils comptent à présent quatre longueurs d’avance sur Lucerne battu par Neuchâtel Xamax (1-2) et sur le FC Zurich corrigé sur sa pelouse du Letzigrund par les Young Boys (0-5) samedi soir.

Invaincus à domicile depuis octobre

Invaincus à domicile depuis le 20 octobre, les néo-promus n’ont pas seulement un pas de plus en direction d’une qualification pour une Coupe d’Europe. Ils ont une nouvelle fois confirmé leurs excellentes dispositions actuelles face à un des membres du trio de tête. Leur entraîneur mesure le chemin parcouru depuis le début de la saison, même s’il reconnaît que l’apprentissage n’est pas encore terminé pour ses joueurs.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

Schalk: un but d’anthologie

Jonas Omlin s’élève dans le ciel du Stade de Genève mais il est impuissant face au tir soudain d’Alex Schalk, l’attaquant néerlandais dont l’entente avec Koro Kone et Grejohn Kyei s’améliore de jour en jour (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

Dimanche, les Servettiens ont montré une nouvelle facette de leur talent à leur public. Leurs attaquants ont fait trembler les filets adverses. Grejohn Kyei en début de match. Ensuite, Alex Schalk à l’heure de jeu a inscrit un but d’anthologie d’un maître-tir pris des seize mètres.
S’exprimant pour la première fois en français en conférence de presse, le rapide attaquant néerlandais évoque son entente avec ses coéquipiers du compartiment offensif Koro Kone et Grejohn Kyei.
Alex Schalk Attaquant du Servette FC

Unique ombre au tableau, les 6 buts encaissés lors de deux derniers matches. Pourtant, la défense de Servette était jusqu’il y a peu la meilleure du championnat.
Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

Au classement, les Servettiens consolident leur quatrième place, synonyme de participation à l’Europa League… Ils comptent à présent quatre longueurs d’avance sur leurs poursuivants immédiats Zurich et Lucerne.

Continuer la lecture

Football

Le FC Zurich tire la Swiss Football League d’un mauvais pas

Publié

le

Les stades sont vides, mais le calendrier est plein: de quoi mettre la Swiss Football League dans l'embarras.

Malgré la mise en quarantaine d’une partie du contingent du FC Zurich, le championnat se poursuit en Swiss Football League (SFL) ; le club des bords de la Limmat fera jouer ses M21 mardi soir à Bâle.

La direction de la SFL a décidé lundi de poursuivre les championnats de Super – et Challenge League. L’objectif est toujours de terminer la saison jusqu’au 3 août, malgré les renvois des matches Grasshoppers – Wil et FC Zurich – FC Sion qui devaient se jouer samedi 11 juillet. Ainsi, le match FC Bâle – FC Zurich reste fixé au mardi 14 juillet (20h30). Mais l’instance faîtière du ballon rond professionnel doit beaucoup au FCZ qui a débloqué la situation en prenant l’initiative de faire jouer son équipe espoir mardi à Saint-Jacques.

Avec le coach M21 sur le banc

Un geste de bonne volonté, « afin d’éviter une éventuelle annulation du championnat et de ne pas alourdir le calendrier déjà extrêmement serré ». C’est aussi une solution simple pour résoudre un problème compliqué, car certains éléments du contingent de la première équipe n’habitent pas le canton : ils ne sont donc pas tous soumis aux mêmes autorités sanitaires.
Quoi qu’il en soit, la formation zurichoise sera sur le terrain avec une grande majorité de joueurs de moins de 21 et l’équipe sera dirigée par le coach M21 Marinko Jurendic. Après mûre réflexion, le club du président Ancillo Canepa (lui aussi infecté!) a décidé que l’intérêt du football suisse devait prendre le dessus sur toute autre considération.

Des dates à trouver

Pour ce qui est des matches renvoyés samedi, la SFL examine « toutes les possibilités de reprogrammation des matches renvoyés de la trentième journée, FC Zurich – FC Sion et FC Wil 1900 – Grasshopper Club Zurich ». Les dates définitives devraient dévoilées prochainement, mais elles ne seront pas faciles à trouver avec un calendrier aussi serré!

 

 

 

https://www.radiolac.ch/sport/le-coronavirus-met-a-mal-le-calendrier-du-championnat/

 

 

Continuer la lecture