Rejoignez-nous

Equipe de Suisse

Les "Rouges" iront défier l'Angleterre le 26 mars

Publié

,

le

La Suisse de Murat Yakin ira se frotter à l'Angleterre le 26 mars (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'équipe de Suisse disputera son premier match de l'année à Wembley.

La sélection de Murat Yakin se frottera à l'Angleterre le 26 mars dans le mythique stade londonien, avec un coup d'envoi à 18h30 heure suisse. Elle accueillera trois jours plus tard le Kosovo au Letzigrund, à un horaire qui reste déterminer.

Les Helvètes prépareront leurs deux premiers matches de l'année à l'occasion d'un camp dans le Sud de l'Espagne, à Marbella plus précisément, pour autant que la situation sanitaire le permette. Elle connaîtra ses adversaires du Mondial au Qatar dans la foulée de ce rassemblement, le tirage des groupes étant prévu le 1er avril.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Equipe de Suisse

Mario Gavranovic quitte les "Rouges"

Publié

le

Mario Gavranovic a inscrit quelques buts importants pour la Suisse (© KEYSTONE/EPA REUTERS POOL/MARKO DJURICA / POOL)

Mario Gavranovic (32 ans) a annoncé la fin de sa carrière en équipe de Suisse. L'attaquant tessinois a accumulé 41 sélections et marqué 16 buts.

Gavranovic, qui évolue désormais en Turquie avec Kayserispor, a fait part de sa décision sur les réseaux sociaux, un jour avant que Murat Yakin ne dévoile sa sélection pour les prochains matches de Ligue des nations.

Le Tessinois a sans doute inscrit son but le plus important le 1er juin 2021 en 8es de finale de l'Euro contre la France. Il avait égalisé à 3-3 et forcé ainsi les prolongations. Il avait ensuite aussi réussi son tir au but et contribué à la qualification pour les quarts de finale.

Malgré ses buts, Gavranovic n'a jamais vraiment pu s'établir comme titulaire à la pointe de l'attaque de l'équipe nationale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

Les Suissesses affronteront le Pays de Galles ou la Bosnie

Publié

le

A l'image de Seraina Friedli, à gauche, et de la Servettienne Sandrine Mauron, à droite, les Suissesses peuvent avoir le sourire: le tirage au sort des matches de barrage qualificatif pour la Couzpe da été relativement clément à leur égard (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi/archives).

L'Equipe de Suisse dames affrontera à domicile au deuxième tour des barrages de la Coupe du monde 2023 le mardi 11 octobre le vainqueur du match entre le Pays de Galles et la Bosnie-Herzégovine.

Galloises et Bosniennes se seront affrontées cinq jours auparavant pour le premier tour des matches de barrages en vue d'une qualification pour le Mondial 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Les Suissesses semblent avoir bénéficié d'un tirage au sort favorable. Au classement FIFA, les Helvètes figurent au vingt-et-unième rang tandis que le Pays de Galles (trentième) et surtout la Bosnie-Herzégovine (soixante-troisième) sont classés bien plus loin. Sans parler du fait qu'elles ont évité à la fois l'Autriche et la Belgique (toutes deux quarts de finalistes à l'Euro'22), mais aussi l'Ecosse et le Portugal contre qui elles ont éprouvé bon nombre de difficultés par le passé.

La sélection nationale dames n'a encore jamais perdu contre les Galloises. Quatre victoires et un nul (0-0) lors du dernier duel il y a quatre ans à la Coupe de Chypre. Elle n'a jamais affronté la sélection bosnienne.

Un succès dans le barrage garantirait presque à la Suisse un billet pour une deuxième participation à la Coupe du monde après 2015. Seuls deux des trois vainqueurs du 2e tour des barrages seront directement qualifiés pour le tour final du 20 juillet au 20 août prochains. Meilleure deuxième des neuf groupes, l'Equipe de Suisse en qualification devrait toutefois être épargnée par l'ultime barrage intercontinental, qui attribuera la dernière place au Mondial même si le résultat du match de barrage du second tour sera pris en compte.

 

Nyon. Tirage au sort des match de barrages pour la Coupe du monde dames 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande. Zone Europe.

1er tour (6 octobre); Ecosse - Autriche, Pays de Galles - Bosnie-Herzégovine, Portugal - Belgique.

2e tour (11 octobre): Portugal/Belgique - Islande; Ecosse/Autriche - Eire; Suisse - Pays de Galles/Bosnie-Herzégovine.

Parmi les trois gagnantes, les deux équipes les mieux classées du classement intergroupe à l'issue du 2e tour (matches du tour préliminaire contre leurs adversaires classées premières, troisièmes, quatrièmes et cinquièmes) seront qualifiées pour la Coupe du monde; la troisième devra jouer un barrage intercontinental.

 

 

Texte: keystone/ATS-sport

 

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

Nils Nielsen quitte la sélection helvétique

Publié

le

Nils Nielsen: trois ans à la tête de l'équipe de Suisse pour un bilan mitigé. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Département dames de l'Association Suisse de Football (ASF) ne nage pas dans des eaux calmes. Comme la directrice Tatjana Haenni, le sélectionneur Nils Nielsen s'apprête à partir.

Le Danois a informé ses joueuses qu'il ne prolongera pas son contrat qui court jusqu'au 31 décembre prochain. Cette décision a été prise d'un commun accord avec l'ASF. "Il est temps que je me concentre davantage sur ma famille. La longue phase des championnats d'Europe, loin de ma femme et de mes enfants, m'a encore conforté dans cette idée", indique Nils Nielsen dans un communiqué. Il était à la tête de l'équipe de Suisse depuis 2019. Son assistante Marisa Wunderlin mettra également un terme à son mandat à la fin de l'année.

Nils Nielsen laisse un bilan mitigé avec une élimination en phase de poules à l'Euro en Angleterre où son coaching avait suscité bien des interrogations et un échec probable devant l'Italie dans la course à la qualification directe pour la Coupe du monde 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande. L'ASF va s'efforcer de "pourvoir les postes vacants par des personnes qui veulent continuer à développer et à faire progresser le football féminin avec autant d'élan et de passion".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

Suisse-Ghana juste avant la Coupe du monde

Publié

le

Les "Rouges" de Murat Yakin joueront un dernier match amical face au Ghana avant d'entrer en lice lors de la phase finale de la Coupe du Monde au Qatar (© KEYSTONE/Michael Buholzer).

Pour la première fois de son Histoire, l'Equipe de Suisse affrontera le Ghana; ça sera juste avant la Coupe du Monde au Qatar.

Juste avant le début de la phase finale de la Coupe du monde au Qatar, l'équipe nationale disputera un dernier match de préparation. Les "Rouges" de Murat Yakin se mesureront au Ghana le jeudi 17 novembre à Abu Dhabi. Le match se jouera dès 11h00, heure suisse, au Banyas Club Stadium. Une rencontre qui constitue une grande première dans l'Histoire du onze helvétique. La sélection ghanéenne, entraînée par Otto Addo, ancien joueur de Bundesliga, se trouve dans le groupe H en compagnie du Portugal, de la Corée du Sud et de l'Uruguay.

Une semaine plus tard, les Helvètes joueront le premier de leurs trois matches de groupe. L'adversaire sera le Cameroun le 24 novembre à Al Wakrah, à partir de 11h00 également.

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

Les Helvètes joueront la Coupe du Monde!

Publié

le

La Suisse fête sa qualification pour la Coupe du Monde (© KEYSTONE/URS FLUEELER).

Très nets vainqueurs de la Bulgarie (4-0), les "Rouges" de Murat Yakin terminent premiers du groupe C devant l'Italie tenue en échec (0-0) par l'Irlande du Nord mardi soir à Belfast et accèdent directement à la phase finale de la Coupe du Monde au Qatar l'automne prochain.

L'Equipe de Suisse jouera une cinquième phase finale consécutive en Coupe du monde. A Lucerne, elle a battu 4-0 la Bulgarie pour arracher à l'Italie, tenue en échec par l'Irlande du Nord à Belfast (0-0), la première place du groupe C. La malédiction s'est donc poursuivie pour les Transalpins qui n'ont encore jamais gagné en Ulster.

Devancée par la "Nazionale Rossocrociata", la "Squadra Azzurra" devra, une nouvelle fois, passer par les matches des barrages pour rejoindre la Suisse l'an prochain. Elle devra gagner deux rencontres pour ne pas vivre le même traumatisme qu'en 2017 lorsque la Suède lui avait barré la route de la Russie.

L'infernal stress des matches de barrage

Murat Yakin et ses joueurs seront, en mars prochain, bien loin de vivre l'infernal stress des barrages. Ils pourront préparer tranquillement cette Coupe du monde au Qatar avec le secret espoir de faire aussi bien qu'à l'Euro l'été dernier.

A Lucerne, les joueurs du nouveau coach national ont parfaitement livré la marchandise. Même s'ils ont pris leur temps après une première période sans grande réussite, ils ont su élever leur niveau pour forcer la décision presque aisément que prévu.

Okafor: le facteur X

Emmenée par un grand Xherdan Shaqiri, la Suisse a su faire face à l'absence de sept titulaires grâce à un réservoir dont on était loin de soupçonner la richesse. Noah Okafor et Ruben Vargas ont ainsi su saisir leur chance au point de placer Murat Yakin devant des choix difficiles pour l'avenir. Les deux nouveaux venus ne vont-ils pas pousser un Haris Seferovic sur la touche ?

Appelé à la dernière minute pour pallier le forfait de Breel Embolo, Okafor est peut-être le grand attaquant que l'on attend depuis des lustres. A 21 ans, le joueur de Salzbourg conjugue à la fois puissance et finesse. Il a vraiment métamorphosé l'attaque de l'équipe de Suisse tant à Rome vendredi qu'à Lucerne.

 

Noah Okafor, au centre en rouge, s'élève plus haut que la défense bulgare et ouvre le scores pour l'Equipe de Suisse, libérant par la même occasion ses coéquipiers, trop crispés en en première mi-temps (© KEYSTONE/EPA/URS FLUEELER).

 

11 corners en 25 minutes

Onze corners bottés entre la 21e et la 45e, un poteau de Noah Okafor (45e) et une frappe trop centrée pour Mario Gavranovic (24e): tel fut le bilan de la Suisse dans une première période à sens unique. Face à une Bulgarie qui n'aura entretenu l'illusion que lors des cinq premières minutes avec un pressing très haut sur le terrain comme pour rappeler la magnifique équipe qu'elle fut il y a plus d'un quart de siècle, il y avait largement la place pour marquer des buts avant le repos.

L'inspiration de Xherdan Shaqiri et la puissance de Noah Okafor, qui a très vite basculé sur le flanc gauche après avoir entamé les débats à droite, ont insufflé l'élan attendu. Seulement, la Suisse a souffert de quelques défaillances individuelles, celles de Remo Freuler et de Kevin Mbabu pour ne pas les nommer. A la pause, la seule bonne nouvelle est venue de Belfast avec l'impuissance des Italiens devant le verrou nord-irlandais.

Un immense Shaqiri

Tous les doutes furent toutefois levés à la reprise. Les Suisses ont réalisé un véritable festival offensif face, il est vrai, à un adversaire d'une insigne faiblesse. Noah Okafor (48e), Ruben Vargas (57e), Cédric Itten (72e) et Remo Freuler dans le temps additionnel ont inscrit les quatre buts qui envoient les Suisses au Qatar.

Une fois de plus, le coaching de Murat Yakin fut gagnant. Les introductions d'Itten et de Renato Steffen à la 68e minute furent déterminantes. Les deux jokers ont "inventé" le troisième but, "le" but en or dans la course à la qualification directe, avec la complicité de Xherdan Shaqiri.

Pour sa 100e sélection, le Bâlois a sorti le grand jeu. Passeur sur le 1-0 et sur le 4-0, il a livré le performance XXL que l'on espérait. Déjà brillant trois jours plus tôt à Rome, il a su imposer sa griffe sur pratiquement chaque attaque. On espère qu'il trouvera très vite à Lyon un rôle à sa mesure. Le brider comme il l'est depuis le début de saison en Ligue 1 est un non-sens.

Cet article a été publié automatiquement/révisé par la rédaction. Source : ats/bb

Continuer la lecture