Rejoignez-nous

Hockey

Josi, Hischier et Meier à Pékin

Publié

,

le

Nico Hischier ira à Pékin. (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Stars en NHL, Nico Hischier, Timo Meier et Roman Josi sont les trois premiers sélectionnés pour les JO de Pékin dévoilés par Swiss Ice Hockey. La liste complète est attendue pour le 15 octobre.

A l'instar des autres fédérations des nations participantes, Swiss Ice Hockey dévoile cette semaine en primeur trois stars engagées au tournoi olympique de hockey sur glace (9-20 février). Comme l'indique la fédération vendredi, il s'agit du capitaine des New Jersey Devils Nico Hischier, du capitaine des Nashville Predators Roman Josi et de Timo Meier (San Jose Sharks).

Si Josi figurait déjà dans la sélection helvétique pour 2014 à Sotchi, ses deux coéquipiers feront leurs débuts aux Jeux.

Depuis l'annonce par la Fédération internationale (IIHF) il y a un mois de la participation de joueurs de NHL à Pékin - après l'absence des vedettes du grand championnat nord-américain à Pyeongchang en 2018 -, la divulgation des premiers noms était très attendue.

La liste complète doit être soumise par les fédérations nationales jusqu'au 15 octobre. D'ici là, aucun autre nom ne sera connu.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Des regrets légitimes pour le Lausanne HC

Publié

le

Toute la déception lausannoise sur le visage de Miikka Salomaeki. (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Lausanne s'est incliné lors du premier match de la finale des play-off de National League. A Zurich, les Vaudois ont été battus 2-1 dans le duel des Lions.

Si proche et pourtant si loin. S'il fallait résumer ce premier acte de la finale, c'est ce que l'on pourrait retenir côté lausannois. Le LHC n'a pas à rougir de sa performance pour son premier match d'une finale de National League, mais c'est bien la force tranquille zurichoise qui a fini par s'imposer. Les Vaudois auraient mérité mieux, mais ils n'ont pas su marquer lorsqu'ils avaient les meilleures chances. Au cours du troisième tiers, les pensionnaires de Malley ont eu de vraies occasions, mais Simon Hrubec a su fermer la porte.

Avant cela, Lausanne a réalisé un premier tiers proche de la perfection. Les Zurichois ont eu de maigres occasions et surtout Damien Riat a eu la bonne idée d'ouvrir le score à la 15e. Sur une relance de Connor Hughes et un mauvais contrôle de Christian Marti à la ligne bleue alémanique, Riat a pu expédier le puck dans la lucarne de Hrubec.

Les Vaudois ont eu l'opportunité de prendre deux longueurs d'avance dans les premières minutes de la période médiane, mais Jason Fuchs puis Riat - tir sur l'angle du but - ont manqué la cible. Incapables de doubler la mise en power-play, les Vaudois se sont logiquement retrouvés à la merci du "Z" qui a égalisé par Yannick Weber (déviation de Chris Baltisberger ?) à la 29e. Un but tombé un peu de "nulle part", mais qui est finalement là pour rappeler pourquoi ces Lions zurichois sont si forts.

Les joueurs de Marc Crawford ont ensuite pris l'avantage à la 32e. Une récupération en zone défensive pour Derek Grant qui a pu remonter toute la patinoire avant d'aller ajuster Hughes pour son 9e but des play-off en autant de matches.

En l'absence de Christian Djoos, malade, Geoff Ward a dû modifier sa défense. Sans l'arrière suédois, c'est son compatriote Lawrence Pilut qui a vu son temps de jeu prendre l'ascenseur. Et comme il y avait une place pour un importé, c'est le Finlandais Henrik Haapala qui a disputé son premier match depuis le 3 février. Avec moins de cinq minutes de glace, le Scandinave n'a pas eu le temps de se mettre franchement en évidence.

La série se poursuit à Lausanne jeudi soir pour le deuxième acte avec des Lausannois qui espèrent bien faire comme lors de la demi-finale face à Fribourg: à savoir perdre le premier match en étant dominateur pour enchaîner quatre succès de rang. Mais Zurich est d'un autre calibre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Le LHC s'attaque à une mission quasi impossible

Publié

le

Geoff Ward sera forcément l'un des hommes-clés du côté du LHC (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Le Lausanne HC est-il capable d'offrir au hockey romand un deuxième titre national consécutif, 12 mois après le sacre historique de Genève-Servette?

Un premier élément de réponse tombera mardi en fin de soirée, au terme du premier acte de la finale des play-off qui oppose le LHC aux Zurich Lions.

Les Vaudois, tombeurs en cinq matches de Fribourg-Gottéron en demi-finale, font figure d'outsiders pour la première finale de leur histoire. Ils s'attaquent, il est vrai, à une montagne: dominateurs lors de la saison régulière, les Zurich Lions ont poursuivi sur leur lancée en gagnant leurs huit premiers matches en play-off.

Le "Z" s'est notamment appuyé sur ses stars suisses, Sven Andrighetto (11 points) et Denis Malgin (8), ainsi que sur Derek Grant (8 buts) pour "balayer" successivement Bienne et Zoug. Et son portier Simon Hrubec s'est montré intraitable jusqu'ici, avec une moyenne de 95,45% d'arrêts.

L'équipe entraînée par Marc Crawford vise un 10e titre national, qui serait le premier depuis 2018. Les Zurichois veulent tout faire pour effacer la désillusion de 2022, lorsqu'ils avaient été battus en sept matches par Zoug dans une finale dont ils avaient gagné les trois premiers actes.

Ce supplément de motivation pourrait toutefois apporter aussi une pression supplémentaire au "Z". Notamment à ses leaders Denis Malgin et Sven Andrighetto, déjà là en 2022. En face, le LHC du coach Geoff Ward n'aura selon l'expression consacrée rien à perdre, après avoir frisé le code dans un quart de finale où Davos avait mené 3-2.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette: Hartikainen et Manninen rempilent

Publié

le

(KEYSTONE/Anthony Anex)
Le Genève-Servette HC annonce la reconduction du contrat pour la saison 2024/2025 de ses deux attaquants finlandais Teemu Hartikainen (33 ansI et Sakari Manninen (32 ans). 
Réuni à Genève l’an dernier, ce duo a pris sa part dans la conquête de la Ligue des Champions. Brillants sur la scène européenne, Teemu Hartikainen et Sakari Manninen ont livré une saison plus laborieuse en National League avec une élimination au premier tour des play-in face à Bienne qui a sanctionné un rendement offensif moindre.

Continuer la lecture

Hockey

Le Lausanne HC élimine Fribourg-Gottéron

Publié

le

Damien Riat (au centre) félicité par Jiri Sekac et Lawrence Pilut après avoir signé le 2-1 pour le LHC. (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le Lausanne HC disputera la première finale de National League de son histoire ! A Fribourg, les Lions ont aligné une quatrième victoire de rang (4-2) pour éliminer les Dragons.

Fribourg-Gottéron avait pourtant entamé ce cinquième acte comme il n'avait pas su le faire jusqu'à présent dans cette série: en ouvrant le score. A la 3e minute de jeu, Killian Mottet a soulagé les supporters fribourgeois en reprenant victorieusement un service précis de Julien Sprunger.

Mais ce soulagement s'est rapidement transformé en inquiétude, puis en désarroi, lorsque les Lions sont revenus des vestiaires avec une fougue que les Fribourgeois n'ont pas su contenir. Après un essai d'Andrea Glauser renvoyé par le poteau (21e), Lawrence Pilut a égalisé d'un tir de la ligne bleue (22e).

Le but de l'espoir

Le momentum dans son camp, le LHC en a profité pour prendre les devants par l'intermédiaire de Damien Riat, qui a placé sa reprise au-dessus de la jambière de Reto Berra (32e). A la toute fin d'un jeu de puissance, le portier fribourgeois s'est ensuite laissé surprendre près de son poteau par Jiri Sekac (41e), qui a poussé les locaux au bord du gouffre.

Ces derniers ont tout tenté dans l'ultime période pour prolonger l'aventure. Marcus Sörensen a bien marqué le but de l'espoir en supériorité numérique (49e), mais Sekac a scellé la qualification des Lausannois dans la cage vide (59e).

Pour Gottéron cette sortie de route laisse un goût amer. Elle coïncide également avec la fin de la carrière d'Andreï Bykov, qui n'apportera pas de premier titre de champion de Suisse à Fribourg.

Lausanne disputera de son côté la première finale de son histoire. Elle débutera mardi 16 avril à Zurich, contre une équipe encore invaincue depuis le début des play-off.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Trois pucks de finale pour le Lausanne HC

Publié

le

Le Lausaanne HC à une victoire de la première finale de son histoire. (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

A domicile, Lausanne a remporté le 4e acte des demi-finales des play-off. Un succès 3-1 sur Fribourg qui permet aux Vaudois de mener 3-1 dans la série.

Les joueurs de Geoff Ward auront donc trois pucks de finale. Ce serait une première pour le club vaudois dont la meilleure performance reste une défaite 4-1 en demi-finale contre Zoug en 2019. Et c'est peut-être aussi pour cela que les Lausannois en sont là aujourd'hui. En ayant déjà réussi à faire mieux que dans toute leur histoire, ils évoluent avec moins de pression que Fribourg.

Mais ce troisième succès fut long à se dessiner. Le premier but de la rencontre est tombé à la 39e. Bien servi par Ken Jäger, Tim Bozon a trouvé Michael Raffl pour une ouverture du score qui a libéré une patinoire qui avait certainement l'impression de revivre l'acte II et l'acte III avec deux équipes dos à dos après quarante minutes.

Buteur lors du septième match en quart de finale contre Davos, décisif mercredi dernier avec un but en infériorité numérique et samedi avec la passe sur le 2-0 de Théo Rochette, Michael Raffl se pose pour l'heure en facteur X au sein du LHC. L'Autrichien de 35 ans est revenu de blessure le 12 janvier et son impact dans le collectif lausannois n'est plus à démontrer. Quelques secondes après son but, Raffl aurait même pu doubler la mise et mettre un immense coup derrière les casques fribourgeois.

Au lieu de cela, c'est Gottéron qui a pu égaliser à la 43e. D'un superbe effort, Chris DiDomenico a battu Connor Hughes et relancé totalement les actions fribourgeoises. Enfin c'est ce que l'on aurait pu penser si le LHC n'avait pas repris l'avantage près de cinq minutes plus tard par Tim Bozon, d'un tir qui a laissé pantois Berra. Une fois encore, c'est la troisième ligne vaudoise qui a fait la différence.

Les Dragons ont livré un match dans la veine de celui de samedi. Moins ennuyés par Lausanne, les hommes de Dubé ont encore eu des soucis de concrétisation ou de malchance, comme à la 24e lorsque Julien Sprunger a attrapé le poteau. Et finalement les Vaudois, très bons dans la gestion de la fin de match, ont pu clore les débats dans la cage vide grâce à Rochette.

Le cinquième duel se tiendra mercredi soir à Fribourg avec un Gottéron au pied du mur.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture