Rejoignez-nous

Hockey sur glace

Genève-Servette renoue avec la victoire aux Vernets face à Ambri-Piotta

Publié

,

le

[KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi]

Mission remplie pour le Genève-Servette Hockey Club vendredi soir. Les Servettiens se devaient de reconquérir les Vernets après trois défaites consécutives à domicile. Dans un match plaisant, hormis 10 minutes de creux en première période, les Grenat ont retrouvé leur efficacité offensive.

Il faut dire que les Grenat retrouvaient leur attaque au complet. Malade dimanche face au HC Ajoie, Tanner Richard a fait son retour dans l'alignement au centre du duo Rod-Praplan. Alors que les Genevois avaient eu de la peine à trouver l'ouverture face au portier jurassien dimanche, le match contre Ambri fut lancé après 48 secondes et un goal de Daniel Winnik sur une parfaite contre-attaque genevoise.

Mais 1'13'' plus tard, en powerplay et quelque peu contre le cours du jeu, ce sont les Léventins qui revinrent au score. De quoi jeter un froid sur la suite du premier tiers qui ne fut pas le plus fou de la saison.

Teemu "Hat-trick-ainen"

Le deuxième tiers fut celui d'un homme: Teemu Hartikainen, auteur de 3 buts. Le premier tomba après 50 secondes en deuxième période alors que les Genevois profitaient d'une situation de supériorité numérique. Le deuxième, marqué à 5 contre 5, conclua une superbe action collective genevoise mais surtout une grosse séquence servetienne dans la zone léventine.

Si dans le même temps, le GSHC a retrouvé sa confiance, la chance fut aussi du coté genevois vendredi. Exemple sur le 4e but servettien: sur un contre des biancoblù, c'est le poteau qui est venu sauver Gauthier Descloux. Sur le rebond, ce sont Linus Omark et Teemu Hartikainen, projetés très rapidement en attaque, qui s'associèrent pour donner 3 longueurs d'avance aux Genevois.

Le troisième tiers fut presque sans histoire. Les Servettiens n'ayant qu'à gérer leur avance. Mais c'était sans compter sur l'indiscipline genevoise. Comme en première période, les Tessinois purent tromper Gauthier Descloux avec un homme de plus sur la glace. Le dernier but grenat tomba de la canne de Valtteri Filppula parti tout seul face à la cage vide d'Ambri-Piotta , Benjamin Conz ayant été substitué par un joueur de champ supplémentaire.

Genève-Servevette s'impose avec la manière. Quatre lignes appliquées et dangereuses durant toute la rencontre. Mais points principaux, Genève s'impose et a retrouvé sa verve offensive avec 5 buts marqués.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey sur glace

Genève-Servette s'incline 5-3 face à un Fribourg-Gottéron volontaire

Publié

le

(KEYSTONE/Martial Trezzini)

C'est en tant que première qualifiée mathématiquement pour les séries éliminatoires que Genève-Servette accueillait Fribourg-Gottéron dimanche soir aux Vernets. Victorieux 5-3, les Fribourgeois mettent fin à la série de 7 victoires consécutives du GSHC.

C'est samedi soir, sans jouer, que les Grenat ont officiellement validé leur ticket pour les playoffs 2023 grâce à la défaite de Zoug face à Rapperswil. Sans avoir fini la saison régulière, les Genevois sont donc d'ores et déjà assurés de "faire mieux" que la saison dernière (défaite en pré-playoffs) et retrouveront la joie des séries devant une patinoire sans aucune restriction sanitaire, ce qui n'était plus arrivé depuis 2019.

Mais avant de penser quart de finale, la saison régulière n'est pas encore terminée, la qualification pour la Champions Hockey League n'est pas encore acquise de même que la première place. Face aux Genevois dimanche, Fribourg-Gottéron pouvait de son coté prendre une belle option sur la qualification directe pour les playoffs.

Rod et Karrer touchés

Dans le camp servettien, l'absence de Valtteri Filppula en attaque mais surtout celle d'Arnaud Jacquemet en défense (tous deux annoncés malades) ont forcé le coaching staff grenat a n'habiller que 6 défenseurs pour cette rencontre. Et c'est Friboug qui démarra cette rencontre pied au plancher. Sans être flamboyant mais avec juste davantage de volonté, les Fribourgeois menait 2-0 après 6'20'' de jeu. L'espoir vint de la canne de Vincent Praplan pour le 2-1, avant que les Fribourgeois ne reprennent le large 3 minutes plus tard.

Peu concentrés et peu appliqués en défense, les Genevois n'arrivèrent pas à retrouver leur verve, même en deuxième période avec deux supériorité numérique galvaudée par les Servettiens. Pire, les Grenat durent évoluer sans leur capitaine Noah Rod dès le début de la 2e période, absent du banc genevois pour un motif inconnu.

Le troisième tiers vit tout d'abord la blessure de Roger Karrer, "taclé" de manière totalement involontaire par un joueur fribourgeois, le défenseur ne put quitter la glace tout seul, touché visiblement au pied ou à la jambe. Un coup dur pour celui qui est, toujours au moment d'écrire ces lignes, censé représenté la Suisse lors de la pause internationale.

Fin de match chaotique

Une sortie sur blessure qui contraint les Genevois à évoluer avec 5 défenseurs sur la fin de la rencontre. Mais quelques secondes plus tard, les Genevois revinrent au score grâce à Marco Miranda, incisif comme il le fallait devant le but défendu par le gardien Reto Berra.

Mais malheureusement les Grenat se coulèrent un peu tout seul. Coupables d'un surnombre, les hommes de Jan Cadieux encaissèrent le 4 à 2 sur la supériorité numérique, sur une nouvelle réussite de Victor Rask, le Fribourgeois de la soirée impliqué sur les 4 goals. Mais aussitôt l'espoir parti, aussitôt l'espoir revint grâce à Henrik Tömmernes, auteur du 4-3. A préciser qu'avec seulement 5 défenseurs en l'état, c'est le Canadien Daniel Winnik qui joua les défenseurs de secours le temps d'un soir.

L'égalisation tomba à quelques minutes de la fin du temps réglementaire mais fut annuler par des arbitres ayant sifflé avant pour une faute...d'un Fribourgeois. C'est finalement dans la cage vide que Gottéron scella le score dans la cage vide. Un fin de match dans le chaos suite à la frustration générale dans le camp genevois.

Le GSHC paie son mauvais début de match et ne parvint jamais à revenir au score. Face à des Fribourgeois plus entreprenants, les Grenat se sont battus tout seul. Place maintenant à la pause de l'équipe nationale, bienvenue pour des Genevois qui devraient récupérer du monde pour le 14 février face à Davos.

 

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette s'impose après prolongations non sans peine face à Langnau

Publié

le

(KEYSTONE/Marcel Bieri)

Avec 6 succès de rang dans son escarcelle, Genève-Servette se déplacait à Langnau vendredi. Un adversaire contre lequel les Grenat restaient sur deux défaites consécutives. Une série qui prit avec le succès 4-3 après prolongations du GSHC, non savoir craint un pire résultat.

C'est une attaque au complet qu'alignait le Genève-Servette pour cet avant-dernier match avant la pause de l'équipe nationale. En défense manquaient toujours Sami Vatanen (dont le retour est prévu après la pause olympique), Simon Le Coultre et Mike Völlmin.

C'est Genève-Servette qui fit la meilleur entrée dans la rencontre, sans toutefois trouver la faille alors que Langnau n'eut besoin que d'une demi-occasion pour ouvrir le score grâce à un rebond piège derrière les buts de Gauthier Descloux et un Finlandais, Aleski Saarela, bien placé pour pousser le puck au fond.

Il fallut attendre 13 minutes pour voir un autre Finlandais inscrire son goal, Teemu Hartikainen pour une classique en supériorité numérique à savoir: Hartikainen devant le goal servi au millimètre par Linus Omark. Mais le "teille, minulle" (comprenez "à toi, à moi" en finnois selon le traducteur Deepl) continua avec le 2-1 emmentalois tombé 27 secondes après l'égalisation grâce, encore une fois, à Aleksi Saarela. Une réussit qui permit au Finlandais des Tigers d'inscrire son 22e but de la saison, soit un de moins que le meilleur buteur de la ligue soit Teemu Hartikainen (23 buts).

Indiscipline crasse

Le début de deuxième période fut canon pour Genève-Servette avec 2 buts inscrits en 4 minutes 30. C'est tout d'abord Linus Omark sur une superbe action collective qui put concrétiser la domination servetienne et revenir à 2-2. Une domination illustrée par le 3-2 marqué par Vincent Praplan sur une récupération en zone neutre.

Mais l'indiscipline servettienne couta cher ce vendredi soir (5 situations d'infériorité numérique). Après avoir tenu à 4 reprises, les Genevois encaissèrent l'égalisation avec un homme de moins sur la glace. Mais finalement c'est en prolongations que les Servettiens firent la différence. Grâce à Tanner Richard, parfaitement placé pour nettoyer la lucarne du gardien Emmentalois et offrir 1 point supplémentaire aux Genevois.

Oui, cette rencontre aurait dû être remportée dans le temps règlementaire par Genève. Mais sur le nombre de matchs similaires perdus à Langnau par le GSHC, ces 2 points sont les bienvenus pour Genève qui enchaîne sa 7e victoire consécutive. De bon augure avant la réception de Fribourg-Gottéron dimanche soir à 20h.

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette s'adjuge le choc au sommet 3-2 face à Rapperswil

Publié

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Dans ce match au sommet face à Rapperswil, Genève-Servette s'impose avec brio sur le score de 3-2. Avec ce succès, les Genevois sont désormais garanti de terminer dans le top 10 et donc de lutter pour le titre de champion.

Cette rencontre mettait aux prises les deux équipes les plus en forme du moment. D'un coté, Genève-Servette restait sur 5 succès consécutifs dont 3 face à des membres du top 3 (Bienne deux fois et Zurich). En face, Rapperswil enregistrait 6 succès de rang et comptait dans ses rangs un homme en feu: Roman Cervenka, auteur de 22 points en 8 matchs.

C'est toutefois un autre homme, plus discret offensivement cette saison, qui s'illustra après un peu plus de 5 minutes de joué: Henrik Tömmernes. Le défenseur suédois du GSHC prit ses responsabilités depuis sa ligne bleue et porta le danger à travers la défense saint-galloise. Après un tir repoussé par Melvin Nyffeler, le défenseur suédois put capter son propre rebond pour ouvrir le score.

56 secondes pour gagner

Le score n'évolua pas dans le premier tiers ni dans le second malgré les bonnes occasions des locaux. Mais dans le troisième tiers, Marco Miranda put doubler la mise après 1'18'' dans le tiers final. Un avantage qui tint moins de 10 minutes avec une réduction saint-galloise tombée sur une belle déviation pour relancer la rencontrer.

Les efforts genevois furent temporairement anéantis à 5 minutes de la fin du temps réglementaire avec l'égalisation saint-gallois tombée d'un superbe tir de la bleue alors que Robert Mayer semblé masqué. Mais 56 secondes plus tard, les Grenat eurent à nouveau le sourire avec le troisième goal inscrit de manière confuse par Arnaud Jacquemet.

Cette rencontre allait donner un bon aperçu de la capacité servettienne à s'adapter à des matchs compliqués face à une défense bien organisée et une attaque capable d'opérer en contre. In fine, ce succès est certes le 6e de rang mais peut-être l'un des mieux acquis par le GSHC depuis quelques rencontres.

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette résiste face à Kloten et continue sa série de succès

Publié

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Engagé pour son deuxième match de la semaine après la victoire 4-3 aux tirs au but face à Ambri, Genève-Servette s'est imposé samedi face à Kloten aux Vernets samedi sur le score de 3-1. C'est le cinquième succès consécutif pour le GSHC qui garde 7 points d'avance sur son dauphin Bienne. 

Pour cette rencontre, les Genevois retrouvaient Daniel Winnik (malade mardi) et Valtteri Filppula (absent depuis 3 rencontres) mais déploraient les absences de Benjamin Antonietti, Gauthier Descloux (tous deux touchés au bas du corps, évalué au jour le jour) ainsi que de Simon Le Coultre qui a dû être opéré après le match contre Ambri-Piotta.

Face à des joueurs de la banlieue zurichoise déjà engagés vendredi soir face à leur rival des ZSC Lions, les Genevois ont démarré pied au plancher cette rencontre. Sur leurs deux premières supériorités numérique, les Grenat purent prendre le large grâce à Vincent Praplan puis Teemu Hartikainen. Maîtres de la rondelle, les Servettiens ont su garder les joueurs de Kloten loin de leur zone.

A 0.5 seconde près

Tout changea en deuxième période, brassés par leur coach lors de la pause, les néo-promus zurichois parvinrent à réduire le score, à 4 contre 3, après seulement 18 secondes dans le tiers médian. Mieux, Kloten, toujours en lutte pour une place dans le top 6  de National League, fut largement meilleur sur la deuxième période.  Une légère domination qu'on crut récompensée en toute fin de 2e tiers, mais les Zurichois furent coupable d'inscrire un goal mois d'une seconde après la sirène indiquant la fin de la période.

Le troisième tiers fut bien plus équilibré que les deux premiers. Presque soporifique sur les premières minutes, le troisième tiers prit une tournure presque folle avec notamment des Genevois frustrés à plusieurs reprises par Sandro Zurkirchen, le portier de Kloten.

Ce succès est le 5e consécutif d'un GSHC qui reste solide leader de National League. Après une fin 2022 compliquée, Genève-Servette retrouver sa verse et a prouvé sa capacité à résister aux assauts d'équipe en grand besoin de points comme c'était le cas samedi face à Kloten.

Le prochain match de Genève sera un bon moyen de jauger la forme retrouvée avec une rencontre face à Rapperswil, quatrième de National League et qui cherche à rester dans le top 3 de l'élite du hockey suisse.

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette sombre mais gagne aux tirs au but contre Ambri

Publié

le

(KEYSTONE/Ti-Press/Alessandro Crinari)

Après avoir récolté 5 points en deux matchs face à Bienne, Genève-Servette se déplacait mardi à Ambri-Piotta. Face à une équipe presque condamnée à gagner pour décrocher une place en pré-playoffs, les Servettiens auront perdu un point. Menant 3-0, les Grenat ont vu les Tessinois revenir à 3-3 dans le temps règlementaire mais s'imposent aux tirs au but.

Pour cette rencontre outre-Gotthard, le GSHC se déplacait sans Daniel Winnik (malade) et Valtteri Filppula (toujours blessé, retour imminent). C'est donc Linus Omark qui s'alignait mardi avec le maillot de top scorer.

Mis en évidence avec le maillot et la casque à flamme, le Suédois offrit à Vincent Praplan l'ouverture du score en supériorité numérique. Seul devant le goal, le Valaisan marqua un goal à la "Hartikainen". Passeur sur le 1-0, Omark devint buteur sur le 2-0 grâce à une splendide déviation sur une passe de Henrik Tömmernes alors que Genève-Servette n'avait plus été dangereux depuis quelques minutes. Pas de quoi rassasier le top-scorer d'un soir auteur d'un doublé en deuxième période. A 4 contre 4, Linus Omark put pousser l'offrande de son compatriote Henrik Tömmernes.

Troisième tiers catastrophique

Mais à 3-0 après 40 minutes, le match ne fut pas plié pour autant. A 5 contre 4, les Léventins purent débuter leur révolte avec le 1-3 après 29 petites secondes de jeu dans le 3e tiers. Un but qui fit tomber les Servettiens dans une torpeur malheureusement trop vue cette saison. Le 3-2 marqué par Ambri à un peu moins de 13 minutes confirma son retour en forme. L'égalisation tomba donc presque de manière logique, tant les Grenat semblaient apathiques contre des Tessinois donnant tout sur la glace.

Le verdict tomba aux tirs au but avec notamment un très bon Gauthier Descloux. Quelques jours après avoir vécu presque la même situation contre Lugano - à la différence près que Genève menait 3-0 après 20 minutes et non 40 - la troupe de Jan Cadieux laisse filer des points alors que le match semblait plié. Une mauvaise habitude à rapidement oublier pour une échéance qui se rapproche: les playoffs.

Continuer la lecture