Rejoignez-nous

Hockey

Genève maladroit face à Berne

Publié

,

le

Ramon Untersander inscrit le 3-0 à Dominic Nyffeler (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Dominer n'est pas gagner. Genève-Servette a essuyé un revers à Berne. Les Aigles se sont inclinés 3-1 dans la capitale.

Les dieux du hockey n'étaient pas favorables aux Genevois en cette soirée de janvier. Malgré 48 tirs au but et trois poteaux, les Servettiens sont repartis avec une coche dans la colonne défaites. Parce que rien n'a tourné en faveur des joueurs de Jan Cadieux. A la 6e, n'ont-ils pas encaissé l'ouverture du score alors qu'ils bénéficiaient d'un power-play? Mais un cafouillage de Karrer à la ligne bleue a permis aux Bernois de prendre les devants.

Les hommes de Johan Lundskog ont doublé la mise à la 26e grâce à Praplan qui a mis fin à 17 matches sans but. Il faut dire que les Genevois devaient composer sans Henrik Tömmernes, malade. Et sans le meilleur joueur du championnat, les autres Genevois ont dû prendre leurs responsabilités.

Dommage que Daniel Winnik ait pété un plomb à la 52e en administrant un violent coup de canne à deux mains sur un joueur bernois. Le Canadien a été logiquement renvoyé au vestiaire. Juste avant que Vermin n'inscrive la seule réussite des siens à la 54e.

Ajoie s'est offert un triste record en National League

Battu 7-3 par Rapperswil, le club jurassien a subi sa 16e défaite consécutive.

A Porrentruy, c'est une page de l'histoire du hockey suisse qui s'est écrite. Et malheureusement pas une page reluisante pour les Jurassiens. A égalité avec le LHC de la saison 95/96 et le HCC de l'exercice 00/01, les Ajoulots sont désormais seuls détenteurs de cette marque.

Et tout avait pourtant bien commencé pour eux avec deux réussites dans le tiers initial grâce à Schmutz (15e) et Bogdanoff (17e). Seulement le pauvre portier Nicola Aeberhard a vécu la furia saint-galloise en encaissant quatre buts en 14 minutes. Tim Wolf n'a pas été plus en veine puisqu'il a été battu par David Aebischer (36e) moins de deux minutes après son entrée sur la glace.

Frossard a redonné un léger espoir aux siens à la 41e, mais Cervenka a inscrit le 3-6 25 secondes plus tard, avant que Forrer ne boucle l'affaire à la 54e.

Zoug perd un point

Ce succès, couplé à la défaite d'Ambri à Zurich (5-2), replace les Bernois à la 10e place qualificative pour les pré-playoff. L'autre formation heureuse de ce revers genevois s'appelle Lausanne. Au chômage technique en raison de cas de covid dans le vestiaire de Langnau, le club vaudois conforte sa septième place.

La dernière partie de la soirée entre Zoug et Lugano a souri aux Zougois (5-4 ap). Mais le champion en titre peut tout de même regretter de ne pas avoir engrangé les trois points. A la 51e, Klingberg a marqué le 4-2 et la troupe de Dan Tangnes avait les cartes en mains. Mais Carr puis Loeffel à 6 contre 4 à la 58e ont rétabli la situation pour les Tessinois. Ceci avant que Hansson ne termine le travail en prolongation après seulement 14 secondes. Ces deux points ne permettent pas à Zoug de passer devant Fribourg qui demeure leader.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

La National League sur Léman Bleu

Publié

le

Léman Bleu et son patron Laurent Keller se réjouissent de pouvoir diffuser la National League dès la saison prochaine (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Léman Bleu sera le partenaire de MySports pour la Suisse romande dès la saison 2022/23 de National League.

La chaîne lémanique pourra diffuser en direct le nouveau "match de la semaine", prévu le dimanche dès 19h30 pendant la saison régulière, ainsi que l'intégralité de la finale des play-off.

L'accord porte sur les cinq prochaines saisons, soulignent Léman Bleu et Sunrise UPC (MySports) dans des communiqués distincts diffusés mercredi matin. TV24 et Teleticino ont quant à eux été choisis comme diffuseurs gratuits pour la Suisse alémanique et le Tessin. SRG SSR se retrouve donc sur la touche.

Outre la finale des play-off, les téléspectateurs des trois nouveaux partenaires auront par ailleurs droit à une dizaine d'autres matches en direct durant les pré play-off et les play-off. Les temps forts des rencontres seront par ailleurs proposés en deuxième partie de soirée lors de chaque journée de championnat, précise Léman Bleu.

"Pour les fans de hockey en Suisse romande et au Tessin, ce partenariat annonce un plus grand nombre de matches de hockey sur glace disponibles gratuitement, ainsi que davantage de temps forts, d'actualités et d'informations", explique dans le communiqué de Sunrise UPC Matthias Krieb, directeur de MySports.

Vaucher "très impressionné"

MySports avait déjà annoncé des partenariats avec CH Media (Suisse alémanique) et Blick Gruppe (Suisse alémanique et Suisse romande). Partenaire de streaming, Blick Gruppe diffusera ainsi chaque mardi un match en direct. Tous les buts et les "highlights" seront également disponibles sur Blick.ch.

"Nous sommes très impressionnés par le modèle innovant de MySports et impatients d'entrer dans une nouvelle ère de la National League en septembre prochain avec un puissant réseau de partenaires de distribution passionnés de hockey ainsi que de nouveaux formats et canaux de diffusion", explique pour sa part Denis Vaucher, CEO de la National League, cité dans le communiqué de Sunrise UPC.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Dean Kukan et Janis Moser rejoignent l'équipe de Suisse

Publié

le

Janis Moser rejoint l'équipe de Suisse (© KEYSTONE/AP/ROSS D. FRANKLIN)

Patrick Fischer a effectué une première mise à jour de sa formation en vue du Championnat du monde. Pour les Beijer Games en Finlande et Suède, le sélectionneur a convoqué Dean Kukan et Janis Moser.

Absents des play-off de NHL avec leurs équipes respectives, Columbus pour Kukan et Arizona pour Moser, les deux défenseurs prennent la place de Noah Delémont et, plus surprenant, de Santeri Alatalo. Patrick Fischer a également renvoyé à la maison l'attaquant lausannois Ken Jäger et le gardien bernois Philip Wüthrich.

Pas trace donc de Timo Meier, Nico Hischier ni de Jonas Siegenthaler qui ont pourtant annoncé partir au Championnat du monde. Dans le cas de Hischier, ce sont même les New Jersey Devils qui ont mentionné sur Twitter qu'il arriverait en Suède.

Il est à noter que le communiqué de la Fédération précise à la fin que les prochaines nominations seront annoncées en temps voulu.

La sélection pour les Beijer Games (5-8 mai):

Gardiens (2): Sandro Aeschlimann (Davos), Reto Berra (Fribourg-Gottéron)

Défenseurs (8): Dominik Egli (Davos), Michael Fora (Ambrì-Piotta), Lukas Frick (Lausanne), Andrea Glauser (Lausanne), Dean Kukan (Columbus Blue Jackets), Janis Moser (Arizona Coyotes), Simon Le Coultre (Genève-Servette), Romain Loeffel (Lugano).

Attaquants (12): Andres Ambühl (Davos), Christoph Bertschy (Lausanne), Enzo Corvi (Davos), Nando Eggenberger (Rapperswil), André Heim (Ambrì-Piotta), Mike Künzle (Bienne), Marco Miranda (Genève-Servette), Killian Mottet (Fribourg-Gottéron), Damien Riat (Lausanne), Noah Rod (Genève-Servette), Tristan Scherwey (Berne), Calvin Thürkauf (Lugano)

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Trois signatures au LHC

Publié

le

Igor Jelovac, ici contre Davos avec Rapperswil, patinera à Lausanne les trois prochaines saisons (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Le Lausanne Hockey Club a confirmé la signature de trois joueurs. Igor Jelovac, Théo Rochette et Nicolas Perrenoud ont tous paraphé une entente avec le club vaudois.

Défenseur au solide gabarit, Igor Jelovac débarque de Rapperswil avec un contrat de trois ans. Formé à Villars puis à Lausanne, le Vaudois est parti s'aguerrir à Bienne, Ambri et enfin Rapperswil lors des deux dernières saisons. A 27 ans, il a connu sa meilleure saison avec 15 points (2 buts) en 46 matches.

Théo Rochette a lui signé pour deux ans. A 20 ans, le centre termine actuellement sa quatrième saison en LHJMQ au sein des Remparts de Québec. Il compte 93 points (32 buts) en 63 rencontres.

Quant à Nicolas Perrenoud, il a signé un premier contrat pro de deux saisons avec son club formateur à 18 ans. Il a inscrit 53 points (28 buts) en 44 matches avec les juniors élite.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Les Zurich Lions toujours aussi diaboliques

Publié

le

La joie de Denis Malgin après son but. Un but qui vaut presque un titre. (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Troisième match, troisième victoire pour les Zurich Lions. Cette finale des play-off contre Zoug tourne décidément à la démonstration pour le club du Hallenstadion.

Les Lions se sont imposés 2-1 à Zoug dans l'acte III pour s'offrir quatre balles de titre, dont deux sur leur patinoire. Ils joueront la première ce lundi déjà devant leur public. Comme lors des deux premiers matches, les Zurichois ont forcé la décision dans la dernière période. Ils ont renversé le cours de la partie en l'espace de 92'' avec l'égalisation heureuse de Steve Androghetto qui déviait involontairement un lancer de Maxim Noireau à la 50e. Denis Malgin devait ensuite donner la victoire à ses couleurs sur un service magistral de Denis Hollenstein.

Une fois de plus, la ligne de parade des Zurichois a frappé. Mais le trio formé par Andrighetto, Hollenstein et Malgin doit une fière chandelle à Jakub Kovar. Le gardien tchèque fut une fois de plus éblouissant. Auteur de 28 arrêts, il ne fut battu que par Grégory Hoffmann à la 13e minute alors que les Zurich Lions évoluaient à trois contre cinq.

La roue a tourné

Dominateurs lors des deux premières périodes, les Zougois ont à nouveau lâché prise en fin de match. Ils auraient dû, il est vrai, mener plus largement au score avant l'ultime période. Le brio de Jakub Kovar n'explique pas tout. Le Champion en titre manque vraiment d'efficience dans le dernier geste lors de cette finale.

Pour Zoug, la roue a tourné d'une manière incroyable. Avant cette finale, il restait sur une série de douze victoires de rang dans les séries finales. Maintenant pour conserver leur couronne, les Zougois doivent battre à quatre reprises en quatre matches une équipe qui vient de gagner ses neuf dernières rencontres, dont cinq par un petit but d'écart. Bon courage !

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Fribourg est en vacances, une finale entre Zurich et Zoug

Publié

le

Simon Bodenmann a inscrit un doublé dont le 4-1 controversé (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

L'aventure fribourgeoise en play-off de National League s'est terminée en demi-finales. Les Dragons se sont inclinés 6-2 à Zurich et ont été sortis en quatre matches.

L'élimination est cruelle. Même si la tâche des Fribourgeois s'apparentait à un Everest, les joueurs de Christian Dubé avaient abordé ce duel avec la bonne attitude. A l'ouverture du score chanceuse de Marc Aeschlimann (6e), les Dragons avaient répondu 32 secondes plus tard via Desharnais.

Tout se passait bien malgré l'absence de Julien Sprunger, blessé, mais le tiers médian a sonné le glas des espoirs fribourgeois. Il y a tout d'abord eu ce 2-1 de Noreau à la 24e, puis une faute impardonnable de Chris DiDomenico sur Patrick Geering. Le top scorer, futur joueur bernois, a dangereusement sorti le genou et logiquement pris la direction du vestiaire.

Les Zurichois ont inscrit le 3-1 quelques secondes après le retour du substitut du banc des pénalités grâce à Marcus Krüger. Puis vint le 4-1 controversé de Bodenmann à la 36e. Alors que l'on pensait que Reto Berra avait posé sa mitaine sur le puck, une canne zurichoise est venue pousser l'ensemble et faire en sorte que la rondelle glisse dans les buts avec, en prime, Justin Sigrist empêchant le portier fribourgeois de faire correctement son métier. Les supporters fribourgeois se sentiront lésés par ce but et on peut les comprendre.

Logiquement touchés au moral, les joueurs de Christian Dubé ont eu de la peine à se relever. Brodin a réduit la marque à la 47e, mais la messe était dite. En sortant son gardien, Dubé a permis à Zurich de saler l'addition.

Après avoir remporté les trois premiers actes 3-2 ap, les Lions ont cette fois déroulé. Les leaders zurichois ont été un peu plus saignants que ceux de Gottéron. Et DiDomenico, brillant en quarts de finale et seul véritable détonateur dans les rangs fribourgeois, a finalement offert son plus mauvais côté et précipité la chute des siens.

Kovar envoie Zoug en finale

On a longtemps cru que la résistance davosienne allait tenir face au champion. Mais c'est bien Zoug qui aura la chance de défendre son titre après son succès 2-1 ap.

Et le moins que l'on puisse dire c'est que cette qualification zougoise est parfaitement méritée. Mais elle a mis beaucoup de temps à se dessiner en raison d'un Sandro Aeschlimann impérial dans les buts. Imaginez, Grégory Hofmann a égalisé à 19 secondes de la fin du troisième tiers, répondant à l'ouverture du score de Wellinger à la 38e.

Et puis après seulement 45 secondes de jeu en prolongation, c'est Jan Kovar qui a délivré son équipe. La finale commencera beaucoup plus tôt que prévu puisque les deux séries se sont finies très vite. Le premier match de la finale est agendé au lundi de Pâques.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture