Rejoignez-nous

Hockey

VIDEO - A Genève l'énergie de la victoire, à Bienne celle du désespoir

Publié

,

le

GSHC ou Bienne, qui sera le grand gagnant ce mardi soir ? (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Mardi soir à Bienne, Genève bénéficiera d'un premier puck de match, d'un puck de premier titre. Seulement dans les rangs grenat, il s'agira surtout de ne pas penser à ça, comme le rappellent Benjamin Smadja et Elsa Duperray.

Un dernier coup de collier, ou de patin en l'occurrence. Aller chercher une quatrième victoire synonyme de trophée de champion de Suisse. Cette position, Genève ne l'a connue qu'une seule fois. C'était lors de la finale 2010 face à Berne quand les Aigles étaient revenus à 3-3 dans la série pour finalement perdre le septième match dans la capitale 4-1.

Et selon la formule consacrée, "c'est la dernière victoire qui est la plus dure à remporter". Samedi soir aux Vernets, les Genevois ont fessé Bienne 7-1. Mais dans les couloirs devant les vestiaires, personne n'a fanfaronné. Si la patinoire avait des allures de fête pour le titre avec ces goals à la pelle, les joueurs avaient eux bel et bien conscience qu'il ne s'agissait que d'une étape.

"Mardi, ce sera un nouveau match, le score sera de 0-0 au début, explique l'attaquant genevois, Marco Miranda. Les sept buts marqués samedi n'auront aucune incidence." L'ailier zurichois a parfaitement raison sur le plan technique. Reste que Bienne a tout de même montré certaines limites à l'occasion de ce cinquième acte, même si les choses n'ont pas tourné en sa faveur.

"On sait que Bienne va démarrer fort mardi à la maison parce qu'ils n'ont plus rien à perdre, détaille encore le numéro 85 des Aigles. Mais on ne doit pas regarder l'autre équipe et ne penser qu'à notre jeu en se préparant comme on sait le faire."

Les étrangers genevois sont là, Olofsson discret

Parfois un peu plus discrets car bien muselés par les Seelandais, les étrangers de Genève-Servette ont retrouvé leur touche au meilleur moment. On a ainsi vu Henrik Tömmernes, Linus Omark et Teemu Hartikainen prendre les choses en mains, comme ils l'ont si souvent fait durant la saison régulière. "Cela leur donne de l'énergie et après cette énergie se répand au sein de l'équipe", appuie Miranda.

A Bienne, Toni Rajala évolue à son niveau. Jere Sallinen, Alexander Yakovenko et Viktor Lööv aussi. Jesper Olofsson? Beaucoup moins. Ceci explique aussi le rendement moindre de la fameuse ligne H2O formée avec Fabio Hofer et Gaëtan Haas. Samedi à Genève, Antti Törmänen avait titularisé Riley Sheahan à la place du Suédois et placé Luca Hischier avec les deux autres "H". Sans grand succès.

Gageons que si les Seelandais ambitionnent de s'offrir une septième partie jeudi au bout du Léman, il faudra que les importés prennent les choses en mains. A moins que la Brunner-Cunti-Künzle n'en décide autrement.

L'atout de l'expérience

Champion avec Zurich en 2018, Marco Miranda ne débarque pas dans une situation totalement inconnue. Et dans ces moments-là, l'expérience est un carburant inestimable: "Oui, je pourrai me servir de cette expérience, mais c'est quand même une situation complètement différente. C'est toujours une nouvelle histoire."

"Il faut préparer ce match comme une partie normale et se concentrer sur les choses qu'on peut contrôler, souligne-t-il. On dit shift après shift, mais il y a quand même beaucoup à gagner sur la table. Ce qui est sûr, c'est que l'on doit se concentrer sur le jeu. On n'a encore rien gagné et on doit garder les pieds sur terre."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey sur glace

Nicolas Fluri chef des arbitres de la SIHF

Publié

le

Nicolas Fluri va remplacer ANdreas Fischer à la tête des arbitres suisses (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Nicolas Fluri est le nouveau chef des arbitres de la fédération suisse de hockey sur glace. Le Prévôtois de 40 ans succède à Andreas Fischer qui part à Ambri.

Fluri possède une solide expérience avec 23 ans d'arbitrage. Il a participé à plus de 1000 matches en Suisse. Il a sifflé aux JO de Pyeongchang en 2018 et lors de 4 Mondiaux.

Andreas Fischer partira à la fin du mois de juillet. Nicolas Fluri entrera en fonctions le 1er octobre. L'intérim sera assuré par le CEO de la SIHF, Patrick Bloch.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Raphael Prassl à Lausanne, Sarault à Fribourg

Publié

le

Raphael Prassl rejoint Lausanne (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Lausanne annonce la signature de l'attaquant Raphael Prassl. Le joueur de 26 ans arrive de Davos et a paraphé une entente de deux saisons avec les Lions.

Attaquant polyvalent, produit de la formation zurichoise, Prassl compte un titre de champion avec Zurich en 2018. Il a rejoint Davos en 2021. Il n'a disputé que 34 matches la saison dernière pour un maigre bilan de 5 points (un but). Mais en 2021/22, il avait inscrit 21 points (8 buts) en 48 matches.

Sarault va aider Emond

Fribourg annonce de son côté avoir signé pour un an le Canadien Yves Sarault. Le Québécois de 51 ans sera l'un des deux assistants de Patrick Emond avec Pavel Rosa.

Après une carrière de joueur dans plusieurs clubs de National League, Yves Sarault avait rejoint Lausanne en 2014 pour s'occuper des juniors élite. Il avait assuré un intérim de quelques mois entre 2017 et 2018 avec la première équipe du LHC. Il a ensuite coaché Viège, puis Langnau et enfin Sierre en Swiss League.

Niku à Kloten

Kloten se renforce en défense. Le club zurichois a mis sous contrat pour an le défenseur offensif finlandais de 27 ans Sami Niku.

Drafté au 7e tour par Winnipeg en 2015, Niku a brillé en AHL en 2018, mais il n'est jamais parvenu à se faire sa place dans la meilleure ligue du monde. Il a terminé son périple nord-américain à Laval dans le club-ferme du Canadien de Montréal en 2022.

Revenu en Finlande, il a porté pendant deux saisons les couleurs de JYP, mais il a terminé la saison dernière à Ilves Tampere. Il a marqué 49 points (12 buts) en 53 matches.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

L'ex-attaquant du GSHC Daniel Winnik annonce sa retraite

Publié

le

D'une subtile dévitation, Daniel Winnik avait inscrit le 3-1 pour le GSHC lors de la finale de la Ligue des Champions le 20 février 2024 (KEYSTONE/Cyril Zingaro)

Sans contrat depuis la fin de la saison 2023-2024, le Canadien Daniel Winnik a annoncé jeudi sur X prendre sa retraite de hockeyeur professionnel.

A 39 ans, il met fin à une carrière longue de 19 ans débutée en 2005 aux San Antonio Rampage en AHL. Arrivé en 2018 à Genève-Servette (en remplacement du Canadien Lance Bouma, blessé en début de saison), l'ex-numéro 26 aura porté le maillot grenat durant 6 saisons, participant à la finale perdu de 2021 face à Zoug mais surtout au sacre national en 2023 et au sacre européen de 2024. Lors des deux finales remportées, Daniel Winnik a inscrit le 3e but genevois de la partie.

Il restera associé à d'autres bons souvenirs avec le maillot du GSHC, dont ce but marqué avec Roger Karrer le 10 janvier 2020 face à Berne après une période de 2 minutes à 3 contre 5.

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Sébastien Beaulieu quitte le GSHC après 19 ans: "ça fait bizarre"

Publié

le

Sébastien Beaulieu (à gauche) s'occupera désormais des gardiens de la relève à Genève. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

C'était dans l'air depuis quelques jours, le GSHC a confirmé mardi le départ de Sébastien Beaulieu, entraîneur des gardiens de la première équipe depuis 19 ans. C'est Mathieu Fernandes qui reprend ce rôle, lui qui était déjà présent dans le coaching staff depuis 2 saisons.

Le Québécois ne sera toutefois pas loin du GSHC puisqu’il s’occupera du développement des jeunes portiers de l’académie (AGFH) et ceux dans le reste du canton. Arrivé en 2006, le Québécois aura à peu près tout connu au sein de Genève-Servette jusqu'au sacre de champion de suisse en avril 2023. Mais ce départ s'explique par plusieurs raisons.

Sébastien BeaulieuEx-entraîneur des gardiens du GSHC

Pour rappel, Sébastien Beaulieu avait recu un puck dans l'oeil en décembre 2022, une blessure grave qui l'avait tenu éloigné quelques temps des patinoires et qui avait amené des difficultés.

En attendant, le Québécois ne sera toutefois pas bien loin puisqu'il sera chargé des gardiens de l'Académie du GSHC ainsi que de tous les gardiens du canton. Il restera donc aux Vernets mais n'aura-t-il pas envie d'aller de temps en temps guigner sur ce qu'il se passe avec la première équipe ?

Sébastien BeaulieuEx-entraîneur des gardiens du GSHC

 

Mathieu Fernandes: "une fierté"

Le successeur de Sébastien Beaulieu n'est pas un inconnu aux Vernets puisqu'il s'agit de Mathieu Fernandes, entraîneur assistant des gardiens depuis 2 ans. A 30 ans il devient ainsi entraîneur en chef des gardiens.

Mathieu FernandesEntraîneur des gardiens du GSHC

 

Interviews au complet:

Sébastien BeaulieuEx-entraîneur des gardiens du GSHC
Mathieu FernandesEntraîneur des gardiens du GSHC

 

Continuer la lecture

Hockey sur glace

GSHC: Un derby lémanique pour débuter la saison!

Publié

le

Geneve-Servette contre Lausanne HC en ouverture de la prochaine saison de hockey sur glace (KEYSTONE/Martial Trezzini)
La nouvelle saison de National League commencera le mardi 17 septembre avec un derby du Lac: Lausanne, le finaliste malheureux de la saison passée, accueillera Genève, le champion 2023. 

La 52e et dernière journée aura lieu le 1er mars 2025. Les play-in se dérouleront du 4 au 10 mars. Les play-off commenceront le jeudi 13 mars pour se terminer au plus tard le mardi 29 avril.

Continuer la lecture