Rejoignez-nous

Sport

Formule 1: Verstappen se rapproche du titre

Publié

,

le

Max Verstappen vire en tête au premier virage (© KEYSTONE/EPA/Carlos Ramirez)

Max Verstappen (Red Bull-Honda) s'est un peu plus rapproché de son premier titre de champion du monde de formule 1. Le Néerlandais a facilement remporté le Grand Prix du Mexique.

C'est la 9e victoire de Verstappen cette année, la 19e au total. Le pilote de la voiture no 33 a pris la tête dès le premier virage et n'a jamais été inquiété. Il s'est imposé avec 16''555 d'avance sur Lewis Hamilton (Mercedes), qui a dû lutter jusqu'au bout pour résister à Sergio Perez (Red Bull-Honda). Ce dernier est devenu le premier Mexicain à monter sur le podium lors de son GP national, à la grande joie d'un public déchaîné.

"J'avais un très bon rythme. Dès que j'ai pris la tête, j'ai pu contrôler la course. Je ne pense pas encore au championnat", a déclaré le vainqueur. Au championnat, Verstappen possède désormais 19 points d'avance sur Hamilton.

Il reste quatre courses à disputer, dont la prochaine dans une semaine au Brésil. Il faudra désormais un petit miracle pour qu'Hamilton puisse renverser la situation et obtenir un huitième titre de champion du monde. "J'ai tout donné. Mais il nous manquait un peu de vitesse par rapport aux Red Bull", a expliqué un Hamilton visiblement déçu.

Bottas percuté

Les Mercedes avaient provoqué une grosse surprise lors des qualifications en prenant les deux premiers rangs. Mais dès le départ, Verstappen a pu prendre les devants. Valtteri Bottas, auteur de la pole, a été touché au premier virage par Daniel Ricciardo (McLaren-Mercedes), ce qui a ruiné sa course.

Derrière les trois premiers, le Français Pierre Gasly (AlphaTauri-Honda) a pris une belle 4e place. Il a laissé derrière lui les Ferrari de Carlos Sainz et Charles Leclerc.

Le vétéran Kimi Raikkonen a permis aux Alfa Romeo-Ferrari de marquer 4 points pas forcément prévus. Le Finlandais a fini 8e, alors que son coéquipier italien Antonio Giovinazzi a échoué au 11e rang.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Lausanne remporte trois points précieux, Fribourg et Genève battus

Publié

le

Joie certaine dans les rangs lausannois (© KEYSTONE/TI-PRESS/Alessandro Crinari)

Lausanne a sauvé l'honneur romand en National League. Le club vaudois a dominé Ambri 3-2 en Léventine, alors que Fribourg, Genève, Bienne et Ajoie ont tous perdu.

Lausanne se devait de montrer un autre visage que celui affiché samedi contre Fribourg. Et les Vaudois avaient surtout impérativement besoin de trois points.

Le LHC a eu la chance avec lui durant le tiers initial. Cette chance qui semble le fuir depuis le début de la saison. Sur le 1-0 de Fuchs, le gardien Juvonen n'a pas pu bloquer le puck. Sur le 2-0 de la 15e, le lancer de Frick a frappé le poteau puis le dos du portier finlandais. Mais même avec Dame Chance comme alliée, les Lausannois restent un projet fragile. Ambri s'en est bien rendu compte en égalisant assez rapidement au cours de la période médiane. Bürgler à la 23e puis Chlapik à la 27e ont nivelé la marque.

Peu vernis cette saison avec les blessures, les Lausannois ont à nouveau dû faire face à un coup dur. Gardien de cristal, Punnenovs a une fois encore dû quitter ses coéquipiers avant la fin de la rencontre. Cette fois c'est à la 30e que le Letton à licence suisse a rejoint prématurément le vestiaire. C'est donc Tobias Stephan qui a pris la relève.

Et le vétéran a fait le job en tenant le fort vaudois. Et il le fallait puisque les Lions ont planté le 3-2 à la 34e grâce à Kovacs. Le fait que les hommes de Geoff Ward aient pu tenir le score est clairement positif. Cette victoire permet en outre au LHC de remonter à la 12e place et de laisser les Léventins derrière lui.

Fribourg défait

La partie entre Gottéron et Zurich ne fut pas prolifique en buts, mais elle fut très plaisante à suivre. Et la série de victoires fribourgeoises s'arrête à quatre puisque les Dragons ont été battus 2-0 par des Zurichois parfois chanceux. Mais les hommes de Grönborg ont eu la chance de posséder en Hrubec un incroyable gardien qui a su faire les arrêts décisifs au bon moment tout en étant parfois aidé par sa bonne étoile.

Le leader Genève traverse une passe plus difficile. On ne retrouve pas le GSHC virevoltant. Et aux Vernets, les Aigles ont été battus par Rapperswil 3-2 ap. C'est l'ancien Grenat Tyler Moy qui s'est chargé de donner le deuxième point à son équipe.

Dans les rangs genevois, si Filppula et Tömmernes donnent toujours satisfaction, on sent un sérieux coup de mou chez les deux compères Omark et Hartikainen. Les deux hommes devraient peser sur une rencontre, mais ils sont eux aussi plut^to dans un creux qu'au sommet d'une vague. Ceci dit, Genève marque tout de même un point et compte toujours neuf longueurs d'avance sur Bienne.

Car après deux succès, Bienne n'a pu en ajouter un troisième. A Davos, les Seelandais se sont inclinés 3-0. Et ce malgré le retour de Gaëtan Haas dans l'alignement. Seulement Bienne a payé cher 70 secondes de flottement entre la 28 et la 29e. Julian Schmutz et Simon Knak ont inscrit deux buts et les Bernois ne s'en sont jamais relevés. Les Grisons ont classé l'affaire à la 50e en marquant le 3-0.

Ajoie a pour sa part enregistré une neuvième défaite de rang. A domicile, les Jurassiens ont été battus par Kloten 2-1 ap. C'est Faille qui a crucifié les Ajoulots après 17 secondes en prolongation.

Langnau a enlevé le derby bernois en écartant les Ours 4-2, tandis que le champion Zoug s'est à nouveau fait surprendre à domicile, cette fois par Lugano (4-1).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Un GSHC inefficace s'incline après prolongations face à Rapperswil

Publié

le

[Salvatore Di Nolfi / Keystone]

Genève-Servette restait sur 7 succès consécutifs contre Rapperswil aux Vernets. Dominant mais en manque d'efficacité, le GSHC s'incline 3-2 en prolongations.

Un seul changement dans l'effectif victorieux samedi à Kloten pour ce match à domicile, Benjamin Antonietti est annoncé blessé. Par conséquent, c'est le jeune Keanu Derungs qui fit son retour dans l'alignement.

Face à Rapperswil, Genève-Servette présente généralement deux visages. Soit les Grenat buttent totalement sur le bloc défensif saint-gallois, soit à l'inverse, les Genevois multiplient les tentatives sur les buts de Rapperswil. Ce mardi soir, c'est la deuxième possibilité qui fut présentée au 5'079 spectateurs présents aux Vernets. Entreprenant, le GSHC ouvrit le score suite à un bijou d'action collective. A l'origine et à la conclusion: Marco Miranda, auteur de son 2e but de la saison.

Et alors que les Servettiens eurent de multiples occasions de creuser leur avantage, c'est Rapperswil qui égalisa contre le cours du jeu. En avantage numérique, c'est Tyler Moy, parti au bord du lac de Zurich à l'entre-saison, qui scotcha Gauthier Descloux sur un superbe tir du poignet en pleine lucarne. Ce premier tiers n'était pas au bout de ses promesses. Laissé tout seul à quelques mètres du but, Henrik Tömmernes put inscrire le deuxième goal d'un superbe tir frappé. Mais Rapperswil répondit 20 secondes plus tard pour conclure le tiers initial à 2-2.

Indiscipline genevoise

Loin d'être le match de l'année sur le plan technique, cette rencontre fut plaisante à suivre, malgré un tiers nul en but et assez brouillon techniquement. Seul bémol en deuxième période, une séquence à 5 contre 3 de 1 minutes et 20 secondes inexploitée par les Genevois. Un jeu brouillon et haché qui perdura sur la première moitié du troisième tiers, les deux équipes ne voulant pas commettre l'erreur qui offrirait le but victorieux à son adversaire.

La fin du temps règlementaire fut plus animée, en faveur des Genevois, mais dépourvu de but, malgré l'indiscipline genevoise. Punis à deux reprises sur les 40 premières minutes, le GSHC évolua à 4 reprises en infériorité numérique. C'est finalement Moy, encore une fois, qui scella le score lancé tout seul face à Gauthier Descloux.

L'inefficacité genevois a donc couté 2 points aux Genevois dans le décompte final. Il faudra rapidement corriger le tir avant la réception de Zoug jeudi aux Vernets (à suivre en direct sur Radio Lac).

 

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

Les Rouges cèdent en fin de match face au Brésil

Publié

le

Fabian Rieder - N° 25 - qui tente de s'opposer à Vinicius Junior - en jaune - sous les yeux de Freuler - n°8 - Sow - n° 15 ainsi qu'Embolo - tout à droite - et les Rouges ont bien résisté face aux favoris brésiliens avant d'encaisser un but en toute fin de match (KEYSTONE/ EPA/Neil Hall).

La sélection "or et vert" s'impose par la marge la plus étroite face aux Helvètes (1-0) grâce à un but de Casemiro à une dizaine de minutes environ du coup de sifflet final.

Essayé, pas pu. La déception est rude sans doute pour les joueurs de Murat Yakin. Ils y ont cru très longtemps. Un but annulé pour un hors-jeu tardivement signalé après intervention de la VAR leur a offert un sursis bienvenu. Mais ça n'a pas suffi. Privée de son meneur de jeu fétiche Xherdan Shaqiri blessé, l'Equipe de Suisse a dû s'en remettre à sa bonne volonté et à une volonté de tous les instants face à une "seleção canarinha" qui a exercé un pressing asphyxiant. Rarement, un onze n'a paru aussi solide. La logique a donc été respectée: les quintuples champions du Monde ont trouvé la faille sur un tir magistral du demi défensif Casemiro. Le onze rouge à croix blanche se retire battu, mais sans avoir démérité.

Contrairement au match contre la Serbie, Richarlison, en jaune, n'a pas réussi à faire trembler les filets d'Yann Sommer - maillot bleu - lundi (© KEYSTONE/AP Photo/Hassan Ammar).

Brésiliens très solides

Mieux organisés et plus forts défensivement qu'il y a quatre ans, les Brésiliens seront très difficile à battre lors de cette vingt-deuxième Coupe du Monde. Même s'ils n'ont pas réussi beaucoup d'actions d'éclat, ils se sont montrés largement supérieurs à leurs adversaires. Ils devraient, sauf accident toujours possible, aller très loin dans cette compétition.

L'une des rares incursions suisses en première mi-temps, Ruben Vargas tente de s'infiltrer dans la défense brésilienne, mais le gardien Allison Becker, en vert, Marquinhos, n°4, Alex Sandro, n° 6, et Thiago Silva veillent (© KEYSTONE/EPA/Tolga Bozoglu).

Serbie - Suisse vendredi

Quant à la sélection helvétique, elle n'a pas à rougir de cette défaite. Elle a élevé le niveau de son jeu par rapport à sa victoire peu convaincante face au Cameroun (1-0). Sans doute serait-elle bien inspiré de s'imposer face à la Serbie vendredi, mais un match pourrait aussi bien lui suffire, tant on voit mal les Lions Indomptables qui ont refait un retard de deux buts face aux protégés de Dragan Stoković  (3-3) un peu plus tôt dans la journée, battre le Brésil, même si une surprise n'est jamais à exclure comme on a pu le voir dans cette phase finale.

Continuer la lecture

Football

🔴 Liveblog: Suivez Suisse-Brésil en direct sur Radio Lac

Publié

le

Continuer la lecture

Cyclisme

Franc succès pour les 4 jours de Genève

Publié

le

Lena Mettraux qui a raté de justesse sa qualification pour les Jeux d'eté à Tokyo l'année dernière compte se qualifier pour les prochaines olympiades à Paris dans deux ans.

Les quatre jours de Genève ont confirmé l'engouement pour le cyclisme sur piste dans notre pays. Sur le plan sportif, les Helvètes ont realisé un triplé côté masculin. Chez les dames, Léna Mettraux vise une qualification pour les prochains Jeux d'été.

Les quatre jours de Genève ont tenu toutes leurs promesses: avec  cent quatorze coureurs venus de treize pays le plateau Elite avait fier. Le public, nombreux, ne s'y est pas trompé. Six-cents vingt-cinq repas ont eté servis lors des repas de soutien. Un retransmission télévisuel a permis d'augmenter encore le retentissement d'une manifestation qui a déjà conquis une réputation internationale plus que justifiée auprès des coureurs.

Sur le plan sportif, à noter un triplé suisse côté masculin avec la victoire de Simon Vitzthum et Lukas Rüegg. Des coureurs genevois ont terminé aux deuxième et troisième rangs. Médaillé d'argent Loïc Perizzolo, associé au Français Joseph Berlin Simon, a mis fin sa carrière à cette occasion. Mais la relève est assuré par les prometteurs Damien Fortis et Matteo Constantin qui complètent le podium.

Le défi de Léna

Chez les dames, les meilleures Suissesses Lena Mettraux et Jasmin Liechti ont terminé 5e du classement général après 3 semaines de repos. Une rampe de lancement idéale en vue des championnats d’Europe en février, puis des Mondiaux 6 mois plus tard, avec quelques courses sur route entre les deux.

Léna MettrauxVélo Club Echallens

 

"Paris 24 ? Un rêve"

A plus longue échéance, la Vaudoise caresse l’espoir d’une qualification pour les jeux olympiques dans deux ans.

Léna MettrauxVélo Club Echallens

 

Ces excellents résultats, côté genevois et suisse, sont le fruit d'un travail en profondeur et d'un engouement croissant chez les juniors également.

Loïc Hugentobler4 jours de Genève - organisateur

 

Une piste de 160 m

La piste étant un des atouts majeurs de Vélodrome de la Queue d'Arve: cent-soixante mètres de long et cinquante-six degrés de pente tant et si bien qu'il faut rouler à trente kilomètres heures pour rester en équilibre.

Loïc Hugentobler4 jours de Genève - organisateur

Continuer la lecture