Rejoignez-nous

Football

Les Bleus à portée de titre, la jeune Espagne aussi

Publié

,

le

La France veut marquer les esprits à un an de défendre son titre mondial (© KEYSTONE/EPA/Alessandro di Marco)

Sortie groggy de l'Euro, la France est requinquée avant la finale de la Ligue des nations, dimanche à Milan contre une Espagne joueuse et rajeunie.

Les Bleus sont attirés par le nectar d'un nouveau titre, un peu plus d'un an avant de défendre leur étoile mondiale.

L'annonce samedi du forfait d'Adrien Rabiot, testé positif au Covid-19 et placé à l'isolement, vient tout de même perturber la vie d'une équipe de France revenue dans des sphères plus légères, après un été raté et une rentrée compliquée.

La sélection tricolore a en effet retrouvé de la force après le "combat de boxe", selon l'expression du capitaine Hugo Lloris, remporté par k.o. et sur le gong jeudi contre la Belgique (3-2) en demi-finale de Ligue des nations, après avoir été menée 2-0 à la mi-temps.

L'ascenseur émotionnel avait écrasé les champions du monde à l'Euro, éliminés en huitièmes de finale par la Suisse malgré deux buts d'avance. Ils retrouvent un peu d'air avant le sommet contre l'Espagne. "On était du mauvais côté cet été, ça fait mal, c'est dur, mais il faut l'accepter aussi", a retenu Didier Deschamps jeudi.

Signal avant le Mondial

Trois jours plus tard, à Milan, il faut remonter sur le ring face à un autre poids lourd du continent, la "Roja" de Luis Enrique, pour garnir l'armoire à trophées, gagner des points au classement FIFA et marquer les esprits à treize mois de la Coupe du monde au Qatar.

"Ca nous ferait du bien et nous donnerait beaucoup de confiance, prouverait qu'on peut faire mal lors de la prochaine Coupe du monde", sans que cela n'efface la déception de l'Euro, a résumé Antoine Griezmann vendredi. "On veut montrer qu'on n'a rien perdu, qu'on reste une nation forte".

Indispensable du système Deschamps, le Mâconnais devrait enchaîner un 57e match d'affilée au soir de sa 100e sélection, contre la nation qui l'a façonné depuis ses jeunes années à la Real Sociedad. "J'espère que ça va se terminer avec une coupe et une fête après le match", a souri l'attaquant de 30 ans, désireux de "chambrer" Koke, son ami et coéquipier à l'Atlético Madrid, en cas de victoire.

Un premier duel depuis 2017

France-Espagne a beau être un classique du Vieux Continent, les deux acteurs ont perdu l'habitude de se rencontrer ces dernières années. Le choc précédent remonte à mars 2017 au Stade de France, un soir où l'Espagne avait gagné 2-0 et où l'équipe de France découvrait la VAR, à ses dépens.

Privé d'un but par l'arbitrage vidéo, Griezmann portait déjà le maillot de l'Atlético Madrid, qu'il a retrouvé cet été après deux saisons ternes au Barça, mais il n'avait pas encore la deuxième étoile de champion du monde sur le maillot tricolore, décrochée l'année suivante en Russie.

Gavi et Torres, péril jeune

Le visage de l'équipe de France a bien changé depuis, de l'éviction d'Olivier Giroud à l'intronisation de son partenaire à l'AC Milan, Theo Hernandez. Dimanche "on joue chez moi, Milan et San Siro c'est ma maison. Ca va être un jour incroyable, surtout si on gagne", a souri le défenseur de 24 ans, buteur décisif contre la Belgique.

Face aux Bleus, l'Espagne comptera également sur sa jeunesse triomphante. A l'image de Ferran Torres, auteur à 21 ans d'un doublé en demi-finale mercredi contre l'Italie championne d'Europe (2-1), et de "Gavi", milieu offensif qui a offert une prestation de classe malgré ses 17 ans et une carrière de débutant au FC Barcelone.

Les jeunes loups seront encadrés par Koke, Sergio Busquets, César Azpilicueta ou encore Aymeric Laporte, le défenseur central franco-espagnol de Manchester City qui a rejoint la sélection espagnole peu avant l'Euro, faute d'être convoqué par Deschamps.

La "Roja", demi-finaliste du dernier Championnat d'Europe, devra "jouer avec ses idées, ses armes", pointe Mikel Oyarzabal. Pour l'ailier de la Real Sociedad, Griezmann, Kylian Mbappé et Karim Benzema sont "des grands joueurs, mais nous ne devons avoir peur de personne".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Super League: Servette perd la 2e place

Publié

le

Timothé Cognat (à gauche) et Albert Vallci, les deux buteurs du match. CREDIT: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER
Le Servette FC n'a pas profité de la défaite des Young Boys pour revenir à cinq points de la première place en Super League. Dimanche, les Grenat ont été tenus en échec à Saint-Gall (1-1).

Rapidement privé d'Enzo Crivelli, qui s'est blessé tout seul à la jambe gauche et a été remplacé par Jérémy Guillemenot (21e), Servette a pu compter sur une inspiration de Timothé Cognat pour ouvrir le score. A la 25e minute, le milieu de terrain servettien a parfaitement enroulé une frappe du pied droit hors de portée du portier adverse Lawrence Ati-Zigi.

Mais son homologue Jérémy Frick a lui aussi été un peu court pour détourner une frappe à ras de terre d'Albert Vallci sur coup-franc (31e). En deuxième mi-temps, les hommes de René Weiler ont manqué de précision dans leurs envois, et seul Cognat a réussi à se créer une autre occasion franche, bien renvoyée par Ati-Zigi (77e).

Ce match nul fait les affaires des Bernois, qui conservent six longueurs d'avance sur Lugano, l'autre vainqueur du week-end. La victoire des Tessinois samedi dans la capitale (1-0) leur a permis de relancer quelque peu la course au titre et surtout de récupérer la deuxième place du classement, au détriment de Servette.

 

Continuer la lecture

Football

Etoile Carouge promu en Challenge League

Publié

le

Le capitaine Aurélien Chappuis, au centre, a montré la voie à ses coéquipiers en ouvrant le score samedi à la Fontenette (© KEYSTONE/Martial Trezzini/archives).

Vainqueurs des Young Boys M21 (2-1), les Stelliens retrouvent la Swiss Football League 12 ans après l'avoir quittée. 

Etoile Carouge va faire son retour en Challenge League. Le club genevois a assuré samedi sa promotion lors de l'avant-dernière journée de Promotion League, grâce à sa victoire 2-1 contre les Moins de vingt-et-un ans des Young Boys samedi après-midi au Stade de la Fontenette grâce à des buts marqués en première mi-temps par le capitaine Aurélien Chappuis et Matheus Vieira.

Les Stelliens, qui ne peuvent plus être délogés de la tête du classement par Rapperswil-Jona, retrouveront l'antichambre de l'élite du football suisse pour la première fois depuis 2012. L'équipe entraînée par Adrian Ursea devrait y remplacer Schaffhouse la saison prochaine.

Le neuvième de Challenge League a pourtant assuré son maintien sur le terrain, mais la SFL ne lui a pas accordé de licence pour des motifs financiers, au contraire de la lanterne rouge Baden. Le FC Schaffhouse a toutefois fait appel à l'instance de recours, qui devrait rendre sa décision le 17 mai au plus tard.

Continuer la lecture

Football

Un sursis inespéré pour le SLO

Publié

le

Le buteur égalisateur d'Adrian Grbic, au premier plan, permet au SLO d'espérer encore se maintenir en Super League; auteur de l'ouverture du score, le Japonais Seko, en noir, est consterné (© KEYSTONE/URS FLUEELER).

L’aventure en Super League pour Stade Lausanne-Ouchy n’est pas encore terminée. Le néo-promu a obtenu un sursis presque inespéré grâce à Adrian Grbic.

Prêté par Lorient, l’Autrichien a, en effet, arraché l’égalisation (1-1) à la 89e pour le FC Lucerne face aux Grasshoppers. Les Zurichois, qui avaient ouvert le score par le Japonais Ayumo Seko peu avant l’heure de jeu, ne sont pas encore mathématiquement sauvés avec onze points d’avance sur le SLO qui doit encore jouer quatre matches. Le premier le verra accueillir Yverdon ce samedi à la Pontaise.

Dans l’autre match de la soirée, Lausanne n’est pas devenu la première équipe à battre à quatre reprises le FC Bâle dans une même saison de Super League. Les Vaudois ont partagé l’enjeu (0-0) devant les Rhénans. Même si Fabian Frei a trouvé à deux reprises le poteau, Lausanne ne méritait pas de concéder une troisième défaite de rang après ses revers à Lugano et à Yverdon. Les Vaudois ont eu l’initiative, mais ont manqué de discernement dans la surface de vérité.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Servette remonte au 2e rang de Super League

Publié

le

A l'image du match, Miroslav Stevanovic, en grenat, devance Silvan Sidler, en blanc, de peu; grâce à cette courte victoire sur Winterthour, les Servettiens remonte au 2e rang (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

Vainqueur de Winterthour (2-1) pour la 2e fois en une semaine samedi à la Praille, le Servette FC remporte sa 3e victoire de suite. Les joueurs de René Weiler remontent à la 2e place du classement de Super League. 

Servette est bien parti dans le tour final pour le titre de champion de Suisse. Victorieux par la marge la plus étroite - pour la deuxième en moins d'une semaine - face à Winterthour (2-1) samedi à la Praille, le onze grenat remporte sa troisième victoire de suite. Tout ça, grâce aux changements tactiques voulus par l’entraîneur René René Weiler. Des changements qui nécessitent des facultés d'adaptation mais que les joueurs apprécient. Ecoutez le meneur de jeu genevois Alexis Antunes.

 

Mais avant ces trois succès consécutifs, les Servettiens restaient sur quatre revers de suite. Mais victoire ou défaite, il n'y avait qu'un seul but d’écart lors de chacun de ces matches. Ecoutez le demi défensif David Douline.

 

Grâce à la victoire de Saint-Gall au Tessin face au FC Lugano (1-0), Servette remonte à la deuxième place du classement toujours avec huit points de retard sur les Young Boys qui sont allés battre le FC Zurich dimanche au Stade du Letzigrund (2-0).

Continuer la lecture

Football

Servette: tribune nord fermée samedi contre Winterthour

Publié

le

Les ultras du Serviette FC déploient une banderole lors du match de championnat contre Grasshopper au Stade de Genève (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)
Le secteur des supporters du Servette restera fermé samedi 4 mai en Super League pour la venue de Winterthour. Les autorités ont pris cette mesure en réponse aux incidents de dimanche en Coupe.

Le "comportement inacceptable" des supporters du Servette a donc des conséquences. A Winterthour, il y a eu des jets d'engins pyrotechniques contre des tiers, des affrontements avec la police et d'importants dégâts matériels. La gare de Winterthour a dû rester fermée durant une longue période, ce qui a fortement perturbé le trafic.

Le groupe de travail "Autorités chargées de délivrer les autorisations" a donc pris la décision de fermer la tribune nord pour le prochain match des Grenat au Stade de Genève, pour des raisons de sécurité. Cette rencontre aura de plus une valeur probatoire. En cas de nouveaux débordements, de nouvelles mesures seront prises, ont indiqué les autorités dans un communiqué.

Le groupe de travail attend maintenant de l'Association suisse de football (ASF) et de la Swiss Football League (SFL) des mesures fortes afin d'endiguer les violences qui entourent les matches. Pour la prochaine saison, les autorités mettront en place le modèle en cascade. D'ici là, elles vont se concerter en fonction de la situation et chercher des solutions appropriées.

Continuer la lecture