Rejoignez-nous

Football

La Hongrie sanctionnée d'un match à huis clos et d'une amende

Publié

,

le

L'Anglais Raheem Sterling avait été insulté par le public du stade de Budapest. (© KEYSTONE/AP/Laszlo Balogh)

La Fifa a sanctionné la Fédération hongroise de football (MLSZ) d'un match à huis clos et d'une amende, en raison "du comportement raciste de bon nombre de ses supporters" contre des joueurs anglais.

Lors de la victoire des "Three Lions" (4-0) face à la Hongrie début septembre à Budapest en match de qualification pour le Mondial 2022, des médias britanniques avaient fait état de chants racistes, notamment de cris de singe, visant le milieu de terrain Jude Bellingham et l'attaquant Raheem Sterling.

La commission de discipline de la Fifa, qui a ouvert une enquête le 3 septembre, a imposé à la MLSZ une amende de 200'000 francs suisses ainsi qu'une rencontre à domicile à huis clos. S'ils récidivent, les Hongrois risquent un deuxième match sans spectacteurs, avec "un sursis de deux ans".

La justice interne de l'instance a pris en compte "la gravité des incidents constatés", ajoutant aux "paroles et actes racistes" le "jet d'objets", l'utilisation d'engins pyrotechniques et le "blocage d'escaliers", a-t-elle énuméré dans un communiqué.

Invitée à sévir par le gouvernement britannique après la rencontre, la Fifa dit condamner "toute forme de racisme et de violence, ainsi que toute autre forme de discrimination ou d'abus", promettant une "tolérance zéro face aux comportements déplorables qui touchent le football".

En juillet déjà, la MLSZ avait été sanctionnée de trois matches à huis clos (dont un avec sursis), cette fois par l'UEFA, pour le "comportement discriminatoire de ses supporters" lors des trois matches disputés par sa sélection à l'Euro.

Des cris racistes à l'encontre de joueurs noirs de l'équipe de France avaient notamment été lancés depuis la tribune où se trouvaient les ultras hongrois à Budapest, le 19 juin. L'UEFA avait également enquêté sur des banderoles ou pancartes homophobes brandies par des supporters durant les autres rencontres du premier tour contre le Portugal et l'Allemagne.

Note:

Complété

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Premier accroc pour Naples, freiné par la Roma

Publié

le

Le Napolitain Victor Osimhen, à gauche, plie sous la menace du Romain Roger Ibanez. (© KEYSTONE/AP/Andrew Medichini)

Naples a égaré ses premiers points de la saison en Serie A lors de la 9e journée, en faisant 0-0 sur la pelouse de l'AS Rome.

Les Napolitains restent leaders grâce à une meilleure différence de buts que celle de l'AC Milan.

Mis sous pression par les Milanais, qui avaient pris les rênes du en s'imposant 4-2 à Bologne samedi, les Napolitains sont restés muets au Stadio Olimpico.

Terne dans le jeu, ce match a cependant été tendu sur les bancs : José Mourinho a été exclu à dix minutes du terme et s'est fendu d'un pouce moqueur adressé à l'arbitre, imité sitôt le match fini par Luciano Spalletti pour avoir applaudi ironiquement l'arbitre de la rencontre.

L'Inter et la Juventus ont partagé l'enjeu (1-1). Edin Dzeko a ouvert la marque pour les Milanais à la 17e. Les Turinois ont égalisé à la faveur d'un penalty transformé par Paulo Dybala à la 89e minute. Une décision qui avait provoqué l'expulsion de Simone Inzaghi, l'entraîneur des Interistes, pour protestations répétées.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Marseille et Paris partagent l'enjeu dans un match décevant

Publié

le

Le Parisien Neymar s'éloigne du Marseillais Valentin Rongier. (© KEYSTONE/AP/Daniel Cole)

Le classico du Championnat de France a fait pschitt. Marseille et PSG se sont quittés sur un triste 0-0. Les Parisiens restent de solides leaders avec sept points d'avance sur Lens.

Annoncé comme l'un des plus palpitants Classico de ces dernières années, ce OM-PSG fut une grande déception. Entre des Marseillais sans imagination et très lents pour développer leurs actions dans le camps adverse et des Parisiens, dominateurs, mais peu dangereux, la partie fut souvent monotone. L'expulsion du Parisien Achraf Hakimi pour une faute de dernier recours (57e) a bien sûr fortement freiné les ambitions des joueurs de Mauricio Pochettino.

Neymar sur un tir dévié et Milik avaient cru chacun avoir marqué en première mi-temps, mais la VAR a finalement annulés les deux buts pour des hors-jeux.

Lyon craque

De son côté, Xherdan Shaqiri a suivi du banc la déroute de Lyon dimanche. L'OL s'est incliné 3-2 à Nice après avoir mené 2-0 jusqu'à la 80e.

L'Olympique Lyonnais a craqué après l'expulsion de son attaquant Tino Kadewere à la 85e, alors qu'il menait encore 2-1. Andy Delort a inscrit le 2-2 sur penalty à la 89e, l'ancien de Lausanne-Sport Evann Guessand offrant la victoire à l'OGC Nice à la 92e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Alain Geiger : "on s'est compliqué la vie"

Publié

le

Le capitaine grenat Anthony Sauthier, n°2, et Kastriot Imëri n'ont pas trouvé la solution dimanche face au FC Sion d'Anto Grgic (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI).

"Beaucoup d'erreurs, peu d'efficacité": ainsi Alain Geiger, le coach servettien, résumait-il la prestation de son équipe, après la défaite face au FC Sion (1-2).

Avec seulement deux points lors de ses cinq derniers matches, Servette s'enfonce mais pas question, a répondu Geiger, de parler de crise. "Nous traversons une période difficile, avec des erreurs défensives récurrentes. Aujourd'hui, on s'est compliqué la vie nous-mêmes. Sion était plus serein. Nous étions excités, je ne sais pas trop pourquoi. L'équipe est généreuse, domine, mais manque de précision. Ils nous faut plus de stabilité", a ajouté le coach.

Le gardien et capitaine servettien Jeremy Frick n'avait pas la langue dans sa poche: "Nous n'avons quasiment pas pu nous entraîner sur cette pelouse depuis le match de Coupe d'Europe contre Molde, à fin juillet. Quand l'Equipe de Suisse vient à Genève, c'est Wembley, tout est fait pour elle. Mais quand c'est nous, c'est Cherpines", a dit le portier, en référence au centre sportif de Plan-les-Ouates.

 

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Premier League: Liverpool et Salah se régalent contre Man U

Publié

le

Mohamed Salah: trois buts de rêve contre Manchester United (© KEYSTONE/AP/Rui Vieira)

Incroyable scénario à Old Trafford dans le choc de la 9e journée de Premier League. Liverpool a donné une correction à Manchester United, battu 5-0 avec notamment un triplé de Salah.

L'Egyptien s'est illustré dès la 5e en servant un caviar à Keita pour l'ouverture du score. Jota a doublé la mise à la 13e avant que Salah n'ajoute trois autres superbes réussites (38e/45e/50e) face à une défense mancunienne aux abois.

Pogba expulsé

Les Red Devils ont fini à dix après l'expulsion de Pogba pour un tacle violent sur Keita, qui a dû sortir sur une civière (61e). Ronaldo était aussi passé tout près du carton rouge juste avant la pause pour un vilain geste sur Jones.

Liverpool a ainsi remporté le plus large succès de son histoire sur la pelouse de son grand rival du nord de l'Angleterre. Et Salah a établi un nouveau record en marquant pour un dixième match consécutif avec les Reds. Il est aussi le premier joueur de l'histoire de son équipe à marquer lors de trois rencontres consécutives à Old Trafford.

Solskjaer en danger

Cette déroute risque bien de fragiliser encore la position du manager Ole Gunnar Solskjaer. Beaucoup de fans de Man U ont quitté le stade bien avant la fin du match, et les autres n'ont pas caché leur colère face à la prestation de leurs favoris.

Au classement, Chelsea est leader avec un point d'avance sur Liverpool et deux sur Manchester City. Manchester United se retrouve déjà à huit longueurs.I

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Espagne: le Real Madrid s'impose à Barcelone

Publié

le

La joie d'Alaba après son joli but (© KEYSTONE/AP/Joan Monfort)

Le Real Madrid a gagné le clasico lors de la 10e journée de Liga. Il s'est imposé 2-1 au Camp Nou face au FC Barcelone.

Pour ce premier clasico depuis les départs de Sergio Ramos et Lionel Messi au Paris Saint-Germain, les Madrilènes se sont imposés notamment grâce au premier but sous le maillot blanc du défenseur autrichien David Alaba. Ils ont ajouté le numéro deux par Lucas Vazquez (94e) avant la réduction du score trop tardive signée Sergio Agüero (97e).

Bien que tenu en échec par l'Atletico Madrid (2-2), la Real Sociedad reste unique leader avec un point d'avance sur le Real Madrid et le FC Séville. Les Basques ont même pu penser à la victoire lorsqu'ils ont mené 2-0 à l'heure de jeu. Un doublé de Luis Suarez dont un penalty leur a coûté deux points.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture