Rejoignez-nous

Sport

Football: une belle affluence et une victoire à portée de crampons

Publié

,

le

Plus de 11'000 spectateurs ont assisté samedi soir au match Servette - Sion (0-0) à la Praille. Au vu de leur seconde mi-temps, les Grenats pouvaient prétendre aux trois points.

Les supporters n'y se sont pas trompés. Malgré l'absence de but, ils ne se sont pas ennuyés et leurs chaleureux applaudissements à l'attention de leurs joueurs favoris en disaient long sur la prestation de ces derniers.

 

Alain Geiger déçu

Un soupçon de réussite en plus (et peut-être un attaquant supplémentaire) aussi leur auraient permis d'empocher leur première victoire en Super League depuis six ans. Deux envois sur les poteaux de buts défendus par Fickentscher (Rouiller, puis Schalk) et une pression constante lors de la dernière demi-heure semblaient devoir leur offrir ce succès tant désiré. D'où une certaine déception chez leur entraîneur.

Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Steve Rouiller: "le résultat est assez équitable."

Le coach grenat a de bonnes raisons de louer la détermination de son gardien, car sans le sauvetage de Jeremy Frick à la dernière seconde de la partie, Servette aurait tout perdu. D'ailleurs au contraire de son entraîneur, le défenseur central Steve Rouiller, qui s'est une nouvelle fois montré solide aux côtés de Vincent Sasso, estimait le résultat équitable au terme de la partie.

Steve RouillerDéfenseur central du Servette FC

 

 

Reste à savoir si le mentor valaisan de la Praille est satisfait d'avoir empoché deux points en deux matches.

Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Tour de France: l'étape lausannoise dévoilée

Publié

le

La municipale Emilie Moeschler et le directeur du Tour de France Christian Prudhomme ont franchi à vélo les derniers hectomètres de l'étape lausannoise de la prochaine Grande Boucle. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Lausanne a accueilli mardi le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme. Il est venu reconnaître le parcours d'arrivée de la 8e étape de la Grande Boucle, qui fera halte le 9 juillet prochain dans la capitale olympique après 22 ans d'absence.

Accompagné de la municipale lausannoise Emilie Moeschler, Christian Prudhomme a franchi symboliquement, et sur un vélo électrique, la future ligne d'arrivée à la Pontaise.

Il s'est notamment réjoui du final de cette étape lausannoise, qui verra les coureurs parcourir la ville de bas en haut sur 9 km, dont plus de la moitié en montée. Les derniers hectomètres seront particulièrement exigeants avec des pentes jusqu'à 12%.

"C'est un final pour les puncheurs", a estimé Christian Prudhomme. Il a expliqué qu'il avait voulu une telle arrivée, en souvenir notamment de l'ancienne course de côte A travers Lausanne.

Avant de rejoindre la capitale vaudoise, le peloton sera parti de Dole (F) et aura franchi la frontière suisse à la Vallée de Joux. Ce parcours, qui était connu jusqu'ici dans ses grandes lignes, a été finalisé ces derniers jours.

Le lendemain pour la 9e étape, la course repartira d'Aigle (VD) pour rallier Châtel (F), avec notamment au programme l'ascension du pas de Morgins (VS).

Promotion du vélo

Emilie Moeschler s'est réjouie de pouvoir accueillir "un tel événement majeur", soit la troisième compétition sportive la plus suivie au monde (après les JO d'été et la Coupe du monde de football) avec des images diffusées dans plus de 190 pays.

Outre le prestige et les retombées économiques, la Ville de Lausanne souhaite profiter de l'occasion pour "donner envie à la population de faire du vélo", a expliqué la municipale en charge des sports et de la cohésion sociale. "Le Tour de France doit faire le lien entre la bicyclette du quotidien et le vélo des champions", a renchéri Christian Prudhomme.

A ce titre, Lausanne sera triplement servie l'an prochain: outre le Tour de France, la ville sera le théâtre du prologue du Tour de Romandie (26 avril) et de la première édition du Tour de Romandie féminin (7 octobre).

Etape à un million de francs

La Ville de Lausanne et le canton de Vaud vont mettre chacun 500'000 francs pour financer cette 8e étape du Tour de France. Ce budget d'un million couvre les frais de l'arrivée en Suisse jusqu'à Lausanne, mais aussi le montant à payer aux organisateurs de l'épreuve (environ 310'000 francs).

La Grande Boucle ne s'est plus arrêtée en Suisse depuis son édition 2016, lorsque deux étapes avaient été jugées à Berne et Finhaut-Emosson (VS). De son côté, Lausanne a déjà accueilli le Tour à cinq reprises, la première fois en 1948 et la dernière en 2000.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Seuls les vaccinés et guéris dans les patinoires

Publié

le

Il ne devrait plus y avoir de masques dans les patinoires si la règle des 2G est appliquée (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Dès à présent, seules les personnes vaccinées ou guéries du covid auront le droit de se rendre dans les patinoires de National et Swiss League. La direction et les clubs l'ont décidé.

Les organisations suivent ainsi les mesures décidées par le Conseil fédéral vendredi dernier pour lutter contre la propagation du virus.

La question centrale était de savoir si les clubs allaient accorder l'accès aux stades aux personnes de plus de 16 ans titulaires d'un certificat dit des 3G (guéri, vacciné, testé ou en allemand genesen, geimpft, getestet), comme c'était le cas jusqu'à présent, ou s'il fallait limiter l'accès aux personnes titulaires d'un certificat de vaccination ou de guérison (2G).

Les clubs ont décidé à l'unanimité d'adapter leur concept de protection pour les spectateurs âgés de 16 ans et plus au certificat 2G. Avec cette décision, l'obligation de porter un masque dans les stades de NL et SL est supprimée (mais dépend des directives cantonales) et la consommation restera possible sans restriction, même aux places debout.

Les deux seules exceptions auront lieu ce soir en National League lors de Rapperswil-Zurich et en Swiss League pour Olten-Winterthour. Là il sera encore possible d'assister au match avec un certificat 3G.

Pour les collaborateurs assistant à un match et disposant d'un contrat de travail (par exemple joueurs et staff, personnel de restauration et de sécurité, représentants de la télévision et des médias), c'est l'employeur concerné qui détermine quelle règle s'applique: soit 2G sans obligation de porter un masque ou le certificat 3G avec obligation de porter un masque.

A noter qu'il en sera logiquement de même pour la Coupe Spengler.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Genève-Servette HC perd Rod et Descloux pour une longue durée

Publié

le

Kyrielle de blessés du côté de Genève (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Grosse poisse pour Genève-Servette. Le club grenat compte cinq nouveaux blessés, dont Gauthier Descloux, Noah Rod et Henrik Tömmernes.

Evacué sur une civière, le gardien ne sera pas de retour avant la fin des JO, soit à la fin février en raison d'une blessure sérieuse au bas du corps.

Samedi à Bienne, deux pièces importantes sont tombées au combat. Noah Rod s’est fracturé la main en bloquant un tir. Le capitaine a été opéré lundi et il manquera entre 6 et 8 semaines.

Incapable de finir la rencontre après une charge de Gaëtan Haas, Henrik Tömmernes est jugé au jour le jour, sans doute pour des questions de commotion. Une décision de dernière minute sera prise pour la présence du Suédois à l'occasion de la rencontre de jeudi contre Zurich, précise le club.

Marc-Antoine Pouliot manquera les 2-3 prochaines semaines pour une blessure au bas du corps. Même diagnostic pour Stéphane Patry.

Ils rejoignent à l'infirmerie Sami Vatanen, Stéphane Charlin, Marco Miranda, Jonathan Mercier et Jesse Tanner.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Wanders perd sa couronne, Kibiwott lui ravit le record

Publié

le

Triple vainqueur, Julien Wanders a dû, cette fois-ci, se contenter de la 4e place. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Kényan Boniface Kibiwott, partenaire d'entraînement de Julien Wanders, a survolé la 43e Course de l'Escalade en établissant un nouveau record. Wanders termine au pied du podium (4e).

Bon perdant, Wanders, triple tenant du titre, préférait souligner les qualités du vainqueur: "Il a tout pour réussir, pour devenir un grand. Il a la rage et se montre très discipliné à l'entraînement", a relevé le Genevois.

Julien Wanders, recordman d'Europe du 10 km sur route et du semi-marathon, n'était pas mécontent de sa course. Il revient d'une saison marquée par divers ennuis de santé, dont une blessure aux ischio-jambiers qui a pourri ses JO à Tokyo. "Je n'ai pas encore les capacités pour résister à des départs très rapides comme aujourd'hui", a-t-il expliqué, après avoir échoué pour 2 secondes à accrocher le podium.

Aérien

Chaussures roses au pied, le même modèle que Wanders, Kibiwott a été en démonstration du début à la fin, saluant déjà le public plusieurs centaines de mètres avant l'arrivée, la victoire assurée. Celui qui a éclaté sur piste cet été, avec un chrono de 13''06 sur 5000 m, a fini avec 30 secondes d'avance sur son compatriote Mark Kangogo. Il a avalé les 7,32 km en 20''34, battant d'une poignée de secondes le record de Wanders malgré la chaussée glissante.

Le Français Mehdi Belhadj a fini 3e, tandis que le Genevois Morgan Le Guen, 6e à 12'' seulement de Wanders, confirmait ses progrès à même de le hisser bientôt à un bon niveau international.

Jepkosgei inaugure son palmarès

La Kényane Feliciana Jepkosgei a dominé la course femmes en 23''39, emmenant un quadruplé kényan. Cette athlète au gabarit de poche, 20 ans seulement, ouvre son palmarès, quasi vierge de tout résultat jusqu'à présent.

Elle a devancé des athlètes de niveau mondial, comme l'Ethiopienne Helen Bekele Tola, quadruple lauréate à Genève, classée cinquième, et la Zurichoise Fabienne Schlumpf (6e), double médaillée aux Championnats d'Europe. "Je viens de reprendre l'entraînement, je ne pouvais pas espérer mieux", a déclaré la recordwoman de Suisse du marathon.

Quelque 23'000 coureurs étaient inscrits - et un peu moins de 20'000 présents au départ - sur les deux jours de compétition, la moitié moins qu'en 2019, en raison du Covid-19. L'ambiance au bord du parcours n'a pas souffert du contexte difficile, au contraire.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Victoire à la Pyrrus pour Genève-Servette, Fribourg en prolongation

Publié

le

L'une des rares actions d'Henrik Toemmernes en duel avec le Biennoi Tino Kessler. Le Suédois n'aura joué que 7'46'' de temps effectif en première période avant de sortir sur blessure. (© KEYSTONE/PostFinance/PETER SCHNEIDER)

Battu vendredi par Davos, Lausanne a retrouvé le goût de la victoire (6-1) sur la glace d'Ajoie. Genève-Servette a fêté un deuxième succès du week-end à Bienne (3-1).

Les Genevois ont sans doute remporté une victoire dite à la Pyrrus. Ils sont repartis avec trois points du Seeland, mais aussi avec trois blessés et pas des moindres: Henryk Tömmernes, Noah Rod et Stéphane Patry. Si on ajoute la blessure de Gauthier Descloux la veille, les six points ont un prix élevé. Sandro Zurkirchen était revenu pour la troisième fois de la saison garder la cage genevoise. Il a rendu une copie parfaite (40 arrêts). Bien meilleure que celle des Biennois, qui ont encaissé pas moins de deux buts en supériorité numérique (!) par Simon Le Coultre et Joël Vermin. Les joueurs de Jan Cadieux ont failli tout perdre dans les deux dernières minutes du match en accumulant les pénalités pour terminer à 3 contre 6. Mais les joueurs sur la glace ont courageusement résisté. Pour les Seelandais, il s'agit de la troisième défaite de rang. Ils ont, de plus, perdu leur attaquant Damien Brunner, qui a semblé se claquer seul à la fin de la deuxième période.

Bon bilan pour le LHC

Ajoie n'est ainsi pas parvenu à prendre sa revanche face à Lausanne, qui l'avait battu 2-0 mardi dernier. Lea Ajoulots, qui enregistraient le retour de leur défenseur canadien Gauthier-Leduc, n'ont pourtant pas ménagé leur peine pour porter le danger devant la cage de Lukas Boltshäuser. Ils ont même réussi à ouvrir la marque par Devos (8e). Les Vaudois sont passés par des moments difficiles, mais le réalisme était dans leurs rangs. Ken Jäger (33e) et Benjamin Baumgartner ont retourné le score. Devos a apporté une nouvelle frayeur en ajustant le poteau en fin de deuxième période. Toutefois, Kenins et Emmerton ont fait basculer le sort de la rencontre en 40'' à la 47e minute. Avec trois victoires au cours des quatre derniers matches, le bilan est bon pour le LHC.

Comme la veille, Fribourg-Gottéron a dû avoir recours à la prolongation pour prendre le meilleur sur les Rapperswil-Jona Lakers (5-4 ap). Dans ce match très offensif, les Fribourgeois ont mené quatre fois avant que Zangger ne décroche le 4-4 à la 47e. C'est David Deharnais qui a marqué le but victorieux après 35'' de prolongation sur un service de Ryan Gunderson et du portier Connor Hughes, qui a bien tenu son rang.

Pour la troisième fois de la saison, Zoug a battu les Langnau Tigers. A l'Ilfis, les champions en titre se sont imposés 5-0. Un but de Denis Hollenstein a permis aux Zurich Lions de s'imposer 3-2 ap sur la glace d'Ambri-Piotta. De son côté, Lugano s'est imposé 3-2 aux tirs au but face à Berne. Quatrième victoire au cours des cinq derniers matches pour les joueurs de Chris McSorley.

Classement: 1. Fribourg-Gottéron 29/60 (96-73). 2. Zoug 28/57 (95-65). 3. Rapperswil-Jona Lakers 30/55 (93-76). 4. Davos 27/54 (88-64). 5. Bienne 30/52 (88-76). 6. Zurich Lions 27/47 (84-72). 7. Lausanne 28/40 (78-77). 8. Berne 28/39 (82-79). 9. Lugano 29/38 (80-88). 10. Ambri-Piotta 29/36 (71-79). 11. Genève-Servette 29/35 (71-91). 12. Langnau Tigers 29/27 (87-102). 13. Ajoie 29/18 (53-124).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture