Rejoignez-nous

Sport

Football: Servette et le Lausanne-Sport marquent les esprits

Publié

,

le

La victoire de Servette sur Vaduz a suivi de près les deux buts de l'ancien meneur grenat Maxime Dominguez (à droite) avec le Lausanne-Sport face à Winterthour (Jean-Luc Aubœuf, Oneclick-photo/archives).

Vainqueur de Vaduz (4-1), Servette a remporté sa sixième victoire de suite. Le Lausanne-Sport a renoué avec le succès face à l'ancien co-leader Winterthour (5-1).

Sur les rives du Léman, on n'a pas fait les choses à moitié. Du moins pas en ce dernier samedi de novembre. Et surtout pas à deux semaines du derby qui devrait une fois de plus revêtir des allures de choc au sommet. Était-ce l'urgent besoin de points pour les blancs et bleus ou la volonté de confirmer pour les grenats? En tous cas, les joueurs d'Alain Geiger comme ceux de Giorgio Contini ont répondu présents.

La soirée des premières

Les deux rivaux lémaniques en ont tous deux profité pour signer une grande première. Quatre buts en championnat pour la première fois de la saison côté servettien. Côté lausannois, ce sont à la fois Maxime Dominguez et Lucas Pos qui se sont mis en évidence. L'ancien meneur de jeu du SFC a marqué pour la première fois deux buts en l'espace de 90 minutes sous les couleurs du LS. Le défenseur du Team Vaud a fait trembler les filets pour la première fois de sa carrière en Ligue Nationale (SFL) face Winterthour (5-1). Titularisé pour la première fois en Challenge League samedi avec le club de la capitale vaudoise, le défenseur de 20 ans a marqué deux buts de la tête à chaque fois sur des centres de Stjepan Kukuruzovic. Renaud de Vargas a rencontré l'heureux buteur juste après la partie...

Lucas PosDéfenseur du Lausanne-Sport

 

Ce net succès lausannois a précédé de peu le succès grenat sur les joueurs de la Principauté. Les joueurs d'Alain Geiger ayant remporté une sixième victoire consécutive face à Vaduz (4-1). Pour la première fois cette saison, ils ont fait trembler les filets adverses à quatre reprises, avec notamment deux réussites du Néerlandais Alex Schalk (une première pour lui aussi).  Alliant la solidité défensive à l’efficacité offensive, ils font plaisir à leurs supporters. Un plaisir que ressent également leur coach!

Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Une verve offensive qui promet avant la deuxième confrontation directe de la saison entre Lausannois et Servettiens le 8 décembre à la Pontaise: le compte à rebours a déjà commencé!

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Julien Sprunger encore décisif, Genève s'en sort

Publié

le

Julien Sprunger donne la victoire à Fribourg en prolongation (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Fribourg-Gottéron a remporté le match au sommet de National League en écartant Rapperswil 3-2 ap. Julien Sprunger a signé un doublé dont le but en prolongation.

Il a beau avoir 36 ans, Julien Sprunger demeure un joueur d'exception. Quand les Dragons ont besoin d'un sauveur, ils savent qu'ils peuvent allumer le "bat-signal". Sauf que ce n'est pas une chauve-souris qui apparaît dans le ciel, mais bien le numéro 86.

Mené au score dès la 13e sur une réussite d'Eggenberger, Fribourg avait renversé la vapeur en un peu plus de 30 secondes entre la 26 et la 27e grâce à Rossi et Sprunger. Mais les Lakers ont égalisé en tout début de troisième tiers par Mitchell et on a senti que les jambes étaient lourdes des deux côtés.

Si Gottéron a finalement pu faire la différence et conserver sa place de leader, c'est en négociant bien le power-play en prolongation. Il restait une seconde à Marco Lehmann sur le banc des pénalités quand Gunderson a armé un tir de la bleue que Sprunger a habilement dévié. Selon les statisticiens, il s'agit du 17e goal en prolongation pour le capitaine fribourgeois.

Genève par les poils

Genève-Servette connaît un tout petit peu plus de mal pour gagner ses matches dernièrement, mais les Aigles trouvent souvent la voie. Menés 2-1, les Grenat ont nivelé la marque à la der. Daniel Winnik aurait pu devenir le vilain petit canard en écopant d'une pénalité stupide à la 57e. Il a été célébré en héros en égalisant à la 60e.

Puis dans le temps supplémentaire, Jooris et Vatanen ont uni leurs forces pour donner un point de plus à leurs couleurs

Genève s'était manifesté en premier avec l'ouverture du score d'Arnaud Riat dans un angle très fermé. Le petit frère de Damien a expédié le puck au-dessus de l'épaule droite de Joren van Pottelberghe.

L'égalisation seelandaise est tombée durant la deuxième période (29e) sur un power-play très bien négocié. C'est Toni Rajala qui a envoyé un missile pour battre Dominic Nyffeler. Les Biennois ont ensuite pris les devants en toute fin de tiers médian à l'issue d'une action somptueuse conclue par Damien Brunner après une succession de passes précises qui ont su mettre l'arrière-garde servettienne sur les talons. Mais cela n'a pas suffi.

Au classement Genève repasse devant Lausanne et n'est plus qu'à quatre points de Davos, défait 3-2 à Ambri, ou à 0,1 point si l'on prend les tabelles au point par match.

Quadruplé de Hofmann

Revenu des Columbus Blue Jackets, Grégory Hofmann a marqué de son empreinte la rencontre de Zoug face à Langnau. Le Jurassien bernois s'est fait l'auteur d'un quadruplé dans la victoire 8-2 du champion face à l'avant-dernier.

Dans le dernier match de la soirée, Lugano a eu besoin des tirs au but pour dominer Berne 3-2. Cette défaite bernoise couplée à la victoire d'Ambri fait que les Léventins sont désormais 10es et donc qualifiés pour les pré-playoff.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Lausanne-Sport: Puertas part en Belgique

Publié

le

Cameron Puertas quitte Lausanne pour tenter sa chance en Belgique (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Lausanne-Sport fait face au départ de Cameron Puertas (23 ans). Le milieu offensif espagnol rejoint l'Union Saint-Gilloise, leader du championnat de Belgique, ont confirmé les deux clubs samedi.

Natif de Lausanne, Cameron Puertas était encore sous contrat avec le LS jusqu'au 30 juin 2023. Il a réussi 11 buts et 14 passes décisives en 111 rencontres jouées sous le maillot de Lausanne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette perd de justesse à Rapperswil

Publié

le

Les deux frères Nyffeler élus meilleur joueur de leur équipe (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Fin de série pour Genève-Servette qui s'incline d'extrême justesse à Rapperswil (1-2) après les tirs aux buts.

Le premier duel des frangins Nyffeler en National League a souri à Melvin. Au terme d'une partie qui s'est décidée aux tirs au but, Rapperswil a écarté Genève à l'issue de la séance des tirs aux buts (1-2).

Dans une interview accordée à "Blick", Melvin Nyffeler espérait une victoire serrée de son club et que son frère fasse un bon match. Il a été entendu. Les deux équipes ont inscrit leur but en première période, puis plus rien. A la 60e, Marco Lehmann a bien failli offrir la victoire à ses couleurs, mais Dominic Nyffeler s'est interposé avec brio.

Après une prolongation dominée par les Aigles, tout s'est donc joué aux penalties pour une belle histoire. Rapperswil l'a emporté et Genève glisse derrière Lausanne au classement à la 8e place pour 0,001 point...

Gottéron gagne à Berne

En National League, Fribourg s'est remis dans le bon sens en battant Berne (3-0) dans la capitale fédérale. Parfois une défaite peut amorcer une série négative. Pas pour ce Gottéron version 21/22. Battus par Genève mercredi soir, les hommes de Christian Dubé ont digéré leur revers au bout du Léman pour prendre une cinquième fois le meilleur sur les Ours lors du cinquième derby des Zähringen de la saison.

On l'a souvent souligné au cours de cet exercice, mais Fribourg possède une panoplie d'artificiers intéressante. Lorsqu'une ligne est moins en verve, c'est un autre trio qui prend les choses en mains. A Berne, c'est Nathan Marchon qui s'est mué en dompteur d'ours. Auteur d'un doublé, le Fribourgeois a donné le "la" à ses coéquipiers. Le 3-0 de Brodin à la 55e a eu raison des dernières velléités bernoises.

Lausanne chanceux

Même histoire pour Lausanne en somme. La défaite subie mardi aux Vernets, la première de 2022, a été vite effacée. Mais ce ne fut pas de tout repos pour les Vaudois face à des Grisons dans une passe compliquée et qui devait composer sans Andres Ambühl, suspendu ce week-end.

Les Davosiens ont pourtant bien réagi à l'ouverture du score de Jiri Sekac (4e) en inscrivant deux buts en supériorité numérique grâce à Stransky et Prassl. Malmené, le LHC a trouvé les ressources pour égaliser juste avant la première pause par Riat.

Le 4-2 refusé à Heinen dans le tiers médian après un coach's challenge et un hors-jeu des Grisons a permis aux Vaudois de rester dans la partie. Les hommes de John Fust ont profité pour virer en tête en moins d'une minute entre la 43e et la 44e. C'est tout d'abord Sekac, encore lui, qui a battu Aeschlimann. Puis c'est Lukas Frick, d'un joli lancer, qui a donné pour la première fois l'avantage aux Lions. Ce succès voit le LHC revenir virtuellement à trois longueurs du HCD, puisque les Lausannois comptent neuf points de retard mais deux matches en moins.

Zurich d'un souffle

Ajoie s'est lui logiquement incliné face au champion Zoug. Une défaite 6-3 qui a presque un côté encourageant dans la mesure où les Jurassiens ont réussi à inscrire trois goals à l'une des meilleures équipes du pays. Insuffisant toutefois pour envisager un septième succès cette saison.

Bienne et Zurich se sont livré un beau duel dans la cité seelandaise. C'est finalement Zurich qui s'est imposé 3-2 tab. Le "Z" est désormais 4e au classement, juste devant les Biennois. La machine de Rikard Grönborg semble définitivement lancée, mais celle d'Antti Törmänen a de solides arguments à faire valoir. Les duels au printemps risquent d'être somptueux.

Dans le dernier match de la soirée, Ambri continue de s'accrocher à l'espoir d'une 10e place après avoir dominé Langnau 4-0 à l'Ilfis. Le nouveau coach Yves Sarault connaît une mise en train délicate.

 

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Basketball

Les Lions filent du mauvais coton

Publié

le

Depuis leur début de leur existence, jamais les Lions de Genève n'ont vécu une période aussi difficile (© KEYSTONE/Martial Trezzini/archives).

Rarement les Lions de Genève n'ont été autant malmenés que cette saison: trois matches et autant de défaites depuis le début de l'année.

La défaite inattendue des Lions de Genève face à Boncourt (79-81) a secoué le Pommier - sans jeu de mots - mercredi soir. Un revers concédé à treize secondes de la fin sur un tir à trois points du top scorer adverse, l’Américain Brent Jackson. Ayant compté jusqu’à onze points d’avance sur les Jurassiens, ils ont eu le tort de laisser leurs adversaires dans la partie.

Justin SoliozMeneur de jeu des Lions

 

Les félins genevois enchaînent les mauvais résultats: trois matches et autant de défaites depuis le début de l’année. Une situation préoccupante au point que le président Imad Fattal a présenté ses excuses aux supporters jeudi en appelant à leur soutien. Sur le parquet, force est de constater que de nombreuses lacunes défensives ont entraîné ces contre-performances. Mais est-ce vraiment surprenant?

Justin SoliozMeneur de jeu des Lions

 

Reste que les Jurassiens ont souvent réussi à tirer depuis l’extérieur de la raquette inscrivant bon nombre de paniers à trois points.

Andrej ŠtimacEntraîneur des Lions

 

Mais les basketteurs du Grand-Saconnex n’ont guère le temps de s’interroger ils jouent leur prochain match samedi (18h) déjà à Neuchâtel. Reste à savoir ce qu’il faudra corriger pour les prochaines échéances, notamment le Final Four de la Coupe de la Ligue/SBL Cup.

Andrej ŠtimacEntraîneur des Lions

 

Après un match en déplacement face à Union Neuchâtel,  les Lions de Genève seront à nouveau opposés à Fribourg Olympic lors du match Final Four de la Coupe de la Ligue le 29 janvier à Montreux, l'occasion pour les deux frères Jurkovitz, Natan, en bleu, et Thomas, le capitaine des Lions, en blanc, de croiser le fer une fois de plus cette saison (© KEYSTONE/Martial Trezzini/archives).

 

Continuer la lecture

Sport

Fanny Smith soigne sa contusion osseuse

Publié

le

Le temps presse pour Fanny Smith, qui soigne une contusion osseuse (© KEYSTONE/AP/Jeff McIntosh)

Victime d'une chute impressionnante à Nakiska le 15 janvier en Coupe du monde, Fanny Smith soigne une contusion osseuse. Mais le temps presse avec les JO de Pékin qui approchent à grands pas.

Une photo de son visage tuméfié, puis une autre avec des béquilles: les dernières nouvelles de Fanny Smith à l'intention de ses followers sur Instagram n'étaient pas là pour rassurer les plus anxieux. Et si les hématomes au visage ont bien dégonflé, son genou gauche nécessite des traitements.

"Je suis allée à Genève pour une ponction", raconte la Vaudoise, contactée au téléphone par Keystone-ATS. "Les médecins m'ont dit que le chirurgien qui m'avait soigné précédemment avait fait du bon boulot, parce que les ligaments sont intacts."

La contusion osseuse dont a été victime la médaillée de bronze des JO de Pyeongchang doit être évaluée au jour le jour. Ce qui met sa patience à rude épreuve. "Je suis quelqu'un qui sent bien son corps, précise l'athlète aux trois Globes de cristal. Je ressens peu de douleurs. Je dirais même que les coaches et les physios sont plus inquiets que moi. On suit le processus et on y va étape par étape."

L'ombre du covid

Fanny Smith doit en outre traverser ce moment seule, puisque son ami a contracté le Covid-19. "Il est à Villars et moi à Lausanne, soupire la Villardoue. Heureusement, je me fais livrer des plats par un chouette restaurateur."

Car la hantise des athlètes à quelques jours du grand départ pour la Chine, c'est bien d'être privés de JO à cause du coronavirus. Sans sombrer dans la paranoïa, Fanny Smith se dit soulagée que son physio ait contracté la maladie il y a peu et qu'il soit "tranquille" pour un petit moment.

"Il faut faire super gaffe", prévient-elle. Par chance, la compétition est agendée le jeudi 17 février à la fin de la deuxième semaine des JO. De quoi lui donner un peu de temps pour soigner son genou. "A l'heure actuelle, je serais déjà contente de participer", conclut la Vaudoise.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture