Rejoignez-nous

Basketball

Fin de saison pour la sphère orange helvétique

Publié

,

le

Arnaud Cotture et les Lions de Genève ne joueront plus de matches officiels cette saison (© KEYSTONE/Anthony Anex/archives)

Les basketteurs ne sont pas mieux lotis que les joueurs de hockey sur glace, leur saison prend fin avec effet immédiat. Le championnat s’arrête et la Coupe de Suisse est annulée!

Faisant suite aux mesures, recommandations et décisions prises par les autorités fédérales et cantonales, Swiss Basketball a décidé mettre un terme à la présente saison avec effet immédiat, L’instance faîtière de la sphère orange helvétique a convoqué en urgence l’ensemble des présidents des clubs féminins et masculins dans la soirée afin de discuter de la suite à donner au championnat de SBL. A contrecœur, les présidents ont décidé à l’unanimité de cesser définitivement les championnats de SB League et SB League Women pour la saison 19-20, écrit swiss.basketball sur son site internet.

Pour son président Giancarlo Sergi « La discussion a été très constructive, les dirigeants de clubs étant conscients que le basket suisse devait répondre du mieux possible aux mesures des autorités, de préserver la santé des joueuses, des joueurs et du public. Malheureusement, l’arrêt des championnats était la seule issue possible ».

Cette décision s’étend également aux demi-finales et finales de la Patrick Baumann Swiss Cup qui ne seront pas jouées cette saison.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Basketball

Un déficit athlétique à surmonter pour les Lions

Publié

le

Les Lions ont été dominés sur le plan athlétique lors de la Super Coupe début octobre par Fribourg Olympic, ils doivent miser sur leur vitesse samedi pour surmonter ce handicap (© KEYSTONE/Anthony Anex).

De retour à la compétition après le renvoi de dernière minute au Tessin dimanche dernier, les Lions de Genève défient Fribourg Olympic samedi (17h30). Ils misent sur la vitesse pour compenser leur déficit athlétique.

Les Lions de Genève renouent avec la compétition et s’apprêtent vivre leur premier match-phare du championnat. Il faut dire qu’ils n’en joué que deux et cela, en l’espace de trois jours qui plus est. Deux duels qui se sont soldés par autant de victoires, la première très nette (89-48) à Monthey, la seconde étant acquise sur un score beaucoup plus serré (96-87) face à la Red Team de Boncourt mardi 27 octobre. Le dernier rendez-vous en présence du public.

Après un match renvoyé dimanche dernier au Tessin pour cause de coronavirus, ils affronteront Fribourg Olympic demain (samedi). Un adversaire qu’ils ont déjà affronté début octobre lors de la Super Coupe. Les basketteurs du Grand-Saconnex se sont alors inclinés de quinze points (58-73).  Que devront-ils corriger pour espérer s’imposer cette fois-ci ?

Andrej Štimac Entraîneur des Lions de Genève

 

La tâche des Lions s’annonce difficile. Mais ils ont un atout dans leurs mains pour obtenir un meilleur résultat: leur nouvel entraîneur Andrej Štimac – arrivé en début de saison pour succéder à – est l’ancien assistant du coach de Fribourg Olympic, Petar Aleksić.
Il nous dit à quel point cette équipe a changé par rapport à la saison dernière.

Andrej Štimac Entraîneur des Lions de Genève

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Basketball

Les Lions dévorent Monthey dans une salle vide

Publié

le

Seul contre tous, le joueur genevois Michel-Ofik Nzege, au centre en noir et rouge, prend le dessus sur Victor Desponds, Nelson Moke et le top scorer des Sangliers Chad Timberlake, illustre le fait que les Lions comptent bien tenir le haut du panier cette saison (© KEYSTONE/Laurent Gillieron).

Privés de compétition pendant trois semaines en raison des aléas dus au coronavirus, les Lions de Genève ont livré une prestation rugissante face au BBC Monthey (89-48) dans un match qui s’est joué à huis clos après l’arrêté du Conseil d’Etat valaisan mercredi.

Les basketteurs du Grand-Saconnex n’ont pas fait les choses à moitié! Privés de reprise, d’abord à cause de la rétrogradation des Vevey Riviera Lakers en Première Ligue Nationale (le championnat de Swiss Basketball League ne se jouant plus qu’à neuf équipes), puis de la quarantaine imposée aux Tigres de Lugano, ils avaient faim de compétition. Malgré une nervosité bien compréhensible, ils ont dominé leur sujet, ne faisant qu’une bouchée des Sangliers bas-valaisans. Ils ont fait main basse sur chacun des trois premiers quarts-temps (22-12, 26-13, et surtout 27-5 pour le troisième!) avant de relâcher quelque peu la pression au cours des dix dernières minutes (14-18). Les Lions se sont ainsi parfaitement rachetés de la défaite subie lors de Super Coupe début octobre face à Fribourg Olympic (58-73).

Mikaël Maruotto: « on était un peu nerveux… »

L’ancien joueur montheysan n’était pas le moins satisfait. Et même si ça peut paraître difficile à croire, il avoue avoir eu un peu d’appréhension avant la partie ; Julien Trachsel de Radio Chablais l’a rencontré.

Mikaël Maruotto Ailier des Lions de Genève

 

La principale enseignement (et satisfaction!) de ce match de reprise est, en plus de la très nette victoire, que les rouages semblent déjà bien huilés et que le jeu collectif est déjà au point.

Mikaël Maruotto Ailier des Lions de Genève

 

Quatre joueurs à points et plus

Une satisfaction qui découle de la qualité du jeu collectif présenté est que les dix joueurs alignés sur le parquet de la Salle du Reposieux ont tous (sans exception) inscrit leur nom au tableau des marqueurs. La palme revenant à l’arrière shooter américain Timothy Derksen qui a suivi son entraîneur en provenance de Fribourg Olympic (dix-neuf points), suivi de l’ailier genevois Michel-Ofik NZege, du tireur d’élite tessinois Roberto Kovac et du meneur de jeu lituanien Donatas Sabeckis (tous trois avec dix unités à leur actif). L’ancien joueur du BBC Monthey Mikaël Maruotto (véritable street shooter aux dires de Daniel Goethals, entraîneur d’Union Neuchâtel) se « contentant » de neuf points marqués. Le fait que le total des félins de la République avoisine les nonante points, mais qu’aucun joueur n’en a – à lui seul – inscrit vingt, souligne peut-être (ça demande encore confirmation) l’importance prépondérante du jeu collectif au sein de cette cuvée 20-21 des Lions de Genève…

 

 

 

Continuer la lecture

Basketball

SBL : les Lions de Genève dévorent les Pully Lausanne Foxes

Publié

le

Steven Green, à gauche, Pully Lausanne Foxes ont bien resisté pendant vingt minutes aux Lions de Genève de Marquis Addison, à droite, avant de s'incliner nettement(© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

Les basketteurs du Grand-Saconnex ont creusé l’écart en seconde mi-temps pour s’imposer nettement face aux Pully Lausanne Foxes (98-70).

Après une première mi-temps difficile où ils ne comptaient que cinq points d’avance face aux Lausannois, les Lions de Genève ont serré le jeu en défense pour prendre le large dès le troisième quart temps et finir par s’imposer largement, près de trente points d’écart (98-70). Leur topscorer américain Marquis Addison a fait parler la poudre (26 points). Un succès finalement sans histoire qui n’a guère suscité de débat.

 

Imad Fattal : « ça devient lassant ! »

Mais tout ne s’est pas joué que sur le parquet. Car en marge du match entre Lions et « Renards » lausannois qui s’est joué devant 890 spectateurs, soit juste en dessous de la limite maximale autorisée. On ne pouvait pas ne pas s’interroger sur l’impact du coronavirus, Et les premiers signes de lassitude – compréhensibles – apparaissent face aux mesures sans précédent prises pour endiguer un mal qu’on ne sait aujourd’hui soigner… D’aucuns les trouvent disproportionnées. Parmi eux : Imad Fattal…
Ravi que le match ait pu se jouer, le président des Lions n’a cependant pas caché son agacement au moment d’évoquer l’impact du coronavirus sur son sport.

Imad Fattal Président des Lions de Genève

Continuer la lecture

Basketball

Le monde du basket a fait ses adieux à Kobe Bryant et sa fille

Publié

le

[Keystone/AP Photo/Marcio Jose Sanchez]

Des mots déchirants de sa veuve Vanessa à Michael Jordan en pleurs: un émouvant dernier hommage public a été rendu à Kobe et Gianna Bryant, morts le 26 janvier dans un crash d’hélicoptère, au Staples Center en présence d’un parterre de stars.

« Mon cher ami. Tu étais comme un petit frère. Quand Kobe est mort, une part de moi est morte. À partir d’aujourd’hui, je vivrai avec les souvenirs, en sachant que j’avais un petit frère. J’ai essayé d’être là de toutes les façons possibles. S’il te plaît, repose en paix petit frère », a déclaré, les larmes coulant sur son visage, Jordan qui fut l’idole de Bryant.

Dans le sillage du plus grand basketteur de tous les temps, toute la famille de la NBA était présente pour cet adieu, l’équipe actuelle des Lakers, LeBron James en tête. Mais aussi l’entraîneur Phil Jackson qui a fait mûrir Bryant, d’autres légendes de L.A. comme Magic Johnson, Jerry West et Kareem Abdul-Jabbar. Sans oublier Bill Russell, Elgin Baylor, Tim Duncan, Gregg Popovich, Dwyane Wade, Tony Parker, Stephen Curry, James Harden et le patron de la Ligue Adam Silver.

« Le MVP des papas »

D’autres célébrités de la musique, Kanye West, Jennifer Lopez, Snoop Dogg, du cinéma, Spike Lee, et de la télévision l’animateur Jimmy Kimmel, en maître de cérémonie, étaient également dans les murs.

Tous se sont levés, émus aux larmes comme les 20’000 anonymes, quand Vanessa Bryant a pris la parole, la gorge nouée par le chagrin.

A propos de sa fille Gianna, elle a dit: « Nous ne pourrons pas voir GG aller au lycée avec Natalia. Je ne pourrai pas lui dire à quel point elle est magnifique le jour de son mariage. Je ne verrai plus jamais ma petite fille marcher dans l’allée, danser avec son père ».

« Elle serait probablement devenue la meilleure joueuse de la WNBA. Elle aurait fait une énorme différence pour le basketball féminin. GG était déterminée à changer la façon dont tout le monde considère les femmes dans le sport », a-t-elle ajouté.

Kobe « était tout pour moi depuis mes 17 ans et demi », a-t-elle ensuite prononcé. « J’étais sa première petite amie, son premier amour, sa femme, sa meilleure amie, sa confidente et sa protectrice. C’était le mari le plus incroyable (…) et le MVP des papas », a-t-elle dit.

Cette « célébration de la vie pour Kobe et Gianna Bryant » s’est déroulée à une date symbolique en ce 24 février 2020, décidée par l’épouse et la mère des défunts, Vanessa Bryant présente aux places d’honneur avec ses trois autres filles.

24/02/2020, car celui qui fut un des plus grands joueurs de tous les temps a porté le maillot N.24 pendant les 20 ans où il a joué dans l’équipe de L.A., parce que sa fille, jeune joueuse prometteuse, évoluait elle avec le numéro 2.

Continuer la lecture

Basketball

Euro: l’Equipe de Suisse entre regrets et perspectives d’avenir

Publié

le

Jonathan Kazadi, à droite, tire malgré l'opposition du Finlandais Ilari Seppälä (© KEYSTONE/Peter Klaunzer)

L’Equipe de Suisse peut nourrir de gros regrets après ses deux matches qualificatifs en vue de l’Eurobasket. Battus après prolongation en Géorgie, les Helvètes ont subi une nouvelle défaite, évitable face à la Finlande dimanche à Fribourg. Pivot des Lions de Genève, Arnaud Cotture voit pourtant des raisons d’espérer malgré ces deux résultats défavorables.

Après sa défaite subie dimanche soir à Fribourg (64-69) face à la Finlande, dans le cadre des qualifications pour le prochain championnat d’Europe, l’Equipe de Suisse occupe la dernière place au classement de son groupe. Les Helvètes qui ont compté jusqu’à dix-huit points d’avance, avant de complètement craquer en deuxième mi-temps, se mordent les doigts. Le revers subi après prolongations jeudi en Géorgie (88-96), puis celui face aux Finlandais, adversaires directs pour la qualification, laissent un goût amer aux joueurs de la sélection helvétique. Mais cette dernière poursuit son apprentissage sur la scène internationale, selon Arnaud Cotture, pivot des Lions. Avec six points dimanche, il estime également que lui et ses coéquipiers n’ont pas à rougir de leurs prestations. Valentin Danzi l’a rencontré.

Arnaud Cotture Pivot de l'Equipe de Suisse

 

Le chemin est encore long dans cette phase qualificative pour l’Eurobasket. La prochaine échéance est fixée au mois de novembre, avec notamment un match en Serbie…

 

Continuer la lecture