Rejoignez-nous

Sport

Curling mixte: L’argent pour la Suisse

Publié

,

le

Le Canada était trop fort. Le duo suisse formé de Jenny Perret et Martin Rios repart avec la médaille d'argent de l'épreuve mixte des JO de Pyeongchang.

Les Suisses, dominés, se sont inclinés 10-3 face aux Canadiens au terme d'une finale manquée. Ils ont abandonné après le 6e des 8 ends.

D'entrée de jeu, Perret la Seelandaise et Rios le Glaronais ont été mis sous pression par des Canadiens qui ont confirmé leur statut de grands favoris. Ce n'est pas pour rien que John Morris avait été sacré champion olympique en 2010 et champion du monde en 2008, en curling traditionnel (à 4). Sa partenaire Kaitlyn Lawes, championne olympique il y a quatre ans à Sotchi, à 4 toujours, affiche elle aussi un joli palmarès.

Les Suisses ont manqué leur finale mais repartent la tête haute. Pour cette grande première olympique du curling mixte, ils remportent la première médaille helvétique à Pyeongchang, la 6e dans l'histoire olympique du curling suisse, en 20 ans. Le seul or reste pour l'instant celui gagné par le Lausanne Olympique de Patrick Hürlimann à Nagano, en 1998.

"Dormir le plus longtemps possible et se battre comme des damnés pendant deux heures", telle était la devise affichée la veille par Martin Rios, après la demi-finale victorieuse contre les Athlètes olympiques de Russie. Mais Rios, justement, n'a pas été à la hauteur mardi en finale. Ce grand fan du Real Madrid s'est fait l'auteur d'un énorme raté dans le 3e end, sa pierre partant tout droit à côté de la cible. Les Canadiens, impeccables tout au long de la rencontre, pouvaient alors inscrire quatre points. La messe était dite.

Le Canada avait déjà battu les Suisses 7-2 dans le Round Robin.

Source : ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

La chute sans fin du FC Bâle

Publié

le

Le capitaine bâlois Fabian Frei tente de remonter ses troupes.... (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Trois matches pour trois défaites: le bilan cette saison du FC Bâle face aux promus est affligeant. Comme si la descente aux enfers des Rhénans ne se terminera jamais.

Après le Lausanne-Sport et Yverdon, le Stade Lausanne-Ouchy a signé un succès amplement mérité face au FC Bâle (3-0). Au Parc St-Jacques, le SLO a raflé la mise grâce à deux frappes imparables d’Alban Ajdini (21e) et d’Elies Mahmoud (68e) avant que Mergim Qarri ne signe le 3-0 dans le temps additionnel pour donner à cette victoire des allures de triomphe. Et pour ne pas accabler les Bâlois, on taira le penalty raté à la 95e de Florian Danho

La formation d’Anthony Braizat a, ainsi, cueilli sa deuxième victoire de l’exercice pour se donner de l’air au classement. Le SLO possède désormais une marge de 3 points sur le FC Bâle, sur les Grasshoppers et sur Lausanne. Même si la route est encore très longue, il convient d’admettre aujourd’hui que le SLO est armé pour sortir victorieux de la lutte contre la relégation.

Quant au FC Bâle, l’avenir apparaît bien sombre. A 10 points désormais d’une place dans le top 6, les Rhénans peuvent redouter le pire dimanche prochain à Berne face aux Young Boys. Les Bernois prendront un malin plaisir de tourmenter une équipe à la dérive et qui n’a pas bénéficié dimanche du choc psychologique espéré après le limogeage jeudi de Timo Schultz.

De retour sur le banc, le directeur sportif Heiko Vogel se retrouve confronté devant un immense chantier. Le souvenir de la récente épopée en Conference League - le FC Bâle avait échoué sur le fil en demi-finale contre la Fiorentina - rend encore plus douloureuse cette chute sans fin.

Zurich seul en tête

La vie est, en revanche, bien plus belle pour le FC Zurich. Seule équipe encore invaincue dans ce championnat, le FCZ s’est imposé 4-1 à Lucerne pour garder la tête du classement avec 2 points d'avance sur les Young Boys qui comptent toutefois un match en moins. Les Zurichois ont ouvert le score grâce à une tête de Nikola Katic avant d’exploiter deux bourdes du gardien Pascal Loretz pour prendre tranquillement le large après la pause.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Basketball

Reprise réussie pour les Lions de Genève vainqueurs de Massagno

Publié

le

Reprise plus que réussie pour Clayton Le Sann, en blanc, l'arrière shooteur genevois, opposé ici à l'Américain Thomas Dunans, en rouge, a inscrit 13 points pour les Lions dimanche (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Les Lions de Genève démarrent leur saison en fanfare. Ils ont battus de quinze points (77-62) Massagno, l'un des grands favoris du championnat, dimanche à la Salle du Pommier devant plus de 1'000 spectateurs ravis.

Menés de neuf points à la mi-temps (28-37), les Lions de Genève ont parfaitement réussi leur reprise en battant les Tessinois de Massagno (77-62) de quinze points qui plus est devant 1050 spectateurs aux anges. Les joueurs de Dragan Andrejevic ont même assommé Massagno dans un ultime quart remporté 27-11. De retour chez les Lions, Paul Gravet pour faire la différence. L'ailier, champion de Suisse avec Olympic ce printemps, a cumulé quinze points et neuf rebonds. Le Serbe Mladen Armus a également marqué quinze points. Robert Zinn (treize points, neuf assists, six rebonds) a également brillé. L'arrière-shooteur genevois Clayton Le Sann a lui aussi inscrit treize points. La préparation courte n'aura donc pas porté préjudice aux basketteurs du Grand-Saconnex.

Dans le camp de Massagno, le meilleur marqueur a été un ancien Lions Keith Clanton (seize points).

 

Limage est trompeuse: l'entraineur des Lions Dragan Andrejevic, peut avoir le sourire: son équipe a remporté une victoire importante dimanche au Grand-Saconnex (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Continuer la lecture

Football

Servette bat Lausanne: le camp grenat respire

Publié

le

Nicolas Vouilloz, en grenat, ou l'arrière central qui tombe à pic; le défenseur genevois qui devance ici l'attaquant lausannois Kaly Sene, en blanc, a été l'un des principaux artisans du succès servettien (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Les Servettiens sont soulagés après leur victoire sur le Lausanne-Sport samedi soir (2-1) à la Praille. Une victoire qui fait du bien et qui vient récompenser les efforts consentis.

Deux buts, trois points et un gros soupir de soulagement dans le camp. Les joueurs de René Weiler qui n'avaient pas démérité à Lucerne (0-2), qui avaient manqué de réussite face à Winterthour (2-2) ont cette fois-ci su secouer le cocotier au meilleur moment, c'est-à-dire dans le premier quart d'heure de la seconde mi-temps dès le retour sur le gazon quand ils attaquaient face à leurs supporters les plus fervents (Tribune Nord). Miroslav Stevanovic (tir dévié), puis Dereck Kutesa (maître-tir dans la lucarne) ont trouvé le chemin des filets deux fois en l'espace de deux minutes. L'entrée en jeu de ce dernier, conjugué à celle d'Enzo Crivelli ont permis au onze grenat de peser davantage sur la défense lausannoise. Reste à savoir ce que le coach grenat a dit à ses joueurs dans les vestiaires.

René WeilerEntraîneur du Servette FC

 

Loin de s'attribuer les mérites de deux changements effectués, le technicien zurichois a rendu hommage à ses joueurs soulignant leurs mérites et le fait qu'ils ont su passer la vitesse supérieure au meilleur moment.

René WeilerEntraîneur du Servette FC

 

Pourtant, les Servettiens auraient pu perdre pied après les sorties sur blessure de leurs deux défenseurs centraux (Steve Rouiller, puis Jérôme Onguéné). Il n'en a rien été et ceux qui les ont remplacés (Yoan Severin, puis Nicolas Vouilloz) ont même aidé leurs coéquipiers à renverser la vapeur...

René WeilerEntraîneur du Servette FC

 

Cette victoire va donc aider le SFC à remonter au classement, même si son mentor ne veut pas voir plus loin pour l'instant.

René WeilerEntraîneur du Servette FC

 

Dans le camp des visiteurs, c'est au contraire la soupe à la grimace: battus pour la cinquième fois depuis le début de la saison par un but d'écart sur le même score (1-2) qui plus est, ils sont plus que jamais menacé de relégation.  Une situation peu réjouissante pour leur coach.

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne-Sport

 

En revanche, le coach vaudois conteste le fait que son équipe manquerait de qualités pour jouer un rôle en vue dans ce championnat.

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne-Sport

 

 

 

Continuer la lecture

Football

La fête continue pour Yverdon

Publié

le

Un but de plus et une victoire de plus Aimen Mahious et Yverdon. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Les dimanches sont toujours aussi radieux pour Yverdon Sport. Une semaine après son succès devant Bâle pour sa première dans son stade rénové, le néo-promu s’est offert le scalp du FC Saint- Gall (1-0).

La formation de Marco Schällibaum s’est imposée par la marge la plus étroite (1-0) pour une cinquième rencontre de rang sans défaite en championnat. Cette série souligne qu’elle est bien la meilleure équipe romande du moment. Acquise sur une réussite de l’Algérien Aymen Mahious à la 28e minute, cette victoire ne souffre aucune discussion. Toujours aussi redoutables dans le jeu de transition, les Vaudois auraient pu s’imposer plus largement s’ils avaient témoigné d’une plus grande efficience dans le dernier geste.

Amené par les deux derniers "survivants" de la promotion William Le Pogam et Anthony Sauthier, la réussite de Mahious illustre parfaitement la réussite d’un club qui a tourné une nouvelle page lors du mercato sans renier toutefois ses valeurs. Ainsi au coup d’envoi, Le Pogam et Sauthier étaient les deux seuls joueurs qui étaient présents la saison dernière. Ils ont été, à la surprise générale, "abandonnés" par Kevin Martin. Le gardien a, en effet, cédé sa place à Sebastian Breza. Avec d’autres qualités que son coéquipier, le Canadien a livré la marchandise pour offrir à ses couleurs un premier blanchissage en neuf rencontres.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Basketball

Les Lions se veulent ambitieux, mais demandent de la patience

Publié

le

Noé Anabir, en noir, est le nouveau capitaine des Lions de Genève (© KEYSTONE/Ti-Press/Davide Agosta).

Les Lions de Genève veulent continuer à s'améliorer. Objectif: terminer dans les deux premiers à l'issue de la saison régulière et remporter un trophée.

Les basketteurs du Grand-Saconnex abordent cette nouvelle saison remplis d'optimisme et d'ambitions. Priorité numéro un: continuer à s'améliorer. Après leur troisième rang de l'exercice précédent, ils veulent encore gravir un échelon, autrement dit terminer parmi les deux premiers à l'issue de la saison régulière.  Et gagner un trophée, ce qu'ils n'ont plus réussi à faire depuis deux ans, lorsque - sous la houlette d'Andrej Štimac - ils ont réussi le doublé Coupe-Coupe (Coupe de Suisse et Coupe de la Ligue/SBL Cup).

Ognjen KapetanovicPrésident des Lions de Genève

 

"Oggie" s'attend à un championnat plus équilibré que la saison dernière: Fribourg Olympic et Massagno restent les favoris au titre national, mais devraient être moins dominateurs que les Lions.

Ognjen KapetanovicPrésident des Lions de Genève

 

Les dirigeants du club affichent donc leurs ambitions, mais ils demandent aussi de la patience. Le président des Lions nous dit pourquoi.

Ognjen KapetanovicPrésident des Lions de Genève

 

Le fait que les Lions veulent rugir plus fort cette saison ne signifie pas qu'ils vont mettre leurs pattes sur un trophée. Certes, ils s'en sont donnés les moyens avec l'arrivée de dix nouveaux joueurs. L'effectif total comprend quinze joueurs.

Robert MargotDirecteur sportif des Lions de Genève

 

Trois d'entre eux mesurent plus de deux mètres.

Robert MargotDirecteur sportif des Lions de Genève

 

Les joueurs étrangers présents la saison dernière ont tous quitté le club. Leurs remplaçants constituent de véritables renforts.

Robert MargotDirecteur sportif des Lions de Genève

 

Mais leur préparation a été écourtée: quatre semaines au lieu de six. Une décision pas forcement bien comprise qui a débouché sur plusieurs problèmes.

Ognjen KapetanovicPrésident des Lions de Genève

 

Résultat: les basketteurs du Grand-Saconnex déplorent trois blessés: Noé Anabir, Mladen Armus et Michael Williams.

Robert MargotDirecteur sportif des Lions de Genève

 

Après avoir évolué avec les Tigres de Lugano la saison dernière, Robert Zinn, en blanc, est de retour à la Salle du Pommier, alors que tous les étrangers ont quitté les Lions à l'image de l'Américain Jeremiah Paige, en noir (© KEYSTONE/Ti-Press/Davide Agosta).

 

Noé Anabir nouveau capitaine

Un nouveau capitaine a été nommé: il s'agit de l'ailier genevois Noé Anabir, formé aux Lions. Qui a pris cette décision?

Ognjen KapetanovicPrésident des Lions de Genève

 

Le rêve européen demeure

A plus longue échéance, les Lions caressent l'espoir d'évoluer en Coupe d'Europe.

Ognjen KapetanovicPrésident des Lions de Genève

 

 

 

 

 

Continuer la lecture