Rejoignez-nous

Genève

La rétine pas épargnée par le SARS-CoV-2

Publié

,

le

Illustration (© KEYSTONE/DPA/KAY NIETFELD)

La liste des atteintes causées par une infection au SARS-CoV-2 s’allonge et inclut désormais la rétine. Selon une étude genevoise, 11% des personnes hospitalisées pour une détresse respiratoire due au Covid-19 présentent des atteintes rétiniennes transitoires.

Une équipe de recherche des Hôpitaux universitaires et de l'Université de Genève (HUG/UNIGE), ainsi que du Centre de recherche clinique en ophtalmologie du Mémorial Adolphe de Rothschild, a réalisé des examens de fond de l'œil chez 172 patients hospitalisés aux HUG et placés sous oxygénothérapie.

"Une photographie du fond de l'œil donne accès au système vasculaire de la rétine, une aubaine pour étudier l'affection des vaisseaux par le Covid-19 de façon aisée", indique Eleonora Riotto, alors étudiante à la Faculté de médecine de l'UNIGE, et première auteure de l'étude, citée mardi dans un communiqué des HUG.

Les examens ont révélé des taches blanches sur les rétines dans 11% des cas. Ces taches sont connues sous le nom d'exsudats cotonneux. Ce sont des signes de souffrance rétinienne secondaires à une occlusion des petites artères.

Altération corrélée avec le Covid-19

Ces données ont ensuite été croisées avec l'état de santé des personnes et leurs symptômes. Des antécédents de diabète et de surpoids, notamment, ont été plus fréquemment observés chez les patients et patientes présentant des exsudats cotonneux.

Toutefois, bien qu'une corrélation existe avec le diabète, l'étude montre que près de 64% des participants présentant une anomalie de la rétine ne souffraient pas de diabète auparavant. Même constat pour l'hypertension artérielle, puisque près de 90% des patients ayant une lésion rétinienne n'avaient pas d'antécédents d'hypertension.

"Nos résultats plaident donc pour une altération rétinienne principalement due à l'infection virale", souligne Christophe Marti, médecin adjoint au Service de médecine interne générale des HUG et co-auteur de l'étude.

Exsudats réversibles

L'équipe de recherche a ensuite revu chaque patient, trois mois après son hospitalisation. Elle a constaté que tous les exsudats avaient disparu et que personne ne souffrait de troubles de la vue.

"Les personnes participant à l'étude seront suivies pour confirmer ces constatations rassurantes", précise Gordana Sunaric Mégevand, directrice médicale du Centre de recherche clinique en ophtalmologie du Mémorial Adolphe de Rothschild et dernière auteure de l'étude.

L'étude n'investigue pas les causes de ces lésions transitoires de la rétine. Néanmoins, les auteurs pensent que trois mécanismes différents pourraient les expliquer. Premièrement, une lésion directe des tissus par l'infiltration du virus dans les cellules endothéliales des vaisseaux pourrait provoquer une inflammation et une obstruction.

Une seconde explication provient de la potentielle occlusion des artérioles rétiniennes causée par un état d'hypercoagulabilité. La dernière hypothèse suggère que les exsudats se manifestent à la suite de la sous-oxygénation liée à la détresse respiratoire aiguë des sujets de l'étude ou à l'élévation de la pression artérielle typiquement observée dans la phase précoce de la maladie Covid-19. Ces travaux sont publiés dans le Journal of Clinical Medicine.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

La Haute école de musique de Genève vise des locaux de la RTS

Publié

le

Illustration (archives). (© Keystone/ANTHONY ANEX)
La Haute école de musique (HEM) de Genève envisage de regrouper ses activités dans des locaux en grande partie inoccupés de la RTS.
Elle va lancer une étude de faisabilité pour le bâtiment dit de la "Galette", au pied de la Tour. Les résultats sont attendus pour juin 2022.

Le Conseil d'administration de la SSR a validé récemment le principe de la vente de ce bâtiment, qui se trouve à la rue des Bains, a indiqué lundi la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Genève (HES-SO) dans un communiqué. De son côté, la HEM demeure confrontée à des problèmes endémiques d'infrastructures depuis l'abandon du projet de Cité de la musique.

Les locaux de la Galette représentent une surface au sol d'un peu plus de 3150 mètres carrés. Une surélévation est potentiellement possible sur un ou deux niveaux, relève la HES-SO. Le bâtiment permettrait de regrouper les activités de la HEM sur un seul site. Il abriterait ainsi l'enseignement, la recherche, l'administration, la bibliothèque et deux salles de concert ouvertes au public.

L'étude de faisabilité devra notamment déterminer le coût des travaux. Sur cette base, une décision sera prise avec l'Etat de Genève, qui est par ailleurs propriétaire de la parcelle, et la RTS. En cas de feu vert, le projet devrait être réalisé d'ici à 2030 environ.

Continuer la lecture

Economie

En déficit, Le Courrier lance une campagne d'abonnement

Publié

le

Kate Reidy et Philippe Bach lancent une campagne pour trouver des abonnés au Courrier. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Basé à Genève, Le Courrier lance une campagne de promotion pour trouver de nouveaux abonnés en Suisse romande. Le journal indépendant de gauche affiche un déficit structurel de 300'000 francs.

Le nombre d'abonnés baisse. "La cote d'alerte des 8000 abonnés a été atteinte en juin", a indiqué lundi devant les médias Philippe Bach, rédacteur en chef du Courrier. En cause, le changement d'habitudes du lectorat en raison des journaux gratuits et de la disponibilité d'informations en ligne, a expliqué Kate Reidy, nouvelle directrice administrative du titre.

Le Courrier a aussi perdu 295 abonnés pendant la pandémie de Covid-19. "Les attaques contre la ligne éditoriale ont été virulentes, on nous a accusés de faire le jeu de la big pharma. Il peut y avoir des désaccords, mais il faut pouvoir se référer au sérieux d'un travail rédactionnel", a-t-elle plaidé.

Développer le numérique

Si le nombre d'abonnements au papier baisse depuis 2016, celui pour l'édition du week-end reste stable, tandis que les abonnements web et combinés ont augmenté. Les consultations en ligne et sur les réseaux sociaux sont aussi en hausse. "Il est important de pouvoir développer les formules numériques, même si nous voulons conserver le papier. Le Courrier est le dernier journal imprimé à Genève", a relevé Kate Reidy.

Une réflexion est lancée au sein de la rédaction pour revoir l'offre sur internet, tout en gardant l'esprit du "slow journalism", a souligné Philippe Bach. Des états généraux auront lieu à la fin de l'année. Le Courrier souhaite aussi élargir son assise en Suisse romande: 27% de ses abonnés sont dans le canton de Vaud, 5% à Neuchâtel et 4% en Valais, contre 57% à Genève.

Portes ouvertes

La campagne de promotion vise à atteindre les 10'000 abonnés, avec un slogan: "L'abonnement, c'est maintenant." Elle se déclinera aussi sous forme de portraits vidéo de membres de l'équipe qui présentent leur travail. "Fabriquer un journal, ce n'est pas gratuit. Il s'agit d'atteindre des personnes qui sont intéressées par l'indépendance du journal", a précisé Kate Reidy.

Le Courrier profite de son emménagement dans de nouveaux locaux, à la Jonction, pour mieux se faire connaître. Une journée portes ouvertes aura lieu samedi dès 14h00. L'après-midi sera consacrée à la présentation des rubriques, tandis que la soirée sera musicale et festive.

www.lecourrier.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Lancy va diminuer la température de sa piscine extérieure chauffée cet hiver

Publié

le

Photo illustration (KEYSTONE/Patrick B. Kraemer)

La ville de Lancy coupe le chauffage de son bassin olympique pour économiser l’énergie.

La piscine de Marignac va voir sa température chuter cet hiver: 8 degrés de moins!

Elle sera aussi fermée et recouverte d’une bâche du dimanche au mardi pour éviter que l’eau ne refroidisse trop.

Corinne GachetConseillère administrative en charge des sports

A noter que la baisse de la température est accompagnée d’une baisse du prix de l’entrée.

Les adultes devront payer 4 francs pour se baigner, les enfants 2 francs. Et pour les plus frileux, la combinaison néoprène est exceptionnellement acceptée.

Pour limiter l’impact de cette mesure sur les clubs sportifs qui ont déjà souffert avec le covid, des mesures ont été mises en place.

Corinne GachetConseillère administrative en charge des sports

A noter que l’ensemble des piscines des communes genevoises devraient voir leur température réduite… Le chiffre sera communiqué d’ici quelques jours.

Continuer la lecture

Genève

Grâce au programme Level+, 40% de seniors ont retrouvé un emploi

Publié

le

© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Après une année d'existence, bilan positif pour Level+. Le programme genevois d'aide à l'emploi pour les 50 ans et plus à permis à 40% des participants de retrouver un travail.

La plateforme d'emploi Level+ a fêté ses 1 an. L'occasion de tirer un bilan positif de son action en faveur du retour à l'emploi des 50 ans et plus. Le projet, unique en Suisse, rassemble des entreprises, des agences de placement, des experts du marché du travail et des personnes en recherche d'emploi dans un même lieu ouvert et collaboratif. Sont concernés les chômeurs de plus de 50 ans issus de la banque, de la finance, du trading, shipping, de l'informatique ou encore du marketing, ainsi qu'aux cadres, tous secteurs confondus. Ils sont 40% de seniors à avoir retrouvé un travail parmi les 200 participants, soit 80 personnes. Un succès que n'attendait pas Caroll Singarella, directrice du service des mesures pour l'emploi à l'office cantonal de l'emploi.

Caroll SingarellaDirectrice du service des mesures pour l'emploi à l'office cantonal de l'emploi.

Thierry Ventouras a bénéficié de ce programme, il nous explique comment la plateforme l'a aidé à retrouver un emploi.

Thierry VentourasBénéficiaire du programme Level+

Pour rappel, ce projet pilote est développé sur trois ans. Son budget s'élève à un million de francs par an, dont 2,64 millions de la Confédération pour la période d'essai.

À lire aussi: Genève lance Level+, un projet en faveur de l'emploi des seniors

Lutter contre les préjugés

Environ 25% des demandeurs d'emploi à Genève ont plus de 50 ans. Cette catégorie de la population est parfois ignorée par les employeurs, notamment en raison de leur coût plus élevé en assurance sociale. Et ce succès doit contribuer à changer le regard sur l'attractivité des seniors dans le monde du travail. Et sur ce point, Caroll Singarella est plutôt optimiste.

Caroll SingarellaDirectrice du service des mesures pour l'emploi à l'office cantonal de l'emploi.

Du côté des seniors, ce manque d'attractivité peut-être difficile à vivre. Ecoutez Thierry Ventouras. 

Thierry VentourasBénéficiaire du programme Level+

Sur les deux prochaines années, la plateforme songe à élargir son public cible et à réaliser un travail intergénérationnel.

Continuer la lecture

Environnement

Plus de 3000 oiseaux migrateurs observés à Genève

Publié

le

Source KEYSTONE Byline ANTHONY ANEX

Les oiseaux migrateurs sont nombreux à passer par Genève, une journée de comptage était organisée ce dimanche 2 octobre.

Comme chaque année, l’association BirdLife organisait dimanche les journées internationales des oiseaux migrateurs dans toute l'Europe.

A Genève, une observation ouverte au public était proposée à la Jetée des Pâquis par le Groupe ornithologique du bassin genevois. Une vingtaine de personnes y ont participé.

Pour savoir quelles sont les espèces qui passent par Genève, Solène Revillard a sorti les jumelles avec un spécialiste pour une observation:

Reportage Les journées internationales des oiseaux migrateurs

Au final, 3000 individus ont été observés dont 1500 grands cormorans, 1000 hirondelles de fenêtre et 500 hirondelles rustiques.

D'autres espèces ont été observés en plus petit nombre dont un faucon pèlerin, deux faucons hobereaux, un courlis cendré, un chevalier guignette, un sterne pierregarin, deux mouettes mélanocéphales, quatre faucons crécerelles, un épervier d’Europe, un martin-pêcheur , deux grandes aigrettes, quatre grèbes à cou noir et 24 choucas des tours.

Continuer la lecture