Rejoignez-nous

Mobilité

Nouvel élan donné pour le tunnel piétonnier gare-Flon à Lausanne

Publié

,

le

Avec un temps de trajet à pied de 10 à 12 minutes pour 515 mètres de distance et 48 mètres de dénivelé en extérieur entre la gare de Lausanne et le Flon, l'idée de la galerie souterraine piétonne serait de réduire la distance à 275 m et 31 m de dénivelé pour un trajet réduit de moitié (archives). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un groupe d'élus politique et d'associations de transports veulent donner un nouvel élan pour le tunnel piétonnier entre la gare de Lausanne et la place de l'Europe au Flon. Ils ont lancé mercredi une pétition qui sera conjointement adressée à la Ville de Lausanne et au Canton de Vaud. Ils visent entre 5000 et 10'000 signatures d'ici fin novembre.

"C'est le moment opportun de relancer ce projet avec l'appui des citoyens au vu des forts retards annoncés pour le chantier de la gare de Lausanne", a dit devant la presse Olivier Bolomey, vice-président des Vert'libéraux vaudois, au nom du "Groupement pour une liaison piétonne entre la Garre CFF et le Flon". "Nous voulons ouvrir le débat sur la mobilité à Lausanne et donner run nouvel élan à ce projet", a souligné l'élu au Conseil communal lausannois.

Le groupement est essentiellement constitué d'élus des Vert-e-s et Vert'libéraux. Mais il est également soutenu par différents groupes politiques au Conseil communal de Lausanne et au Grand Conseil vaudois, ainsi que par plusieurs associations de mobilité telles que l'Association Transports & Environnement (ATE - Vaud) et la Communauté d'intérêts pour les transports publics (citrap-vaud).

"Distantes de 275 mètres, deux des plus grandes gares de Suisse romande ne sont pas suffisamment interconnectées, entravant ainsi une mobilité écologique des pendulaires, des déplacements de loisirs et des habitants de l'agglomération lausannoise", ont expliqué les représentants du groupement.

Moitié moins à marcher

Avec un temps de trajet à pied de 10 à 12 minutes pour 515 mètres de distance et 48 mètres de dénivelé en extérieur, l'idée de la galerie souterraine piétonne serait de réduire la distance à 275 mètres et 31 mètres de dénivelé pour un trajet de 4 à 6 minutes à pied.

Reste à étudier le tracé et sa pente exacts, la possibilité d'un tapis roulant et d'une piste cyclable, selon les pétitionnaires. Le coût estimé serait de 14 à 30 millions de francs, a indiqué M. Bolomey.

Quant à définir un calendrier pour une éventuelle réalisation de ce tunnel piéton, l'horizon 2030 a été avancé, "dans l'idéal". Mais Tobias Imobersteg de citrap-vaud a estimé qu'il sera sans doute improbable de réaliser cette liaison souterraine avant l'inauguration du futur métro lausannois m3.

Les défenseurs du projet ont avancé plusieurs arguments pour le justifier: créer une interface unique entre la gare et Flon, désencombrer les deux gares et les rames du m2 et futur m3, réduire de moitié le temps du trajet à pied, encourager la mobilité active et disposer d'une solution de secours en cas de perturbations, de pannes ou de travaux sur les lignes de métro.

Peu de motivation, beaucoup de résistances

Pour rappel, l'idée d'un tunnel piétonnier entre la gare et le Flon est vieille d'une quinzaine d'années. Elle a plusieurs fois été rejetée ou repoussée à l'échelon politique. Derniers en date: un postulat déposé au Conseil communal de Lausanne, largement approuvé et renvoyé en début 2021 à la Municipalité, mais toujours sans réponse, ainsi qu'une motion, récemment passée en commission et donc prochainement débattue au Grand Conseil.

Présente à la conférence de presse et auteure de cette motion demandant d'intégrer l'étude d'une telle liaison piétonne dans les réflexions conjointes à venir entre le Canton, les CFF et Berne sur la gare de Lausanne, la députée vert'libérale Graziella Schaller a dit qu'il faudra faire un effort de "persuasion". "Ce n'est pas la préoccupation majeure du Grand Conseil en ce moment", a-t-elle admis.

L'idée du tunnel avait d'ailleurs été refusée en janvier 2022 lors d'un débat sur le vote de plusieurs crédits d'investissements pour la troisième grande étape des futurs métros lausannois. C'est un amendement des Vert'libéraux qui avaient alors été écarté. Mis à part les Vert-e-s, aucun autre parti ne l'avait soutenu.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Voici les chantiers TPG qui vont impacter votre été

Publié

le

Photo d'illustration (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

De nombreux travaux de construction sur les réseaux de transports publics viennent perturber la circulation cet été à Genève.

Destinés à moderniser et améliorer l'infrastructure existante, ces projets visent à offrir aux habitants et visiteurs une mobilité plus fluide et efficace. Les TPG se veulent rassurant en précisant quant au réseau du tram, avec "un impact limité et des solutions de substitution qui seront organisées".

Du 15 au 18 juillet, sur la rue de Coutance

  • La ligne 18 sera aussi déviée dans les deux sens entre les arrêts « Pont-d’Arve » et « Gare Cornavin ». Elle empruntera le parcours de la ligne 15 par le boulevard Georges-Favon et le pont de la Coulouvrenière. Les arrêts « Place de Neuve », « Bel-Air » et « Coutance » ne seront pas desservis. L’arrêt « Plainpalais » sera déplacé dans les deux sens sur l’arrêt de la ligne 15.

  • Des solutions de substitution seront proposées via les lignes 2, 3, 5, 10, 12, 19 et 20.

  • Il est à relever que l’arrêt « Coutance », desservi également par les lignes 3, 5, 10, 19, 20, sera simplement déplacé de quelques mètres, la desserte demeurera assurée par les lignes de bus.

Du 22 au 26 juillet sur le boulevard Georges-Favon

  • La ligne 15 sera déviée en effet en direction de « Palettes » entre les arrêts « Gare Cornavin » et « Plainpalais » via le parcours de la ligne 18. Les arrêts « Mercier », « Stand » et « Cirque » ne seront pas desservis.

  • Par ailleurs, le parcours de la ligne 1 en direction de « Hôpital Trois-Chêne » sera maintenu. L’arrêt « Stand » ne sera cependant pas desservi durant cette période.

  • Des solutions seront proposées via les lignes 1 et 14.

Du 29 juillet au 18 août 2024 à la passerelle de Trèfle-Blanc

Eu égard aux travaux liés à la réfection de la passerelle de Trèfle-Blanc, prévus du lundi 29 juillet au dimanche 18 août, le terminus de la ligne 18 s’effectuera à l’arrêt « Lancy-Bachet, gare » en lieu et place de « Palettes ». Les lignes 22 et 23 permettront toutefois de rejoindre les arrêts « Pontets » et « Palettes ». L’arrêt « Trèfle-Blanc » ne pourra pas être desservi. De plus, un service de bus sera organisé pour la desserte nocturne du vendredi et du samedi durant cette période entre Bachet-de-Pesay et Palettes via Pontets. Pour ces services nocturnes l’arrêt « Palettes » se situera à la hauteur du supermarché Migros.

Plus d'infos sur tpg.ch et l'appli. tpg+

Continuer la lecture

Culture

L'aéroport de Milan prend le nom de Silvio Berlusconi

Publié

le

l'aéroport de Milan Malpensa est désormais baptisé Aéroport international Milan Malpensa- Silvio Berlusconi. (© KEYSTONE/AP/GREGORIO BORGIA)

Le principal aéroport de Milan porte désormais le nom du controversé ex-Premier ministre et milliardaire Silvio Berlusconi, décédé en 2023, a annoncé jeudi le ministère italien des Transports.

L'aéroport de Milan-Malpensa, deuxième aéroport italien le plus fréquenté après celui de Fiumicino-Léonard de Vinci à Rome, s'appelle désormais officiellement "Aéroport international Milan Malpensa - Silvio Berlusconi". Malpensa a accueilli en 2023 quelque 25,9 millions de passagers.

Matteo Salvini, vice-Premier ministre également en charge du portefeuille des Transports dans le gouvernement de Giorgia Meloni, avait annoncé cette décision surprise vendredi en faveur de son "ami Silvio, grand entrepreneur, grand Milanais et grand Italien".

M. Salvini, lui-même originaire de Milan et chef de la Ligue souverainiste, a exprimé jeudi sa "grande satisfaction".

Le maire de gauche de la métropole lombarde, Giuseppe Sala, avait reproché mardi à M. Salvini d'avoir pris cette décision en solitaire. "C'est une décision importante, pourquoi n'en a-t-il pas discuté avec Sea (la société de gestion des aéroports de Milan, où est représentée la municipalité, NDLR)?", s'était insurgé l'édile.

Valeurs

Au-delà du mode de prise de décision, c'est la personnalité clivante de Berlusconi, décédé en 2023 à 86 ans, qui fait débat, même si ses liens avec Milan sont indiscutables: c'est là qu'il a bâti son immense fortune et présidé pendant 31 ans le club de football de l'AC Milan, qui a remporté cinq fois la Ligue des champions sous son ère.

Aussi célèbre pour ses manoeuvres politiques que pour ses démêlés judiciaires et frasques sexuelles, cet amateur assumé de femmes beaucoup plus jeunes que lui, y compris des call-girls, a été impliqué dans une myriade de procès liés à des réceptions controversées.

Le Parti démocrate (PD, gauche), principal parti d'opposition, avait lancé une récolte de noms alternatifs, arguant que "la biographie de Berlusconi ne représente pas ceux qui comme nous combattent les valeurs que cette période a représentées". Mais Berlusconi aura eu le dernier mot.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Le meilleur des réveils

A Genève, comment se prémunir contre le fléau du vol de vélos?

Publié

le

Pexels

L'été est souvent synonyme de balades à vélo, offrant un moyen agréable et écologique de se déplacer. Cependant, cette saison apporte également son lot de mésaventures, notamment le vol de vélos, un phénomène en pleine expansion à Genève.

 

Dans le quotidien Le Courrier Yann, témoigne de son expérience lors de sa première soirée au parc Gourgas. En sortant pour récupérer son vélo, il a découvert que ce dernier avait disparu. Même à Radio Lac, Sébastien Telley, quant à lui, a vu son vélo se faire voler non pas une, mais deux fois en l'espace de dix mois. Des histoires comme celles-ci sont de plus en plus fréquentes.

Les vélos volés se retrouvent souvent sur des marchés noirs ou revendus en ligne, parfois même dans des pays voisins comme la France ou des régions d'Afrique du Nord. Certains propriétaires ont même retrouvé leurs vélos en vente sur Internet, ce qui les a poussés à racheter leur propre bien.

Certains modèles sont maintenant équipés de balises, ce qui permet de suivre sa monture volée, parfois à travers toute l'Europe. Une anecdote qui souligne l'intérêt croissant pour les dispositifs de suivi comme les Airtags, qui peuvent s'avérer très utiles.

Des solutions pour prévenir les vols

Pour lutter contre ce phénomène, plusieurs solutions peuvent être mises en place. Tout d'abord, il est crucial d'attacher son vélo à un point fixe et solide. Beaucoup de cyclistes ne réalisent pas que certains points d'attache peuvent être facilement déplacés. Il est également essentiel d'attacher le cadre du vélo en priorité et d'éviter que l'antivol soit trop près du sol, car cela facilite son découpage.

Une autre option est d'assurer son vélo. Il est important de vérifier si votre assurance ménage couvre le vol à l'extérieur de votre domicile, car ce n'est pas toujours le cas. Le TCS rappelle que cette couverture est souvent limitée au vol à domicile.

Noter le numéro du cadre et enregistrer son vélo sont également des mesures efficaces après le vol, car ces informations peuvent faciliter la récupération du vélo.

Avec IA

Continuer la lecture

Mobilité

L'A9 fermée de samedi soir à lundi matin entre Vennes et Chexbres

Publié

le

Archive (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L’autoroute A9 sera totalement fermée à la circulation entre les jonctions de Lausanne-Vennes et Chexbres (VD) de samedi 22 heures à lundi 4 heures du matin en raison de travaux d'importance à Pully. Elle sera partiellement réouverte à la circulation en bidirectionnel sur la chaussée montagne, direction Valais, dimanche de 14h00 et à 22h00.

L'opération "coup de poing" doit permettre la démolition et la reconstruction du passage supérieur de Chenaule, qui enjambe l’autoroute sur la commune de Pully. Pour des raisons de sécurité, elle a été coordonnée avec la déconnexion d'une ligne à haute tension passant au-dessus de l’ouvrage, indique l'Office fédéral des routes lundi dans un communiqué.

Un bidirectionnel sera mis en place sur la chaussée montagne – en direction du Valais - dimanche entre 14 heures et 22 heures. La vitesse sera limitée à 60 km/h. Dès 22h00 et jusqu'à lundi 4 heures du matin, l'autoroute sera de nouveau totalement fermée à la circulation sur les deux chaussées.

Les automobilistes sont priés de suivre les déviations mises en place et de respecter les limitations de vitesse sur l’autoroute. Les usagers en provenance de Suisse alémanique via Berne en direction du Valais uniquement sont priés d’emprunter l’A12 via Fribourg puis Vevey pour contourner la fermeture, respectivement éviter le chantier.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

International

Les générateurs d'oxygène de plus de 2600 Boeing 737 à inspecter

Publié

le

Les générateurs d'oxygène de plus de 2600 avions de la famille des 737 de Boeing doivent être "immédiatement" inspectés (archives). (© KEYSTONE/AP/TED S. WARREN)

Les générateurs d'oxygène de plus de 2600 avions de la famille des 737 de Boeing doivent être "immédiatement" inspectés pour assurer qu'ils soient en bonne position. C'est ce qu'a indiqué lundi le régulateur américain de l'aviation (FAA), dans une directive.

Selon la FAA, cette inspection doit être réalisée "d'ici 120 à 150 jours" sur "certains Boeing 737-8, 9, -8200, -700, -800, et -900ER", c'est-à-dire d'anciennes et de nouvelles générations. Quelque 2612 avions enregistrés aux Etats-Unis doivent être inspectés, a précisé la FAA, sans ordonner que les avions concernés soient cloués au sol dans l'intervalle.

La directive concerne le dispositif de masques à oxygène mis à disposition des passagers en cas de dépressurisation de la cabine pendant le vol. Elle découle, selon le régulateur, de plusieurs signalements selon lesquels des blocs de services aux passagers (PSU) - des équipements situés au-dessus des sièges avec éclairages, ventilation, et d'où tombent les masques à oxygène en cas d'urgence - se sont déplacés à cause d'une "défaillance de l'accroche".

Contacté par l'AFP, l'avionneur américain n'était pas en mesure de réagir dans l'immédiat.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture