Rejoignez-nous

Coronavirus

Les autotests à nouveau disponibles en début de semaine

Publié

,

le

Face à la forte demande en autotests, Roche a fait face à une pénurie passagère (archives) (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Les pharmacies ont fait part de leurs critiques envers Roche après une pénurie temporaire d’autotests. Le fabricant leur avait promis des quantités bien plus grandes. La pharma a rejeté les griefs.

Samedi matin, certaines pharmacies ne pouvaient plus distribuer les cinq tests promis. Les clients n’en recevaient qu’un ou deux. Un constat corroboré par la faîtière Pharmasuisse. Selon elle, certaines officines n’avaient pas été livrées à temps ou n’avaient pas reçu la quantité commandée.

Interrogée par Keystone-ATS, Roche a admis samedi qu’elle n’était plus en mesure de fournir des autotests aux pharmacies depuis vendredi après-midi en raison de la forte demande. Les livraisons devraient reprendre dès le début de la semaine.

L’entreprise pharmaceutique pourra alors fournir plusieurs centaines de milliers de tests à faire soi-même par jour. La demande de la population pourra être entièrement couverte au cours de la semaine, selon la pharma.

Mais les pharmacies sont remontées contre Roche. L’entreprise avait à l’origine promis bien plus de tests que ce qui a été livré, a déclaré Martine Ruggli, présidente de la faîtière Pharmasuisse dans une interview au Tagesschau de la télévision SRF.

Ces préparations sont distribuées depuis mercredi dernier dans toutes les pharmacies de Suisse. Pharmasuisse avait alors évoqué le chiffre d’un million par jour.

Grosses arrivées mercredi et jeudi

Après des demandes répétées au groupe bâlois, Roche lui a indiqué qu’une grande quantité devrait arriver mercredi et jeudi, selon Mme Ruggli. « Après, ça devrait aller mieux », a-t-elle ajouté.

Selon Pharmasuisse, les pharmacies ont reçu huit millions de tests. Roche écrit pour sa part en avoir fourni neuf millions à des grossistes et des pharmacies. Vendredi, plus d’un demi-million ont été distribués aux clients en Suisse. La demande a donc été « en grande partie » satisfaite, selon l’entreprise.

Manque de disponibilité

Lorenz Schmid, président de l’association zurichoise des pharmaciens, regrette aussi le manque de disponibilité de l’entreprise durant la phase préparatoire. « Durant les jours de fêtes à Pâques, ça n’a pas beaucoup avancé. Le bureau n’était pas occupé durant cinq jours », a-t-il déclaré au micro de la SRF. Il aurait attendu de l’industrie qu’ils travaillent aussi le samedi et le dimanche.

Roche conteste aussi ce reproche. Les pharmacies avaient été informées qu’elles pouvaient passer commande durant toutes les fêtes soit par email soit sur le E-shop, a indiqué dimanche un responsable. Avant Pâques, toutes les livraisons ont été effectuées à temps et elles ont repris aussitôt après.

Tests PCR périmés

Par ailleurs, la presse dominicale a révélé un autre problème lié cette fois aux tests PCR. La Confédération se retrouve avec 740’000 tests périmés, selon la NZZ am Sonntag. Coût: 14 millions de francs.

Au printemps 2020, l’armée a acheté sur mandat de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) 1047 kits de 1000 tests PCR pour un coût de 16,7 millions de francs, a indiqué le porte-parole de l’armée Stefan Hofer, à Keystone-ATS.

Mais la plupart avaient une date de péremption en mars et avril de cette année en raison de leurs composants biochimiques. L’OFSP a donc décidé en janvier de vider complètement le stock. En trois mois, il a vendu 300’000 tests PCR, mais à seulement 10% du prix d’achat, soit pour trois millions de francs.

Restent 740’000 tests qui sont désormais périmés. La Confédération doit inscrire ces coûts, soit 13,7 millions, dans la réserve d’urgence. Le sort réservé à ces préparations reste encore ouvert, a indiqué M. Hofer. Il va être examiné si certains composants peuvent être réutilisés.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coronavirus

La Suisse compte 1633 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

le

Plus de 27'000 personnes ont été hospitalisées en Suisse depuis le début de la pandémie (image d'illustration). (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

La Suisse compte mardi 1633 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore treize décès supplémentaires et 65 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 22’716 tests ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 7,19%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d’infections est de 25’028, soit 289,52 nouvelles infections pour 100’000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d’une dizaine de jours, est lui de 0,93. Les patients Covid-19 occupent 26,20% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d’occupation est de 70,20%.

Plus de 2,8 millions de vaccinations

Au total 2’804’976 doses de vaccin ont été administrées et 954’177 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu’à présent 3’718’125 doses de vaccins

Quant aux variants du coronavirus, 42’879 cas ont été détectés en Suisse jusqu’à ce jour, dont 17’247 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 246 au variant sud-africain (B.1.351) et 14 au variant brésilien (P.1). Dans 25’372 cas, une mutation était présente, mais la lignée n’était pas claire.

Depuis le début de la pandémie, 665’585 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 7’001’299 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s’élève à 10’056 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 27’592.

Le pays dénombre par ailleurs 25’611 personnes en isolement et 27’446 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S’y ajoutent 4964 autres personnes revenant de voyage d’un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

La Suisse compte 3978 nouveaux cas de coronavirus en 72 heures

Publié

le

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 67'212 tests ont été transmis, indique l'OFSP (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Suisse compte lundi 3978 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 16 décès supplémentaires et 119 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 67’212 tests ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 5,92%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d’infections est de 26’138, soit 302,36 nouvelles infections pour 100’000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d’une dizaine de jours, est lui de 0,93. Les patients Covid-19 occupent 28,00% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d’occupation est de 75,50%.

Au total 2’642’062 doses de vaccin ont été administrées et 930’199 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu’à présent 3’217’725 doses de vaccins

Quant aux variants du coronavirus, 42’805 cas ont été détectés en Suisse jusqu’à ce jour, dont 17’179 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 246 au variant sud-africain (B.1.351) et 14 au variant brésilien (P.1). Dans 25’366 cas, une mutation était présente, mais la lignée n’était pas claire.

Depuis le début de la pandémie, 663’952 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 6’978’583 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s’élève à 10043 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 27’527.

Le pays dénombre par ailleurs 25’671 personnes en isolement et 27’703 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S’y ajoutent 4971 autres personnes revenant de voyage d’un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

La vaccination freinée à Palexpo à cause d’un retard de livraison

Publié

le

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Un retard dans les livraisons de vaccins Moderna jeudi freine la vaccination à Palexpo. Le centre genevois de vaccination ne pourra pas inviter de nouvelles personnes à venir recevoir une dose lundi et mardi.

La Suisse devait recevoir plus de 500’000 vaccins Moderna jeudi au plus tard, dont 30’500 étaient destinées à Genève, a déclaré Mauro Poggia, conseiller d’Etat en charge de la santé sur les ondes du 12h30 de la RTS. « Nous n’avons pas eu confirmation de cette livraison ce matin et avons dû prendre la décision douloureuse de fermer le centre de Palexpo lundi et mardi prochains. »

« Les personnes qui ont reçu des invitations doivent s’y rendre », a précisé le ministre. En revanche, celles qui devaient recevoir des invitations entre aujourd’hui et demain pour lundi et mardi devront attendre. « Personne n’a de rendez-vous annulé. Nous les fixons par rapport aux certitudes que nous avons. Nous avons préféré ne pas envoyer de convocation. Nous espérons reprendre mercredi », a-t-il ajouté.

Si les retards perdurent, il n’est pas exclu de devoir annuler des rendez-vous. « Ce serait catastrophique pour l’image de la vaccination », s’est-il inquiété. Il a rappelé que le centre de Palexpo est plus grand que le stade de France et qu’il peut administrer jusqu’à 4000 doses par jour.

Continuer la lecture

Coronavirus

La Suisse compte 2066 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

le

Les patients Covid-19 occupent 28,20% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 72,90%. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

La Suisse compte jeudi 2066 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 18 décès supplémentaires et 86 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 29’875 tests ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 6,92%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d’infections est de 27’129, soit 313,82 nouvelles infections pour 100’000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d’une dizaine de jours, est lui de 1,04. Les patients Covid-19 occupent 28,20% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d’occupation est de 72,90%.

Au total 2’443’166 doses de vaccin ont été administrées et 868’621 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu’à présent 3’058’800 doses de vaccins

Quant aux variants du coronavirus, 42’713 cas ont été détectés en Suisse jusqu’à ce jour, dont 17’094 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 246 au variant sud-africain (B.1.351) et 14 au variant brésilien (P.1). Dans 25’359 cas, une mutation était présente, mais la lignée n’était pas claire.

Depuis le début de la pandémie, 658’143 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 6’878’392 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s’élève à 10’019 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 27’300.

Le pays dénombre par ailleurs 17’154 personnes en isolement et 26’657 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S’y ajoutent 5754 autres personnes revenant de voyage d’un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

La vaccination ouverte dès 16 dans le canton du Jura

Publié

le

Les Jurassiennes et les Jurassiens de plus de 16 ans pourront prendre rendez-vous pour se faire vacciner dès le 6 mai (photo symbolique). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le canton du Jura ouvre la vaccination contre le Covid-19 à toute la population âgée de plus de 16 ans dès jeudi prochain. Cette ouverture est rendue possible grâce à l’augmentation des livraisons des vaccins de Moderna et de Pfizer en mai et en juin.

Le Jura est ainsi le premier canton romand à franchir ce pas. Depuis cette semaine, Vaud a ouvert la vaccination à partir de 18 ans. En terres grisonnes, les candidats peuvent s’inscrire dès l’âge de 16 ans, mais le délai jusqu’à la vaccination effective atteint jusqu’à deux mois et demi. Schaffhouse appelle également les plus de 16 ans à s’inscrire.

Un renforcement important du dispositif cantonal a aussi contribué à étendre les vaccinations à d’autres classes d’âge. Les capacités du Centre cantonal de vaccination à Courtételle ont été augmentées et la policlinique de l’Hôpital du Jura sur le site de Porrentruy vient renforcer le dispositif de vaccination.

A ce jour, plus de 10% de la population cantonale est complètement vaccinée et 9% a déjà reçu une première dose. Ces chiffres placent le canton du Jura dans la moyenne suisse. Afin de convaincre un maximum de Jurassiennes et de Jurassiens de se faire vacciner, le canton lancera une campagne de communication.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture